L'entraînement/la séance qui paie !

Que faire pour aller plus vite, plus loin, plus longtemps? Ici on débat de tout ce qui touche de près ou de loin à la préparation physique et mentale (y compris les clubs).
raoul
Messages : 2307
Inscription : 20 avr. 2004 22:11

Re: L'entraînement/la séance qui paie !

Message non lu par raoul »

Mathdok a écrit :
16 juin 2019 16:45
raoul a écrit :
16 juin 2019 08:07
Mathdok a écrit :
16 juin 2019 07:35
Sur home trainer: 20x 1'/1' à PMA. Elle fait super mal mais ça paie. Par contre faut pas la faire de but en blanc, faut commencer par 10x, puis 12x, 2x8x, etc
Je te crois volontiers... :sm2:

Et la récup ? à combien de % ?
aucune importance, perso j'étais tellement cuit que je la faisais à 80W :lol: Le coeur a à peine le temps de redéscendre
Oui je vois bien le style. :D

lestat
Messages : 6
Inscription : 25 juil. 2018 08:45

Re: L'entraînement/la séance qui paie !

Message non lu par lestat »

Gimenez ? :D

Sérieusement, le titre du sujet ne me paraît pas judicieux puisque l'entraînement n'est bénéfique que si vous variez les sollicitations, avec un seul type de séance, le corps s'adapte et ne progresse plus...
Cela dit il y a plein d'idées de séances intéressantes dans le sujet et c'est toujours ça de pris.

En course à pied je vois bien trois type de séances importantes : la VMA (courte ou longue, à alterner selon moi et à choisir en fonction de la proximité de l'échéance), le seuil ( à remplacer par allure de course à l’approche d'une épreuve), et l'endurance fondamentale, en tant que triathlètes c'est déjà bien si on à le temps d'aborder tout ça.

Pour lé vélo c'est plus complexe pour moi et je suis plus en recherche de conseils, cela dit si on fait toutes les semaines des 1'/1' pas sur que ce soit le plus efficace, je pense qu'il faut aussi rallonger les temps de travail en abaissant le % de PMA, avec toujours dans l'idée de varier les sollicitations , faire du seuil, du tempo, de la récup', travailler la force et la vélocité, les sprints... Il y a tellement de qualités différentes à développer quand on débute le vélo que ça rend la chose compliquée mais néanmoins intéressante.

Pour revenir sur la séance de vélo en club je n'ai personnellement aucun problème d'égo à laisser partir les autres dans les montées pour respecter mes allures de travail par rapport à mes capacités, c'est pas la compét' c'est juste un moment convivial en principe. Mes séances de qualité je les fais seul sur mon HT.

USAT
Messages : 2856
Inscription : 11 nov. 2014 18:21

Re: L'entraînement/la séance qui paie !

Message non lu par USAT »

warp1977 a écrit :
15 juin 2019 18:25
USAT a écrit :
15 juin 2019 17:56
Ne pouvant forcer j'ai fais un hiver studieux, et bien cela a été efficace, a même puissance : cardio plus bas ; par contre pour récupérer des sensations d'intensités c'est difficile. D'ailleurs à clm j'y arrive tjr pas. En route oui.
Su la seule course que j'ai faite cette année, j'ai vraiment senti ces "sorties" D+ / cols a répétitions et en deça de sv1.9 ça m'a tout simplement permis de tenir plus longtemps, d'être plus endurant, ce qui me manque cruellement.

Sinon des sorties mentales me font passés un cap : 5 montes d'un même col dernièrement - 10/15/20 fois une bosse. ça use. Et ce qu'il y a de mieux : qq courses :)
Il n'y a pas si longtemps lors d'un échange a propos d'un forumiste préparant son premier IM, tu me soutenais que des séances pma sur HT de 45' suffisait à travailler l'endurance...
Encore une fois c'est pas moi qui le dit mais des spécialistes comme Grappe. je ne fais que rapporter.
Et en effet ça permet d'améliorer les capacités aérobies (des séances courtes de 30/30 bien menées ), pulmonaires, cardiaques, même si le but de la séance n'est pas de développer cette filière. Là je parle d'endurance musculaire et il faut différencier les capacités aérobies et les capacités musculaires. ça m'a permit de tenir plus longtemps musculairement. :wink:. Je peux rouler 5h sur le plat mais 3h en montée musculairement ça coince.

