Page 1374 sur 2898

Re: ERIC D

Publié : 09 avr. 2014 09:47
par Silver0l
eric d a écrit :pour calculer le np de 4000 point , je prend pour chaque point la moyenne des 30 dernier point que je monte a la puisance quadrique multiplie par le temps ?
Merci de ramener un peu de sérieux. Ici c'est le post des gens qui sont intéressés par une approche rationnelle et rigoureuse de l'entraînement pour IM.

Si tu mesures la puissance toutes les secondes, en commençant à 30s, tu calcules ensuite effectivement la moyenne mobile chaque seconde sur les 30 derniers points.
Si tu avais 4000 points, ça te donne donc 4000-29=3971 valeurs de puissances moyennes: P1, P2, P3... P3971.

Ensuite tu calcules P1^4 + P2^4 + P3^4 + .... + P3971^4.

Tu divises le tout par 3971, tu prends la puissance 1/4, et ça te donne le NP.

Re: ERIC D

Publié : 09 avr. 2014 10:07
par Fantastic
Silver0l a écrit :Ici c'est le post des gens qui sont intéressés par une approche rationnelle et rigoureuse de l'entraînement pour IM.
:lol: :lol: :lol:

Ps : Merci Eric d'avoir "quoté" mon message, cela aurait été dommage que la vérOle le rate :wink: :mrgreen:

Re: ERIC D

Publié : 09 avr. 2014 10:29
par NANGATRI
Parce que tu crois que toutes vos élucubrations sont du sérieux?

Redescend un peu sur terre toi aussi. A part vous gargariser, vous regarder le nombril avec ces calculs à n'en plus finir, qu'est-ce que ça apporte en matière d'entrainement? Où sont les valeurs hyper volatiles que représentent quelques degrés en plus ou en moins, quelques nuits sans trop de sommeil, une digestion difficile, une houle plus importante que d'habitude, un début de petite tendinite? Faire et refaire le monde sans pratiquer ou du moins en pratiquant à minima, juste pour voir si les chiffres sont justes, ne représente qu'une toute petite partie de l'entrainement.
Tu te gausses des entrainements de tel ou de tel, mais tu ne dis rien ou presque du minimalisme de ton protégé. Toujours le même parcours, toujours les mêmes allures ou presque. Mais qu'en est-il de "l'improvisation" en cas de impondérables s'il n'a jamais exploré des "inconnues".
Se mettre dans le travers à l'entrainement, faire des enchainements réels, oser des parcours nouveaux, ne pas se rebuter du vent ou du froid, travailler en groupe parfois, c'est autant d'expériences emmagasinées qui, le jour de la compèt viendront aider à "oser ou pas" une quelconque "tactique".

Je viens de faire le MDP en 4H, dans des conditions assez perturbantes (pollution - chaleur subite + hygrométrie élevée) et crois-moi, que à partir du 30ème, j'ai cogité déjà à la pensée de conditions identiques le 15 Août. Comme bcp, le dessèchement a été tel que l'hydratation à chaque ravito s'est révélée insuffisante. Alors oui, malgré le fait d'un énième marathon, j'ai encore appris ce dimanche et, plutôt que tirer des plans sur la comète, je vais plus que surement adapter mon entrainement. Je ne fuirai pas les heures chaudes en m'entrainant le matin ou le soir. Plus que des chiffres, c'est le terrain qui parle....

et qui parlera pour ED.

Re: ERIC D

Publié : 09 avr. 2014 10:30
par matafan
Eric, sur ta sortie, tu n'es JAMAIS en roue libre ?

Re: ERIC D

Publié : 09 avr. 2014 10:56
par noir zedir
Merci nangatri pour cette intervention pleine de bon sens et de veritée :wink:

Re: ERIC D

Publié : 09 avr. 2014 11:00
par eric d
comment faire pour recuperer les points xyz dun parcours ? nice par exemple . quel est le nombre de points ?

Re: ERIC D

Publié : 09 avr. 2014 11:08
par eric d
est ce que les parcours on fait lobjet dun lissage mathematiQue ou bien sont une succession de ligne droite ?

Re: ERIC D

Publié : 09 avr. 2014 11:13
par mimieanv
eric d a écrit :est ce que les parcours on fait lobjet dun lissage mathematiQue ou bien sont une succession de ligne droite ?
Les romains et les gaulois qui ont tracé les ancêtres des routes du parcours de Nice ont AMHA dû faire un lissage mathématique très poussé !
Et puis, on est pas aux USA, donc pas de lignes droites

Re: ERIC D

Publié : 09 avr. 2014 11:18
par eric d
quel serait le meilleur moyen pour par exemple relever le parcours de vitré en xyz ?? il me faudrait un point tout les 3 ou 4 metres

Re: ERIC D

Publié : 09 avr. 2014 11:30
par Silver0l
eric d a écrit :quel serait le meilleur moyen pour par exemple relever le parcours de vitré en xyz ?? il me faudrait un point tout les 3 ou 4 metres
Le mieux c'est de le parcourir avec un GPS à altimètre barométrique.
Ensuite tu récupères un fichier GPX (format XML) avec latitude, longitude et altitude (balise <ele>).

