COVID-19, de l'espoir?

Que faire quand ça va pas?
Z__orglub
Messages : 675
Inscription : 12 nov. 2020 15:08

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Z__orglub »

david75 a écrit : 22 janv. 2021 22:14 Pour le groupe d'etudiants...y'a rien qui vous choque ?
Il y a des restrictions de partout....mais un groupe de 26 etudiants (c'est pas le même foyer là) traverse toute l'Europe....
Comment c'est possible !!
Et ils ont quoi ds la tête ? Du mou de veau ?
Et les parents ils etaient pas au courant ?

Je comprends pas là. ...mais ça m'énerve
Il y a beaucoup de gens qui ne respectent absolument pas les restrictions, des jeunes mais pas seulement. Je connais plusieurs personnes qui ne sont pas du tout des rebelles, mais qui vont faire des apéros chez les copains pendant le couvre feu, des vieux qui font des soirées bridges, d'autres qui font des chorales dans leur église etc...

Quand on y songe, il n'y a pas grand chose de nouveau. Il y a plein de gens qui roulent bourrés, qui dépassent les limitations de vitesse etc...
Avatar de l’utilisateur
felipe
Messages : 742
Inscription : 23 févr. 2007 16:12
Localisation : Pays du poulet

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par felipe »

On atteint les limites d'un système où les règles sont très dures, mais où dans le même temps, l'Etat ne se donne pas les myens de les contrôler et où les sanctions ne sont pas dissuasives.

Mais pour revenir aux anglias, je serais curieux de connaître l'authenticité de leur test PCR.
Vu le coût du test PCR en angleterre (non remboursé) et vu la facilité de trafiquer ce genre de documents, il ne faut pas s'étonner qu,il y ait des centaines de faux tests.
En france, le test étant gratuit, la tentation de faire 1 faux est moindre.
Objectifs : plaisir, santé et pas trop de bide
Avatar de l’utilisateur
Joel
modérateur
Messages : 8660
Inscription : 04 mars 2004 10:14
Localisation : VENCE (06)
Contact :

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Joel »

C'est là qu'on atteint les limites de la vie en société.
C'est un autre débat mais la privation de liberté, pas seulement au niveau physique parce que c'est pas une prison, mais au niveau psychique, est une atteinte extrêmement violente.
Et parfois, mais là encore c'est un autre débat, qui a été évoqué de temps en temps dans le fil, quelle est la plus grande légitimité entre imposer cette privation de liberté et ce soi disant bien sociétal de vouloir sauver tout le monde (en admettant que ce soit bien la réalité ...) ?
Perso je ne suis pas un anti social, ni un rebelle dans l'âme juste pour être rebelle, ni un égoïste, mais mon besoin personnel de liberté entraine des comportements que les bien pensants ici qualifieraient de tous les noms.
Chacun à son propre curseur, ses propres limites, son propre rapport au danger, à la mort .....
Ma couche d'éducation et d'empathie me permet de rester correct dans les paroles et les actes mais je me sens de plus en plus contraint dans cette société et je comprends parfaitement que certains pètent complètement les plombs.
Et encore une fois, pourquoi ce serait ceux qui sont raisonnables et acceptent tout, justifient tout, excusent tout et condamnent, qui auraient raison ?
Au nom du plus grand nombre ?
Je ne suis pas suffisamment patient, ni armé intellectuellement pour partir dans un débat mais nous y sommes un paquet dans ce cas, de toutes origines, tous bords sociaux, politiques à en avoir ras la casquette.
ET donc, pour en revenir à ces jeunes, ils étaient soi irresponsables soi justes "vivants" (et sans doute les 2) et c'est le propre de la jeunesse.
Et sont-ils plus à blamer eux, que ces putains de gouvernements successifs de tous bords qui sous des prétextes financiers fallacieux ont fermés les lits d'hôpitaux et flingué les systèmes de santé, détruits nos systèmes immunitaires et amenés dans cette galère ?
Optimiser votre position vélo ?
http://www.velofitting.com

Il n'y a pas de chemin vers le bonheur, le chemin est le bonheur.
FAYARD
Messages : 25705
Inscription : 18 juin 2007 08:53

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par FAYARD »