Pour les fractionnés il faut bien comprendre que qu'il n'y a rien de scientifique, c'est empirique. Science... on pourrait débattre de ce mot. Comme si la sacro sainte science avait raison et était LA vérité.

Les fractionnés ont étés fait par empirisme ; on constate que. Par la suite on peut donner des explications mais le fond on ne l'explique pas. le gimenez est en un parfait exemple. Fractionné par excellence, trouvé par tatonnement, par essai divers et observations.

Et même l'entrainement sportif, même si bcp d'outils existent, même si on a un recul, il n'y a pas de méthodes miracles, c'est très complexe tellement il y a de paramètres qui rentrent en ligne de compte, et la physiologie du sport n'en ai qu'à ses débuts. Sinon il suffirait d'appliquer un plan, le même pour tous et hop.
Donc il n'y a pas de certitudes, juste des observations de certains paramètres, qui couplés à d'autres paramètres ou appliquer a un autre individu peuvent annuler les bénéfices d'une séance. C'st pour ça qu'il y a tant de confusion, de contre sens, qu'on lit tout et son contraire, et qu'il faut prendre des pincettes et être explicatif sur l'observation est primordial, même si cela sera toujours incomplet et donc sujet à la remise en cause, à la spéculation, a la diffusion de fausses infos ( dur de voir le vrai du faux, mais des connaissances et le bon sens le permet assez bien ) et est du pain béni pour le marketing.

jhr
Messages : 1892
Inscription : 11 sept. 2009 09:40

Re: L'entraînement/la séance qui paie !

Message non lu par jhr »

Usât tu t’entraînes peut être bien,mais tu énonces pas mal de bêtises. Si, le fractionné ou du moins son apport est scientifique. Le but de la science est d’objectiver ou non une vérité. En fait si on caricature beaucoup, on peut dire : vérifier une hypothèse. D’où les protocoles avec population suffisamment nombreuse, représentative, et en double aveugle. (Je te passe les détails). Si tu réfléchis tu va te souvenir que le fractionné est issu du fartlek au début des années 1900. D’abord effectivement empirique ça été étudié vérifié depuis belle lurette. Pourquoi ? simplement, c’est parce que les utilisateurs de cette méthode dont le plus célèbre fut Zatopek ou du moins le premier connu ont montré un apport non négligeable. Ceci dit le fractionné aujourd’hui est bcp plus rationalisé et précis . L’apport de la science est ici mesurable et non contestable, tu en conviendras.

Pour faire juste une remarque sur ce post. Je trouve cela assez risible en fait comme si une séance ou un type de séance était la clé de voûte du progrès. C’est vite oublier quelques règles de base à savoir l’individualisation de l’entraînement et l’apport des variables dans la programmation qui sont prédominantes dans les progrès.

raoul
Messages : 2307
Inscription : 20 avr. 2004 22:11

Re: L'entraînement/la séance qui paie !

Message non lu par raoul »

jhr a écrit :
18 juin 2019 12:30
Usât tu t’entraînes peut être bien,mais tu énonces pas mal de bêtises. Si, le fractionné ou du moins son apport est scientifique. Le but de la science est d’objectiver ou non une vérité. En fait si on caricature beaucoup, on peut dire : vérifier une hypothèse. D’où les protocoles avec population suffisamment nombreuse, représentative, et en double aveugle. (Je te passe les détails). Si tu réfléchis tu va te souvenir que le fractionné est issu du fartlek au début des années 1900. D’abord effectivement empirique ça été étudié vérifié depuis belle lurette. Pourquoi ? simplement, c’est parce que les utilisateurs de cette méthode dont le plus célèbre fut Zatopek ou du moins le premier connu ont montré un apport non négligeable. Ceci dit le fractionné aujourd’hui est bcp plus rationalisé et précis . L’apport de la science est ici mesurable et non contestable, tu en conviendras.

Pour faire juste une remarque sur ce post. Je trouve cela assez risible en fait comme si une séance ou un type de séance était la clé de voûte du progrès. C’est vite oublier quelques règles de base à savoir l’individualisation de l’entraînement et l’apport des variables dans la programmation qui sont prédominantes dans les progrès.
J'ai ouvert ce post dans le sens de dégager des tendances principales qui paient. Ce n'est pas interdit d'y indiquer un semblant de programmation, de suite de séances, de volume horaire ou un choix stratégique.

