EMBRUNMAN 2015

Annonces, infos, résultats et lives sur toutes les courses! Vos comptes rendus de courses sont aussi les bienvenus!
Avatar de l’utilisateur
Faab900
Messages : 1764
Inscription : 30 mars 2012 09:24
Localisation : 13

Re: EMBRUNMAN 2015

Message non lu par Faab900 »

Oh t'inquiete pas je prends ça avec recul et philosophie. Juste un petit coup de gueule ce matin parce que certaines remarques me gonflent alors je le dis, mais après ça m'empeche pas de dormir...
débutant
Messages : 10814
Inscription : 01 sept. 2009 21:38

Re: EMBRUNMAN 2015

Message non lu par débutant »

FAYARD a écrit :Non pas de tuyaux...désolé. 8)
Le président de la ligue Provence Alpes de triathlon s'est exprimé à ce sujet sur olt sur le fil du vélo bleu où il précise que c'est bien lui qui a donné son aval à l'arbitre principal ;-)
Avatar de l’utilisateur
tridan
Messages : 1167
Inscription : 23 déc. 2007 19:28
Localisation : Garches (92)

Re: EMBRUNMAN 2015

Message non lu par tridan »

triathlonnature a écrit :
Gadagne a écrit :Un illuminé :sm11:
OUI
Et c'est pas nouveau
Tu me fais rire GADAGNE :sm3:
tu fais quoi pour l'arrière saison histoire que je te pellicule
j'essaye de me faire inviter sur le NATUREMAN mais c'est pas gagné
http://triathlonnature.over-blog.com/20 ... reman.html

Surtout garde la santé mon toubib qui a énormément d'humour m'a interdit la course à pied pendant 2 mois on a évité de parler bibine sinon il m'aurai mis à l'eau :sm2: :sm2: :sm2: :sm2: :sm2: :sm2: :sm2: :mrgreen:

Commence à t'entraîner pour EMBRUNMAN 2016
http://www.embrunman.com/

Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah les jeunes
tu sais, Gadagne c'est pas exactement "un jeune", et l'Embrunman il connait un tout petit peu pour y avoir fait plusieurs top 20 au début des années 2000, et même un top 10 en 2007 :wink:
Un jour avec tous les pirates, tu reviendras crier vengeance, le bandana sous les étoiles, pour réduire Rimini en cendres (les Wampas)
Don't wish it. Don't wait for it. Work for it (Faris Al-Sultan)
Gadagne
Messages : 5697
Inscription : 02 juin 2015 14:28

Re: EMBRUNMAN 2015

Message non lu par Gadagne »

Le mec est dans son délire quoi, il ira jusqu'à la mort ce qui est dans sa façon de penser l'aboutissement .
Avatar de l’utilisateur
triathlonnature
Messages : 3133
Inscription : 05 avr. 2008 20:38
Localisation : Jamais très loin d'Embrun
Contact :

Re: EMBRUNMAN 2015

Message non lu par triathlonnature »

tridan a écrit :
triathlonnature a écrit :
Gadagne a écrit :Un illuminé :sm11:
OUI
Et c'est pas nouveau
Tu me fais rire GADAGNE :sm3:
tu fais quoi pour l'arrière saison histoire que je te pellicule
j'essaye de me faire inviter sur le NATUREMAN mais c'est pas gagné
http://triathlonnature.over-blog.com/20 ... reman.html

Surtout garde la santé mon toubib qui a énormément d'humour m'a interdit la course à pied pendant 2 mois on a évité de parler bibine sinon il m'aurai mis à l'eau :sm2: :sm2: :sm2: :sm2: :sm2: :sm2: :sm2: :mrgreen:

Commence à t'entraîner pour EMBRUNMAN 2016
http://www.embrunman.com/

Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah les jeunes
tu sais, Gadagne c'est pas exactement "un jeune", et l'Embrunman il connait un tout petit peu pour y avoir fait plusieurs top 20 au début des années 2000, et même un top 10 en 2007 :wink:
C'est le retour du KOUK
Fallait le dire plus tôt
débutant
Messages : 10814
Inscription : 01 sept. 2009 21:38

Re: EMBRUNMAN 2015

Message non lu par débutant »

Généralement il est repéré dès son 3ème message. Et là ça fait un moment. Tu n'as pas du suivre son retour. C'est un peu comme Sarko, même avec une perruque et une moustache, il est repéré ;-)
beginner
Messages : 77
Inscription : 15 avr. 2005 19:18

Re: EMBRUNMAN 2015

Message non lu par beginner »

EMBRUN : première et dernière…

Ceci n’est pas un CR de course, juste les raisons qui font que je ne referai pas l’Embrunman.

