Idées noires en course que faire?

Que faire quand ça va pas?
Avatar de l’utilisateur
octave
Messages : 2721
Inscription : 12 avr. 2007 19:31
Localisation : 92

Idées noires en course que faire?

Message non lu par octave »

Bonjour à tous,

Depuis quelques temps, je me retrouve a avoir des sales idées en course.

Et ça me pousse pas a me faire mal, voire quand je souffre j'ai envie de bâcher.

C'est ce qui s'est passé hier, mal de lombaires terrible et abandon a la mi velo sur un half.
Premier abandon sur un tri...au delà du pépin physique (pas compris d'ailleurs) c'est clairement le mental qui a flanché j'aurai pu aller au moins jusqu'à la T2.

C'est du genre:

-qu'est ce que je fais la?
-a quoi ca sert?
-putain la lose, me fais encore doubler!
-pouah encore 50 bornes

En gros le mauvais prend le pas sur le bon!
J'arrive pas à positiver,et pourtant je vais à l'entraînement bien volontiers et y prend beaucoup de plaisir en ayant en tête les épreuves a venir!
Le pire c'est qu'il ne me semble pas être comme ca dans la vie de tous les jours!

Si vous avez des trucs ou des retours d'expérience? De la lecture ou des articles à menrecommander éventuellement?

Merci beaucoup.

tripode
Messages : 71
Inscription : 11 oct. 2006 15:24

Re: Idées noires en course que faire?

Message non lu par tripode »

Même scénario à l'IM Francfort en 2014 : abandon sur le marathon après 10 km (malgré une natation et un vélo corrects pour moi) pour mon 7° IM ! Dès le panneau 2 km pensées du style encore 40 km, qu'est-ce que je fais là.? Pour un tee shirt finisher et une breloque .Merde alors . Même ma femme, finisher en 13h15, n'a pas réussi à me faire repartir en me doublant sur la càp...
A posteriori, c'est bien avant la course que j'étais démotivé. A l'arrivée à Francfort aucune excitation comme pour les autres IM. Réveil le matin de la course sans envie en trouvant chiant de se lever à 5h du matin !
Plus que ma préparation physique habituelle, c'est dans les mois précédents que mentalement je ne me suis pas assez "préparé" à la souffrance mais aussi au plaisir de finir ( en 12h30-40 je sais c'est de la rando pour certains ).
Je suis réinscrits en peaufinant ma préparation physique et mental

A suivre

Avatar de l’utilisateur
Jaginho
Messages : 2412
Inscription : 14 nov. 2009 11:29

Re: Idées noires en course que faire?

Message non lu par Jaginho »

Perso, j'ai tout le temps ce genre de reflexion : qu'est ce que je fous la, putain encore xx km, elle est gelée cette flotte, mal aux genou (c'est un début de TFL...)...

Je ne passe pas à l'acte (abandonner) ; une seule fois, je me suis mis à brasser en natation sur un S car j'ai flanché au niveau psy.

Très honnêtement, je me dis "tu ne vas pas bacher, la honte" (dsl, c'est vraiment ce que je me dis). Et puis, je fais ma course, je vise qqun en vélo, essaie de le rattraper (ou si impossible, de garder l'écart), idem en CaP et au final, cela me réussi, je viens de pt mon record sur M et notamment sur un 10km (je fais mieux sur un tri que sur un 10 sec). Et pourtant, suis parti avec ma montre qui m'a lachée (plus de batterie), un mal au genou, le souffle court car bu de travers et pas de jambes, j'étais seul (pas de famille autour pour encourager)...

Pour résumer :
- je ne pense pas que tu sois le seul à te dire cela,
- si j'ai mal qques parts je me dis que c'est la tronche et je pense à autre chose (genre un entrainement sous la flotte, j'échappe mon esprit de la pseudo blessure)
- je cible une personne devant qui me sert de lièvre et donc, indirectement, m'occupe l'esprit
- je bannis cette idée d'abandonner, je pense à ma fierté (c'est con mais pour une fois que mon foutu caractère m'aide).