Re: ERIC D

Publié : 09 avr. 2014 11:47
par Alexey Stakhanov
Silver0l a écrit :
eric d a écrit :quel serait le meilleur moyen pour par exemple relever le parcours de vitré en xyz ?? il me faudrait un point tout les 3 ou 4 metres
Le mieux c'est de le parcourir avec un GPS à altimètre barométrique.
Ensuite tu récupères un fichier GPX (format XML) avec latitude, longitude et altitude (balise <ele>).
Exact et c'est tres facile de lire du GPX
Des parcours GPS de Nice on en trouve par paquet de 12 sur strava, suffit d'en trouver un qui a des donnees qui semblent correctes, faites avec une bonne montre genre 910XT:
http://www.strava.com/segments/4746192?filter=overall

Re: ERIC D

Publié : 09 avr. 2014 12:41
par eric d
mais les points sont tout les combiens ? c'est un peu ca le probleme. il faut des points espacé regulierement . et dans les lacets ?? il faut que ca face une courbe lissé qui corresponde a la trajectoire ideal, et ensuite pôuvoir en tirer un nombre de point a espace regulié. je peux tracer des courbes en xyz sur une carte et en relevant les courbes de niveau pour les y. le parcours serait une sucession de fonction plus ou moins nombreuses.

Re: ERIC D

Publié : 09 avr. 2014 12:51
par Alexey Stakhanov
eric d a écrit :mais les points sont tout les combiens ? c'est un peu ca le probleme. il faut des points espacé regulierement . et dans les lacets ?? il faut que ca face une courbe lissé qui corresponde a la trajectoire ideal, et ensuite pôuvoir en tirer un nombre de point a espace regulié. je peux tracer des courbes en xyz sur une carte et en relevant les courbes de niveau pour les y. le parcours serait une sucession de fonction plus ou moins nombreuses.
c'est largement assez lisse pour identifier le niveau de courbure des virages, c'est pas ce que tu voulais identifier a la base?
tu peux pas savoir comment sont espaces les points, ca depend de la configuration de ton GPS, ca peut-etre regulier dans l'espace ou dans le temps (par exemple un point tous les 10m ou un point toutes les secondes)

Re: ERIC D

Publié : 09 avr. 2014 13:15
par eric d
dabord je voudrais le parcours de vitré. pour caculer quel vitesse je peux aller avec 260 watt. pouvoir prendre en compte dans un premier temps des relances.
mais la seule chose que je voi sur strava, il faut rentrer des chiffres de sont compte bancaire.

Re: ERIC D

Publié : 09 avr. 2014 13:37
par Silver0l
NANGATRI a écrit :Parce que tu crois que toutes vos élucubrations sont du sérieux?

Redescend un peu sur terre toi aussi. A part vous gargariser, vous regarder le nombril avec ces calculs à n'en plus finir, qu'est-ce que ça apporte en matière d'entrainement? Où sont les valeurs hyper volatiles que représentent quelques degrés en plus ou en moins, quelques nuits sans trop de sommeil, une digestion difficile, une houle plus importante que d'habitude, un début de petite tendinite? Faire et refaire le monde sans pratiquer ou du moins en pratiquant à minima, juste pour voir si les chiffres sont justes, ne représente qu'une toute petite partie de l'entrainement.
Tu te gausses des entrainements de tel ou de tel, mais tu ne dis rien ou presque du minimalisme de ton protégé. Toujours le même parcours, toujours les mêmes allures ou presque. Mais qu'en est-il de "l'improvisation" en cas de impondérables s'il n'a jamais exploré des "inconnues".
Se mettre dans le travers à l'entrainement, faire des enchainements réels, oser des parcours nouveaux, ne pas se rebuter du vent ou du froid, travailler en groupe parfois, c'est autant d'expériences emmagasinées qui, le jour de la compèt viendront aider à "oser ou pas" une quelconque "tactique".
(...)
Plus que des chiffres, c'est le terrain qui parle....

et qui parlera pour ED.
Nanga, ce que tu décris, c'est ce que tout le monde fait, avec les résultats éprouvés que l'on connait, mais aussi les limites (le gars qui fait tout bien ce qu'on lui dit de faire et qui se plante quand même - tu en es le meilleur exemple avec ton DNS).

On n'est pas ici pour répéter en boucle ce que tout le monde fait déjà. Tu as plein de fils sur ce forum qui parlent de ça, pas la peine de venir ici si c'est ça qui t'intéresse. Tout cela est d'ailleurs d'une trivialité, d'une répétition et d'un ennui assez repoussant pour le triathlète aguerri. On est ici pour explorer de nouvelles voies de progrès, en se mettant au niveau d'un athlète normal, avec les moyens du bord, et en regardant les choses d'un oeil neuf, en exploitant toutes les ressources de la technologie. La démocratisation des capteurs de puissance et des GPS ouvre des perspectuves nouvelles, tant en terme de stratégie d'entraînement qu'en terme de pacing pour les courses. Ces outils ont à l'origine souvent été utilisés par les élites, ce qui fait que les entraînements basés dessus sont très orientés élite, mais on peut aussi vouloir les utiliser dans une perspective d'entraînement durable, pour ne pas se cramer, et en utilisant le capteur non pour maximiser la perf à tout prix, mais pour minimiser la charge d'entraînement pour un résultat donné, pour avoir le meilleur résultat possible avec le minimum d'effort, le meilleur rapport résultat/effort en somme.

Dans ce contexte, on se fout un peu du résultat et du terrain. L'idée générale du fil est de brainstormer sur des stratégies d'entraînement et de course optimales (cadence, puissance, machine à nager, LSD, Maffetone...). Mais on sait tous que le résultat final est plus une question d'exécuion que de stratégie, et de chance aussi... Ce qui compte c'est le voyage, pas la destination.