La première, c’est que pour moi, c’était du « one shot » dès le départ : tenter l’aventure une fois pour ne rien regretter et voir si ça passe…

La deuxième, que je vais détailler ici, c’est que c’est passé (puisque j’ai fini), mais ça a plutôt du mal à passer (ça s’est gâté après la ligne). Pour résumer : cette épreuve a des atouts incontestables, un cadre magnifique, un parcours vélo sélectif et hors norme, des bénévoles et un public exceptionnels… Mais elle est malheureusement pénalisée par un boulet de taille. Cette journée fut longue et difficile, je ne m’attendais pas à quelque chose de facile. Je reconnais volontiers que mettre 17h52 sur cette épreuve est sportivement nullissime, mais humainement ce fut une grande aventure avec plein de rebondissements, j’aurais dû abandonner 1000 fois, mais je me suis accrochée et ça a été énorme, sauf la fin.
La fin, donc, j’ai beaucoup marché suite à un gros coup de mou vers le 15 ème km, qui a duré jusqu’au 25ème km voire plus. Je me retrouve avec 2 concurrents (dont mon président de club Raph), juste devant la voiture balai. Je me refais un peu la santé, mais comme je n’ai pas envie de me retrouver seule dans l’obscurité, avec plus personne aux intersections et la certitude de m’égarer, je reste avec mes compères qui marchent. C’est long… Finalement, mon mari et mes enfants sont venus à ma rencontre et je fais les 4 derniers km en courant avec eux. Contente d’en finir, je sais que je suis largement hors délai, mais tout le monde m’a dit « tu passes la barrière du semi, on te laisse finir, tu es hors délai ou pas classée, mais tu es finisher » et pour moi, c’est tout ce qui compte. Je franchis la ligne, des gens courent avec nous, le top ! Ca se gâte dès la ligne passée. Je suis tellement contente que je vais serrer la main à l’organisateur que je reconnais sans mal (quelle conne !). Il renacle à me serrer la main et immédiatement , sans un mot, fait un geste à mes enfants pour qu’ils partent, le genre de geste qu’on fait à un chien pour lui dire de déguerpir. Ils ont franchi la ligne avec moi et viennent m’aider à transporter toutes mes affaires. Toujours dans l’euphorie, je ne dis rien, même si je n’en pense pas moins et leur dit de rebrousser chemin, ils sont obligés d’escalader une barrière, le grand n’importe quoi… Le personnage est toujours là et me bloque l’accès au parc, je dois quasiment le bousculer pour passer, je viens quand même de franchir la ligne !!! Bref, je ne dis toujours rien, je me dirige vers mon vélo et là je vois la bénévole très sympa qui m’avait massée les cuisses à T2. Je lui fait part de mon interrogation du moment : « heu voilà, je viens de finir, je sais que j’ai un peu trop pris mon temps, mais comment ça se passe pour le maillot de finisher ? ». Elle me répond que oui bien sûr, j’y ai droit et m’invite à la suivre vers… qui vous savez. « Non elle n’a pas droit au maillot car elle est DISQUALIFIEE », dit-il avec l’œil vitreux du bovin et l’humanité qui va avec. Interloquée, je me dis un instant qu’il me reproche d’avoir été accompagnée sur la fin de parcours ? « Vous savez l’heure qu’il est ? ». Oui j’ai une montre, et j’ai un peu couru après le temps toute la journée, donc je sais… Finalement, voilà, hors délai, pas de maillot, pour moi c’en est trop, nerveusement je lâche tout, j’ai été à l’attaque tout la journée, ce n’est pas pour que ça finisse comme ça …. Je connaissais par cœur toutes les barrières horaires, mais je savais aussi que la dernière était celle du semi car le temps limite total n’était pas réellement appliqué, en tous cas les retardataires étaient considérés comme Finishers.