Bon courage et sache que tous ceux autour de toi pensent (à un moment donnée) à cela.
« L'entraineur médiocre parle, le bon explique, le super démontre et le meilleur inspire. » (John Kessel)

Avatar de l’utilisateur
Bryce
Messages : 24690
Inscription : 22 sept. 2005 09:21
Localisation : Ici et là

Re: Idées noires en course que faire?

Message non lu par Bryce »

octave a écrit :Bonjour à tous,

Depuis quelques temps, je me retrouve a avoir des sales idées en course.

Et ça me pousse pas a me faire mal, voire quand je souffre j'ai envie de bâcher.

C'est ce qui s'est passé hier, mal de lombaires terrible et abandon a la mi velo sur un half.
Premier abandon sur un tri...
Avec "Un mal de lombaires terrible" t'as juste été raisonnable en abandonnant :wink: Le tri est un sport et le sport n'est rien d'autre qu'une passion, un jeu, bref un passe temps non vital qui doit rester un jeu sans danger...
"Se trouver des excuses c'est perdre le temps précieux que l'on pourrait utiliser à persévérer"
"Do not fear death, fear an unlived life"

Avatar de l’utilisateur
thomas51000
Messages : 168
Inscription : 08 janv. 2015 21:50

Re: Idées noires en course que faire?

Message non lu par thomas51000 »

Tout le monde est à un moment donné dans le dur physiquement et moralement. Se faire doubler n'aide pas.
Je crois que déjà cela se prépare auparavant en se donnant des objectifs réalistes de temps en ayant consulté les parcours. Tu te fais déjà une idée de la moyenne en vélo et course à pied.
La semaine précédente se fait sur des entraînements à moindre intensité, la veille de la course ne pas envoyer du lourd si tu fais tourner les jambes (respecter le sens de cette expression en clair). Si tu respecte cela, ça te fais un poids un moins sur le conscience déjà.
Se lever le jour de la course reposé avec une organisation et un timing prêt (heure de lever, heure de départ, heure d'arrivée, sortie de ta caisse préparée la veille, alimentation etc.) évite déjà bien du stress qui te bouffe. Et si tu as le temps, une sieste de 20min, pourquoi pas ?
Durant la course, pense aux objectifs, tu vas trop vite, tu ralentis, tu vas trop lentement, tu remet une couche. Alors ok, ça fait une approche très cartésienne en ayant les yeux un peu sur la montre mais ça t'apporte confiance car tu es là où tu voulais. Il y aura plus fort et moins fort que toi, c'est une réalité mais ça, c'est avant qu'il faut se le dire. Regarder tes chiffres, c'est aussi un moyen de te détacher des autres.

Tu peux aussi faire tes distances par étape : "allé, je tiens encore x km", "encore 1 tour au moins" que tu répète à chaque échéance.
La cause du "je ne suis pas venu pour rien, me taper des bornes, payer et rien faire... hors de question".
Hier, j'ai adopté la méthode les yeux sur le compteur en vélo sans aucune idée abandon ceci dit, en revanche en course à pied, avec les prémices d'un Bouveret, je n'ai pu que me dire que je n'étais pas venu pour rien car un jogging de 20 bornes, très peu plaisant car crois moi, j'avais bien envie de revenir à pied et déposer ma puce.

Avatar de l’utilisateur
arkaos
Messages : 650
Inscription : 26 nov. 2008 17:32
Localisation : bask country

Re: Idées noires en course que faire?

Message non lu par arkaos »

d'après ce que j'ai pu lire, il s'agirait du manque de sucre rapide dans ton cerveau qui te fais avoir des idées noires. Seule solution, quelques gels.... Enfin, c'est ce que j'ai pu lire :mrgreen: .
http://urkirolak-triathlon.fr/
en 2020:
- ironman Vitoria (annulé)
- ironman Barcelone

Avatar de l’utilisateur
Bread
Messages : 130
Inscription : 11 oct. 2013 13:34

Re: Idées noires en course que faire?

Message non lu par Bread »

C'est pas si bête comme réflexion. Petite hypo ou reserves entamées et le (mauvais) mental prend le dessus.