Joel a écrit : 22 janv. 2021 23:28 C'est là qu'on atteint les limites de la vie en société.
C'est un autre débat mais la privation de liberté, pas seulement au niveau physique parce que c'est pas une prison, mais au niveau psychique, est une atteinte extrêmement violente.
Et parfois, mais là encore c'est un autre débat, qui a été évoqué de temps en temps dans le fil, quelle est la plus grande légitimité entre imposer cette privation de liberté et ce soi disant bien sociétal de vouloir sauver tout le monde (en admettant que ce soit bien la réalité ...) ?
Perso je ne suis pas un anti social, ni un rebelle dans l'âme juste pour être rebelle, ni un égoïste, mais mon besoin personnel de liberté entraine des comportements que les bien pensants ici qualifieraient de tous les noms.
Chacun à son propre curseur, ses propres limites, son propre rapport au danger, à la mort .....
Ma couche d'éducation et d'empathie me permet de rester correct dans les paroles et les actes mais je me sens de plus en plus contraint dans cette société et je comprends parfaitement que certains pètent complètement les plombs.
Et encore une fois, pourquoi ce serait ceux qui sont raisonnables et acceptent tout, justifient tout, excusent tout et condamnent, qui auraient raison ?
Au nom du plus grand nombre ?
Je ne suis pas suffisamment patient, ni armé intellectuellement pour partir dans un débat mais nous y sommes un paquet dans ce cas, de toutes origines, tous bords sociaux, politiques à en avoir ras la casquette.
ET donc, pour en revenir à ces jeunes, ils étaient soi irresponsables soi justes "vivants" (et sans doute les 2) et c'est le propre de la jeunesse.
Et sont-ils plus à blamer eux, que ces putains de gouvernements successifs de tous bords qui sous des prétextes financiers fallacieux ont fermés les lits d'hôpitaux et flingué les systèmes de santé, détruits nos systèmes immunitaires et amenés dans cette galère ?
Et puis je ne voudrais pas passer pour l’oiseau de mauvaise augure, mais les nouvelles ne sont pas très bonnes. Le variant Sud Af pourrait être résistant au vaccin, et les laboratoires annoncent des retards dans les livraisons. On ne tiendra pas une année de plus comme celle de 2020, si ça tourne mal, va falloir se résoudre à l’évidence, laisser circuler le virus...
Le Sphinx n’est plus :character-afro: RIP
Avatar de l’utilisateur
felipe
Messages : 742
Inscription : 23 févr. 2007 16:12
Localisation : Pays du poulet

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par felipe »

En matière de désobéissance, on peut distinguer 3 catégories :
- le malin
- le rebelle
- l'autarcique

Les règles actuelles sont très très dures. On est très nombreux à les contourner plus ou moins.
Si certains sont lucides sur ce qu'ils font, d'autres se voilent la face (ils se persuadent qu'ils respectent les règles alors que...).

Perso, je pense qu'il faut plus respecter l'esprit des règles actuelles que les respecter à la lettre.
J'ai une tendance autarcique et malin.

Je pense aussi que le gouvernement laisse volontairement des trous dans les mailles du filet car cela sert de soupape de sécurité mais cela peut aussi être interprété comme "fort avec les faibles et faibles avec les forts".
Objectifs : plaisir, santé et pas trop de bide
david75
Messages : 120
Inscription : 23 févr. 2006 11:54

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par david75 »

Oh mais je suis loin d'etre parfait...j'essaie par contre d'appliquer au moins l'esprit. Que des gens se reunissent en petit comite....meme au dela de 18h....je comprends.
Que des gens fassent une soirée avec 200 personnes ou traversent toute l'Europe en groupe de 25......j'ai plus de mal.
David
Z__orglub
Messages : 675
Inscription : 12 nov. 2020 15:08

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Z__orglub »

Tiens, ma soeur a chopé le covid. Elle est à fond dans le complotisme : anti-vaccin, pro Raoult, catho tradi et à peu près tout ce qu'on peut imaginer. Alors bien sur, elle respecte pas les consignes élémentaires, elle a chopé le covid dans un de ses trucs religieux. Après ça, elle a fait le tour des médecins pour trouver celui qui allait lui prescrire de l'azithromycine et je sais pas quel autre truc. Des médicaments super efficaces, que le gouvernement ne veut pas qu'on prescrive à cause d'intérêt financiers.... Je suis dépité. Je me demande même si ça vaut le coup de discuter quand on a des points de vue tellement opposés... c'est une chose de discuter sur des forums, mais avec des proches, il vaudrait mieux ne juste rien dire.
Silver0l
Messages : 7868
Inscription : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Silver0l »

