Pour un long :faut il être un "MAN" ?

Annonces, infos, résultats et lives sur toutes les courses! Vos comptes rendus de courses sont aussi les bienvenus!
FAYARD
Messages : 24685
Inscription : 18 juin 2007 08:53

Re: Pour un long :faut il être un "MAN" ?

Message non lu par FAYARD »

yoann-51 a écrit :
02 août 2018 14:27
La vraie question c'est pourquoi il y a un tel engagement pour le long ?
C'est le même phénomène en trail....
Sans être irrespectueux tu vois un paquet de mec s'obstiner à faire du long en adoptant des allures qui ne font quand même pas rêver.....
Au final on voit qu'il il y a toujours la volonté de faire toujours plus au détriment du toujours mieux....
Il y a pas mal de sportifs de tout horizon qui se lancent dans le triathlon sur le tard, or pour aller vite dans les 3 disciplines, faut du temps, beaucoup de temps et surtout des aptitudes à la vitesse. Le long c'est plus simple, travailler l'endurance c'est quand même plus facile.
Le Sphinx n’est plus :character-afro: RIP

calissano
Messages : 1119
Inscription : 10 août 2010 08:29

Re: Pour un long :faut il être un "MAN" ?

Message non lu par calissano »

Matthieu07 a écrit :
02 août 2018 14:37
le MAN c'est pas un argument.

Mes 2 centimes :

ce qui compte avant l’épreuve c'est d'avoir un site web clair et ergonomique.

concernant l’épreuve, le site de natation est important, j'ai aucune envie de nager dans la seine.
le parcours de vélo, par pitié pas de boucle à effectuer X fois et encore moins d'aller retour, de la grosse bosse, autoriser le drafting facon cyclo sportive et privilégier des axes peu utilissé par les voitures...
un parcours à pied typé trail et je m'inscris de suite :)

++
autoriser le drafting façon cyclo sportive :sm1: :sm1: :sm1:

FAYARD
Messages : 24685
Inscription : 18 juin 2007 08:53

Re: Pour un long :faut il être un "MAN" ?

Message non lu par FAYARD »

Matthieu07 a écrit :
02 août 2018 14:37
le MAN c'est pas un argument.

Mes 2 centimes :

ce qui compte avant l’épreuve c'est d'avoir un site web clair et ergonomique.

concernant l’épreuve, le site de natation est important, j'ai aucune envie de nager dans la seine.
le parcours de vélo, par pitié pas de boucle à effectuer X fois et encore moins d'aller retour, de la grosse bosse, autoriser le drafting facon cyclo sportive et privilégier des axes peu utilissé par les voitures...
un parcours à pied typé trail et je m'inscris de suite :)

++
Avec un parcours très, trop, spécifique, tu te prives d'un paquet de participants. Le 4/120/30 avec un gros d+ en velo, ça fait fuir pas mal de gens comme les non nageurs et les gros rouleurs qui ne jurent que par le velo de chrono et si en plus l'eau est trop chaude, et la combi interdite, là c'est du sport !!!! Nice est un bon compromis, 2000 de D+ sur 176km, c'est pas trés dur et le parcours dans l'arrière pays Niçois est plutôt sympa.
Avec l'offre grandissante sur le marché, pas evident de se faire une place.
Le Sphinx n’est plus :character-afro: RIP

Vank
Messages : 2047
Inscription : 01 avr. 2010 20:40

Re: Pour un long :faut il être un "MAN" ?

Message non lu par Vank »

FAYARD a écrit :
02 août 2018 15:01
Il y a pas mal de sportifs de tout horizon qui se lancent dans le triathlon sur le tard, or pour aller vite dans les 3 disciplines, faut du temps, beaucoup de temps et surtout des aptitudes à la vitesse. Le long c'est plus simple, travailler l'endurance c'est quand même plus facile.
Sans aptitude à la vitesse tu n'iras pas "vite" sur le long non plus surtout en ne travaillant que l'endurance. Tu seras juste finisher…...
Pain is inevitable, suffering is optionnal.

yoann-51
Messages : 4139
Inscription : 22 nov. 2007 12:19

Re: Pour un long :faut il être un "MAN" ?