Je pense qu'on a tous plus ou moins vécu cette situation
De la sueur du sang et des larmes pour vivre un peu plus fort

noir zedir
Messages : 1177
Inscription : 20 nov. 2013 19:36

Re: Idées noires en course que faire?

Message non lu par noir zedir »

peut-être voir la pratique du triathlon autrement, ou couper un bon coup :wink:

Avatar de l’utilisateur
octave
Messages : 2721
Inscription : 12 avr. 2007 19:31
Localisation : 92

Re: Idées noires en course que faire?

Message non lu par octave »

Merci pour vos réponses! Ça fait plaisir! :)

J'avoue gamberger pas mal depuis hier.

Mes temps je les connais, je me donne des objectifs tres raisonnable et sais gérer mes efforts.
Avec toujours l'esprit plaisir avant tout! Je ne vise pas le classement vu mes temps..... :lol:

Ce tri je l'avais déjà fais deux fois et il a une saveur particulière pour moi.
Le mal au dos était douloureux, mais pas ingérable non plus, j'ai eu pire. Mais le mental a amplifié le truc!!! C'est évident.
La je me suis fais envahir par un "Bad" incroyable.
Quand ca m'arrive d'habitude j'arrive a gerer et comme lu ci dessus avec des objectifs du genre les yeux sur le compteur, le gars devant "je le garde en Target"...
Le matin depart a la bourre, le môme penible, semaine hard.... Peut être aller chercher par la?
Au bout du 8eme kms a velo j'ai eu un coup de mou, et la j'ai disjoncté. Les plats et les faux plats qui sont d'habitude mes terrains de prédilection sont devenus horribles!
Pourtant la natation s'est super bien passee, bonne sensation, et mon meilleur temps sur la distance.
J'ai fini en mode balade, lamentable.

J'ai eu une sale grippe en Mars qui m'a flingué severe aussi..... Quasi pas de sport pendant 6 semaines, Écotrail DNS.
J'avais bien bosser ces deux derniers mois.

Je sais pas, Ca remue le cerveau quand même!

Comment éviter que Ca revienne? Y'a de la littérature sur la prépa mentale?

Merci à tous pour vos messages, tres sympa.

Choupix
Messages : 1133
Inscription : 28 nov. 2008 17:26

Re: Idées noires en course que faire?

Message non lu par Choupix »

Des trucs lus dans des publications spécialisées, que j'ai essayés avec succès :
- faire de la visualisation en amont de la course : fermer les yeux, te voir bien exécuter ton plan, avoir de bonnes sensations, progresser en contrôle, etc. Ça te met dans un état d'esprit positif, comme si tu avais installé toutes les conditions de la réussite.
- pendant la course, quand tu as un mauvais moment, te remémorer des entraînements ou des courses où ça s'était bien passé, où tu as eu de bonnes sensations, etc. Ça te rappelle que tu l'as déjà fait, donc que tu peux le refaire. Bien sûr, le grand classique, surtout à pied : découper la course, par exemple kilomètre par kilomètre, et rayer mentalement chaque étape une fois qu'elle est réalisée. Ça peut même passer par la fixation de repères concrets, comme atteindre ce lampadaire là-bas, puis ce portique, puis cette voiture garée, etc. Et puis voir le verre à moitié plein : plutôt que de se dire "encore 40 km à faire", se dire "déjà 2 km abattus". Prendre petit bout par petit bout. Ça n'a l'air de rien mais ça change tout ! Enfin, se répéter (voire dire à voix haute, même si tu passes pour un mec bizarre) des mantras positifs, et bien sûr se prévoir des récompenses comme un ravito perso "maison" (un snickers plutôt que le gel, quoi). Comme dit par ailleurs, un shoot de sucre peut faire des miracles, surtout s'il est associé à une image "doudou" (les fameuses madeleines de Proust).
D'autres trucs lus mais pas essayés : certains écrivent les mantras sur leurs bras et mains. D'autres fixent des portraits de leurs proches sur la potence, aussi.
Sinon, comme dit aussi par ailleurs, se remémorer pourquoi on fait ça. S'il n'y a pas de réponse, peut-être qu'en effet une coupure sera bénéfique !
Bon courage !