Z__orglub a écrit : 23 janv. 2021 13:25 Tiens, ma soeur a chopé le covid. Elle est à fond dans le complotisme : anti-vaccin, pro Raoult, catho tradi et à peu près tout ce qu'on peut imaginer. Alors bien sur, elle respecte pas les consignes élémentaires, elle a chopé le covid dans un de ses trucs religieux. Après ça, elle a fait le tour des médecins pour trouver celui qui allait lui prescrire de l'azithromycine et je sais pas quel autre truc. Des médicaments super efficaces, que le gouvernement ne veut pas qu'on prescrive à cause d'intérêt financiers.... Je suis dépité. Je me demande même si ça vaut le coup de discuter quand on a des points de vue tellement opposés... c'est une chose de discuter sur des forums, mais avec des proches, il vaudrait mieux ne juste rien dire.
Elle doit trop lire ce forum, ses raoudolatres et ses complotistes.

On commence à avoir des idées sur comment soigner les gens quand ils se sont enfermés dans un univers délirant complotiste. Effectivement, une approche frontale est le plus souvent contre-productive, mais d'autres approches peuvent créer le déclic:
https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/ar ... 55770.html
Augmentus, le roman des cyclistes qui aiment l'IA
Apprenez à nager avec Le journal d'un nageur de l'ère post-Trump
Z__orglub
Messages : 675
Inscription : 12 nov. 2020 15:08

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Z__orglub »

Silver0l a écrit : 23 janv. 2021 13:55
Z__orglub a écrit : 23 janv. 2021 13:25 Tiens, ma soeur a chopé le covid. Elle est à fond dans le complotisme : anti-vaccin, pro Raoult, catho tradi et à peu près tout ce qu'on peut imaginer. Alors bien sur, elle respecte pas les consignes élémentaires, elle a chopé le covid dans un de ses trucs religieux. Après ça, elle a fait le tour des médecins pour trouver celui qui allait lui prescrire de l'azithromycine et je sais pas quel autre truc. Des médicaments super efficaces, que le gouvernement ne veut pas qu'on prescrive à cause d'intérêt financiers.... Je suis dépité. Je me demande même si ça vaut le coup de discuter quand on a des points de vue tellement opposés... c'est une chose de discuter sur des forums, mais avec des proches, il vaudrait mieux ne juste rien dire.
Elle doit trop lire ce forum, ses raoudolatres et ses complotistes.
Je crois que les raoultiens/complotistes sont largement sous représentés sur ce forum.
Avatar de l’utilisateur
vioqman
Messages : 7492
Inscription : 06 août 2007 16:23
Localisation : sundgau

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par vioqman »

FAYARD a écrit : 23 janv. 2021 00:29
Joel a écrit : 22 janv. 2021 23:28 C'est là qu'on atteint les limites de la vie en société.
C'est un autre débat mais la privation de liberté, pas seulement au niveau physique parce que c'est pas une prison, mais au niveau psychique, est une atteinte extrêmement violente.
Et parfois, mais là encore c'est un autre débat, qui a été évoqué de temps en temps dans le fil, quelle est la plus grande légitimité entre imposer cette privation de liberté et ce soi disant bien sociétal de vouloir sauver tout le monde (en admettant que ce soit bien la réalité ...) ?
Perso je ne suis pas un anti social, ni un rebelle dans l'âme juste pour être rebelle, ni un égoïste, mais mon besoin personnel de liberté entraine des comportements que les bien pensants ici qualifieraient de tous les noms.
Chacun à son propre curseur, ses propres limites, son propre rapport au danger, à la mort .....
Ma couche d'éducation et d'empathie me permet de rester correct dans les paroles et les actes mais je me sens de plus en plus contraint dans cette société et je comprends parfaitement que certains pètent complètement les plombs.
Et encore une fois, pourquoi ce serait ceux qui sont raisonnables et acceptent tout, justifient tout, excusent tout et condamnent, qui auraient raison ?
Au nom du plus grand nombre ?
Je ne suis pas suffisamment patient, ni armé intellectuellement pour partir dans un débat mais nous y sommes un paquet dans ce cas, de toutes origines, tous bords sociaux, politiques à en avoir ras la casquette.
ET donc, pour en revenir à ces jeunes, ils étaient soi irresponsables soi justes "vivants" (et sans doute les 2) et c'est le propre de la jeunesse.
Et sont-ils plus à blamer eux, que ces putains de gouvernements successifs de tous bords qui sous des prétextes financiers fallacieux ont fermés les lits d'hôpitaux et flingué les systèmes de santé, détruits nos systèmes immunitaires et amenés dans cette galère ?
Et puis je ne voudrais pas passer pour l’oiseau de mauvaise augure, mais les nouvelles ne sont pas très bonnes. Le variant Sud Af pourrait être résistant au vaccin, et les laboratoires annoncent des retards dans les livraisons. On ne tiendra pas une année de plus comme celle de 2020, si ça tourne mal, va falloir se résoudre à l’évidence, laisser circuler le virus...
Et confiner les personnes à risque, on y viendra peut-être.
Tiens, je suis en Espagne avec mon fourgon là, couvre feu de 22h à 6h00 et restos fermés, le reste, normal quoi.
Les gens portent le masque partout, même le gars tout seul dehors dans son village.
La piscine de 25m(du camping) est ouverte :sm2:
https://bièrefrakass.fr/
kestrel
Messages : 1261
Inscription : 13 sept. 2011 16:30
Localisation : Pays Basque