La loi c’est la loi a rétorqué cet individu à Raph un peu plus tard…

1/ Expliquez-moi comment on peut franchir une ligne d’arrivée avec un dossard sur le ventre, un chrono qui tourne, le photographe de la course qui shoote et ne pas être Finisher ? Quand on est mis hors course, on rend son dossard et on n’est pas classé et on peut finir mais sous sa propre responsabilité. A 22h30 pétantes, si on veut être cohérent, on aurait dû nous prendre nos dossards. Ca ne m’aurait pas fait plaisir, mais si les règles sont clairement énoncées et appliquées depuis toujours, pas de souci.

2/ Pourquoi dans les résultats il n’apparait qu’un DSQ, alors que d’après le Règlement tous les arrivants après 22h30 devraient être DSQ ? Et que l’on m’a sympathiquement annoncée que je l’étais ?

3/ Finisher hors délai et DSQ ou DNF, ce ne sont que des mots, mais ce n’est pas la même chose, je peux vous l’assurer et je suis très fière de ne pas être DNF. Pourquoi Eric François et Raphael Castille apparaissent en DNF chez Ipitos et en Hors Délai sur le site Embrunman.com ? Où est la logique ? En 2013, par exemple, il y a plus de 50 personnes au-delà de 16h30 et qui ne sont ni HD ni DSQ …

4/ Comment se fait-il, si cette Règle est vraiment incontournable, que même les bénévoles qui sont impliqués dans l’organisation de la course, l’ignorent et en sont les premiers choqués ? Merci à tous ceux qui sont venus me réconforter.

5/ Enfin, un maillot de finisher c’est dérisoire et futile, mais j’y tenais, car dans les nombreux moments difficiles de cette journée, j’ai eu besoin de me raccrocher à de petites choses et celle-ci comptait. En plus, il est franchement pas terrible. Mais rassurez-vous, grâce à la générosité d’un forumer, je l’ai ce maillot, et ça c’est vraiment de l’esprit sportif, merci Christophe !

6/ Si, comme il a été dit, c’est la fédé qui impose des règles plus strictes quant à l’application de ce Règlement, je ne trouve pas que cela aille dans le bon sens pour un sport qui veut développer la pratique féminine, l’aspect sport-santé, et casser son image de sport de malades et inaccessible.
« Ouais, mais Embrun c’est un mythe », plus pour moi en tous cas.

Enfin, l’attitude de cette personne est juste inacceptable envers des concurrents qui ont tout donné (mais peut-il comprendre cela ?) et va à l’encontre de ce que je viens chercher dans le sport et m’a écoeurée pour un moment.
Avatar de l’utilisateur
IronPion
Messages : 3289
Inscription : 07 sept. 2006 20:45
Localisation : Tourainie Centrale
Contact :

Re: EMBRUNMAN 2015

Message non lu par IronPion »

:sm6: :sm6: :sm6:
So good... Always smiling before...
And now (10 janvier 2009) : Show must go on... !
http://www.fabricepion.com
Le Tours'NMan : http://toursnman.com/fr/index.php
Avatar de l’utilisateur
PierreM
Messages : 996
Inscription : 07 mars 2012 20:29

Re: EMBRUNMAN 2015

Message non lu par PierreM »

Mais rassurez-vous, grâce à la générosité d’un forumer, je l’ai ce maillot, et ça c’est vraiment de l’esprit sportif
Si ça intéresse quelqu'un et que ça peut faire un heureux, je donne aussi mon maillot de finisher, ainsi que celui qui est donné au retrait des dossards. Il servira plus qu'au fond de mon placard.
Frank
Messages : 3009
Inscription : 08 août 2009 18:05
Localisation : Var

Re: EMBRUNMAN 2015

Message non lu par Frank »

beginner a écrit :EMBRUN : première et dernière…

Ceci n’est pas un CR de course, juste les raisons qui font que je ne referai pas l’Embrunman.

