Mes parents refusent que je prenne une licence en club

Que faire pour aller plus vite, plus loin, plus longtemps? Ici on débat de tout ce qui touche de près ou de loin à la préparation physique et mentale (y compris les clubs).
Trapanelle en nat
Messages : 752
Inscription : 26 août 2018 18:06

Re: Mes parents refusent que je prenne une licence en club

Message non lu par Trapanelle en nat »

Néo a écrit : 22 avr. 2020 09:16
coleopt a écrit : 21 avr. 2020 09:56
- Il y a moyen de faire du sport de compétition et réussir ses études, c'est même un plus.
Pour répondre uniquement sur la problématique étude, attention le triathlon est phagocyte! Et je comprend la position de tes parents. Médecine ne peut être conjugué avec Triathlon en compétition. Médecine est encore plus phagocyte que triathlon, les deux ne peuvent être concomitant. Tu trouveras toujours un exemple qui a pu gérer les deux, mais franchement dans mon entourage, je n'ai jamais connu un étudiant en médecine qui a réussi médecine et triathlon en compétition. Médecine c'est travailler toute la journée pour réussir, tu peux toujours avoir quelques distractions de temps en temps mais par contre imaginer pouvoir faire deux heures de sports par jour me parait impossible.
Mon frère a validé sa P1 et un top10 aux France Junior.

Rien n'est impossible.
Ça reste exceptionnel, tant mieux pour lui. Sport de haut niveau et études supérieures si elles ne sont pas aménagées sont difficilement compatibles.
MateoL
Messages : 5
Inscription : 21 avr. 2020 10:12

Re: Mes parents refusent que je prenne une licence en club

Message non lu par MateoL »

Néo a écrit : 22 avr. 2020 09:16
coleopt a écrit : 21 avr. 2020 09:56
- Il y a moyen de faire du sport de compétition et réussir ses études, c'est même un plus.
Pour répondre uniquement sur la problématique étude, attention le triathlon est phagocyte! Et je comprend la position de tes parents. Médecine ne peut être conjugué avec Triathlon en compétition. Médecine est encore plus phagocyte que triathlon, les deux ne peuvent être concomitant. Tu trouveras toujours un exemple qui a pu gérer les deux, mais franchement dans mon entourage, je n'ai jamais connu un étudiant en médecine qui a réussi médecine et triathlon en compétition. Médecine c'est travailler toute la journée pour réussir, tu peux toujours avoir quelques distractions de temps en temps mais par contre imaginer pouvoir faire deux heures de sports par jour me parait impossible.
Mon frère a validé sa P1 et un top10 aux France Junior.

Rien n'est impossible.

[Edit] : Et finalement, le plus dur pour lui aura été la L3 (et l'externat évidemment, année durant laquelle il n'a fait que ça).
Oui, mais il n'a certainement pas commencé le triathlon en Terminale. Poursuivre le haut niveau en rajoutant les études est déjà un beau challenge, mais il est illusoire de démarrer les 2 avec des objectifs élevés !

Après la question de l'adaptation possible des études pour les athlètes est un vrai sujet, et nous sommes en France clairement à la ramasse.
C'est aussi une question de mentalité, il n'y a qu'à voir le peu de cas que l'EN fait pour des jeunes qui s'entraînent 6j/7 et pendant TOUTES les vacances scolaires, avec en général d'excellents résultats scolaires! Aucune valorisation de la volonté, de la persévérance et de l'abnégation dont ils font preuve. Pour certains profs, ils ont juste "piscine" et basta...!
GenouFragile
Messages : 7
Inscription : 19 avr. 2020 16:23

Re: Mes parents refusent que je prenne une licence en club

Message non lu par GenouFragile »

