Idées noires en course que faire?

Que faire quand ça va pas?
trimarc
Messages : 1133
Inscription : 13 sept. 2010 10:09

Re: Idées noires en course que faire?

Message non lu par trimarc »

Normal ton histoire: rien d'alarmant ou de honteux

J'ai fait la même course que toi: je pose le vélo 26ème et au bout de 3 km de CAP, je me rends compte que cela va être dur, très dur (pas de jambes, donc pas d'envie)
Résultat: je change d'objectif et je me mets en mode IM avec une CAP à 12 km/h
C'est long sur ce format et donc beaucoup de gens te double (je perds 23 places sur la partie pédestre)

Il faut savoir rebondir et se fixer rapidement un autre objectif soit sur la course ou sur une autre course
Le mental contrôle 1/3 du corps (1/3 pour l'entrainement et 1/3 pour l'alimentation)

Il faut savoir abandonner quand le corps dit stop: c'est une force de savoir le faire...

Récupère bien (physiquement et mentalement)

olivemiller
Messages : 642
Inscription : 19 nov. 2010 22:16

Re: Idées noires en course que faire?

Message non lu par olivemiller »

trimarc a écrit :J'ai fait la même course que toi: je pose le vélo 26ème
La Natation s'est bien déroulée avec ta Sailfish one ?

USAT
Messages : 2920
Inscription : 11 nov. 2014 18:21

Re: Idées noires en course que faire?

Message non lu par USAT »

Vu le post je pense que c'est peut etre un mal plus profond. tu dis que dans la vie tu n'es pas comme ça mais ça arrive à tout le monde, crois moi. pas un coup mais une période plus ou moins longue ou on se sent mal, ou les choses qu'on aime n'ont plus de saveurs, ou la moindre difficulté devient une montagne. tu n'en es à priori pas la.

Mais tu dis que t'es blessé, et que tu as mis un coup de boost pendant 2 mois, n'en as tu pas trop fait? tu arrives un peu cuit et tu es peut être en surentraînement? regarde les "symptômes", c'est peut être une piste.

Une autre piste, peut être que la "compet" te fait chié ? j'ai pratiqué longtemps sans jamais faire aucunes courses, ni même un 10 km, rien du tout. c'est pas un cas isolé,e je connais des personnes dans ce cas, qui sont même en club et licenciés!

Si c'est juste cette fois ci alors rien d'alarmant ;), mais as tu envie de reprendre l'entrainement ? penses tu déjà a une autre objectif ou bien tu te poses encore des questions genre "pourquoi je fais des courses"? vois dans quelques jours ou tu en es, pose toi, fais autre chose..

trimarc
Messages : 1133
Inscription : 13 sept. 2010 10:09

Re: Idées noires en course que faire?

Message non lu par trimarc »

olivemiller a écrit :
trimarc a écrit :J'ai fait la même course que toi: je pose le vélo 26ème
La Natation s'est bien déroulée avec ta Sailfish one ?
La natation était particulière par le courant donc difficile de juger mais pas top (Encore une bonne minute de trop...)

jul56
Messages : 344
Inscription : 03 déc. 2013 01:30

Re: Idées noires en course que faire?

Message non lu par jul56 »

Salut,
Sujet très intéressant.
Concernant les causes, aucune idée, même si celle du manque de sucre me plait bien. Après, c'est vrai qu'on est toujours plus ou moins motivé selon les jours. C'est comme à l'entrainement. Il y a des fois ou tu te demandes pourquoi tu es là :wink: La différence, c'est que tu peux toujours te dire que ca ira mieux demain. Le jour de la course, c'est plus difficile...
Concernant que faire, je mets en pratique certains trucs sur les courses longues demi IM et IM. Je ne m'intéresse surtout pas aux autres ni n'en garde en "target" (alors que sur plus court oui :) ).
Mon target, c'est moi. Sur le vélo je m'occupe de ma puissance, la vitesse que je dois maintenir, etc.. et je regarde le paysage, c'est con, mais ca me permet de penser à autre chose et de me dire que je suis bien chanceux d'être là. Et surtout, je ne regarde pas le gars qui part comme une balle les 20 premières bornes et qui finit sur le bas coté au kilo 170.
Sur la course à pied, pareil, je ne me soucie pas des autres mais de ma vitesse, du temps pour finir le tour, du paysage (pareil, je suis bien chanceux d'être là), etc... ca me fait faire des calculs et ca m'occupe. Je decoupe aussi le parcours en tranche de ravitaillement. Mon target, c'est le prochain ravito. Je ne me dit jamais, il me reste X kilometres, si ce n'est quand je passe le 30eme ou la je me dis, allez, le plus dur est fait, maintenant on accélère :lol:
J'ai aussi toujours 2 voire 3 objectifs de temps mais jamais de classement. Si je vois assez vite que le premier objectif de temps ne sera pas pour aujourd'hui, tant pis, je target le deuxième.
Donc, pour faire simple, regarder le paysage (généralement les courses longues sont plutot organiser dans des coins sympas), courir pour soi, viser des objectifs réalisables et avoir un plan B voir C en poche, diviser le marathon en portion. Et surtout, se remémorer quand tu as un coup de moins bien que tu fais ca pour le plaisir et que tu as quand même de la chance d'être là.
Facile à dire. A réaliser, pas forcément.