Message non lu par yoann-51 »

Vank a écrit :
02 août 2018 15:15
FAYARD a écrit :
02 août 2018 15:01
Il y a pas mal de sportifs de tout horizon qui se lancent dans le triathlon sur le tard, or pour aller vite dans les 3 disciplines, faut du temps, beaucoup de temps et surtout des aptitudes à la vitesse. Le long c'est plus simple, travailler l'endurance c'est quand même plus facile.
Sans aptitude à la vitesse tu n'iras pas "vite" sur le long non plus surtout en ne travaillant que l'endurance. Tu seras juste finisher…...
Mais beaucoup se contente de ça.....
Le sport va chercher
la peur pour la dominer,
la fatigue pour en triompher,
la difficulté pour la vaincre. P de Coubertin

Avatar de l’utilisateur
erwan_triathlon
Messages : 1605
Inscription : 19 juin 2006 13:04
Localisation : Rennes - France
Contact :

Re: Pour un long :faut il être un "MAN" ?

Message non lu par erwan_triathlon »

yoann-51 a écrit :
02 août 2018 15:31
Vank a écrit :
02 août 2018 15:15
FAYARD a écrit :
02 août 2018 15:01
Il y a pas mal de sportifs de tout horizon qui se lancent dans le triathlon sur le tard, or pour aller vite dans les 3 disciplines, faut du temps, beaucoup de temps et surtout des aptitudes à la vitesse. Le long c'est plus simple, travailler l'endurance c'est quand même plus facile.
Sans aptitude à la vitesse tu n'iras pas "vite" sur le long non plus surtout en ne travaillant que l'endurance. Tu seras juste finisher…...
Mais beaucoup se contente de ça.....
Et quoi qu'on en dise, c'est plus "glorieux" de finir un L même en 6h que de faire péter le 1h00 sur un S (ce qui demande beaucoup plus de qualité d'entrainement, de séances dures voire d'aptitudes). Attention, je respecte les deux ;-) Mais on applaudit tous les finishers L/XL alors qu'à moins de faire un podium sur S/M on en parle limite.

Pour les L, sauf grosse difficulté style AltriMan, il suffit d'habituer son corps à un effort long style 4h de vélo et ça passera comme une lettre à la poste pour finir. Raisonnement également valable sur XL en essayant de mettre un peu de spécifique mais pas tant que cela si parcours "facile".
http://erwan-triathlon.blogg.org
Premier Tri en 2005. Premier CD La Baule 2007. Premier half Mansigné 2012. Et ensuite les IM. Challenge Vichy 2013, IM Vichy 2015, XXL Vitoria 2016, IM Nice 2018, XXL Tours 2019. 2020 ? Ce sera le FrenchMan XXL :D

FAYARD
Messages : 24685
Inscription : 18 juin 2007 08:53

Re: Pour un long :faut il être un "MAN" ?

Message non lu par FAYARD »

yoann-51 a écrit :
02 août 2018 15:31
Vank a écrit :
02 août 2018 15:15
FAYARD a écrit :
02 août 2018 15:01
Il y a pas mal de sportifs de tout horizon qui se lancent dans le triathlon sur le tard, or pour aller vite dans les 3 disciplines, faut du temps, beaucoup de temps et surtout des aptitudes à la vitesse. Le long c'est plus simple, travailler l'endurance c'est quand même plus facile.
Sans aptitude à la vitesse tu n'iras pas "vite" sur le long non plus surtout en ne travaillant que l'endurance. Tu seras juste finisher…...
Mais beaucoup se contente de ça.....
Tout à fait.
Le Sphinx n’est plus :character-afro: RIP

xophe
Messages : 530
Inscription : 30 juin 2007 21:59

Re: Pour un long :faut il être un "MAN" ?

Message non lu par xophe »

L'image d'une marque fait vendre, dans tous les domaines. Pourquoi les gens achètent ils des iphone et des Audi...?

En ce qui concerne la fascination pour les épreuves longues, c'est normal, on est attiré par ce qui est difficilement accessible.
N'importe qui peut finir un triathlon S, voire un M, presque sans préparation (je ne parle pas de faire une performance bien sûr). Pour un IM, avec moins de 8h/semaine c'est difficilement jouable (sauf passé sportif conséquent). Peu de monde a la possibilité de caser un tel entraînement. Ensuite, il faut de la volonté pour le faire, en plus de la famille, du boulot etc.
L'IM, ça reste un défi, on ne peut pas en faire tous les week-ends.

triplette
Messages : 5831
Inscription : 21 sept. 2005 09:04
Localisation : aux arrivées, aux départs

Re: Pour un long :faut il être un "MAN" ?

