[avis livre] la clinique du coureur par Blaise Dubois...

Que faire quand ça va pas?
Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 6907
Inscription : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

[avis livre] la clinique du coureur par Blaise Dubois...

Message non lu par Thierry *OnlineTri* »

Image

La clinique du coureur : La santé par la course à pied
août 2019 de Blaise Dubois avec Frédéric Berg.

Il arrive enfin. Le livre référence de Blaise Dubois, le grand expert mondial de la santé en course à pied. En 10 ans, ce physiothérapeute et sa Clinique Du Coureur sont devenus incontournables, formant chaque année des milliers de kinés, notamment en France, révolutionnant leur manière d'anticiper et soigner les blessures des coureurs. La méthode Blaise Dubois, c'est une lecture implacable de la science qui bouleverse les idées reçues et déconstruit de nombreuses fausses vérités. Manuel érudit, mais accessible et pédagogique, La Clinique du Coureur est un livre pour courir autrement, un manuel pour apprendre à mieux courir. La Clinique Du Coureur est, depuis 10 ans, un organisme de formation pour les professionnels de la santé. C est la référence mondiale en prévention des blessures en course à pied. 5000 stagiaires par an.

Mon avis pour ce qu'il vaut

Avec près de 500 pages, une cinquantaine de contributeurs, une mise en page soignée magnifiquement illustrée par les clichés d'Alexis Berg, la clinique du coureur est un superbe ouvrage qui se focalise quasi exclusivement sur une thématique : "les blessures du coureur".

Avec en moyenne un coureur sur deux qui connait un épisode de blessure chaque année on perçoit bien à quel point le sujet est riche et (malheureusement) populaire... Si le livre peut paraitre intimidant par sa taille, il est composés de petits articles thématiques d'une ou deux pages, on ne risque donc pas d'en perdre le fil et sa lecture est très aisée.

La première section titrée "courir" regroupe les conseils généraux sur la course à pied.

Ils ne surprendront guère ceux qui connaissent le travail de Blaise Dubois et son équipe. J'ai trouvé qu'il y avait pas mal de redondances - c'est sans doute le revers de la médaille de la décomposition du livre en articles "auto-suffisants".

Pour résumer en quelques lignes :

- Tout changement doit être progressif
- Si vous êtes satisfait de votre pratique et non blessé ne changez rien
- Si vous êtes débutant ou cherchez à soigner une blessure orientez vous plutôt vers des chaussures minimalistes en cherchant à avoir une cadence de course de 180 (+-10) pas/minute

Blaise part du postulat qu'en choisissant des chaussures plus minimalistes, instinctivement nous allons adopter une foulée plus "naturelle" qui sera in-fine moins traumatisante. Bien que j'ai adopté et mis en pratique à titre personnel cette façon de voir les choses, j'avoue que ce postulat est tout à fait discutable!

Comme toute chose une foulée se travaille! Ca se saurait s'il suffisait d'enfiler une paire de pointes extra light pour devenir une légère gazelle... Si même les plus grands coureurs continuent de travailler inlassablement leur qualité de "pied", il y a sans doute une raison!

Je suis à la fois intéressé et méfiant vis à vis des études "scientifiques" tant il y a de paramètres qui rentrent en jeu.

Prenons par exemple une étude reprise dans le livre (P. 194-195) sur l'influence du drop. Les conclusions sont que chez les néophytes un faible drop est moins blessant alors que l'inverse semble vrai chez les expérimentés. On peut se dire que cette étude en double-aveugle (le top du top en matière de recherche) sur 500+ coureurs est inattaquable et pourtant...

Si l'on en décortique le protocole on s'aperçoit que les coureurs recrutés ne devaient pas avoir porté de chaussures minimalistes (drop < 4 mm) dans les 12 mois précédent l'étude. Les coureurs "expérimentés" qui ont reçu une chaussure 0 drop (sans le savoir) et qui n'ont pas modifié leur volume d'entrainement se retrouvait dans une situation "à risque" selon la règle de la progressivité dans le changement. Les conclusions de l'étude ne sont donc peut-être pas si surprenantes que cela...