coleopt a écrit : 22 avr. 2020 01:46
- alors oui, peu d'étudiants en médecine (d'après ce que j'ai connu) font peu de sport mais la plupart enchaîne les soirées trèèèès arrosées et passent leurs week-ends avec la gueule de bois. Est-ce mieux que le triathlon ? Le triathlon de par son exigence fait éviter de faire trop de soirées arrosées.
Laisser croire un gamin qu'il va pouvoir faire du triathlon en compétition en médecine, PAss maintenant , c'est l’amener à l’échec . Même avec la reforme du cursus médecine cela demande un travail titanesque. Ne serait ce que maintenant tu ne peux plus redoubler ton année de PASS. Tu la plantes, tu es pratiquement out de la filière médecine. Tu vas éventuellement bifurquer vers un autre métier , mais médecine c'est très compliqué après. Certes il n'y a plus de numerus clausus mais il y a maintenant un numerus apertus. La finalité est la même. Va faire du vélo et tu resteras sur le bord de la route de ton avenir Médecine! Des gamins brillants durant les années Bac mais qui avaient des facilités j'en ai croisé plein. Mais arrivé en médecine ils n'ont pas su passer la deuxième et supporter la charge de travail. Et ils ont pris le mur de 30iéme kilomètre du marathon dans la figure. Médecine n'est pour eux maintenant qu'un lointain rêve.
Et si j'ai un avis à lui donner. Ecoute tes parents , eux te connaissent. Nous sur le forum, personne ne te connait et tu auras plein d'avis de mecs qui si tu te plantes n'en auront rein a foutre. Alors que tes parents eux seront là pour t'aider. Une fois qu'il n'y a plus personne autour de toi, il y a toujours tes parents. Le conseiller n'est jamais le payeur!
Je vais arrêter toutes mes activités en PASS, là n'est pas la question...

Je souhaite prendre une licence pour l'année prochaine, en classe de terminale
USAT
Messages : 2979
Inscription : 11 nov. 2014 18:21

Re: Mes parents refusent que je prenne une licence en club

Message non lu par USAT »

GenouFragile a écrit : 22 avr. 2020 10:49
coleopt a écrit : 22 avr. 2020 01:46
- alors oui, peu d'étudiants en médecine (d'après ce que j'ai connu) font peu de sport mais la plupart enchaîne les soirées trèèèès arrosées et passent leurs week-ends avec la gueule de bois. Est-ce mieux que le triathlon ? Le triathlon de par son exigence fait éviter de faire trop de soirées arrosées.
Laisser croire un gamin qu'il va pouvoir faire du triathlon en compétition en médecine, PAss maintenant , c'est l’amener à l’échec . Même avec la reforme du cursus médecine cela demande un travail titanesque. Ne serait ce que maintenant tu ne peux plus redoubler ton année de PASS. Tu la plantes, tu es pratiquement out de la filière médecine. Tu vas éventuellement bifurquer vers un autre métier , mais médecine c'est très compliqué après. Certes il n'y a plus de numerus clausus mais il y a maintenant un numerus apertus. La finalité est la même. Va faire du vélo et tu resteras sur le bord de la route de ton avenir Médecine! Des gamins brillants durant les années Bac mais qui avaient des facilités j'en ai croisé plein. Mais arrivé en médecine ils n'ont pas su passer la deuxième et supporter la charge de travail. Et ils ont pris le mur de 30iéme kilomètre du marathon dans la figure. Médecine n'est pour eux maintenant qu'un lointain rêve.
Et si j'ai un avis à lui donner. Ecoute tes parents , eux te connaissent. Nous sur le forum, personne ne te connait et tu auras plein d'avis de mecs qui si tu te plantes n'en auront rein a foutre. Alors que tes parents eux seront là pour t'aider. Une fois qu'il n'y a plus personne autour de toi, il y a toujours tes parents. Le conseiller n'est jamais le payeur!
Je vais arrêter toutes mes activités en PASS, là n'est pas la question...

Je souhaite prendre une licence pour l'année prochaine, en classe de terminale
Pourquoi tu veux une licence?
En PASS (nouveau nom?) ou PACES, le sport santé est très recommandé, comme dans toutes activités/études. Attention a ne pas se mettre trop de pression pour exploser en plein vol.
Chaque type d'étude est différente. Médecine au départ c'est accumulé bcp de connaissances, du par coeur. A toi de voir comment tes capacités se situent sur ce point. Faire de la physique demande d'autres qualités.
Ce qui bien, mais difficile est de se demander pourquoi on fait tel ou tel choix d'études. ( influence familiale, reconnaissance sociale, aider son prochain etc)
Tu as l'air de choisir des activités difficiles, de mettre la barre haute, ou alors cela t'est imposé, depuis la 6 ème?
Dernière modification par USAT le 22 avr. 2020 13:31, modifié 1 fois.
warp1977
Messages : 1609
Inscription : 13 avr. 2012 10:36

Re: Mes parents refusent que je prenne une licence en club

Message non lu par warp1977 »

Pour être licencié. :dance:
GenouFragile
Messages : 7
Inscription : 19 avr. 2020 16:23

