Utilité du fractionné pour du long

Que faire pour aller plus vite, plus loin, plus longtemps? Ici on débat de tout ce qui touche de près ou de loin à la préparation physique et mentale (y compris les clubs).
LaCagouille
Messages : 27
Inscription : 29 sept. 2013 23:56

Utilité du fractionné pour du long

Message non lu par LaCagouille »

Bonjour.

Voilà depuis que j'ai fais mon premier triathlon au mois d'avril dernier, j'ai choppé le virus ! Un M (distance olympique) que j'ai bouclé en 2h50 (parcours vélo vallonné) soit dans le dernier quart du classement, j'ai donc un niveau plutôt faible.
Depuis un mois et demi maintenant, je prépare un marathon qui aura lieu fin novembre avec pour objectif d'être finisher, j'envisage un temps aux alentours de 4h00 valant 45 minutes sur 10 kilomètres sec.
J'ai également pour objectif de participer en septembre 2014 à un half Ironman puis éventuellement en 2015, à un Ironman. Pour ces deux épreuves, mon unique objectif est d'être finisher.
Je n'ai pas un passé de grand sportif, j'ai 22 ans et fait entre les âges de 8 et 15 ans de la natation en club, plus rien par la suite. La natation ne me pose pas de souci à priori car je suis sortit de l'eau dans le premier quart sans me "griller" sur le triathlon que j'ai fait. Le vélo est mon gros point faible en revanche et mon niveau en course à pied n'est guère meilleur. En clair, je pars quasiment de zéro hormis en natation.
Afin de progresser et étant donné que je souhaite seulement être finisher d'un half dans un peu moins d'un an et d'un Ironman dans moins de deux ans, est-ce nécessaire que je réalise des séances de fractionné ou seulement des séances d'endurance suffiront ? Des séances où le but serait de faire un maximum de bornes dans chaque discipline.

En gros ma question est : Pour du long, est-ce que le fractionné est fondamentalement nécessaire quand on débute dans le triathlon et que l'objectif est d'être finisher ?

Merci d'avance pour votre aide.
Frank
Messages : 2999
Inscription : 08 août 2009 18:05
Localisation : Var

Re: Utilité du fractionné pour du long

Message non lu par Frank »

Bonjour et bienvenue!
Non, pour être finisher, le frac n'est pas absolument nécessaire. Mais il permet d'optimiser ton temps d'entraînement et de plus progresser. De plus, il te permet de lutter contre la monotonie des entraînements et de t'adapter à des situations de course parfois changeantes même si c'est rare.
Pour prendre un exemple qui va te parler, toi qui es ancien nageur, tu as certainement plus souvent nagé des X fois 100 que des 1000 ou des 2000m, non? Et même si maintenant tu voudrais peut-être légitimement sortir de ce schéma, tu reconnaîtras que ce que tu as fait en natation a certainement plus payé que les 1000 ou 2000 sopos que j'évoque et que tu aurais pu faire à la place...
Bonne chance pour la suite!
A+!
T.K
Messages : 2534
Inscription : 10 nov. 2012 18:21

Re: Utilité du fractionné pour du long

Message non lu par T.K »

Fais plutôt du rythme, de la force, de la vélocité et de la puissance à vélo, en cap du fartlek quand tu as les jambes, mais ce n'est pas indispensable pour tes débuts.
Plus tard, le fractionné pour l'IM au niveau amateur lambda, se fait plutôt sur beaucoup de répétitions, que sur quelques répétitions intensives comme on le fait normalement en cap.
BLEU BLANC RAGE
Avatar de l’utilisateur
sebenfer
Messages : 407
Inscription : 13 déc. 2005 17:38

Re: Utilité du fractionné pour du long

Message non lu par sebenfer »

Ca sert à rien. En nat', faut nager à bloc pendant une heure avec le pull buoy. En vélo, rouler à bloc sans oublier du poser une mine en haut de chaque bosse et à chaque panneau. Quand à la course à pied, y a rien de mieux que les longs footings à 13-14km/h. Avec ça, tu vas avancer à mort.
jhr
Messages : 1922
Inscription : 11 sept. 2009 09:40