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par kestrel »

Joel a écrit : 22 janv. 2021 23:28 C'est là qu'on atteint les limites de la vie en société.
C'est un autre débat mais la privation de liberté, pas seulement au niveau physique parce que c'est pas une prison, mais au niveau psychique, est une atteinte extrêmement violente.
Et parfois, mais là encore c'est un autre débat, qui a été évoqué de temps en temps dans le fil, quelle est la plus grande légitimité entre imposer cette privation de liberté et ce soi disant bien sociétal de vouloir sauver tout le monde (en admettant que ce soit bien la réalité ...) ?
Perso je ne suis pas un anti social, ni un rebelle dans l'âme juste pour être rebelle, ni un égoïste, mais mon besoin personnel de liberté entraine des comportements que les bien pensants ici qualifieraient de tous les noms.
Chacun à son propre curseur, ses propres limites, son propre rapport au danger, à la mort .....
Ma couche d'éducation et d'empathie me permet de rester correct dans les paroles et les actes mais je me sens de plus en plus contraint dans cette société et je comprends parfaitement que certains pètent complètement les plombs.
Et encore une fois, pourquoi ce serait ceux qui sont raisonnables et acceptent tout, justifient tout, excusent tout et condamnent, qui auraient raison ?
Au nom du plus grand nombre ?
Je ne suis pas suffisamment patient, ni armé intellectuellement pour partir dans un débat mais nous y sommes un paquet dans ce cas, de toutes origines, tous bords sociaux, politiques à en avoir ras la casquette.

ET donc, pour en revenir à ces jeunes, ils étaient soi irresponsables soi justes "vivants" (et sans doute les 2) et c'est le propre de la jeunesse.
Et sont-ils plus à blamer eux, que ces putains de gouvernements successifs de tous bords qui sous des prétextes financiers fallacieux ont fermés les lits d'hôpitaux et flingué les systèmes de santé, détruits nos systèmes immunitaires et amenés dans cette galère ?
:clap:

Et de rajouter, même si il y a des choses qui m'inssuportent, je respecte à la lettre le couvre feu, je me lave souvent les mains, je me permets d'engueler les personnes qui ne respectent pas la distanciation entre eux et moi, je mets le masque là ou il doit être porté bref, je suis un bon petit soldat quoiqu'en pense les ayatollahs de ce forum.

Tout cela m'autorise de m'exprimer librement, me permet de me tromper, me permet d'avoir raison, n'est-ce pas ça la démocratie?
Pour autant, cela fait de moi un complotiste?

En tout les cas, je ne me retrouve pas la pseudo démocratie que voudraient nous imposer les Silver, Triplette et consorts.

Je quitte ce fil, je perds mon temps ici avec les moutons incapables de s'opposer à leur chef de file tellement il a raison de tout, capable d'une pointe de dédain pour 66 millions de Français, il ne manque plus que la fessée pour nous punir.
Rien d'étonnant alors de voir Silver et Triplette penser et agir comme lui.
Z__orglub
Messages : 675
Inscription : 12 nov. 2020 15:08

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Z__orglub »

https://twitter.com/phl43/status/135309 ... 32/photo/1

Ces courbes montrent la mortalité cumulée dans l'union européenne, comparé à celle de la Suède. Les deux courbes sont quasiment identiques. Je vous conseille de lire tout le thread (en anglais) de Philippe Lemoine.

Je retiens notamment
My own view is that, once you have implemented relatively limited restrictions (e. g. banning large public events), other restrictions have rapidly diminishing marginal returns in terms of their effect on transmission, but that's not necessarily true of their cost...

