Brasse - dangereux pour triathlète

Que faire pour aller plus vite, plus loin, plus longtemps? Ici on débat de tout ce qui touche de près ou de loin à la préparation physique et mentale (y compris les clubs).
Avatar de l’utilisateur
Jaginho
Messages : 2412
Inscription : 14 nov. 2009 11:29

Re: Brasse - dangereux pour triathlète

Message non lu par Jaginho »

Frank a écrit :
Jaginho a écrit :Ouuuuuuuhhhh quel titre racoleur, je voulais juste mettre un titre pour ne pas qu'on pense que je voulais faire un IM en brasse ;-)

Je connais plusieurs coachs, triathlètes qui ont bannie la brasse dans leur entrainement, au pire, ils font mvt de bras brasse et pied crawl. Ceci car cette nage (notamment les mvts pieds) sont incompatibles avec le tri et notamment la CaP.

Votre avis ?
Bonjour!
Dans leur entrainement, des triathlètes intègrent du cross-fit ou du VTT, car ces activités sont d'excellents compléments. Les 3 autres nages que le crawl sont à considérer de la même manière à mon sens.
Moi aussi, je connais pas mal de gars qui ont supprimé la brasse (et le 4 nages, d'ailleurs) de leurs entraînements, mais c'est plus par souci de rentabiliser les créneaux natation que pour "incompatibilité" avec la CAP. Il est vrai que la brasse est la seule nage "pieds écartés", mais je ne vois pas ce que cela a de nuisible à la course à pied (je connais un junior, nageur à la base -spé brasse sur 50 et 100- qui avance sacrément en aquathlon).
Lorsqu'un triathlète ne fait pas de 4 nages, c'est un choix soit contraint par une non maîtrise technique, soit pour le ciblage direct à l'entraînement de la nage pratiquée en tri. Ainsi, un triathlète préfèrera s'ajouter une série en crawl durant une séance plutôt que des exercices de 4 nages, et pour un gars qui nage 2 fois par semaine, c'est je pense le bon choix. Mais pour un gars qui veut AMELIORER SA NATATION en nageant 3 à 4 fois par semaine, le 4 nages est une excellente chose, permettant:
-- d'éviter les blessures dues aux mêmes gestes
-- de se consolider musculairement
-- de développer des appuis complémentaires
-- de nager autrement temporairement en cas de blessure
-- d'augmenter la quantité de travail dans l'eau
-- etc...
Chacune des 4 nages apporte un peu aux 3 autres, mais cela nécessite 2 choses: du temps et une maîtrise technique, des choses dont manquent quasiment tous les triathlètes.
La brasse mauvaise pour les pieds... qu'est-ce qu'il ne faut pas lire... Qu'on prétende que la sodomie violente sur une personne souffrant d'hémorroïdes en grappes fasse mal au cul et nuise aux longues sorties vélo, je veux bien, mais la brasse...
A+!
Je ne parle de stopper que les mouvements des pieds de la brasse, sinon dos, pap, et brasse (pied crawl), j'en fais au moins 1 exo dans chaque séance.
« L'entraineur médiocre parle, le bon explique, le super démontre et le meilleur inspire. » (John Kessel)

Répondre