COVID-19, de l'espoir?

Que faire quand ça va pas?
Jerome.A
Messages : 2551
Inscription : 20 nov. 2015 15:02

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Jerome.A »

Silver0l a écrit : 28 oct. 2020 10:57
...

Si tu as besoin de doubler le nombre de lits de réanimation, c'est que tu admets que tu vas doubler ton nombre de morts.

....
La france aurait du diviser par 3 ou 4 le nombre de lit en reanimation c'est evident.
By failing to prepare you are preparing to fail
Silver0l
Messages : 8021
Inscription : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Silver0l »

Z_orglub a écrit : 28 oct. 2020 10:30
Silver0l a écrit : 28 oct. 2020 09:50 A un moment, il faudra bien pointer la responsabilité des rassuristes dans tout ce qui nous arrive. Les Toussaint, les Toubiana, les Muselier, les Raoult et quelques stars de ce forum...
Lol. Le troll est de retour.

C'est pas Raoult qui est au commande et qui instaure des mesures qui n'ont pas d'effet. Le couvre feu, il est respecté. Les masques dans la rue sont respectées. Les salles de sport sont bel et bien fermées.

Notre principal problème, c'est de ne pas avoir assez de personnel soignant pour gérer les malades : c'est le résultat d'une idéologie politique. C'est pas de la faute de Raoult non plus.

Par ailleurs, la France, c'est pas encore la Corée du Nord. Les médecins Français ont le droit de parler même si ça ne va pas dans le sens de la propagande gouvernementale. Peut-être qu'un problème c'est que les médias invitent ces gens sans contradicteur. De toutes façons, je crois pas les gens cités n'ont jamais dit de ne pas se laver les mains ou de ne pas éviter les embrassades et les rassemblements.

Non, il n'y a pas plus de personnel soignant dans plein de pays qui ont réussi à maîtriser l'épidémie qu'en France.

La France est le pays d'Europe qui dépense le plus fort pourcentage de son PIB pour la santé, et ça ne sert à rien. C'est un puits sans fond et sans perspective. Doubler, tripler, quadrupler... le nombre de lits de réa, c'est accepter que l'on va doubler, tripler, quadrupler le nombre de décès. Il faut tout faire pour l'empêcher.

La clé de la maîtrise de l'épidémie, ce sont les comportements individuels: embrassades, respect des distances, rassemblements, lavage des mains.

Le couvre-feu, le confinement... tout ça ne sert à rien si dans le privé les gens se rencontrent comme avant, se font la bise, se touchent, ne se lavent pas les mains...

Des gens comme Raoult, et surtout tous les rassuristes, qui ont passé beaucoup de temps à dédramatiser et à miner les messages de prévention ont une large part de responsabilité dans le relâchement des comportements individuels.

Et désolé, je le vois tous les jours, sur ce plan, nous sommes pas à la hauteur de certains de nos voisins. Encore vu ce WE des gens qui se faisaient la bise au resto pour de grandes retrouvailles familiales.
Augmentus, le roman des cyclistes qui aiment l'IA
Apprenez à nager avec Le journal d'un nageur de l'ère post-Trump
Avatar de l’utilisateur
coleopt
Messages : 2323
Inscription : 16 nov. 2009 13:58

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par coleopt »

Ce qui est marrant, c'est que certains qui prônent l'isolement d'une certaines populations afin de les protéger, et grognent à tout va quand l'on leur restreint un minimum de liberté sur leurs pratiques sportives. Ils veulent bien que les séniors, les obèses et autres populations à risque soient confinés mais ne veulent pas que l'on leur interdise d'aller nager. Cela m'interpelle.
Z_orglub
Messages : 892
Inscription : 16 juin 2015 22:52

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Z_orglub »

Silver0l a écrit : 28 oct. 2020 10:57
Boulegan a écrit : 28 oct. 2020 10:45
Z_orglub a écrit : 28 oct. 2020 10:30 Notre principal problème, c'est de ne pas avoir assez de personnel soignant pour gérer les malades : c'est le résultat d'une idéologie politique. C'est pas de la faute de Raoult non plus.
+1
Non. Devoir créer des lits en plus, c'est déjà être en échec face à la maladie.