If this were not true, even allowing for the fact that stringency of restrictions is not the only factor that affects the epidemic, there would be a clearer signal in the data, but there really isn't and the chart at the top of this thread is a crude illustration of this fact.
D'autres données des USA sont intéressantes aussi. On voit que des états qui n'ont eu quasiment aucune restrictions ont des courbes semblables à celles d'états qui ont eu les restrictions les plus strictes. Dis autrement (je paraphrase ce qui est dit dans le fil : si l'on cache l'information qui décrit les mesures prises, on a pas moyen de déduire juste en regardant la courbe quel état à pris des mesures).

https://www.nytimes.com/interactive/202 ... virus.html

Au vu de ces données, on peut dire que toute personne qui dit que "on n'a pas le choix", ou encore "sans nos mesures, l'épidémie aurait été dévastatrice", devrait au minimum être amené à se justifier en présentant de sérieux arguments. Ils sont essentiellement contredit par les faits.
Silver0l
Messages : 7868
Inscription : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Silver0l »

Z__orglub a écrit : 24 janv. 2021 00:07 https://twitter.com/phl43/status/135309 ... 32/photo/1

Ces courbes montrent la mortalité cumulée dans l'union européenne, comparé à celle de la Suède. Les deux courbes sont quasiment identiques. Je vous conseille de lire tout le thread (en anglais) de Philippe Lemoine.

Je retiens notamment
My own view is that, once you have implemented relatively limited restrictions (e. g. banning large public events), other restrictions have rapidly diminishing marginal returns in terms of their effect on transmission, but that's not necessarily true of their cost...

If this were not true, even allowing for the fact that stringency of restrictions is not the only factor that affects the epidemic, there would be a clearer signal in the data, but there really isn't and the chart at the top of this thread is a crude illustration of this fact.
D'autres données des USA sont intéressantes aussi. On voit que des états qui n'ont eu quasiment aucune restrictions ont des courbes semblables à celles d'états qui ont eu les restrictions les plus strictes. Dis autrement (je paraphrase ce qui est dit dans le fil : si l'on cache l'information qui décrit les mesures prises, on a pas moyen de déduire juste en regardant la courbe quel état à pris des mesures).

https://www.nytimes.com/interactive/202 ... virus.html

Au vu de ces données, on peut dire que toute personne qui dit que "on n'a pas le choix", ou encore "sans nos mesures, l'épidémie aurait été dévastatrice", devrait au minimum être amené à se justifier en présentant de sérieux arguments. Ils sont essentiellement contredit par les faits.
Il y a un biais fondamental à cette information manipulatoire, comme à toutes celles du type "on voit bien que les régions qui ont le moins confiné ont eu moins de malades".

Parce que la réalité du terrain est inverse: c'est parce qu'on a eu le plus de malades qu'on a dû prendre les mesures les plus strictes - et pas parce qu'on a pris des mesures strictes qu'il y a plus de malades, ou que malgré les mesures strictes qu'on a eues, on a autant de malades que ceux qui n'en n'ont pas prises.

On sait bien que l'épidémie frappe les différentes régions de façon très inégale. Pourquoi très peu de décès en Afrique? En Scandinavie?

Le mec avec sa courbe, il n'aurait pas dû comparer la Suède avec le reste de l'EU, dont les plus grands pays sont les plus touchés du monde par l'épidémie, mais avec les autres pays scandinaves (Finlande, Danemark, Norvège), et là, la comparaison est sans appel.

La politique suédoise est désormais universellement considérée comme désastreuse, y compris par les Suédois eux-même, d'ailleurs. Rien n'explique qu'ils aient autant de mort qu'en France alors qu'ils sont dans un environnement infiniment plus favorable - si ce n'est leur laisser-faire criminel.

Ne pas prendre de mesures, laisser filer l'épidémie en France, aurait à coup sûr conduit à l'hécatombe. Les courbes sont claires et sans appel: seuls les confinements arrivent à inverser l'exponentielle de l'épidémie, et les couvre-feux à la maintenir à peu près constante. D'ailleurs les gens qui sont dans les hôpitaux et les infectiologues sont en ce moment de plus en plus nombreux à demander le durcissement des mesures (confinement).
Augmentus, le roman des cyclistes qui aiment l'IA
Apprenez à nager avec Le journal d'un nageur de l'ère post-Trump
jhr
Messages : 1926
Inscription : 11 sept. 2009 09:40

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par jhr »

Pour compléter un peu le dernier post de silver et peut être éclairer Z_orglub avec des infos crédibles.
https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q ... GfaCYarYn9
Répondre