Pronation, supination... on s'en fout

Que faire quand ça va pas?
Silver0l
Messages : 7741
Inscription : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: Pronation, supination... on s'en fout

Message non lu par Silver0l »

Pour reprendre le titre, 'pronation, supination on s'en fout", et l'étude, je pense qu'il faut faire attention à l'interprétation qu'on en fait.

Ce que je comprends de l'étude, c'est que si on a aucune douleur, ou si on démarre la course à pied, alors le meilleur choix (celui que je recommanderais à un débutant) c'est sans doute de prendre une chaussure universelle, sans contrôle de pronation / supination, et j'ajouterai avec peu de drop et d'amorti. Une chaussure de type minimaliste, quoi. Dans ce cas, il ne sert à rien d'étudier si on est pronateur ou supinateur et de choisir ses chaussures en fonction, car être pronateur ou supinateur n'est pas une pathologie en tant que tel, pas un "défaut" qu'il faudrait corriger.

Après, si des douleurs ou des blessures apparaissent, alors oui, il faut s'intéresser à la foulée, et voir si des corrections sont nécessaires, et de nombreux témoignages montrent que des semelles adaptées peuvent considérablement améliorer les choses.

En résumé, ma position c'est: tant que tout va bien, on s'en fout de pronation/supination, c'est pas un pb, c'est pas un défaut, chaussures tendances minimalistes, et si on commence à avoir mal, alors on regarde de près sa foulée et on peut tester autre chose (amorti, contrôle, semelles ortho...).
Augmentus, le roman des cyclistes qui aiment l'IA
Apprenez à nager avec Le journal d'un nageur de l'ère post-Trump
Avatar de l’utilisateur
etoileroulante
Messages : 19
Inscription : 01 avr. 2013 19:20
Localisation : Nantes
Contact :

Re: Pronation, supination... on s'en fout

Message non lu par etoileroulante »

+1 Je valide, sauf que certaines douleurs proviennent parfois de d'autres problème que celui de la chaussure :mrgreen:
Penser le changement, changer le pansement.
Avatar de l’utilisateur
pascal91540
Messages : 246
Inscription : 06 déc. 2011 22:03
Localisation : MeNnEcY
Contact :

Re: Pronation, supination... on s'en fout

Message non lu par pascal91540 »

etoileroulante a écrit :+1 Je valide, sauf que certaines douleurs proviennent parfois de d'autres problème que celui de la chaussure :mrgreen:

Euh pareil, un passage chez l'ostéo deux fois dans l'année (comme pour moi) peut régler par mal de mots, avec toutes les conneries que l'on fait en faisant du sport, le corps en prend plein la gueule,
sans parler du sport en chambre, qui nous fait dés fois prendre des positions improbables............Ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh, euh désolé :oops:
LIFE IS SIMPLE,
SWIM BIKE RUN EAT SLEEP.....swim bike run eat sleep...
Avatar de l’utilisateur
etoileroulante
Messages : 19
Inscription : 01 avr. 2013 19:20
Localisation : Nantes
Contact :

Re: Pronation, supination... on s'en fout

Message non lu par etoileroulante »

C'est pour ça que je fait plus mon sport dans la chambre, mais dans la cuisine... :mrgreen:
Je reste le dos droit :roll:
Penser le changement, changer le pansement.
FAYARD
Messages : 25403
Inscription : 18 juin 2007 08:53

Re: Pronation, supination... on s'en fout

Message non lu par FAYARD »

pascal91540 a écrit :
etoileroulante a écrit :+1 Je valide, sauf que certaines douleurs proviennent parfois de d'autres problème que celui de la chaussure :mrgreen:

Euh pareil, un passage chez l'ostéo deux fois dans l'année (comme pour moi) peut régler par mal de mots, avec toutes les conneries que l'on fait en faisant du sport, le corps en prend plein la gueule,
sans parler du sport en chambre, qui nous fait dés fois prendre des positions improbables............Ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh, euh désolé :oops:
Mytho... :mrgreen:
Le Sphinx n’est plus :character-afro: RIP
Solarberg
Messages : 1183
Inscription : 23 juil. 2005 11:13

Re: Pronation, supination... on s'en fout

Message non lu par Solarberg »

Constatation tout à fait empirique: plus on attaque du talon et jambe tendue (overstriding in English) et plus la pronation ou la supination sera marquée. Si on attaque le sol jambe fléchie, près de son centre de gravité et moins sur le talon, la différence pronation / supination devient beaucoup moins marquée ; l'utilisation de chaussures universelles convient donc.

Cette remarque vaut pour l'immense majorité des coureurs. On peut tout à fait être un hyperpronateur en marche (et avoir les semelles de ses chaussures de ville totalement marquées justement sur les surfaces sollicitées par cette hypronation) et ne pas du tout retrouver ce type d'usure sur ses chaussures de course si on adopte la foulée que je viens de décrire.

Happy Light Feet Running ! :wink:
Répondre