Meuhgli
Messages : 206
Inscription : 23 avr. 2012 07:15

Re: Idées noires en course que faire?

Message non lu par Meuhgli »

Salut octave,

On a fait la même course dimanche :wink:

J'ai vécu un peu la même situation que toi. Je sors de l'eau 103ème donc plutôt satisfait de ma natation et je pose le vélo 218ème :sm1: Je me fait doubler par 115 personnes :? Pourtant, je me suis entraîné, j'ai changé de vélo et je partais assez confiant. Bref, j'ai quasiment lâché dans le 2ème tour, lassitude, pas envie de me faire mal, le moral dans les chaussettes, etc.
Dans cette situation, je m'enferme dans ma bulle et je fais abstraction des autres et de la course. En càp, je me suis concentré sur ma foulée, mes sensations en soignant les ravitaillements. Comme beaucoup, j'ai raisonné en micro-étapes pour positiver. Les sensations sont revenues peu à peu et je termine dans un temps correct pour moi même si au final le vélo reste une déception.

Sauf blessure, il faut éviter l'abandon car c'est une spirale négative qui a tendance à se reproduire sur les courses suivantes. Chaque fois que j'ai abandonné, c'était un soulagement à court terme mais je m'en suis voulu ensuite. Le seul fait de passer la ligne permet de garder confiance en soi même si la perf. n'est pas au bout. Un jour sans, ça peut arriver et pour pleins de raisons.
En course, quand je suis dans le dur, je me dis que j'ai de la chance d'être là, que le triathlon est mon principal loisir et que c'est une activité plaisir que j'ai choisie :P

Après, comme évoqué plus haut, il y a peut-être d'autres causes extérieures à analyser, fatigue, surentraînement, famille, boulot, etc. On n'est pas des machines, les événements de la vie nous atteignent. Ta démarche d'essayer de comprendre est très bonne et je suis persuadé que tu vas trouver des réponses à tes questions.

Avatar de l’utilisateur
octave
Messages : 2721
Inscription : 12 avr. 2007 19:31
Localisation : 92

Re: Idées noires en course que faire?

Message non lu par octave »

Merci pour vos retours, c'est vraiment sympa!

Je me sens moins seul et finalement me dis que "ça arrive" à vous lire!
Je ne regrette pas l'abandon au final, j'aurai fais une course nulle à tous les niveaux.

J'ai remis le maillot hier et fais une séance piscine qui m'a fait beaucoup de bien à la tete et au corps! :)

Je cogite et j'avance, j'ai meme pris un papier et un stylo et fais "les + et les -"...

Avec un autre objectif, le half de Vichy, "l'objectif" de 2015. :sm3: ça devrait etre motivant, et avec des compagnons de route le jour J (ce qui m'a beaucoup manqué Dimanche, on devait etre 4)

A posteriori les causes du "craquage":

-Grippe sévère avec 5 semaines sans sport et un moral au plus bas,
-2 mois pour "rattraper" voire repartir à zero,
-Départ à la bourre,
-Famille délicate à gérer le jour J,
-Un des derniers dans le parc,
-Beaucoup de stress, et pas de gnac,
-épreuve "spéciale" pour moi,
-Mal au dos affreux (psychosomatique??? là j'ai plus rien...)