Re: Utilité du fractionné pour du long

Message non lu par jhr »

sebenfer a écrit :Ca sert à rien. En nat', faut nager à bloc pendant une heure avec le pull buoy. En vélo, rouler à bloc sans oublier du poser une mine en haut de chaque bosse et à chaque panneau. Quand à la course à pied, y a rien de mieux que les longs footings à 13-14km/h. Avec ça, tu vas avancer à mort.
:lol: Au moins cette réponse a le mérite d'être remplie d'humour. je ne pense pas que les deux précédent comprennent vu la teneur de leur post :shock: 2norme!
Bien sur qu'il faut fractionner quelque soit ton objectif. La question n'est pas là. Il faut plutot envisager quels types de fractionnés, ton niveau initial dans chaque activités,ton vécu dans le long etc... Bref a moins d'être un cador de l'entrainement ce que je ne suis pas impossible de te répondre en te donnant un avis sur. Certains te donneront leur recette mais l'entrainement ça s'individualise, et pour moi la meilleure chose est de te rappprocher d'un club et partager l'experience et l'entrainement des gars qui ont les memes objectifs que toi. A plus
Avatar de l’utilisateur
PierreM
Messages : 996
Inscription : 07 mars 2012 20:29

Re: Utilité du fractionné pour du long

Message non lu par PierreM »

Le fractionné, même très court à pour but de développer le moteur.
Des séries de 200/400/800/1000/2000 vont permettre d'augmenter la puissance du moteur cardiaque, et du tout, tu faire gagner en vitesse en endurance et en vitesse d'allure de course.

Et puis comme ça, ça évite de se diéséliser :)
T.K
Messages : 2534
Inscription : 10 nov. 2012 18:21

Re: Utilité du fractionné pour du long

Message non lu par T.K »

jhr a écrit :
sebenfer a écrit :Ca sert à rien. En nat', faut nager à bloc pendant une heure avec le pull buoy. En vélo, rouler à bloc sans oublier du poser une mine en haut de chaque bosse et à chaque panneau. Quand à la course à pied, y a rien de mieux que les longs footings à 13-14km/h. Avec ça, tu vas avancer à mort.
:lol: Au moins cette réponse a le mérite d'être remplie d'humour. je ne pense pas que les deux précédent comprennent vu la teneur de leur post :shock: 2norme!
Bien sur qu'il faut fractionner quelque soit ton objectif. La question n'est pas là. Il faut plutot envisager quels types de fractionnés, ton niveau initial dans chaque activités,ton vécu dans le long etc... Bref a moins d'être un cador de l'entrainement ce que je ne suis pas impossible de te répondre en te donnant un avis sur. Certains te donneront leur recette mais l'entrainement ça s'individualise, et pour moi la meilleure chose est de te rappprocher d'un club et partager l'experience et l'entrainement des gars qui ont les memes objectifs que toi. A plus
puisque je suis visé, quand je lui conseille des exercices de vélocité, de force, de puissance et de rythme, évidemment que ça comporte du fractionné et des blocs, mais fractionner pur et dur à pied alors qu'à pied on est loin de sa vitesse maximum sur le long, je veux bien entendre sans sectarisme qu'il faut en passer par là, mais mon conseil que j'ai tiré d'un ancien professionnel toujours pratiquant qualifié à Hawaii en GA, me paraît bien plus cohérent par rapport à ce que je connais du triathlon.
BLEU BLANC RAGE
Frank
Messages : 2999
Inscription : 08 août 2009 18:05
Localisation : Var

Re: Utilité du fractionné pour du long

Message non lu par Frank »

jhr a écrit :
sebenfer a écrit :Ca sert à rien. En nat', faut nager à bloc pendant une heure avec le pull buoy. En vélo, rouler à bloc sans oublier du poser une mine en haut de chaque bosse et à chaque panneau. Quand à la course à pied, y a rien de mieux que les longs footings à 13-14km/h. Avec ça, tu vas avancer à mort.
:lol: Au moins cette réponse a le mérite d'être remplie d'humour. je ne pense pas que les deux précédent comprennent vu la teneur de leur post :shock: 2norme!
Bien sur qu'il faut fractionner quelque soit ton objectif. La question n'est pas là. Il faut plutot envisager quels types de fractionnés, ton niveau initial dans chaque activités,ton vécu dans le long etc... Bref a moins d'être un cador de l'entrainement ce que je ne suis pas impossible de te répondre en te donnant un avis sur. Certains te donneront leur recette mais l'entrainement ça s'individualise, et pour moi la meilleure chose est de te rappprocher d'un club et partager l'experience et l'entrainement des gars qui ont les memes objectifs que toi. A plus
Bonjour! Certes, ma 1ère réponse est dépourvue d'humour, mais je manquais de temps. En revanche, je ne vois pas ce qu'elle a d'énorme ou d'aberrant.
Il veut juste être finisher, et pas forcément performer. À ce titre, fractionner n'est pas absolument indispensable, mais je lui donne des raisons pour lesquelles ce serait mieux, comme enchaîner, d'ailleurs. Après, c'est lui qui choisit, mais si par la suite il décide de progresser, mieux vaut savoir fractionner que de faire n'importe quoi.
A+!
LaCagouille
Messages : 27
Inscription : 29 sept. 2013 23:56