Par exemple, on pourrait dire, ce qui paie en natation c'est de suivre des cours ! :D

Le but c'est d'éviter le "ni pour, ni contre bien au contraire"... Et de vulgariser ce qui fonctionne ou non.

Par exemple, j'ai indiqué le 5 x 1000 m ou 6 x 800 m à 100 % VMA en cap, récup = temps de travail en trottinant pendant les 6 dernières semaines avant l'affûtage. Ce qu'il faut voir là, c'est que chez Raoul ça fonctionne mieux que les préparations basée sur l'allure de course ou une simple augmentation de kilométrage, ou yo yo de Billat ou autre.

Par exemple, j'ai augmenté en fin d'année le volume de cap significativement et ma VMA a baissé par manque de séances intensives. J'étais tombé à 30' intensives par semaine soit environ 8 % du temps d'entraînement. Je me suis re-plongé dans toutes ces études qui parlent de gains entre 3 et 6 % et me suis rendu compte que dans les plupart des études, il s'agit bien de 20 % du temps d'entraînement au-dessus de SV2 (i4, i5, i6) ! Une partie du contre-effort est compté dedans, mais c'est fonction de i4 ou i5...

Pour simplifier au maximum, sans compter le contre-effort, effectuer 15 % du temps au-dessus de SV2 paie ! Du coup, je me suis mis à prendre mon temps d'entraînement hebdo et à multiplier par 0.15 de sorte à faire un entraînement polarisé assez libre et cool à effectuer.

Exemple :

Semaine de 8h, 8 x 60 min = 480 min/sem au total
480 x 0.15 = 72' soit 1h12

Ensuite, on répartit les 1h12 d'intensité à effectuer en privilégiant toujours de la VMA en cap (car ça paie aussi :D )

Exemple :

Cap 5 x 3' = 15' (i5)
Vélo : 8 x 5' (i4)
Nat : 17' Fartlek entre i4 et i6

Total au-dessus de SV2 = 15 % (=20 % avec la méthode ou une partie du contre-effort est comptée)= 1h12

Et donc pour voir si ça paie ou non, c'est de la pratique non scientifique on s'entend… J'ai deux préparations avec le même volume horaire et reprise du sport à 4 ans d'intervalles et il n'y a pas photo… compter son temps au-dessus de SV2 paie ! Ca revient à doubler les durées d'intensité que l'on voit dans les plans d'entraînement de magazine. J'ai vu qu'à 8 % d'intensité j'atteins vite un plateau, tandis que ça monte encore à 20 % (15 % du temps en méthode simplifée).

JeanValjean
Messages : 276
Inscription : 23 oct. 2018 12:22

Re: L'entraînement/la séance qui paie !

Message non lu par JeanValjean »

jhr a écrit :
18 juin 2019 12:30
Usât tu t’entraînes peut être bien,mais tu énonces pas mal de bêtises. Si, le fractionné ou du moins son apport est scientifique. Le but de la science est d’objectiver ou non une vérité. En fait si on caricature beaucoup, on peut dire : vérifier une hypothèse. D’où les protocoles avec population suffisamment nombreuse, représentative, et en double aveugle. (Je te passe les détails). Si tu réfléchis tu va te souvenir que le fractionné est issu du fartlek au début des années 1900. D’abord effectivement empirique ça été étudié vérifié depuis belle lurette. Pourquoi ? simplement, c’est parce que les utilisateurs de cette méthode dont le plus célèbre fut Zatopek ou du moins le premier connu ont montré un apport non négligeable. Ceci dit le fractionné aujourd’hui est bcp plus rationalisé et précis . L’apport de la science est ici mesurable et non contestable, tu en conviendras.

Pour faire juste une remarque sur ce post. Je trouve cela assez risible en fait comme si une séance ou un type de séance était la clé de voûte du progrès. C’est vite oublier quelques règles de base à savoir l’individualisation de l’entraînement et l’apport des variables dans la programmation qui sont prédominantes dans les progrès.

C'est justement ce genre d'échanges qui font l'intérêt de la rubrique entrainement...