A son crédit, je précise que Blaise Dubois signale bien qu'aucune étude n'est définitive, que tout est à prendre avec des pincettes et qu'il faut regarder tous les travaux produits pour se faire un début d'idée sur les bonnes pratiques et que lui et son groupe participe à cette vieille "scientifique" et essaye d'en synthétiser des conclusions.

Je trouve aussi que l'accent est beaucoup mis sur les chaussures de course et assez peu sur les chaussures de ville que nous portons bien plus longuement... Je pense à l'incidence du port de chaussures à talon pour les femmes sur les tendons d'Achille notamment.

Il y aurait aussi sans doute à redire de nos postures de travailleurs tertiaires (assis courbés devant un ordi plusieurs heures / jour).

Si la première section ne m'a que moyennement convaincu la seconde "Blessure et Performance" qui passe en revue de façon systématique les principales blessures du coureur fait à mes yeux la valeur de l'ouvrage.

J'ai trouvé cela très clair et bien présenté, et permet de mettre des noms sur des douleurs pour lesquelles on ne va pas forcement consulter. Je suis en phase avec les conseils donnés concernant la gestion des blessures (notamment que l'arrêt systématique de l'activité n'est pas forcement une bonne chose).

Bien qu'elle fasse partie du titre de la section la partie "performance" n'est que très légèrement abordée je trouve. Le timing de l'ouvrage est peut-être malheureux, car avec toutes les discussions autour de la VaporFly ces derniers temps, je trouve que cela manque justement.

Au delà de l'aspect matériel, il y aurait sans doute beaucoup à dire sur les facteurs psychologiques de notre recherche de performance qui nous amène (je dis "nous" pour éviter la première personne lol) à bien des imprudences à l'entrainement à la poursuite d'objectifs mal calibrés.

Les "extras" à la fin du livre sur le renforcement musculaire, la nutrition ou l'hydratation sont bien trop succincts pour être utiles je trouve mais ça donnera quelques pistes générales.

Pour résumer, qui aime bien critique bien ;) Vulgariser les conseils face à un public très hétérogène n'est pas une mince affaire et cela reste un très bel ouvrage. A titre perso, j'en garderai surtout l'inventaire des blessures (que j'espère à avoir à consulter le moins possible). Cela me permettra aussi d'y référer mes proches (famille ou amis) qui débute la course à pied et viennent vers moi pour des conseils.

Si vous l'avez aussi lu n'hésitez pas à faire part de votre avis ;)

T.

vinzoo
Messages : 44
Inscription : 01 avr. 2012 11:51

Re: [avis livre] la clinique du coureur par Blaise Dubois...

Message non lu par vinzoo »

Prévu de me l'(le faire) offrir pour Noël.

Merci pour ton retour Thierry (celui-ci et sur d'autres bouquins). Çà donne souvent envie de jeter un oeil :)

Avatar de l’utilisateur
Boulegan
Messages : 9819
Inscription : 10 févr. 2005 11:11
Localisation : Sud

Re: [avis livre] la clinique du coureur par Blaise Dubois...

Message non lu par Boulegan »

vinzoo a écrit :
17 déc. 2019 15:11
Merci pour ton retour Thierry (celui-ci et sur d'autres bouquins). Çà donne souvent envie de jeter un oeil :)
Oui, merci Thierry. Toujours des choix de lecture pertinents et des retours intéressants. :clap:
"Etre beau et bien habillé est indispensable. Avoir un but dans la vie ne l'est pas." Oscar Wilde

Solarberg
Messages : 1182
Inscription : 23 juil. 2005 11:13

Re: [avis livre] la clinique du coureur par Blaise Dubois...

Message non lu par Solarberg »

Thierry *OnlineTri* a écrit :
17 déc. 2019 12:35

- Si vous êtes satisfait de votre pratique et non blessé ne changez rien
Comme dirait Cyrano, c'est un peu court car quid de la performance et de la longévité ?

Qui ne connaît pas un quadra ou un quinqua qui vous explique qu'il ne court plus car il est trop cassé après une heure de course...voire pire prothèse de hanche (où c'est un peu tard pour changer sa technique) ou autre joyeuseté...

Les études scientifiques sont intéressantes mais limitées car ne couvrant qu'une toute partie de la vérité. Le bon sens, l'empirisme ont aussi beaucoup de valeurs : si votre foulée est bruyante, si vous vous sentez mal après avoir couru, cela vaut sans doute la peine de vous interroger sur votre biomécanique, sans même parler de l'aspect purement performance lié à une meilleure technique de course.