Re: Mes parents refusent que je prenne une licence en club

Message non lu par GenouFragile »

USAT a écrit : 22 avr. 2020 13:24
GenouFragile a écrit : 22 avr. 2020 10:49
coleopt a écrit : 22 avr. 2020 01:46
Laisser croire un gamin qu'il va pouvoir faire du triathlon en compétition en médecine, PAss maintenant , c'est l’amener à l’échec . Même avec la reforme du cursus médecine cela demande un travail titanesque. Ne serait ce que maintenant tu ne peux plus redoubler ton année de PASS. Tu la plantes, tu es pratiquement out de la filière médecine. Tu vas éventuellement bifurquer vers un autre métier , mais médecine c'est très compliqué après. Certes il n'y a plus de numerus clausus mais il y a maintenant un numerus apertus. La finalité est la même. Va faire du vélo et tu resteras sur le bord de la route de ton avenir Médecine! Des gamins brillants durant les années Bac mais qui avaient des facilités j'en ai croisé plein. Mais arrivé en médecine ils n'ont pas su passer la deuxième et supporter la charge de travail. Et ils ont pris le mur de 30iéme kilomètre du marathon dans la figure. Médecine n'est pour eux maintenant qu'un lointain rêve.
Et si j'ai un avis à lui donner. Ecoute tes parents , eux te connaissent. Nous sur le forum, personne ne te connait et tu auras plein d'avis de mecs qui si tu te plantes n'en auront rein a foutre. Alors que tes parents eux seront là pour t'aider. Une fois qu'il n'y a plus personne autour de toi, il y a toujours tes parents. Le conseiller n'est jamais le payeur!
Je vais arrêter toutes mes activités en PASS, là n'est pas la question...

Je souhaite prendre une licence pour l'année prochaine, en classe de terminale
Pourquoi tu veux une licence?
En PASS (nouveau nom?) ou PACES, le sport santé est très recommandé, comme dans toutes activités/études. Attention a ne pas se mettre trop de pression pour exploser en plein vol.
Chaque type d'étude est différente. Médecine au départ c'est accumulé bcp de connaissances, du par coeur. A toi de voir comment tes capacités se situent sur ce point. Faire de la physique demande d'autres qualités.
Ce qui bien, mais difficile est de se demander pourquoi on fait tel ou tel choix d'études. ( influence familiale, reconnaissance sociale, aider son prochain etc)
Tu as l'air de choisir des activités difficiles, de mettre la barre haute, ou alors cela t'est imposé, depuis la 6 ème?
Pour avoir accès à des entraînements de qualité, à une vie de club (les sorties vélo seule, c'est long...)

J'ai l'habitude d'un emploie du temps chargé, qui ne me dérange pas, et m'aide plutôt à m'organiser et éviter toute forme de procrastination (entre lycée, kiné, sport et conservatoire actuellement)
USAT
Messages : 2979
Inscription : 11 nov. 2014 18:21

Re: Mes parents refusent que je prenne une licence en club

Message non lu par USAT »

GenouFragile a écrit : 22 avr. 2020 13:39
USAT a écrit : 22 avr. 2020 13:24
GenouFragile a écrit : 22 avr. 2020 10:49

Je vais arrêter toutes mes activités en PASS, là n'est pas la question...

Je souhaite prendre une licence pour l'année prochaine, en classe de terminale
Pourquoi tu veux une licence?
En PASS (nouveau nom?) ou PACES, le sport santé est très recommandé, comme dans toutes activités/études. Attention a ne pas se mettre trop de pression pour exploser en plein vol.
Chaque type d'étude est différente. Médecine au départ c'est accumulé bcp de connaissances, du par coeur. A toi de voir comment tes capacités se situent sur ce point. Faire de la physique demande d'autres qualités.
Ce qui bien, mais difficile est de se demander pourquoi on fait tel ou tel choix d'études. ( influence familiale, reconnaissance sociale, aider son prochain etc)
Tu as l'air de choisir des activités difficiles, de mettre la barre haute, ou alors cela t'est imposé, depuis la 6 ème?
Pour avoir accès à des entraînements de qualité, à une vie de club (les sorties vélo seule, c'est long...)