Merci à @raoul pour l'ouverture de ce post, et aux autres contributeurs c'est super intéressant quand on est un novice en terme d'entrainement. Et la meilleure chose c'est d'expérimenter et d'en tirer les conclusions, c'est comme ça que l'on progresse à mon avis. Je préfère tester des trucs, voire ce qui a marché ou non, interpréter bien ou mal, être dans l'erreur que de suivre un programme comme un gogole sans rien y comprendre, qui plus est quand on débute et qu'on est pas à la minute près sur des compétitions (pour l'instant :) ).

francky48
Messages : 2845
Inscription : 26 nov. 2008 16:21

Re: L'entraînement/la séance qui paie !

Message non lu par francky48 »

raoul a écrit :
18 juin 2019 13:07
Une partie du contre-effort est compté dedans, mais c'est fonction de i4 ou i5...
Si tu te base sur la frq cardiaque ou il va y avoir une certaine inertie, on peut dire qu'une partie de i4 ou i5 sera comprise dans le contre effort mais on peut aussi dire qu'une partie de i1 i2 sera comprise dans la fraction effort, le temps que la frq atteigne la zone cible ce qui reviendrait à passer 15 minutes ( environ ) dans les bonnes zones et non 15' + contre effort non ? Je chipote un peu :D. Si on se base sur la vitesse en càp et la puissance en vélo qui sont quasiment instantanées c'est moins vrai.

raoul
Messages : 2307
Inscription : 20 avr. 2004 22:11

Re: L'entraînement/la séance qui paie !

Message non lu par raoul »

francky48 a écrit :
18 juin 2019 16:15
raoul a écrit :
18 juin 2019 13:07
Une partie du contre-effort est compté dedans, mais c'est fonction de i4 ou i5...
Si tu te base sur la frq cardiaque ou il va y avoir une certaine inertie, on peut dire qu'une partie de i4 ou i5 sera comprise dans le contre effort mais on peut aussi dire qu'une partie de i1 i2 sera comprise dans la fraction effort, le temps que la frq atteigne la zone cible ce qui reviendrait à passer 15 minutes ( environ ) dans les bonnes zones et non 15' + contre effort non ? Je chipote un peu :D. Si on se base sur la vitesse en càp et la puissance en vélo qui sont quasiment instantanées c'est moins vrai.
En vélo on doit se baser sur la puissance et en course à plat sur la vitesse. Ce qui compte dans les faits en entraînement polarisé est le temps en-dessus de SV2...

Du coup, en i5, on ne repasse pas tout de suite sous SV2, idem en i6 et i7. J'essaie de proposer un chiffre de 15 % d'effort pour simplifier, mais si qqn voit 12 % ou 19 % ou 20 % tout simplement ça me va aussi ! :wink:

Car dans les faits, on se trouve quasiment tous à faire trop peu d'intensité et vers 6-8 %...

J'ai trop lu de plan avec VMA... attention ça va faire mal... 20 x 30"... Compter 3 jours de repos après... et deux séances du style par semaine où ça fait 20' donc 5 % et non 20 % !

Je pense que j'ai dû lire une dizaine d'étude sur le 20 % du polarisé qui varient entre 15 et 25 % du temps... Donc c'est un ordre d'idée qui nous montre que deux séances de 10 x 1' est trop peu...

Donc non, il ne faut pas regarder le cardio, mais la puissance et vitesse, car le cardio met 1-2' à accrocher le rythme. Il peut être utile de regarder la FC max de la séance pour valider au moins FC max de l'année-10 ou -15 à partir de quelques intervalles.

Bref on parle de pratique, de repère pour "être dans les clous de qqch qui paie". :wink:

shika
Messages : 2860
Inscription : 20 sept. 2015 14:51

Re: L'entraînement/la séance qui paie !

Message non lu par shika »

raoul a écrit :
18 juin 2019 13:07
Par exemple, j'ai indiqué le 5 x 1000 m ou 6 x 800 m à 100 % VMA en cap, récup = temps de travail en trottinant pendant les 6 dernières semaines avant l'affûtage. Ce qu'il faut voir là, c'est que chez Raoul ça fonctionne mieux que les préparations basée sur l'allure de course ou une simple augmentation de kilométrage, ou yo yo de Billat ou autre.