Rendez-vous dans 10 ans ;-)

Sinon il faut bien sûr saluer tout travail de LCDC et de B. Dubois ! :clap:

Avatar de l’utilisateur
mister dope
Messages : 990
Inscription : 08 juil. 2004 09:24

Re: [avis livre] la clinique du coureur par Blaise Dubois...

Message non lu par mister dope »

Solarberg a écrit :
17 déc. 2019 17:08
Thierry *OnlineTri* a écrit :
17 déc. 2019 12:35

- Si vous êtes satisfait de votre pratique et non blessé ne changez rien
Comme dirait Cyrano, c'est un peu court car quid de la performance et de la longévité ?

pas forcément en phase avec toi sur le fait que l'affirmation de blaise soit un peu courte.

sur le plan de la performance, je pense que c'est sous entendu dans les termes "satisfait de votre pratique" => blaise nous dit donc, si tu es content de tes perf , ne change rien.

concernant la longévité: il sait que faire une transition peut occasionner des blessures, donc si apres des années de pratiques, le coureur n'observe pas de blessure, il est probable que le risque de blessure soit moindre à garder ses chaussures classiques que à entamer une transition.

Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 6907
Inscription : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: [avis livre] la clinique du coureur par Blaise Dubois...

Message non lu par Thierry *OnlineTri* »

Solarberg a écrit :
17 déc. 2019 17:08
Thierry *OnlineTri* a écrit :
17 déc. 2019 12:35

- Si vous êtes satisfait de votre pratique et non blessé ne changez rien
Comme dirait Cyrano, c'est un peu court car quid de la performance et de la longévité ?
C'est un point très intéressant. De quel droit et avec quels arguments peut-on demander à quelqu'un pour qui "tout va bien" de changer? Ne risque t on pas de faire plus de mal que de bien?

Il suffit de s'assoir sur un banc dans un parc et de regarder les coureurs défiler. On aura quasiment autant de profils et de motivations différentes que de coureurs... entre celui/celle qui court avec des écouteurs et son kway pour suer, celui qui fait ses intervalles, ceux qui jogguent en discutant... Il m'apparaitrait incongru de les arrêter pour les conseiller sur la "bonne" manière de courir.

D'ailleurs sur quelle base définit-on la "bonne" manière de courir? Quelle est la quantité de travail pour y parvenir? Quels sont les risques/bénéfices? "bonne" manière pour quel objectif?

La "bonne" façon de courir ne sera t elle pas de toute façon hautement individuelle? Je m'intéresse en ce moment à la posturologie et c'est très intéressant. Tout d'abord nous avons chacun des segments différents donc déjà mécaniquement nous ne bougerons jamais tous de la même manière. Si on ajoute l'aspect neuro-musculaire innés et acquises et nous aurons en plus chacun des préférences motrices et une proprioception différentes...

De Jim Wamsley à Lionel Sanders, je pense qu'on peut facilement trouver des coureurs atypiques qui ont développé leur "style" très personnel avec succès. Vouloir ressembler à un autre est assez vain...

Je pense donc que pour le coup le conseil de Blaise est sage (et valable aussi en informatique :lol: ) : on ne répare pas quelque chose qui n'est pas cassé :D :D

Là ou ça devient intéressant c'est quand on inverse les choses. Que doit-on faire quand ça ne va pas? (blessure, manque de performance, manque de plaisir...?). Il serait alors fou, de ne rien changer dans sa pratique et d'espérer un résultat différent... La motivation est alors tout autre.

T.

Solarberg
Messages : 1182
Inscription : 23 juil. 2005 11:13

Re: [avis livre] la clinique du coureur par Blaise Dubois...

Message non lu par Solarberg »

T.

Ne me fais pas dire ce que je n’ai pas dit: apprendre à courir ne veut pas dire courir tous de la même manière comme tu sembles l’impliquer.

Très prosaiquement, écoutez votre foulée : une foulée bruyante implique des chocs plus forts qu’une foulée silencieuse que ce soit talon ou autre type ! D’ailleurs Blaise conseille de courir léger !