Re: Utilité du fractionné pour du long

Message non lu par LaCagouille »

C'est bien ce que je pensais à la vue des différents posts sur le fractionné. Ce n'est pas indispensable mais en effet, ça a des avantages tels que le fait de progresser plus vite et surtout de ne pas être lassé comme ça pourrait être le cas avec uniquement des séances d'endurance.
J'incorporerai donc certainement des séances de fractionné dans mes entraînements, pour ce qui est de la natation et de la course à pied, je vois comment faire mais pour le vélo, comment faire étant donné que je m’entraîne seul et que je vis dans une région plutôt vallonnée. Faire à fond les portions plates et les montées et récupérer lors des descentes ou alors, faire un maximum de bornes à allure course suffit ?

Merci d'ors et déjà pour vos réponses.
Avatar de l’utilisateur
lopapy
Messages : 2922
Inscription : 24 août 2007 21:11

Re: Utilité du fractionné pour du long

Message non lu par lopapy »

LaCagouille a écrit :Bonjour.

Voilà depuis que j'ai fais mon premier triathlon au mois d'avril dernier, j'ai choppé le virus ! Un M (distance olympique) que j'ai bouclé en 2h50 (parcours vélo vallonné) soit dans le dernier quart du classement, j'ai donc un niveau plutôt faible.
Depuis un mois et demi maintenant, je prépare un marathon qui aura lieu fin novembre avec pour objectif d'être finisher, j'envisage un temps aux alentours de 4h00 valant 45 minutes sur 10 kilomètres sec.
J'ai également pour objectif de participer en septembre 2014 à un half Ironman puis éventuellement en 2015, à un Ironman. Pour ces deux épreuves, mon unique objectif est d'être finisher.
Je n'ai pas un passé de grand sportif, j'ai 22 ans et fait entre les âges de 8 et 15 ans de la natation en club, plus rien par la suite. La natation ne me pose pas de souci à priori car je suis sortit de l'eau dans le premier quart sans me "griller" sur le triathlon que j'ai fait. Le vélo est mon gros point faible en revanche et mon niveau en course à pied n'est guère meilleur. En clair, je pars quasiment de zéro hormis en natation.
Afin de progresser et étant donné que je souhaite seulement être finisher d'un half dans un peu moins d'un an et d'un Ironman dans moins de deux ans, est-ce nécessaire que je réalise des séances de fractionné ou seulement des séances d'endurance suffiront ? Des séances où le but serait de faire un maximum de bornes dans chaque discipline.

En gros ma question est : Pour du long, est-ce que le fractionné est fondamentalement nécessaire quand on débute dans le triathlon et que l'objectif est d'être finisher ?

Merci d'avance pour votre aide.
Tu as eu toutes les réponses ou presque possibles qui sont toutes aussi valables les unes que les autres.

Par rapport à toi et ton objectif marathon, si tu as un temps de soutien moyen, la projection te donne 3h45' en gros...
Tu es jeune, tu as de la vitesse et donc, c'est surtout de temps de soutien dont tu as besoin, de capacité à absorber les chocs en 4h, ton objectif.

AMHA en te focalisant sur du footing à 5'30" le kms, tu feras déjà de la VS (vitesse spécifique) qui te donneront du temps de soutien et de la mémoire du rythme à tenir sur le marathon... A 5'30" tu vas sur 3h52', soit cela te va, soit au 25ème tu te sens des ailes et tu accélère de 5"/10" (pas plus a ce niveau sinon au 30ème... :cry: )...
Après le 30ème comme c'est l'inconnue, tu feras comme tu peux pour tenir tes objectifs, mais si tu as la chance d'être encore bien, n'accélère pas avant le 35/37ème km... Après le 37, tu fais comme tu peux, comme tu veux pour rallier au plus vite la ligne d'arrivée et laisser éclater ta joie !

Après ton marathon tout te sera possible, frac/résistance/fartlek/cinétique/VMA courte et longue/VS/Seuil/Etc... Etc...