J'ai l'habitude d'un emploie du temps chargé, qui ne me dérange pas, et m'aide plutôt à m'organiser et éviter toute forme de procrastination (entre lycée, kiné, sport et conservatoire actuellement)
des entraînements de qualité? Faut pas t'attendre a des cours de techniques ou de physiologie. Pour la nat tu connais. Pour l'entrainement vélo, en général y'a peu de connaissances à ce niveau, ça se résume a rouler en groupe. la cap ça peut aller mais c'est le sport ou il faudra te ménager vu tes blessures. Tu pourras toutefois glaner des conseils, transition, récup, matériel etc.

Je me doutais un peu que c'était pour le coté social :). Ne peux tu pas trouver des personnes pour rouler à coté de chez toi? des amis, un groupe au lycée? ou il y a ptre des rdz hebdomadaires amateurs(Strava, facebook)?
GenouFragile
Messages : 7
Inscription : 19 avr. 2020 16:23

Re: Mes parents refusent que je prenne une licence en club

Message non lu par GenouFragile »

USAT a écrit : 22 avr. 2020 13:55
GenouFragile a écrit : 22 avr. 2020 13:39
USAT a écrit : 22 avr. 2020 13:24

Pourquoi tu veux une licence?
En PASS (nouveau nom?) ou PACES, le sport santé est très recommandé, comme dans toutes activités/études. Attention a ne pas se mettre trop de pression pour exploser en plein vol.
Chaque type d'étude est différente. Médecine au départ c'est accumulé bcp de connaissances, du par coeur. A toi de voir comment tes capacités se situent sur ce point. Faire de la physique demande d'autres qualités.
Ce qui bien, mais difficile est de se demander pourquoi on fait tel ou tel choix d'études. ( influence familiale, reconnaissance sociale, aider son prochain etc)
Tu as l'air de choisir des activités difficiles, de mettre la barre haute, ou alors cela t'est imposé, depuis la 6 ème?
Pour avoir accès à des entraînements de qualité, à une vie de club (les sorties vélo seule, c'est long...)

J'ai l'habitude d'un emploie du temps chargé, qui ne me dérange pas, et m'aide plutôt à m'organiser et éviter toute forme de procrastination (entre lycée, kiné, sport et conservatoire actuellement)
des entraînements de qualité? Faut pas t'attendre a des cours de techniques ou de physiologie. Pour la nat tu connais. Pour l'entrainement vélo, en général y'a peu de connaissances à ce niveau, ça se résume a rouler en groupe. la cap ça peut aller mais c'est le sport ou il faudra te ménager vu tes blessures. Tu pourras toutefois glaner des conseils, transition, récup, matériel etc.

Je me doutais un peu que c'était pour le coté social :). Ne peux tu pas trouver des personnes pour rouler à coté de chez toi? des amis, un groupe au lycée? ou il y a ptre des rdz hebdomadaires amateurs(Strava, facebook)?
Justement, personne, que ce soit dans le cadre amical ou familial ne souhaite venir rouler avec moi, ne "pouvant me suivre", idem pour la course à pied, mais plutôt par manque d'intérêt

Et comme je le répète, l'accès à une licence peut me permettre un retour à la compétition
Trapanelle en nat
Messages : 752
Inscription : 26 août 2018 18:06

Re: Mes parents refusent que je prenne une licence en club

Message non lu par Trapanelle en nat »

GenouFragile a écrit : 22 avr. 2020 14:20
USAT a écrit : 22 avr. 2020 13:55
GenouFragile a écrit : 22 avr. 2020 13:39

Pour avoir accès à des entraînements de qualité, à une vie de club (les sorties vélo seule, c'est long...)

J'ai l'habitude d'un emploie du temps chargé, qui ne me dérange pas, et m'aide plutôt à m'organiser et éviter toute forme de procrastination (entre lycée, kiné, sport et conservatoire actuellement)
des entraînements de qualité? Faut pas t'attendre a des cours de techniques ou de physiologie. Pour la nat tu connais. Pour l'entrainement vélo, en général y'a peu de connaissances à ce niveau, ça se résume a rouler en groupe. la cap ça peut aller mais c'est le sport ou il faudra te ménager vu tes blessures. Tu pourras toutefois glaner des conseils, transition, récup, matériel etc.