Pour courir léger, pourquoi ne pas suivre une demarche d’apprentissage ? beneficier de l’experience des autres ?

Il faudra qu’on m’explique...d’ailleurs tu as des etudes qui montrent l’interet d’un apprentissage (reduction des chocs).

PS: tu choisis comme par hasard les exemples les plus atypiques (wasmley, sanders...). 😂 C’est un sophisme du cafe du commerce. Ce n’est pas en se basant sur les exceptions qu’on peut etablir des regles 😉 Tu as aussi oublié Gebre et son asymetrie de bras ou Radcliffe et son mouvement de tete 😂

Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 6907
Inscription : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: [avis livre] la clinique du coureur par Blaise Dubois...

Message non lu par Thierry *OnlineTri* »

Je n'ai aucun soucis que pour être performant il faille "apprendre" à bien courir et que nos qualités de pied doivent être entretenues... au contraire!

Je pense juste que ce n'est pas aussi simple que d'enfiler une paire de minimalistes (comme semble le sous-entendre Blaise).

Pour tout changement de chaussures (et par extension de foulée), il faut bien évaluer le rapport risques/bénéfices. C'est pour cela que Blaise ne conseille pas de changement systématique vers du minimalisme (même si lui est visiblement convaincu que c'est mieux :)). Je pense que c'est plutôt sage.

Mis à part de dire qu'une chaussure plus légère sera un facteur de performance (et qu'il faut s'y habituer en la portant souvent!), Blaise se focalise surtout sur les blessures. Après tout, un athlète qui reste en bonne santé aura plus de chance d'être performant et heureux sur le long terme, ça se défend :)

Pour moi l'ouvrage est intéressant pour l'inventaire des blessures spécifiques au coureur qu'il dresse. Pour le coureur recherchant la performance il sera à compléter sur des ouvrages concernant la PPG, les techniques de course à pied, les méthodes d'entrainement, la nutrition/hydratation, la préparation mentale, ...

T.

legendaire8
Messages : 44
Inscription : 21 févr. 2010 17:03

Re: [avis livre] la clinique du coureur par Blaise Dubois...

Message non lu par legendaire8 »

Thierry *OnlineTri* a écrit :
17 déc. 2019 12:35
- Si vous êtes satisfait de votre pratique et non blessé ne changez rien
De mon point de vue, c'est un peu simpliste. C'est ni vrai ni faux.
Tu peux ne pas être blessé et aller vers une blessure, surtout dans des sports comme la course à pied où les blessures ne sont généralement pas traumatiques mais de répétitions. En musculation, McGill - considéré comme la sommité mondiale sur le dos - a montré que les contraintes sur la colonne lombaire d'abdominaux comme les relevés de buste (crunch) n'étaient pas soutenables à termes ("la question n'est pas de savoir si vous allez vous blesser mais quand")
Le livre est très intéressant et très bien documenté. Je voulais juste souligner ce point qui pour moi n'en est pas un

Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 6907
Inscription : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: [avis livre] la clinique du coureur par Blaise Dubois...

Message non lu par Thierry *OnlineTri* »

legendaire8 a écrit :
06 janv. 2020 09:59
Thierry *OnlineTri* a écrit :
17 déc. 2019 12:35
- Si vous êtes satisfait de votre pratique et non blessé ne changez rien
De mon point de vue, c'est un peu simpliste. C'est ni vrai ni faux.
Tu peux ne pas être blessé et aller vers une blessure, surtout dans des sports comme la course à pied où les blessures ne sont généralement pas traumatiques mais de répétitions. En musculation, McGill - considéré comme la sommité mondiale sur le dos - a montré que les contraintes sur la colonne lombaire d'abdominaux comme les relevés de buste (crunch) n'étaient pas soutenables à termes ("la question n'est pas de savoir si vous allez vous blesser mais quand")
Le livre est très intéressant et très bien documenté. Je voulais juste souligner ce point qui pour moi n'en est pas un
Simpliste, certainement!

Pour autant peut-on dire mieux? :think:

La question des blessures d'usure est non scientifique en fait... car dans tous les cas tu te blesses c'est parce que tu en as trop fait. Soit d'un coup (quand tu reprends à balle), soit de manière cumulative au fil des semaines et des années... On ne prend donc aucun risque à prôner la modération et la progressivité :mrgreen: et on ne pourra démentir qu'il y a ceux qui sont blessés et ceux qui vont l'être.