Par exemple, j'ai augmenté en fin d'année le volume de cap significativement et ma VMA a baissé par manque de séances intensives. J'étais tombé à 30' intensives par semaine soit environ 8 % du temps d'entraînement. Je me suis re-plongé dans toutes ces études qui parlent de gains entre 3 et 6 % et me suis rendu compte que dans les plupart des études, il s'agit bien de 20 % du temps d'entraînement au-dessus de SV2 (i4, i5, i6) ! Une partie du contre-effort est compté dedans, mais c'est fonction de i4 ou i5...
Tu veux faire la meilleure course possible ou avoir la VMA la plus élevée possible? Ça me paraît étroit de prendre en compte la valeur d'un effort de 6-7 minutes comme seul étalon de la performance quand tu prépares une course de plusieurs heures. Si tu prépares un ultra, que tu fais du volume tu développes des capacités de résistance musculaire qui vont t'aider dans ta course bien plus qu'un 1/2 km/h de VMA. J'ai des copains qui se font des sorties CAP de 1000D+ parce que c'est spécifique à leur préparation. Des séances de PPG quand je les fais avec eux je mets 3 jours à m'en remettre eux le lendemain ils galopent. Et pourtant ils ont de la vitesse quand ils veulent. Le volume qu'ils font leur permet d'enchaîner plusieurs ultras dans l'année et en plus derriere ils en récupèrent très vite. Je les envie pour tout te dire car pour ma part je suis tout le temps sur le qui-vive par rapport aux blessures (cette année non, mais j'ai baissé mon volume CAP et beaucoup augmenté le vélo).
Ce qui valide un entraînement pour moi c'est le chrono à la fin, et donc quelque part vaut ptet mieux faire des courses de préparation pour se tester en plus de tester périodiquement sa VMA/PMA. Ça donne des repères intéressants.

Sur les séances PMA une variante de la séance d'USAT que j'ai bien aimé c'est 3×3×2'/2' r5'. 20 intervalles en un set c'est dur mentalement, découper en 2 ou 3 permet de se remobiliser avant chaque bloc, et 2'/2' la récup plus longue permet de mieux digérer l'effort à PMA je trouve. Avec 2×1' à l'échauffement ça te fait aussi 20' de travail à PMA. Les plus gros sets que j'ai pu faire c'est 12×1'/1' en CAP, au delà je préfère scinderen plusieurs sets.

Jerome.A
Messages : 2392
Inscription : 20 nov. 2015 15:02

Re: L'entraînement/la séance qui paie !

Message non lu par Jerome.A »

12×1'/1' en CAP, c'est tres dur surtout qd on trotinne sur la recup je n aime pas marcher.
J'ai fait 2X6×1'/1' R3 hier soir. pas facil deja jimagine pas le faire ans la recup de 3' au milieu ooue le moment


D'ailleur qelle est la difference, entre ces 2 sets (benefice de l un par rapport a l autre):
12×1'/1' VS 2X6×1'/1' R3
By failing to prepare you are preparing to fail

Floppy
Messages : 318
Inscription : 29 sept. 2015 13:23

Re: L'entraînement/la séance qui paie !

Message non lu par Floppy »

Il y a du bénéfice si tu tiens les allures / puissance sur la totalité de l'exercice.
Si tu n'es pas capable de tenir les 12 repet, tu vas réduire ton allure / puissance, ne sera pas dans la zone cible, et l'exercice ne sera pas abouti.
Il vaut mieux scinder en deux, récupérer (physiquement et mentalement) et repartir sur une deuxième série.

Le fractionné sert à tenir une intensité haute plus longtemps que si elle était tenue sur une seule durée. Il faut donc maximiser le nombre de fraction par rapport à sa capacité à encaisser la séance.

En conclusion, les deux sont bonnes, si elles sont adaptées à ton niveau.

Kkezako
Messages : 39
Inscription : 11 nov. 2018 09:33

Re: L'entraînement/la séance qui paie !

Message non lu par Kkezako »

shika a écrit :
19 juin 2019 07:22
raoul a écrit :
18 juin 2019 13:07
Par exemple, j'ai indiqué le 5 x 1000 m ou 6 x 800 m à 100 % VMA en cap, récup = temps de travail en trottinant pendant les 6 dernières semaines avant l'affûtage. Ce qu'il faut voir là, c'est que chez Raoul ça fonctionne mieux que les préparations basée sur l'allure de course ou une simple augmentation de kilométrage, ou yo yo de Billat ou autre.