La première, c’est que pour moi, c’était du « one shot » dès le départ : tenter l’aventure une fois pour ne rien regretter et voir si ça passe…

La deuxième, que je vais détailler ici, c’est que c’est passé (puisque j’ai fini), mais ça a plutôt du mal à passer (ça s’est gâté après la ligne). Pour résumer : cette épreuve a des atouts incontestables, un cadre magnifique, un parcours vélo sélectif et hors norme, des bénévoles et un public exceptionnels… Mais elle est malheureusement pénalisée par un boulet de taille. Cette journée fut longue et difficile, je ne m’attendais pas à quelque chose de facile. Je reconnais volontiers que mettre 17h52 sur cette épreuve est sportivement nullissime, mais humainement ce fut une grande aventure avec plein de rebondissements, j’aurais dû abandonner 1000 fois, mais je me suis accrochée et ça a été énorme, sauf la fin.
La fin, donc, j’ai beaucoup marché suite à un gros coup de mou vers le 15 ème km, qui a duré jusqu’au 25ème km voire plus. Je me retrouve avec 2 concurrents (dont mon président de club Raph), juste devant la voiture balai. Je me refais un peu la santé, mais comme je n’ai pas envie de me retrouver seule dans l’obscurité, avec plus personne aux intersections et la certitude de m’égarer, je reste avec mes compères qui marchent. C’est long… Finalement, mon mari et mes enfants sont venus à ma rencontre et je fais les 4 derniers km en courant avec eux. Contente d’en finir, je sais que je suis largement hors délai, mais tout le monde m’a dit « tu passes la barrière du semi, on te laisse finir, tu es hors délai ou pas classée, mais tu es finisher » et pour moi, c’est tout ce qui compte. Je franchis la ligne, des gens courent avec nous, le top ! Ca se gâte dès la ligne passée. Je suis tellement contente que je vais serrer la main à l’organisateur que je reconnais sans mal (quelle conne !). Il renacle à me serrer la main et immédiatement , sans un mot, fait un geste à mes enfants pour qu’ils partent, le genre de geste qu’on fait à un chien pour lui dire de déguerpir. Ils ont franchi la ligne avec moi et viennent m’aider à transporter toutes mes affaires. Toujours dans l’euphorie, je ne dis rien, même si je n’en pense pas moins et leur dit de rebrousser chemin, ils sont obligés d’escalader une barrière, le grand n’importe quoi… Le personnage est toujours là et me bloque l’accès au parc, je dois quasiment le bousculer pour passer, je viens quand même de franchir la ligne !!! Bref, je ne dis toujours rien, je me dirige vers mon vélo et là je vois la bénévole très sympa qui m’avait massée les cuisses à T2. Je lui fait part de mon interrogation du moment : « heu voilà, je viens de finir, je sais que j’ai un peu trop pris mon temps, mais comment ça se passe pour le maillot de finisher ? ». Elle me répond que oui bien sûr, j’y ai droit et m’invite à la suivre vers… qui vous savez. « Non elle n’a pas droit au maillot car elle est DISQUALIFIEE », dit-il avec l’œil vitreux du bovin et l’humanité qui va avec. Interloquée, je me dis un instant qu’il me reproche d’avoir été accompagnée sur la fin de parcours ? « Vous savez l’heure qu’il est ? ». Oui j’ai une montre, et j’ai un peu couru après le temps toute la journée, donc je sais… Finalement, voilà, hors délai, pas de maillot, pour moi c’en est trop, nerveusement je lâche tout, j’ai été à l’attaque tout la journée, ce n’est pas pour que ça finisse comme ça …. Je connaissais par cœur toutes les barrières horaires, mais je savais aussi que la dernière était celle du semi car le temps limite total n’était pas réellement appliqué, en tous cas les retardataires étaient considérés comme Finishers.

La loi c’est la loi a rétorqué cet individu à Raph un peu plus tard…

1/ Expliquez-moi comment on peut franchir une ligne d’arrivée avec un dossard sur le ventre, un chrono qui tourne, le photographe de la course qui shoote et ne pas être Finisher ? Quand on est mis hors course, on rend son dossard et on n’est pas classé et on peut finir mais sous sa propre responsabilité. A 22h30 pétantes, si on veut être cohérent, on aurait dû nous prendre nos dossards. Ca ne m’aurait pas fait plaisir, mais si les règles sont clairement énoncées et appliquées depuis toujours, pas de souci.