L'Papy_une_marche_personnalisée_à_la_fois...
Coach
Il n’y a qu’une vérité mais chacun la sienne©LP
Jusqu'à preuve du contraire©Vandel
Que tout les êtres puissent être heureux©Goenka
La satisfaction qu'on tire de la vengeance ne dure qu'un moment, celle que nous donne la clémence est éternelle©Henri4
LaCagouille
Messages : 27
Inscription : 29 sept. 2013 23:56

Re: Utilité du fractionné pour du long

Message non lu par LaCagouille »

Je me souviendrai de tes conseils pour mon premier marathon. :wink:
Avatar de l’utilisateur
Fabreizhad Triathlon
Messages : 3896
Inscription : 16 sept. 2013 07:12
Contact :

Re: Utilité du fractionné pour du long

Message non lu par Fabreizhad Triathlon »

sebenfer a écrit :Ca sert à rien. En nat', faut nager à bloc pendant une heure avec le pull buoy. En vélo, rouler à bloc sans oublier du poser une mine en haut de chaque bosse et à chaque panneau. Quand à la course à pied, y a rien de mieux que les longs footings à 13-14km/h. Avec ça, tu vas avancer à mort.
Je ne tiendrais déjà pas sur un demi quart de promo... :? :(

d;-)
LaCagouille
Messages : 27
Inscription : 29 sept. 2013 23:56

Re: Utilité du fractionné pour du long

Message non lu par LaCagouille »

Je n'imagine même pas faire tout à bloc, c'est certain qu'en une semaine je me blesse. En allant courir un peu plus de deux heures hier, première longue sortie de ma vie en course à pied, je me retrouve à ne quasiment plus pouvoir marcher aujourd'hui !
Diagnostic : Tendinite rotulienne... Pas de sport pendant minimum deux semaines voir un mois si j'ai de nouveau mal en reprenant. Dans cinq semaines c'est le marathon !
Avatar de l’utilisateur
Bangbros
Messages : 854
Inscription : 18 juil. 2013 11:03

Re: Utilité du fractionné pour du long

Message non lu par Bangbros »

LaCagouille a écrit :Je n'imagine même pas faire tout à bloc, c'est certain qu'en une semaine je me blesse. En allant courir un peu plus de deux heures hier, première longue sortie de ma vie en course à pied, je me retrouve à ne quasiment plus pouvoir marcher aujourd'hui !
Diagnostic : Tendinite rotulienne... Pas de sport pendant minimum deux semaines voir un mois si j'ai de nouveau mal en reprenant. Dans cinq semaines c'est le marathon !
nage et roule (mouline)
l'arrêt de toute activité sportive c'est de la connerie (à moins d'avoir deux jambes dans le plâtre)
"Train hard, race hard, never win" moi
Alistair Brownlee sur 10.000m : http://www.flotrack.org/coverage/250668 ... 0aMPqh_uGM
totor44
Messages : 732
Inscription : 12 avr. 2012 21:30
Localisation : Nantes

Re: Utilité du fractionné pour du long

Message non lu par totor44 »

LaCagouille a écrit :Je n'imagine même pas faire tout à bloc, c'est certain qu'en une semaine je me blesse. En allant courir un peu plus de deux heures hier, première longue sortie de ma vie en course à pied, je me retrouve à ne quasiment plus pouvoir marcher aujourd'hui !
Diagnostic : Tendinite rotulienne... Pas de sport pendant minimum deux semaines voir un mois si j'ai de nouveau mal en reprenant. Dans cinq semaines c'est le marathon !
Un point que l'on oubli trop souvent en course à pied, c'est la progressivité. Avant de parler seuil, fractionné, ou autres tortures qui ont certes une importance fondamentale, la règle numéro 1 doit être la progressivité. Avant de claquer une sortie de 2 heures, il faut déjà avoir enquillé pas mal de séances d'1 heure, puis 1h30, puis 1h45. En augmentant le volume hebdomadaire, très progressivement au fil du temps.
Ca éviterait de voir tous ces gens qui se blessent de plus en plus souvent désormais.

Le problème d'un forum comme celui ci c'est que tu vas, soit recevoir des conseils avisés : "l'entrainement doit être spécifique, ..." que tu vas survoler rapidement car ne t'apportant rien de concret, soit des conseils de fous de sports qui ont un background bien plus chargé, et qui vont t'envoyer dans le mur avec des volumes que tu n'es pas prêt à encaisser.

Donc repose toi bien, et vas y PROGRESSIVEMENT.
En théorie, la pratique est identique à la théorie. En pratique, ça ne l'est pas.
Répondre