Par exemple, j'ai augmenté en fin d'année le volume de cap significativement et ma VMA a baissé par manque de séances intensives. J'étais tombé à 30' intensives par semaine soit environ 8 % du temps d'entraînement. Je me suis re-plongé dans toutes ces études qui parlent de gains entre 3 et 6 % et me suis rendu compte que dans les plupart des études, il s'agit bien de 20 % du temps d'entraînement au-dessus de SV2 (i4, i5, i6) ! Une partie du contre-effort est compté dedans, mais c'est fonction de i4 ou i5...
Tu veux faire la meilleure course possible ou avoir la VMA la plus élevée possible? Ça me paraît étroit de prendre en compte la valeur d'un effort de 6-7 minutes comme seul étalon de la performance quand tu prépares une course de plusieurs heures. Si tu prépares un ultra, que tu fais du volume tu développes des capacités de résistance musculaire qui vont t'aider dans ta course bien plus qu'un 1/2 km/h de VMA. J'ai des copains qui se font des sorties CAP de 1000D+ parce que c'est spécifique à leur préparation. Des séances de PPG quand je les fais avec eux je mets 3 jours à m'en remettre eux le lendemain ils galopent. Et pourtant ils ont de la vitesse quand ils veulent. Le volume qu'ils font leur permet d'enchaîner plusieurs ultras dans l'année et en plus derriere ils en récupèrent très vite. Je les envie pour tout te dire car pour ma part je suis tout le temps sur le qui-vive par rapport aux blessures (cette année non, mais j'ai baissé mon volume CAP et beaucoup augmenté le vélo).
Ce qui valide un entraînement pour moi c'est le chrono à la fin, et donc quelque part vaut ptet mieux faire des courses de préparation pour se tester en plus de tester périodiquement sa VMA/PMA. Ça donne des repères intéressants.

Sur les séances PMA une variante de la séance d'USAT que j'ai bien aimé c'est 3×3×2'/2' r5'. 20 intervalles en un set c'est dur mentalement, découper en 2 ou 3 permet de se remobiliser avant chaque bloc, et 2'/2' la récup plus longue permet de mieux digérer l'effort à PMA je trouve. Avec 2×1' à l'échauffement ça te fait aussi 20' de travail à PMA. Les plus gros sets que j'ai pu faire c'est 12×1'/1' en CAP, au delà je préfère scinderen plusieurs sets.
Je pense qu'un 5×1000m en cap ça fait plus que 6 ou 7 minutes mais plutôt 15-16 ou alors je te félicites d'avance pour ton futur record du monde. tout le monde ne prépare des trails des halfs ou autres longues distances, la moitié au moins des triathlètes sont intéressés par des distances plus courtes et quoide mieux qu'un 5×1000 Pour préparer des M et S. En tout cas c'est plus adaptés que des sorties à 1000mD+.

Et puis selon moi une vrai séance de VMA c'est beaucoup plus court comme :
200m + 300m + 400m + 500m + 400m + 300m + 200m avec récup égale au tps de travail
Ça c'est une séance pour bosser la VMA

raoul
Messages : 2307
Inscription : 20 avr. 2004 22:11

Re: L'entraînement/la séance qui paie !

Message non lu par raoul »

shika a écrit :
19 juin 2019 07:22
raoul a écrit :
18 juin 2019 13:07
Par exemple, j'ai indiqué le 5 x 1000 m ou 6 x 800 m à 100 % VMA en cap, récup = temps de travail en trottinant pendant les 6 dernières semaines avant l'affûtage. Ce qu'il faut voir là, c'est que chez Raoul ça fonctionne mieux que les préparations basée sur l'allure de course ou une simple augmentation de kilométrage, ou yo yo de Billat ou autre.