2/ Pourquoi dans les résultats il n’apparait qu’un DSQ, alors que d’après le Règlement tous les arrivants après 22h30 devraient être DSQ ? Et que l’on m’a sympathiquement annoncée que je l’étais ?

3/ Finisher hors délai et DSQ ou DNF, ce ne sont que des mots, mais ce n’est pas la même chose, je peux vous l’assurer et je suis très fière de ne pas être DNF. Pourquoi Eric François et Raphael Castille apparaissent en DNF chez Ipitos et en Hors Délai sur le site Embrunman.com ? Où est la logique ? En 2013, par exemple, il y a plus de 50 personnes au-delà de 16h30 et qui ne sont ni HD ni DSQ …

4/ Comment se fait-il, si cette Règle est vraiment incontournable, que même les bénévoles qui sont impliqués dans l’organisation de la course, l’ignorent et en sont les premiers choqués ? Merci à tous ceux qui sont venus me réconforter.

5/ Enfin, un maillot de finisher c’est dérisoire et futile, mais j’y tenais, car dans les nombreux moments difficiles de cette journée, j’ai eu besoin de me raccrocher à de petites choses et celle-ci comptait. En plus, il est franchement pas terrible. Mais rassurez-vous, grâce à la générosité d’un forumer, je l’ai ce maillot, et ça c’est vraiment de l’esprit sportif, merci Christophe !

6/ Si, comme il a été dit, c’est la fédé qui impose des règles plus strictes quant à l’application de ce Règlement, je ne trouve pas que cela aille dans le bon sens pour un sport qui veut développer la pratique féminine, l’aspect sport-santé, et casser son image de sport de malades et inaccessible.
« Ouais, mais Embrun c’est un mythe », plus pour moi en tous cas.

Enfin, l’attitude de cette personne est juste inacceptable envers des concurrents qui ont tout donné (mais peut-il comprendre cela ?) et va à l’encontre de ce que je viens chercher dans le sport et m’a écoeurée pour un moment.
Bonjour!
Tu es allée au bout de toi-même, accompagnée de tes proches, et tu as franchi la ligne, c'est tout ce qui compte.
Oui, on est loin de l'exploit sportif, mais oublie ce connard et souvient-toi du meilleur: le sourire des bénévoles, la fierté de tes proches, ton long effort mené à son terme... c'est ça qui compte, le reste c'est de la couille en barre.
A+!
Avatar de l’utilisateur
Faab900
Messages : 1764
Inscription : 30 mars 2012 09:24
Localisation : 13

Re: EMBRUNMAN 2015

Message non lu par Faab900 »

Ah ce GI ! tout ce qui l'interesse c'est la photo dans le journal avec Zamora (ou plutôt Vistica cette année)
Les derniers il s'en bat les oeufs...
Avatar de l’utilisateur
triathlonnature
Messages : 3133
Inscription : 05 avr. 2008 20:38
Localisation : Jamais très loin d'Embrun
Contact :

Re: EMBRUNMAN 2015

Message non lu par triathlonnature »

beginner a écrit :EMBRUN : première et dernière…

Ceci n’est pas un CR de course, juste les raisons qui font que je ne referai pas l’Embrunman.

La première, c’est que pour moi, c’était du « one shot » dès le départ : tenter l’aventure une fois pour ne rien regretter et voir si ça passe…