Si tu as besoin de doubler le nombre de lits de réanimation, c'est que tu admets que tu vas doubler ton nombre de morts.
Ce que nous expliquent les médecins depuis le début, c'est que le confinement ne sert qu'à "écraser" la courbe, mais qu'il ne réduit pas le nombre de décès. Le virus est parmi nous, il tuera tant qu'il n'y aura pas de vaccin ou d'immunité. Le bilan est à peu près déjà connu. La stratégie suivie consiste à éviter la saturation des hopitaux.
C'est une escalade exponentielle et sans fin.
Une exponentielle a toujours une fin (c'est ce que tu ne comprenais pas avec la croissance).

En l'occurence, le calcul est simple à faire : on connait le coefficient de propagation, on estime le taux d'immunité, et on connait la mortalité. A partir de ça, on calcule que tout ça aura une fin dans quelques mois avec 30000 à 60000 morts supplémentaires. C'est malheureux, mais c'est quantifiable dans le temps et dans l'ampleur. Avec des mesures pour ralentir la propagation (nécessaires uniquement parce qu'on manque de soignants), on étale sur une durée plus grande.
La seule vraie solution, c'est d'arrêter la propagation.
Ça c'est impossible. Un confinement ne l'arrêtera pas. Il va la stopper quelques mois.
Dernière modification par Z_orglub le 28 oct. 2020 11:20, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Boulegan
Messages : 10674
Inscription : 10 févr. 2005 11:11
Localisation : Sud

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Boulegan »

Silver0l a écrit : 28 oct. 2020 10:58
Boulegan a écrit : 28 oct. 2020 10:45
Silver0l a écrit : 28 oct. 2020 09:50 Car on le voit bien, ce n'est pas un pb de pénurie de masque, de manque de respirateur, ou de système hospitalier qui fait exploser l'épidémie: ce sont avant tout nos comportement individuels qui font la vraie différence: se laver les mains, éviter les embrassades, garder ses distances, éviter les rassemblements... Les rassuristes ont joué un rôle délétère dans le relâchement des comportements, et maintenant on va devoir tous payer pour contenir l'explosion qu'ils ont déclenchée.
Le niveau de désinformation de ce post, c'est alarmant :roll: :roll:
Le niveau d'argumentation de ce post est affligeant. :roll: :roll:
Y a quoi à répondre à tes arguments mensongers ?
T'es un troll et un indécrottable crétin qui n'arrive même pas à comprendre que l'épidémie repart dans l'Europe entière et pas seulement en France à cause des "rassuristes", que les tests PCR sont ultra-sensibles et détectent des traces infimes du virus et que les hôpitaux sont chaque hiver "sold out" à cause des virus saisonniers.
Épidémie de bronchiolite aigüe en 2019, les services de réa en Ile-de-France saturés, t'en as entendu parler ? On a déclenché un couvre-feu, l'état d'urgence sanitaire, un confinement ? Non !
Ça fait des mois que tes potes de LREM annoncent une "2e vague", elle est où l'anticipation, elle est où la cohérence, elle est où l'ouverture des lits pour palier le conjugaison des hospitalisations des virus saisonniers et du Covid19 ?
Mais non, c'est la faute des autres, d'abord des jeunes, ensuite des Marseillais et maintenant les "rassuristes" !!
Ce sera la faute de qui après, cherchons parmi les mauvais élèves de la République : les Corses, les fonctionnaires ?
Les grosses ficelles... :roll: :arrow:
"Etre beau et bien habillé est indispensable. Avoir un but dans la vie ne l'est pas." Oscar Wilde
Avatar de l’utilisateur
Bubar
Messages : 3289
Inscription : 17 juin 2005 15:34
Localisation : 71

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Bubar »

Z_orglub a écrit : 28 oct. 2020 10:30
Silver0l a écrit : 28 oct. 2020 09:50 A un moment, il faudra bien pointer la responsabilité des rassuristes dans tout ce qui nous arrive. Les Toussaint, les Toubiana, les Muselier, les Raoult et quelques stars de ce forum...

Parce qu'à force de répéter partout sur les ondes, dans les journaux et les réseaux qu'en vérité tout va bien, qu'il n'y aura pas de 2ème vague, que le gouvernement est alarmiste et ne fait que jouer sur nos peurs, que le COVID ne fait pas plus de morts que ceci ou cela, que les chiffres de décès ou d'admissions dans les urgences restent bons, que le virus est devenu beaucoup moins dangereux... il faut pas s'étonner ensuite que les comportements des uns et des autres, à commencer par les plus jeunes, se soit relâché, et que ça ait fortement contribué à l'explosion actuelle de l'épidémie.