Par exemple, j'ai augmenté en fin d'année le volume de cap significativement et ma VMA a baissé par manque de séances intensives. J'étais tombé à 30' intensives par semaine soit environ 8 % du temps d'entraînement. Je me suis re-plongé dans toutes ces études qui parlent de gains entre 3 et 6 % et me suis rendu compte que dans les plupart des études, il s'agit bien de 20 % du temps d'entraînement au-dessus de SV2 (i4, i5, i6) ! Une partie du contre-effort est compté dedans, mais c'est fonction de i4 ou i5...
Tu veux faire la meilleure course possible ou avoir la VMA la plus élevée possible? Ça me paraît étroit de prendre en compte la valeur d'un effort de 6-7 minutes comme seul étalon de la performance quand tu prépares une course de plusieurs heures. Si tu prépares un ultra, que tu fais du volume tu développes des capacités de résistance musculaire qui vont t'aider dans ta course bien plus qu'un 1/2 km/h de VMA. J'ai des copains qui se font des sorties CAP de 1000D+ parce que c'est spécifique à leur préparation. Des séances de PPG quand je les fais avec eux je mets 3 jours à m'en remettre eux le lendemain ils galopent. Et pourtant ils ont de la vitesse quand ils veulent. Le volume qu'ils font leur permet d'enchaîner plusieurs ultras dans l'année et en plus derriere ils en récupèrent très vite. Je les envie pour tout te dire car pour ma part je suis tout le temps sur le qui-vive par rapport aux blessures (cette année non, mais j'ai baissé mon volume CAP et beaucoup augmenté le vélo).
Ce qui valide un entraînement pour moi c'est le chrono à la fin, et donc quelque part vaut ptet mieux faire des courses de préparation pour se tester en plus de tester périodiquement sa VMA/PMA. Ça donne des repères intéressants.

Sur les séances PMA une variante de la séance d'USAT que j'ai bien aimé c'est 3×3×2'/2' r5'. 20 intervalles en un set c'est dur mentalement, découper en 2 ou 3 permet de se remobiliser avant chaque bloc, et 2'/2' la récup plus longue permet de mieux digérer l'effort à PMA je trouve. Avec 2×1' à l'échauffement ça te fait aussi 20' de travail à PMA. Les plus gros sets que j'ai pu faire c'est 12×1'/1' en CAP, au delà je préfère scinderen plusieurs sets.
J'ai n'ai pas dit que je ne faisais que de la PMA et VMA. Ce n'est pas interdit de faire les deux, de la VMA/PMA et des sorties longues. Pour moi c'est même la clé. Des sorties de 5-6h en montagnes sont indispensables à mon avis pour les IM de montagne ou trails longs voire ultras.

Ce que je voulais dire, c'est que le gain de 5 % en haut par exemple obtenu par la VMA/PMA se retrouve sur les fractions à faible allure. C'est bon à prendre. Mais c'est évident qu'on ne va pas se présenter à l'utmb en courant 1h sur piste 4 x par semaine...

Simplement, ça devient long à écrire si on entre dans tous les détails... :wink: Ce que je dis, il faut le voir par rapport à une préparation classique et il faut toujours garder ce qui marche !

Tu as dit dans un post que tu ne pouvais plus augmenter ta PMA. Ce post sert à cela... As-tu essayé de compter le temps que tu passes >SV2 pour voir s'il correspondait bien au 20 % des études et pas à 6-7% ? As-tu essayé la VMA longue qui a un effet sur la PMA en parallèle ? J'ai dépassé mes anciennes valeurs depuis que je compte.

De mon côté je vais essayer les 20 x 1' de Mathdok. Guy Thibault parle de 20' possible à PMA en cyclisme, je pense que la séance de Mathdok devrait me convenir car je peine en PMA longue. J'ai vu que ça devient efficace en débit respiratoire dès la 5e. J'ai trop longtemps fait trop peu pour que ça fonctionne et c'est motivant de progresser.

Je suis sûr que tu peux passer encore un palier. Where's the limit ? :wink:

Après tout on est là pour s'encourager, non ?
Dernière modification par raoul le 19 juin 2019 11:39, modifié 1 fois.

Jerome.A
Messages : 2392
Inscription : 20 nov. 2015 15:02

Re: L'entraînement/la séance qui paie !

Message non lu par Jerome.A »

raoul a écrit :
19 juin 2019 11:30
Après tout on est là pour s'encourager, non ?
Rien n'est moins sur :oops:
By failing to prepare you are preparing to fail

raoul
Messages : 2307
Inscription : 20 avr. 2004 22:11

Re: L'entraînement/la séance qui paie !

Message non lu par raoul »

Jerome.A a écrit :
19 juin 2019 11:33
raoul a écrit :
19 juin 2019 11:30
Après tout on est là pour s'encourager, non ?
Rien n'est moins sur :oops:
Moi si. Je ne crois pas être le seul et les autres sont en devenir. :wink:

Répondre