Je me doutais un peu que c'était pour le coté social :). Ne peux tu pas trouver des personnes pour rouler à coté de chez toi? des amis, un groupe au lycée? ou il y a ptre des rdz hebdomadaires amateurs(Strava, facebook)?
Justement, personne, que ce soit dans le cadre amical ou familial ne souhaite venir rouler avec moi, ne "pouvant me suivre", idem pour la course à pied, mais plutôt par manque d'intérêt

Et comme je le répète, l'accès à une licence peut me permettre un retour à la compétition
En tri, tu faire une compet avec un pass journée. C'est sûr que si tu dois en faire plusieurs, la licence devient intéressante, ça se calcule. Si ce sont des épreuves non labellisées FFtri, il me semble que le certificat médical suffit (je n'en suis pas sûr).
USAT
Messages : 2979
Inscription : 11 nov. 2014 18:21

Re: Mes parents refusent que je prenne une licence en club

Message non lu par USAT »

GenouFragile a écrit : 22 avr. 2020 14:20
USAT a écrit : 22 avr. 2020 13:55
GenouFragile a écrit : 22 avr. 2020 13:39

Pour avoir accès à des entraînements de qualité, à une vie de club (les sorties vélo seule, c'est long...)

J'ai l'habitude d'un emploie du temps chargé, qui ne me dérange pas, et m'aide plutôt à m'organiser et éviter toute forme de procrastination (entre lycée, kiné, sport et conservatoire actuellement)
des entraînements de qualité? Faut pas t'attendre a des cours de techniques ou de physiologie. Pour la nat tu connais. Pour l'entrainement vélo, en général y'a peu de connaissances à ce niveau, ça se résume a rouler en groupe. la cap ça peut aller mais c'est le sport ou il faudra te ménager vu tes blessures. Tu pourras toutefois glaner des conseils, transition, récup, matériel etc.

Je me doutais un peu que c'était pour le coté social :). Ne peux tu pas trouver des personnes pour rouler à coté de chez toi? des amis, un groupe au lycée? ou il y a ptre des rdz hebdomadaires amateurs(Strava, facebook)?
Justement, personne, que ce soit dans le cadre amical ou familial ne souhaite venir rouler avec moi, ne "pouvant me suivre", idem pour la course à pied, mais plutôt par manque d'intérêt

Et comme je le répète, l'accès à une licence peut me permettre un retour à la compétition
Ptre te renseigner s'il y a des clubs vélo pas loin, prendre une adhésion, 20/30 euros l'année, pour pouvoir rouler en groupe?

Pour des compet, une licence ( plus de 100 balles ) a voir si ça vaut le coup suivant les formats que tu veux faire et leur nombre. Pour le moment..vaut mieux attendre. le prix peut poser suivant ses moyens ou les moyens de ta famille :wink:

Je comprends que rouler seule c'est barbant au bout d'un moment, même si c'est là la meilleure manière de s’entraîner en tri, qui est une pratique nivelée en terme d'intensité.

Tu fais quoi par exemple qd tu vas rouler?
GenouFragile
Messages : 7
Inscription : 19 avr. 2020 16:23

Re: Mes parents refusent que je prenne une licence en club

Message non lu par GenouFragile »

USAT a écrit : 22 avr. 2020 14:47
GenouFragile a écrit : 22 avr. 2020 14:20
USAT a écrit : 22 avr. 2020 13:55

des entraînements de qualité? Faut pas t'attendre a des cours de techniques ou de physiologie. Pour la nat tu connais. Pour l'entrainement vélo, en général y'a peu de connaissances à ce niveau, ça se résume a rouler en groupe. la cap ça peut aller mais c'est le sport ou il faudra te ménager vu tes blessures. Tu pourras toutefois glaner des conseils, transition, récup, matériel etc.

Je me doutais un peu que c'était pour le coté social :). Ne peux tu pas trouver des personnes pour rouler à coté de chez toi? des amis, un groupe au lycée? ou il y a ptre des rdz hebdomadaires amateurs(Strava, facebook)?
Justement, personne, que ce soit dans le cadre amical ou familial ne souhaite venir rouler avec moi, ne "pouvant me suivre", idem pour la course à pied, mais plutôt par manque d'intérêt

Et comme je le répète, l'accès à une licence peut me permettre un retour à la compétition
Ptre te renseigner s'il y a des clubs vélo pas loin, prendre une adhésion, 20/30 euros l'année, pour pouvoir rouler en groupe?

Pour des compet, une licence ( plus de 100 balles ) a voir si ça vaut le coup suivant les formats que tu veux faire et leur nombre. Pour le moment..vaut mieux attendre. le prix peut poser suivant ses moyens ou les moyens de ta famille :wink:

Je comprends que rouler seule c'est barbant au bout d'un moment, même si c'est là la meilleure manière de s’entraîner en tri, qui est une pratique nivelée en terme d'intensité.