Car on le voit bien, ce n'est pas un pb de pénurie de masque, de manque de respirateur, ou de système hospitalier qui fait exploser l'épidémie: ce sont avant tout nos comportement individuels qui font la vraie différence: se laver les mains, éviter les embrassades, garder ses distances, éviter les rassemblements... Les rassuristes ont joué un rôle délétère dans le relâchement des comportements, et maintenant on va devoir tous payer pour contenir l'explosion qu'ils ont déclenchée.

https://www.francetvinfo.fr/sante/malad ... 31769.html
https://www.francetvinfo.fr/sante/malad ... 33257.html
Lol. Le troll est de retour.

C'est pas Raoult qui est au commande et qui instaure des mesures qui n'ont pas d'effet. Le couvre feu, il est respecté. Les masques dans la rue sont respectées. Les salles de sport sont bel et bien fermées.

Notre principal problème, c'est de ne pas avoir assez de personnel soignant pour gérer les malades : c'est le résultat d'une idéologie politique. C'est pas de la faute de Raoult non plus.

Par ailleurs, la France, c'est pas encore la Corée du Nord. Les médecins Français ont le droit de parler même si ça ne va pas dans le sens de la propagande gouvernementale. Peut-être qu'un problème c'est que les médias invitent ces gens sans contradicteur. De toutes façons, je crois pas les gens cités n'ont jamais dit de ne pas se laver les mains ou de ne pas éviter les embrassades et les rassemblements.
On parlait de nuance plus haut... et si vous aviez tous les 2 un peu raison ?

On peut très bien à la fois :
- observer un certain relâchement dans les pratiques sanitaires et sociales (quelques posts plus haut, certains mentionnaient que les jeunes et étudiants de faire n'importe quoi). Relâchement qui pourrait (notez l'emploi du conditionnel) avoir été favorisé par des prises de parole médiatiques disant qu'il n'y aura pas de seconde vague, que le virus n'est grave que chez les vieux, que "Sans masques, la Suède a réussi à contrôler le coronavirus"... Un excès de confiance en quelque sorte.
- et pointer du doigt que notre capacité de réaction face à cette situation est limitée, du fait d'un manque de moyens/effectifs de la santé publique. Et que ce manque de moyens est dû à une casse en règle du système de santé. Et pas seulement la santé d'ailleurs... si il n'y avait pas 35 élèves par classe dans les lycées, et 2 lavabos pour 600 élèves, ça serait peut être plus simple de faire respecter les distances et lavages de mains
Z_orglub
Messages : 892
Inscription : 16 juin 2015 22:52

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Z_orglub »

coleopt a écrit : 28 oct. 2020 11:10 Ce qui est marrant, c'est que certains qui prônent l'isolement d'une certaines populations afin de les protéger, et grognent à tout va quand l'on leur restreint un minimum de liberté sur leurs pratiques sportives. Ils veulent bien que les séniors, les obèses et autres populations à risque soient confinés mais ne veulent pas que l'on leur interdise d'aller nager. Cela m'interpelle.
Moi ce qui me gène, c'est qu'on interdise des pratiques qui ne sont pas à risque. J'ai vraiment aucun problème à ce qu'on interdise les rassemblements en lieux clos par exemple. Par contre, si je veux faire mon footing ce soir à 21h, je le ferai sans problème de conscience, dans la mesure où ça n'implique aucune interaction sociale.

J'aimerais qu'on puisse protéger les gens fragiles, mais je vais pas me priver de comportements non risqués parce que Macron l'aura décrété sans réflexion, sans concertation etc...
Avatar de l’utilisateur
coleopt
Messages : 2323
Inscription : 16 nov. 2009 13:58

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par coleopt »

Moi ce qui me gène, c'est qu'on interdise des pratiques qui ne sont pas à risque. J'ai vraiment aucun problème à ce qu'on interdise les rassemblements en lieux clos par exemple. Par contre, si je veux faire mon footing ce soir à 21h, je le ferai sans problème de conscience, dans la mesure où ça n'implique aucune interaction sociale.