Quand est-il bon de conseiller un coureur? Est-ce valable de le faire si lui/elle n'a pas de désir de changer? Je suis certain que pleins de coureurs sont contents d'aller faire qq kms le dimanche matin sans désir de performance particulier mais juste pour avoir le sentiment de "faire un peu sport". Donc même s'ils/elles ont parfois une technique catastrophique, est-ce nécessaire de leur "prendre la tête" sur une quelconque bonne pratique et/ou de leur imposer un changement qui risque pour le coup de les blesser?

La question est forcement différente si un coureur cherche à gagner en plaisir, performance, ou à récupérer d'une blessure. On n'est plus alors dans le "tout va bien" et le coureur sera normalement acteur du changement et pourra peser les risques/bénéfices de l'intervention.

On retombe sur le viel adage "on ne répare pas ce qui n'est pas cassé" ;)

Tu me diras que c'est bête d'attendre d'être blessé avant de faire les corrections... c'est pas faux :D

Je pense qu'une très belle qualité à avoir est celle de savoir de s'écouter et de "ressentir" justement la blessure arriver et d'agir dès les premiers signes, plutôt que d'y aller en mode "no pain, no gain" pour suivre le plan d'entrainement et de vraiment tout casser.

T.

legendaire8
Messages : 44
Inscription : 21 févr. 2010 17:03

Re: [avis livre] la clinique du coureur par Blaise Dubois...

Message non lu par legendaire8 »

Bien sûr, tu as raison, je provoquais un peu :mrgreen: et proposer par défaut de la prudence ne peut pas être reproché au contraire. Et par ailleurs, j'ai lu le livre et je comprends bien comment / pourquoi Blaise recommande ça.
Je soulignais juste le fait que - tout en prônant cette prudence - on ne peut pas juste dire "jusqu'ici tout va bien, donc tout ira bien."
L'exemple des contraintes discales en faisant des abdos étant un bon exemple, mais dans ce cas, on a des données quantifiées (c'est l'apport du travail de McGill). C'est vrai que sur la foulée, on n'en sait pas grand chose
Bref, je pinaille, mais c'est juste pour souligner le fait que ce qui va bien aujourd'hui n'est pas nécessairement le gage que ça ira aussi bien demain.

Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 6907
Inscription : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: [avis livre] la clinique du coureur par Blaise Dubois...

Message non lu par Thierry *OnlineTri* »

legendaire8 a écrit :
13 janv. 2020 17:29
...
Bref, je pinaille, mais c'est juste pour souligner le fait que ce qui va bien aujourd'hui n'est pas nécessairement le gage que ça ira aussi bien demain.
et c'est pas nécessairement le gage que ça ira plus mal demain :) donc dans le doute, on laisse les gens dans leur bonheur :lol:

Tu m'intrigues avec McGuill du coup j'ai téléchargé son livre mais 900 pages c'est ardu à lire comme ça en coup de vent :lol: :lol: :lol: Ca m'intéresse bien car en CrossFit on bouge un peu de poids quand même, et je sais que j'ai de grosses lacunes en proprioception dans le placement de mon dos donc même si tout va bien pour l'instant, c'est pas plus mal de se renseigner :lol:

T.

legendaire8
Messages : 44
Inscription : 21 févr. 2010 17:03

Re: [avis livre] la clinique du coureur par Blaise Dubois...

Message non lu par legendaire8 »

J'ai lu beaucoup de trucs de / sur McGill sans lire ses livres. Si tu lis l'anglais, voici quelques liens pour débuter avec sa "philosophie". Chez les anglo-saxons, c'est une référence, il est cité par à peu près tout le monde
Je te mets quelques liens, tu verras qu'il y a des redites mais tu as les grandes idées. Ensuite, Internet est ton ami

https://strengthmatters.com/what-causes ... back-pain/
https://squatuniversity.com/2018/06/21/ ... stability/
https://www.nonetorun.com/blog/dr-stuar ... -exercise/
https://www.t-nation.com/training/inter ... ill-part-1

Répondre