La deuxième, que je vais détailler ici, c’est que c’est passé (puisque j’ai fini), mais ça a plutôt du mal à passer (ça s’est gâté après la ligne). Pour résumer : cette épreuve a des atouts incontestables, un cadre magnifique, un parcours vélo sélectif et hors norme, des bénévoles et un public exceptionnels… Mais elle est malheureusement pénalisée par un boulet de taille. Cette journée fut longue et difficile, je ne m’attendais pas à quelque chose de facile. Je reconnais volontiers que mettre 17h52 sur cette épreuve est sportivement nullissime, mais humainement ce fut une grande aventure avec plein de rebondissements, j’aurais dû abandonner 1000 fois, mais je me suis accrochée et ça a été énorme, sauf la fin.
La fin, donc, j’ai beaucoup marché suite à un gros coup de mou vers le 15 ème km, qui a duré jusqu’au 25ème km voire plus. Je me retrouve avec 2 concurrents (dont mon président de club Raph), juste devant la voiture balai. Je me refais un peu la santé, mais comme je n’ai pas envie de me retrouver seule dans l’obscurité, avec plus personne aux intersections et la certitude de m’égarer, je reste avec mes compères qui marchent. C’est long… Finalement, mon mari et mes enfants sont venus à ma rencontre et je fais les 4 derniers km en courant avec eux. Contente d’en finir, je sais que je suis largement hors délai, mais tout le monde m’a dit « tu passes la barrière du semi, on te laisse finir, tu es hors délai ou pas classée, mais tu es finisher » et pour moi, c’est tout ce qui compte. Je franchis la ligne, des gens courent avec nous, le top ! Ca se gâte dès la ligne passée. Je suis tellement contente que je vais serrer la main à l’organisateur que je reconnais sans mal (quelle conne !). Il renacle à me serrer la main et immédiatement , sans un mot, fait un geste à mes enfants pour qu’ils partent, le genre de geste qu’on fait à un chien pour lui dire de déguerpir. Ils ont franchi la ligne avec moi et viennent m’aider à transporter toutes mes affaires. Toujours dans l’euphorie, je ne dis rien, même si je n’en pense pas moins et leur dit de rebrousser chemin, ils sont obligés d’escalader une barrière, le grand n’importe quoi… Le personnage est toujours là et me bloque l’accès au parc, je dois quasiment le bousculer pour passer, je viens quand même de franchir la ligne !!! Bref, je ne dis toujours rien, je me dirige vers mon vélo et là je vois la bénévole très sympa qui m’avait massée les cuisses à T2. Je lui fait part de mon interrogation du moment : « heu voilà, je viens de finir, je sais que j’ai un peu trop pris mon temps, mais comment ça se passe pour le maillot de finisher ? ». Elle me répond que oui bien sûr, j’y ai droit et m’invite à la suivre vers… qui vous savez. « Non elle n’a pas droit au maillot car elle est DISQUALIFIEE », dit-il avec l’œil vitreux du bovin et l’humanité qui va avec. Interloquée, je me dis un instant qu’il me reproche d’avoir été accompagnée sur la fin de parcours ? « Vous savez l’heure qu’il est ? ». Oui j’ai une montre, et j’ai un peu couru après le temps toute la journée, donc je sais… Finalement, voilà, hors délai, pas de maillot, pour moi c’en est trop, nerveusement je lâche tout, j’ai été à l’attaque tout la journée, ce n’est pas pour que ça finisse comme ça …. Je connaissais par cœur toutes les barrières horaires, mais je savais aussi que la dernière était celle du semi car le temps limite total n’était pas réellement appliqué, en tous cas les retardataires étaient considérés comme Finishers.

La loi c’est la loi a rétorqué cet individu à Raph un peu plus tard…

1/ Expliquez-moi comment on peut franchir une ligne d’arrivée avec un dossard sur le ventre, un chrono qui tourne, le photographe de la course qui shoote et ne pas être Finisher ? Quand on est mis hors course, on rend son dossard et on n’est pas classé et on peut finir mais sous sa propre responsabilité. A 22h30 pétantes, si on veut être cohérent, on aurait dû nous prendre nos dossards. Ca ne m’aurait pas fait plaisir, mais si les règles sont clairement énoncées et appliquées depuis toujours, pas de souci.

2/ Pourquoi dans les résultats il n’apparait qu’un DSQ, alors que d’après le Règlement tous les arrivants après 22h30 devraient être DSQ ? Et que l’on m’a sympathiquement annoncée que je l’étais ?