J'aimerais qu'on puisse protéger les gens fragiles, mais je vais pas me priver de comportements non risqués parce que Macron l'aura décrété sans réflexion, sans concertation etc...
Dans un sens je suis Ok avec cela. Mais lorsque tu vas partir courir , ou moi même, le reste de la population ne verra que un "connard" (je me suis mis dans les connards, ce n'est pas une insulte juste un terme de langage lorsque le gars derrière sa vitre me verra passer) qui fait ce qu'il veut et ne respecte pas le non déplacement. Alors ils se diront: si l'autre le fait alors moi aussi. C'est pour cela que l'on ne peut faire que des règles qui englobent la totalité de la population. Sans parler des plaintes pour casser les mesures car elles ne touchent qu'une partie de la population dont discriminatoires.
Z_orglub
Messages : 892
Inscription : 16 juin 2015 22:52

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Z_orglub »

Boulegan a écrit : 28 oct. 2020 11:17 Mais non, c'est la faute des autres, d'abord des jeunes, ensuite des Marseillais et maintenant les "rassuristes" !!
Ce sera la faute de qui après, cherchons parmi les mauvais élèves de la République : les Corses, les fonctionnaires ?
Les grosses ficelles... :roll: :arrow:
Tu as oubliés les "bobos".
Avatar de l’utilisateur
Mathdok
Messages : 2060
Inscription : 24 oct. 2008 12:36
Localisation : Hell

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Mathdok »

Z_orglub a écrit : 28 oct. 2020 11:18 mais je vais pas me priver de comportements non risqués parce que Macron l'aura décrété sans réflexion, sans concertation etc...
Suis d'accord avec toi dans le cadre d'une utopie vertueuse.
Mais l'Etat doit protéger une société bien plus diverse où la libre interprétation des règles sanitaires nuit à tous, force est de le constater. A partir de là un code arbitraire doit être décrété. Le respecter c'est respecter le vivre ensemble.
On parle de qq semaines de privation, c'est un sacrifice à faire pour des lendemains qui chantent.
Z_orglub
Messages : 892
Inscription : 16 juin 2015 22:52

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Z_orglub »

coleopt a écrit : 28 oct. 2020 11:25 Dans un sens je suis Ok avec cela. Mais lorsque tu vas partir courir , ou moi même, le reste de la population ne verra que un "connard" (je me suis mis dans les connards, ce n'est pas une insulte juste un terme de langage lorsque le gars derrière sa vitre me verra passer) qui fait ce qu'il veut et ne respecte pas le non déplacement.
Oui, c'est un peu le seul truc qui me retient... C'est aussi pour ça que je me mets mon masque dehors ici. La pression sociale. Mais je préfèrerais qu'on mette l'accent sur les comportements risqués, plutôt que des mesures symboliques qui au final sont peut-être contre-productive. Les gens ont peut-être trop confiance en ces mesures symboliques, et oublient le reste.

J'ai du récemment me battre avec ma famille pour annuler une fête, le plus bizarre c'est que c'était les vieux qui insistaient pour la maintenir.... Idem au boulot, une bonne partie des collègues ne veulent pas télé-travailler et insistent pour aller au bureau etc...
Dernière modification par Z_orglub le 28 oct. 2020 11:34, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Boulegan
Messages : 10674
Inscription : 10 févr. 2005 11:11
Localisation : Sud

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Boulegan »

Bubar a écrit : 28 oct. 2020 11:18 On peut très bien à la fois :
- observer un certain relâchement dans les pratiques sanitaires et sociales (quelques posts plus haut, certains mentionnaient que les jeunes et étudiants de faire n'importe quoi). Relâchement qui pourrait (notez l'emploi du conditionnel) avoir été favorisé par des prises de parole médiatiques disant qu'il n'y aura pas de seconde vague, que le virus n'est grave que chez les vieux, que "Sans masques, la Suède a réussi à contrôler le coronavirus"... Un excès de confiance en quelque sorte.
J'étais à Paris ces jours derniers, le port du masque est absolument respecté par tout le monde.
En quatre jours, j'ai du voir 2 personnes qui n'avaient pas le masque mais c'était pour fumer !
Les gens respectent les gestes barrières autant qu'ils peuvent, se lavent les mains, se passent du gel HA, évitent les contacts.
La "petite musique" des Français réfractaires, sales et indisciplinés, ça commence sérieusement à me gonfler parce que c'est faux d'une part et que c'est pire (en Allemagne notamment - reportage vu sur France 24) ailleurs !!