Message non lu par triplette »

FAYARD a écrit :
02 août 2018 15:01
yoann-51 a écrit :
02 août 2018 14:27
La vraie question c'est pourquoi il y a un tel engagement pour le long ?
C'est le même phénomène en trail....
Sans être irrespectueux tu vois un paquet de mec s'obstiner à faire du long en adoptant des allures qui ne font quand même pas rêver.....
Au final on voit qu'il il y a toujours la volonté de faire toujours plus au détriment du toujours mieux....
Il y a pas mal de sportifs de tout horizon qui se lancent dans le triathlon sur le tard, or pour aller vite dans les 3 disciplines, faut du temps, beaucoup de temps et surtout des aptitudes à la vitesse. Le long c'est plus simple, travailler l'endurance c'est quand même plus facile.
J'ai aussi l'impression que l'âge moyen du triathlète est un peu plus avancé qu'autrefois. :wink:
Et pour aller vite et être explosif ( sans se blesser), c'est plus facile lorsque tu es jeune et fougueux.
Toutes les distances de ce sport sont belles de toute façon...
"La machine a gagné l'homme, l'homme s'est fait machine, fonctionne mais ne vit plus."

débutant
Messages : 10814
Inscription : 01 sept. 2009 21:38

Re: Pour un long :faut il être un "MAN" ?

Message non lu par débutant »

triplette a écrit :
02 août 2018 19:57
FAYARD a écrit :
02 août 2018 15:01
yoann-51 a écrit :
02 août 2018 14:27
La vraie question c'est pourquoi il y a un tel engagement pour le long ?
C'est le même phénomène en trail....
Sans être irrespectueux tu vois un paquet de mec s'obstiner à faire du long en adoptant des allures qui ne font quand même pas rêver.....
Au final on voit qu'il il y a toujours la volonté de faire toujours plus au détriment du toujours mieux....
Il y a pas mal de sportifs de tout horizon qui se lancent dans le triathlon sur le tard, or pour aller vite dans les 3 disciplines, faut du temps, beaucoup de temps et surtout des aptitudes à la vitesse. Le long c'est plus simple, travailler l'endurance c'est quand même plus facile.
J'ai aussi l'impression que l'âge moyen du triathlète est un peu plus avancé qu'autrefois. :wink:
Et pour aller vite et être explosif ( sans se blesser), c'est plus facile lorsque tu es jeune et fougueux.
Toutes les distances de ce sport sont belles de toute façon...
A quand la démocratisation des XXS, pour équilibrer les XXL ?

187,5/5/1,25

yoann-51
Messages : 4139
Inscription : 22 nov. 2007 12:19

Re: Pour un long :faut il être un "MAN" ?

Message non lu par yoann-51 »

Et surtout à quand l'apparition d'une épreuve.......woman 😋
Car c'est bien beau de parler d'égalité des sexes, mais sur le nom des épreuves ce n'est pas très visible 🤣
Le sport va chercher
la peur pour la dominer,
la fatigue pour en triompher,
la difficulté pour la vaincre. P de Coubertin

Seillonaz
Messages : 152
Inscription : 18 janv. 2018 22:12

Re: Pour un long :faut il être un "MAN" ?

Message non lu par Seillonaz »

yoann-51 a écrit :
02 août 2018 14:27
La vraie question c'est pourquoi il y a un tel engagement pour le long ?
C'est le même phénomène en trail....
Sans être irrespectueux tu vois un paquet de mec s'obstiner à faire du long en adoptant des allures qui ne font quand même pas rêver.....
Au final on voit qu'il il y a toujours la volonté de faire toujours plus au détriment du toujours mieux....
Je fais partie de ces mecs qui ont cette allure qui ne font pas rêver, mais bizarrement, je me fais un immense plaisir. la lenteur a du bon, elle remet les idées en place.

Le toujours mieux physique, je te le laisse, je suis passé à autre chose le toujours plus mental, le toujours plus découverte, le toujours plus plaisir.
sans être irrespectueux, quel age as tu? car il y a un moment dans la vie d'un sportif où il est devant le fait que ses forces l'abandonnent, que son corps le trahit parfois alors que toute sa vie il était en pleine bourre.

Chacun à aussi sa manière d'appréhender le sport selon sa tranche de vie ou juste sa propre perception.

Après en avoir fini avec le sommet de la pente physique il existe une autre pente à gravir toute autant jouissive qu'est la pente du mental et là contrairement au physique on en connait pas encore les infinies possibilités.