3/ Finisher hors délai et DSQ ou DNF, ce ne sont que des mots, mais ce n’est pas la même chose, je peux vous l’assurer et je suis très fière de ne pas être DNF. Pourquoi Eric François et Raphael Castille apparaissent en DNF chez Ipitos et en Hors Délai sur le site Embrunman.com ? Où est la logique ? En 2013, par exemple, il y a plus de 50 personnes au-delà de 16h30 et qui ne sont ni HD ni DSQ …

4/ Comment se fait-il, si cette Règle est vraiment incontournable, que même les bénévoles qui sont impliqués dans l’organisation de la course, l’ignorent et en sont les premiers choqués ? Merci à tous ceux qui sont venus me réconforter.

5/ Enfin, un maillot de finisher c’est dérisoire et futile, mais j’y tenais, car dans les nombreux moments difficiles de cette journée, j’ai eu besoin de me raccrocher à de petites choses et celle-ci comptait. En plus, il est franchement pas terrible. Mais rassurez-vous, grâce à la générosité d’un forumer, je l’ai ce maillot, et ça c’est vraiment de l’esprit sportif, merci Christophe !

6/ Si, comme il a été dit, c’est la fédé qui impose des règles plus strictes quant à l’application de ce Règlement, je ne trouve pas que cela aille dans le bon sens pour un sport qui veut développer la pratique féminine, l’aspect sport-santé, et casser son image de sport de malades et inaccessible.
« Ouais, mais Embrun c’est un mythe », plus pour moi en tous cas.

Enfin, l’attitude de cette personne est juste inacceptable envers des concurrents qui ont tout donné (mais peut-il comprendre cela ?) et va à l’encontre de ce que je viens chercher dans le sport et m’a écoeurée pour un moment.
Merci pour ton compte rendu G je comprends mieux maintenant
éric
beginner
Messages : 77
Inscription : 15 avr. 2005 19:18

Re: EMBRUNMAN 2015

Message non lu par beginner »

Ouais, pas grand chose à comprendre Eric, des cons on en trouve partout, mais moi je fais du sport pour me détendre, me défouler, me changer les idées, m'entretenir, m'évader et aussi pour oublier ces gens là. Le sport en général et celui-ci en particulier est un peu un terrain "préservé" pour moi, comme un sanctuaire où on se retrouve entre passionnés, un peu fêlés certes, mais on partage certaines valeurs. Là, dans mon espace normalement protégé, je prends en plein choc frontal ce que j'exècre par dessus-tout : le Gros Con ! C'est ce qui me fait le plus ch--- finalement. Cette journée devait être magnifique et mémorable, la météo a bien compliqué les choses, on n'y peut rien... L'après ligne d'arrivée aurait due en être encore plus belle, il a tout gâché. Ce n'est pas ton avis, ok mais moi je juge uniquement sur pièces, et là, pas top ... Plein de polémiques , mais je n'avais pas trop d'avis, je n'aime pas écouter les "on dit" ni me fier aux seules apparences. Maintenant, je sais :sm10:

Comme après l'histoire du Vélobleu, il va encore changer son sacro saint Règlement qui est aussi archaïque que le site internet est moyennageux....pfff. D'aiileurs, z'avez vu "English is spoken fluently" ? Lol, au moins la grammaire est plus simple qu'en Français, ça évite les
"Nous espérons que vous seraient toupjours là l'an prochain ", enfin moi I won't be there
. Si je mets un dossard, ce sera plutôt sur des épreuves organisées par des sportifs, actifs ou retraités.
Avatar de l’utilisateur
triathlonnature
Messages : 3133
Inscription : 05 avr. 2008 20:38
Localisation : Jamais très loin d'Embrun
Contact :

Re: EMBRUNMAN 2015

Message non lu par triathlonnature »

Après la ligne d'arrivée franchie je t'ai vu Geneviève et ton énervement était justifié
de mon côté le course a continuée avec les pompiers et à l'hôpital avec le short de triathlon et le maillot léger vert et son dossard.
Il reste ce foutu semi marathon avec Raph et toi qui m'ont permis d'arrêter de chialer et un triathlon hors norme, c'est mon plus beau triathlon
En clair j'ai tout vécu et même si on a passé beaucoup de temps sur le parcours nous n'avons pas vécu la même course.
Je suis vraiment triste pour toi et s'il y a un sentiment d'écoeurement de ta part je le comprend mais si cela peut te rassurer Geneviève c'est que tu es une chic fille très courageuse et passionnée et même de ton côté tu ne refera pas l'EM que du mien je ferais tout pour courir ce satané second semi marathon j'espère que tu continueras le triathlon et que tu t'épanouiras sur ce que tu feras il y a tellement de défis à réaliser