Quant à la présence médiatique, je pense que la balance entre les "rassuristes" et les "alarmistes a très largement penché en faveur des seconds en terme de temps de paroles. :arrow:
"Etre beau et bien habillé est indispensable. Avoir un but dans la vie ne l'est pas." Oscar Wilde
Z_orglub
Messages : 892
Inscription : 16 juin 2015 22:52

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Z_orglub »

Boulegan a écrit : 28 oct. 2020 11:33 Quant à la présence médiatique, je pense que la balance entre les "rassuristes" et les "alarmistes a très largement penché en faveur des seconds en terme de temps de paroles. :arrow:
Oui, et je pense aussi que les "rassuristes" existent aussi en réaction aux alarmistes justement. On y gagnerait si le discours officiel était plus appaisé. Ça a commencé par "nous sommes en guerre", et puis les départements qui sont en "rouge écarlates", puis des mesures infantilisantes etc... Tout la communication gouvernementale se base sur la peur et prend les français pour des idiots. J'aurais préféré qu'on ait un médecin ou un scientifiques qui aurait expliqué les choses de manière neutre tout au long de la crise.
Avatar de l’utilisateur
Boulegan
Messages : 10674
Inscription : 10 févr. 2005 11:11
Localisation : Sud

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Boulegan »

Z_orglub a écrit : 28 oct. 2020 11:40
Boulegan a écrit : 28 oct. 2020 11:33 Quant à la présence médiatique, je pense que la balance entre les "rassuristes" et les "alarmistes a très largement penché en faveur des seconds en terme de temps de paroles. :arrow:
Oui, et je pense aussi que les "rassuristes" existent aussi en réaction aux alarmistes justement. On y gagnerait si le discours officiel était plus appaisé. Ça a commencé par "nous sommes en guerre", et puis les départements qui sont en "rouge écarlates", puis des mesures infantilisantes etc... Tout la communication gouvernementale se base sur la peur et prend les français pour des idiots. J'aurais préféré qu'on ait un médecin ou un scientifiques qui aurait expliqué les choses de manière neutre tout au long de la crise.
+1
Sur la transparence du discours, c'est ce que le Pr Juvin appelle de ses vœux depuis des semaines et encore aujourd'hui avant les annonces de Macron ce soir.
"Etre beau et bien habillé est indispensable. Avoir un but dans la vie ne l'est pas." Oscar Wilde
FAYARD
Messages : 26064
Inscription : 18 juin 2007 08:53

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par FAYARD »

Silver0l a écrit : 28 oct. 2020 09:50 A un moment, il faudra bien pointer la responsabilité des rassuristes dans tout ce qui nous arrive. Les Toussaint, les Toubiana, les Muselier, les Raoult et quelques stars de ce forum...

Parce qu'à force de répéter partout sur les ondes, dans les journaux et les réseaux qu'en vérité tout va bien, qu'il n'y aura pas de 2ème vague, que le gouvernement est alarmiste et ne fait que jouer sur nos peurs, que le COVID ne fait pas plus de morts que ceci ou cela, que les chiffres de décès ou d'admissions dans les urgences restent bons, que le virus est devenu beaucoup moins dangereux... il faut pas s'étonner ensuite que les comportements des uns et des autres, à commencer par les plus jeunes, se soit relâché, et que ça ait fortement contribué à l'explosion actuelle de l'épidémie.

Car on le voit bien, ce n'est pas un pb de pénurie de masque, de manque de respirateur, ou de système hospitalier qui fait exploser l'épidémie: ce sont avant tout nos comportement individuels qui font la vraie différence: se laver les mains, éviter les embrassades, garder ses distances, éviter les rassemblements... Les rassuristes ont joué un rôle délétère dans le relâchement des comportements, et maintenant on va devoir tous payer pour contenir l'explosion qu'ils ont déclenchée.

https://www.francetvinfo.fr/sante/malad ... 31769.html
https://www.francetvinfo.fr/sante/malad ... 33257.html
Je vais aller me flageller pour avoir oser critiquer notre gouvernent... :roll:
Rassure toi Silver, tu vas pouvoir continuer à te cacher comme en mars/avril pendant que j’irais au boulot protéger ton ptit corps de lâche.
Le Sphinx n’est plus :character-afro: RIP
Répondre