Avatar de l’utilisateur
Boulegan
Messages : 10214
Inscription : 10 févr. 2005 11:11
Localisation : Sud

Re: Idées noires en course que faire?

Message non lu par Boulegan »

Se reposer, bien dormir pour être frais et clair avant les courses, déjà.
Puis créer de l'envie, de la motivation voire de la frustration à l'entrainement pour avoir envie de lâcher les watts le Jour J.
Sinon, regarder aussi du côté de ton médecin qui prescrira une prise de sang pour diagnostiquer éventuellement des valeurs basses de sérotonine...
"Etre beau et bien habillé est indispensable. Avoir un but dans la vie ne l'est pas." Oscar Wilde

Ducks
Messages : 12
Inscription : 13 mai 2015 09:14

Re: Idées noires en course que faire?

Message non lu par Ducks »

Je ne pensais pas que j’allais répondre à un sujet comme celui-ci en premier. Je passerai me présenter par la suite.

Ça m’est déjà arrivé également mais pas en tri, je suis plutôt cap. Avant je courais surtout des semis, c’était une distance que j’appréciai, des courses de 1h30 permettent de se défoncer un max je trouve. Sur mon dernier semi, j’ai abandonné au km 18… Le matin, je n’avais aucune envie de le courir mais bon, j’étais inscrit et la famille venait voir donc j’y suis allé. J’ai tenu jusqu’au 18 sans réel motivation, mais dans les mêmes temps que d’habitude et j’ai lâché l’affaire quelques km après être passé devant mes spectateurs.
Depuis, je n’ai plus fait de semi, je suis passé au marathon, que je faisais avant en loisir, maintenant c’est sur cette distance que je vise le chrono.
Mon avis perso est que pour s’épanouir, il faut varier. J’ai trop fait de semi uniquement et à la longue, c’est lassant. Depuis que je suis passé sur marathon je m’éclate parce que j’améliore mes chronos d’année en année mais j’anticipe l’avenir en basculant sur le triathlon. Selon moi, il faut varier les distances et ne pas rester dans sa zone de confort et faire uniquement ce qui nous plait. Une fois qu’on a fait 10 IM, je suppose qu’un petit S peut également être un bon challenge.

Un coup de ras le bol peut arriver à tout le monde, chacun son remède, mais comme tu peux le voir c'est arrivé à beaucoup de monde qui prennent toujours du plaisir à pratiquer leur sport :wink:

matt
Messages : 284
Inscription : 23 sept. 2004 23:03

Re: Idées noires en course que faire?

Message non lu par matt »

Space cake au ravito :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
IronPion
Messages : 3287
Inscription : 07 sept. 2006 20:45
Localisation : Tourainie Centrale
Contact :

Re: Idées noires en course que faire?

Message non lu par IronPion »

Salut Octave !
Allez, reviens donc à Nouâtre, la tartine de rillettes et le coup de Chinon, tu te les prendras avant le départ plutôt qu'à l'arrivée et là, tu verras, les idées noires, disparues :mrgreen: !
Bonne suite à toi :wink:
So good... Always smiling before...
And now (10 janvier 2009) : Show must go on... !
http://www.fabricepion.com
Le Tours'NMan : http://toursnman.com/fr/index.php

Avatar de l’utilisateur
Boulegan
Messages : 10214
Inscription : 10 févr. 2005 11:11
Localisation : Sud

Re: Idées noires en course que faire?

Message non lu par Boulegan »

Ducks a écrit :Un coup de ras le bol peut arriver à tout le monde, chacun son remède, mais comme tu peux le voir c'est arrivé à beaucoup de monde qui prennent toujours du plaisir à pratiquer leur sport :wink:
C'est certain. Un coup de moins bien, c'est presque normal dans une vie.
Une situation familiale ou professionnelle qui change, c'est un facteur déterminant dans l'humeur et la motivation qu'on porte à sa pratique sportive.
Faut savoir ou s'arrêter ou varier, ou en faire moins ou faire autre chose. :wink:
"Etre beau et bien habillé est indispensable. Avoir un but dans la vie ne l'est pas." Oscar Wilde

Répondre