Toujours envie de faire du tri...j'en cherche un meme en Juin à faire pour me rattraper, c'est plutot positif il me semble!

l'idée de mettre uen photo ou des mots sur la potence me plait bien! (Déjà croiser des gars en compet se parler à eux meme, je comprend mieux maintenant)
La chance "d'etre là" est aussi une voie à prendre!

En tous cas ca fait bien se pencher sur son propre cas.....

MERCI MERCI MERCI pour tous vos retours! :)

@Fabrice Pion, y'a plus de place à Nouatre!!! sinon j'y serai venu pour les rillettes et le Chinon évidemment et pour te serrer la main! :-)

Avatar de l’utilisateur
Christian Robin
Messages : 6084
Inscription : 10 juin 2005 12:13
Localisation : V7 Triathlon Côte d'Amour /La Turballe

Re: Idées noires en course que faire?

Message non lu par Christian Robin »

En gros, corps et esprit sont liés: si tu lâches, alors qu'habituellement tu surmontes tes coups de mou par tous les petits moyens très justement développés par les collègues , auto persuasion, approche psy différente, c'est que "ton corps dit non". Il dit non non pas forcément à cet effort là, ce jour là, mais peut être à une surcharge générale , boulot, devoir assumer ton statut de triathlète, contrariétés dans la vie...Il faudrait se poser la question: "de quoi le triathlon me sauve-t'il ? Pourquoi ce qui était plaisir devient-il insidieusement un devoir ? Ai je besoin de cette souffrance pour être moi ?
La réponse n'est pas simple, mais passe peut être par être conscient de cette contradiction: je fais un truc pour m'aimer davantage, pour être apprécié de mon entourage. Surtout ne pas se lancer dans un mea culpa à la chrétienne, mais accepter d'être ainsi...
le husky

Avatar de l’utilisateur
falkner
Messages : 2663
Inscription : 12 avr. 2010 20:17
Localisation : Hts de Seine

Re: Idées noires en course que faire?

Message non lu par falkner »

......... ahaha a ahha a aha ahha aha haha hah.......... ! ? .......... ahha haahhaaha ahah ahahahaha... arrête le tri !

........ te dire que t'es pas un triathlète, juste un gars qui aime nager et rouler (même pas courir, tu détestes ça) sans être obliger de t'inscrire à des épreuves de ce type ! Rien de mieux qu'une belle virée entre pote pour te taper 100 km ou plus à vélo que d'aller t'emmerder la vie dans un système qui te convient pas ! C'est une contrainte pour toi... ça se voit !
« Ma musique va d'abord faire peur aux gens. Elle représente le bonheur, et ils n'en ont pas l'habitude », Sun Ra.

Avatar de l’utilisateur
octave
Messages : 2721
Inscription : 12 avr. 2007 19:31
Localisation : 92

Re: Idées noires en course que faire?

Message non lu par octave »

Ah super!

J'aime pas courir, oui c'est vrai, (je fais le minimum) ça m'empêche de boucler mes épreuves? Non...jamais.
Système qui me convient pas? Ah bon? Pourquoi? Vas y expliques!
Toi, Tu as arrêté, car ça ne te plaisait pas (en même temps 1S et 2M en trois ans, on peut dire que tu as une grande expérience du tri...

Fais pas une généralité va, on a tous un vécu, des histoires dans la vie qui peuvent te démolir, te raccrocher à quelque chose, sur une course en particulier, qui arrive à ce moment la, et te font focaliser sur un petit objectif peuvent t'aider à surmonter quand c'est possible.

Un peu facile et ça n'apporte rien à l'édifice ni au sujet qui était abordé! (Quand le mental lâche en course)

Tu ne sais pas pourquoi j'ai bâché, hormis mes douleurs lombaires.

T'as pas du lire le post, Franck tu me déçois sur ce coup la.

Avatar de l’utilisateur
superyoyo
Messages : 1154
Inscription : 22 juil. 2005 12:39
Localisation : toulon
Contact :

Re: Idées noires en course que faire?

Message non lu par superyoyo »

octave a écrit :-qu'est ce que je fais la?
-a quoi ca sert?
-putain la lose, me fais encore doubler!
-pouah encore 50 bornes
C'est pas des idées noires, ça, c'est la normalité quand on est moins bien qu'espéré.
Des idées noires c'est plutôt "je fonce sur cette voiture qui vient en face et j'en fini avec cette vie de merde" !! et là il faut consulter !
Je ne compte plus le nombre de fois où je me suis dit en course "j'arrête ce sport de con" :D
Je fais le half à Vichy (objectif 5h45), je me suis bien préparé, mais si ça va pas comme prévu, à coup sur je vais avoir les idées que tu cites :D
Keep cool and relativise !