C'est peut être ça que viennent chercher inconsciemment tous ces gens sur les longues distances, car dépasser ses limites mentales est bien plus grisant que dépasser ces limites physiques. la peur de l'inconnu s'estompe, on s'enhardit et de nouveaux challenges sont possibles tant dans la vie sportive que dans la vie professionnelle. D'autres horizons apparaissent.

Avatar de l’utilisateur
IronPion
Messages : 3288
Inscription : 07 sept. 2006 20:45
Localisation : Tourainie Centrale
Contact :

Re: Pour un long :faut il être un "MAN" ?

Message non lu par IronPion »

Bonjour,
Entre le XL et le XXL, pas suffisamment de différences et, bcp se disent sans doute, tant qu'à faire, autant aller sur le graal, le mythe, et souvent avec le label qui fait rêver dans les chaumières : le XXL, voire en + l'Ironman labellisé.
Dommage, mais à part Nice, en son temps, jusqu'en 2004 qui attirait bien, il n'y avait pas foule sur les qq autres XL (4 - 120 - 30)...
Je me souviens avoir fait le dernier Biscarrosse en 2007, bah, tout juste une bonne centaine au départ, c'est tout... Pourtant, c'est vrai, moi, j'aimais bien ce format, comme tous les autres d'ailleurs...
A méditer...
So good... Always smiling before...
And now (10 janvier 2009) : Show must go on... !
http://www.fabricepion.com
Le Tours'NMan : http://toursnman.com/fr/index.php

Avatar de l’utilisateur
lopapy
Messages : 2922
Inscription : 24 août 2007 21:11

Re: Pour un long :faut il être un "MAN" ?

Message non lu par lopapy »

Le Ventouxman, V1, était proche d'un XL, 3/140/32 avec une arrivée énorme dans l'amphithéatre d'Orange.
Il n'a pas survécu :sm1:

Le Champman est bien né, sur L/Half, 2/90/21, tout du labellisé sans le label.
Le tri des lac ne s'appelle pas le TroyesMan ou l'OrientMan et pourtant il fait aussi le plein.

Il n'y a pas de règles pour la réussite, même si, outre l'organisation, le lieu du départ et le type de parcours y participe.
Bien sur que site informatique (aujourd'hui), pub, marketing et communication sont important, mais l'effet troupeau de mouton aussi à son importance.

Quand je vois des familles se priver pour aller faire des IM labellisé... :?

L'Papy
Image
Coach
Il n’y a qu’une vérité mais chacun la sienne©LP
Jusqu'à preuve du contraire©Vandel
Que tout les êtres puissent être heureux©Goenka
La satisfaction qu'on tire de la vengeance ne dure qu'un moment, celle que nous donne la clémence est éternelle©Henri4

Vank
Messages : 2047
Inscription : 01 avr. 2010 20:40

Re: Pour un long :faut il être un "MAN" ?

Message non lu par Vank »

Seillonaz a écrit :
03 août 2018 11:26
Le toujours mieux physique, je te le laisse, je suis passé à autre chose le toujours plus mental, le toujours plus découverte, le toujours plus plaisir.
sans être irrespectueux, quel age as tu? car il y a un moment dans la vie d'un sportif où il est devant le fait que ses forces l'abandonnent, que son corps le trahit parfois alors que toute sa vie il était en pleine bourre.

Après en avoir fini avec le sommet de la pente physique il existe une autre pente à gravir toute autant jouissive qu'est la pente du mental et là contrairement au physique on en connait pas encore les infinies possibilités.

C'est peut être ça que viennent chercher inconsciemment tous ces gens sur les longues distances, car dépasser ses limites mentales est bien plus grisant que dépasser ces limites physiques. la peur de l'inconnu s'estompe, on s'enhardit et de nouveaux challenges sont possibles tant dans la vie sportive que dans la vie professionnelle. D'autres horizons apparaissent.
Je vais te le dire comme je le pense et ne le prends pas mal. :wink:

Ton opposition physique vs mental est absurde et n'a aucun sens.

Tu penses vraiment qu'aller au bout de ses possibilités physiques ne se fait pas en allant concommittamment au bout de ses ressources mentales?

Celui qui vient sur un XXL "pour voir", avec une prépa souvent sommaire, fait (peut-être) preuve de grandes ressources mentales pour être juste finisher.

Celui qui participe à ce type d'épreuve pour "performer" fait preuve de ressources mentales bien supérieures et ce tout au long de sa prépa et pas seulement le jour de la course…….

Ce n'est que mon avis, qui vaut ce qu'il vaut, mais je le partage :lol:
Pain is inevitable, suffering is optionnal.

Répondre