Tu fais quoi par exemple qd tu vas rouler?

Je souhaite une polyvalence dans les trois sports, donc autant aller en club de tri plutôt qu'en cyclisme...(dont les entraînements de natation)

Pour le vélo, soit je me fais des grandes sorties de 100-150 km, soit je pars sur du dénivelé, ou alors des petites sorties en fin de journée après les cours
Néo
Messages : 758
Inscription : 16 janv. 2004 10:29
Contact :

Re: Mes parents refusent que je prenne une licence en club

Message non lu par Néo »

Je vais arrêter de commenter mais continuer de suivre de loin le topic. Je pense à un troll.

Ou alors tu es un être exceptionnel (et je pèse bien mes mots), et tu n'as clairement pas besoin de conseils d'inconnus glanés sur un forum de tri.
bnt734
Messages : 1873
Inscription : 31 mars 2016 09:21

Re: Mes parents refusent que je prenne une licence en club

Message non lu par bnt734 »

Néo a écrit : 22 avr. 2020 18:22 Je pense à un troll.
Non, juste un ado :lol:
bendufff
Messages : 1514
Inscription : 14 oct. 2010 17:18

Re: Mes parents refusent que je prenne une licence en club

Message non lu par bendufff »

coleopt a écrit : 22 avr. 2020 01:46
- alors oui, peu d'étudiants en médecine (d'après ce que j'ai connu) font peu de sport mais la plupart enchaîne les soirées trèèèès arrosées et passent leurs week-ends avec la gueule de bois. Est-ce mieux que le triathlon ? Le triathlon de par son exigence fait éviter de faire trop de soirées arrosées.
Laisser croire un gamin qu'il va pouvoir faire du triathlon en compétition en médecine, PAss maintenant , c'est l’amener à l’échec . Même avec la reforme du cursus médecine cela demande un travail titanesque. Ne serait ce que maintenant tu ne peux plus redoubler ton année de PASS. Tu la plantes, tu es pratiquement out de la filière médecine. Tu vas éventuellement bifurquer vers un autre métier , mais médecine c'est très compliqué après. Certes il n'y a plus de numerus clausus mais il y a maintenant un numerus apertus. La finalité est la même. Va faire du vélo et tu resteras sur le bord de la route de ton avenir Médecine! Des gamins brillants durant les années Bac mais qui avaient des facilités j'en ai croisé plein. Mais arrivé en médecine ils n'ont pas su passer la deuxième et supporter la charge de travail. Et ils ont pris le mur de 30iéme kilomètre du marathon dans la figure. Médecine n'est pour eux maintenant qu'un lointain rêve.
Et si j'ai un avis à lui donner. Ecoute tes parents , eux te connaissent. Nous sur le forum, personne ne te connait et tu auras plein d'avis de mecs qui si tu te plantes n'en auront rein a foutre. Alors que tes parents eux seront là pour t'aider. Une fois qu'il n'y a plus personne autour de toi, il y a toujours tes parents. Le conseiller n'est jamais le payeur!
Merci, avec le portable j'ai mal écrit. Je voulais dire : peu d'étudiants en médecine font beaucoup de sport....

Ceci étant dit, je pense que sport et études/travail poussé peuvent être conciliés... Après effectivement, à mon avis pour réussir il ne faudra pas viser les podiums ironmen hein...😀
Mais faire du tri avec quelques compétences dans l'année pas de soucis. Une heure d'entraînement par jour avec une sortie un peu plus longue le dimanche ça passe largement si tu remplaces la tv par du sport... tout dépend de tes choix de vie. Après, cours+bringue+tv+sport à outrance ça va être dur....😀
Z_orglub
Messages : 892
Inscription : 16 juin 2015 22:52

Re: Mes parents refusent que je prenne une licence en club

Message non lu par Z_orglub »

Je trouve ton projet tout à fait raisonnable. Je ne sais pas pourquoi tu te fais accuser d'être un troll. La terminale c'est de la rigolade pour un bon élève, c'est tout à fait compatible avec la pratique d'un sport chronophage, si tu es capable de t'organiser. En médecine, ce sera une autre paire de manche, mais tu l'as déjà bien compris toi même.
Répondre