Bon courage pour la suite et garde ta spontanéité et ton allant
Heureux d'avoir partager cela
débutant
Messages : 10814
Inscription : 01 sept. 2009 21:38

Re: EMBRUNMAN 2015

Message non lu par débutant »

beginner a écrit :Comme après l'histoire du Vélobleu, il va encore changer son sacro saint Règlement qui est aussi archaïque que le site internet est moyennageux....pfff.
C'est fait. Il a été changé pour l'édition 2015. Le vélo est interdit tout simplement, sans raison de précisée ;-)

Ils se sont fait justice eux-même en quelque sorte, sans attendre la décision de justice concernant leur jugement de 2014 où ils avaient interdit le vélo bleu (pourtant accepté en 2013) en prétendant arbitrairement (c'est le cas de le dire ;-) ) qu'il y avait présence d'un moteur (malgrés le fait que le participant ait démonté le pédalier devant eux, etc. alors que c'était à eux de démontrer la preuve d'une éventuelle faute. Ils ont passé outre la présomption d'innocence), et également vélo refusé car selon ce que le président le la ligue de Provence Alpes de triathlon a mentionné ici sur ce forum en précisant qu'il y a un avantage à utiliser une transmission à cardan par rapport à une chaine et que par soucis d'équité entre les participants le vélo bleu était avantagé et devait donc être refusé (indépendament du fait qu'une transmission par cardant est moins efficace qu'une chaine sur un vélo en tous cas ceux présents en 2014 tous pris en photo par le photographe à l'Izoard pour ceux n'ayant pas abandonnés avant, le vélo bleu possède 3 vitesses, et pèse 23 kg, possède de très gros pneux, des pédales plates sans cales pieds, un gros panier en acier à l'avant non aérodynamique, une grosse selle bien large et confortable, etc. la robustesse et la sécurité personalisée en quelque sorte ;-) )

Sans preuve, sans argument, et donc sans raison, justifiables techniquement le jour du refus, ainsi qu'à ce jour puisqu'ils seraient selon PAkinator encore en train de chercher des raison au refus du 14 août 2014 :-) , il a été décidé arbitrairement d'interdire le vélo bleu en le mentionnant simplement dans le rêglement de l'Embrunman, alors qu'il a participé en 2015 à plusieurs triathlons sous l'égide de la FFTRI (et règlement FFTRI associé) ;-)
La modification du règlement sans ayant pu mettre en évidence une preuve technique, justifie-t-elle le fait qu'il y a eu erreur de la part de l'arbitre ? Est-ce une reconnaissance implicite de leur éventuelle erreur ? (pas de moteur, transmission par cardan moins efficace qu'une chaine)

C'est qui la patron ici :mrgreen: On ne va pas se laisser faire par un vélo bleu :mrgreen: Depuis quand prend-on en compte le souhait d'un participant à l'EMbrunman de le réaliser en vélo bleu ? Depuis 2013 (participation ok), interdit en 2014 en bafouant la présomption d'innocence, et du coup interidt dans le rêglement en 2015. C'est qui le patron sur l'Embrunman ? Et quelle est la modif dans l'organisation depuis 2014 ?

Au fait, il s'agit du même arbitre principal en 2013 (vélo accepté), et en 2014 (vélo refusé) ;-)

En attendant, aucun vélo n'a été contrôlé pour présence de moteur sur l'édition 2015 (ni sur les éditions précédentes), alors même que les commentaires sur le Tour de France (juillet 2015) évoquaient de forts soupçons à ce sujet.

Quelle est la réelle raison (non évoquée par l'organisation, et si inavouable) pour que l'arbitre pricipal ait "du" changer son fusil d'épaule entre 2013 (vélo bleu accepté) et 2014 (vélo bleu refusé) ?
Répondre