Avatar de l’utilisateur
octave
Messages : 2721
Inscription : 12 avr. 2007 19:31
Localisation : 92

Re: Idées noires en course que faire?

Message non lu par octave »

Oui j'aurai du intituler "pensées négatives" ça aurait été plus approprié!

On sera à Vichy tous les deux!
Je serai sans doutes derrière toi d'ailleurs! ;-)

Après réflexion, c'est plus la spirale "mal quelque part" qui débouche sur une envie d'abandon irrépressible (dans mon cas).
Un bon entraînement, rentrer dans ses objectifs comme tu le dis, positiver le moment (après tout on a de la chance de pouvoir faire ce que l'on aime) doit limiter ces pensées négatives!

Enjoy!

Avatar de l’utilisateur
falkner
Messages : 2663
Inscription : 12 avr. 2010 20:17
Localisation : Hts de Seine

Re: Idées noires en course que faire?

Message non lu par falkner »

@Octave,

J'ai parfaitement lu du début à la fin ton post.
Y a deux cas AMHA, tu t'entraines et tu craques (physique ou pas - Lapalissade)... pas de chance !
tu t'entraines pas assez et tu craques (physique ou pas - Lapalissade bis !) ... pas de chance itou !

On a tous eu des idées noires, au boulot, sur la selle (pas aux chiottes), dans ses pompes sur 42 km.....quand le physique prend le dessus sur le mental (et c'est que peut-être que l'entrainement permettra de s'en sortir) alors là c'est quasi bouclé....

La crispation, l'anxiété, l'idée de ne pas être bien préparé, un môme qui pleure, un réveil pas aux poils... maman qui nous agace...et c'est le dos qui prend. Bref, autant de petits aléas qui nous pourrissent au mauvais moment. Et, comme le dit SuperYoyo, rien d'anormal que de se poser des questions à des moments difficiles surtout sur un tri où la prépa n'a peut-être pas été top. On peut être défaillant, ça arrive même quand on est bien préparé et aux meilleurs.

Sujet clos pour moi, car je sais qu'on pourra pas aller plus loin sans se prendre la tête et ca vaut pas le coup :sm3:
« Ma musique va d'abord faire peur aux gens. Elle représente le bonheur, et ils n'en ont pas l'habitude », Sun Ra.

Avatar de l’utilisateur
falkner
Messages : 2663
Inscription : 12 avr. 2010 20:17
Localisation : Hts de Seine

Re: Idées noires en course que faire?

Message non lu par falkner »

pouah pouah, et je relis plus attentivement le post de Christian (qui ne dit jamais de connerie, non non non) et me dis qu'il a totalement raison ! "De quoi le triathlon me sauve-t-il" ? Ce me fait penser au titre de l'ouvrage de Jacques Derrida concernant la cause animal et, ce titre "L'Animal que donc je suis" pourrait parfaitement être transposé comme suit à savoir "Le triathlète que donc je suis" Vaste question sur l'apport du sport sur nos conditions existentielles, par rapport à autrui, à soi, son entourage, ses proches.

merci Christian, tu es et resteras mon Maître ;-)
« Ma musique va d'abord faire peur aux gens. Elle représente le bonheur, et ils n'en ont pas l'habitude », Sun Ra.

Avatar de l’utilisateur
octave
Messages : 2721
Inscription : 12 avr. 2007 19:31
Localisation : 92

Re: Idées noires en course que faire?

Message non lu par octave »

Petit retour après quelques mois!

Pas mal de lecture, un bon entraînement, un bel été serein et le half de Vichy abordé beaucoup plus sereinement a tous niveaux.

Le Pied total!

Pas une seule pensée négative et une course au delà de toutes mes modestes espérances.
Mine de rien, ce genre de mésaventure te fait te pencher sur toi même.

J'ai retenu une phrase d'un article de Hemmerlin,
"pensez à la chance que vous avez d'être la"!
Ça me parle bien.

Merci à tous pour vos échanges sur ce post et en MP également.

Répondre