Canicule Modifs format

Annonces, infos, résultats et lives sur toutes les courses! Vos comptes rendus de courses sont aussi les bienvenus!
Avatar du membre
felipe
Messages : 495
Enregistré le : 23 févr. 2007 16:12
Localisation : Pays du poulet

Canicule Modifs format

Message non lu par felipe » 29 juin 2019 12:34

Salut,

Sur un triathlon, quand il n'est pas possible de faire la partie natation, elle est remplacée par de la course à pied.

En periode de canicule, je me demande si la FFTRI ne devrait pas imposer l'inverse et transformer la CAP par de la natation.
Aunsi, un tri M deviendrait
1,5 km de natation + 40 km de vélo + 1,5 km de natation.
Ce serait d'ailleurs dans l'air du temps des swirun. Une sorte de swimbike
Objectifs : plaisir, santé et pas trop de bide

mayo
Messages : 398
Enregistré le : 23 oct. 2018 20:44

Re: Canicule Modifs format

Message non lu par mayo » 29 juin 2019 12:51

Mouais. Et quand t'en peux plus en nat tu fais comment : tu t'arrêtes de nager et tu vas dire bonjour au fond ?

La partie nat est la plus redoutée par tous : l'organisation, la sécurité... et même les participants

Avatar du membre
felipe
Messages : 495
Enregistré le : 23 févr. 2007 16:12
Localisation : Pays du poulet

Re: Canicule Modifs format

Message non lu par felipe » 29 juin 2019 13:04

Faut quand même pas abuser :
1 500m de natation, c'est ce que fait mon gamin de 8 ans en club 3x par semaine.

Je ne suis pas certain qu'en période de canicule, la natation soit la partie la plus redoutée.
Où sont les défaillances ? Où sont les malaises ?
Ça fait 20 ans que je fais du tri, je n'ai pas de statistique sous la main, mais je pense que le gros des "pépins" c'est :
- vélo : chutes essentiellement (parfois bénines, parfois graves et parfois mortelles
- CAP : malaise (du simple coup de chaud à la crise cardiaque, là aussi parfois fatale).

En natation, à part ceux qui se sont pris un mauvais coup au départ (coup de pied dans le nez, etc.) ou ceux qui ne savent pas du tout nager (si, si, j'ai déjà vu des gars qui savaient pas nager 100m, depuis qu'on délivre des licences sans attestation de natation), y'a pas de pépin ou de défaillance en natation.

Bref, cela fait très longtemps que j'ai appris à faire la différence entre ce que l'on redoute intuitivement, et là où le danger est réellement.
Malheureusement, le danger n'est pas toujours là où on croit.

Je comprends ton argument sur le fait que la natation soit redoutée, mais est-ce réellement la natation qui est la plus dangereuse statistiquement ?

La natation est redoutée, mais les faits sont là : elle est redoutée à tort car il n'y a pas de défaillance en natation.

NB : et avant qu'on m'accuse de prêcher pour ma paroisse, je suis V1 et j'arrive encore à trottinner le 10 km sec en 34 minutes à l'automne. La CAP n'est pas mon point faible.
Modifié en dernier par felipe le 29 juin 2019 13:13, modifié 1 fois.
Objectifs : plaisir, santé et pas trop de bide

Jerome.A
Messages : 2198
Enregistré le : 20 nov. 2015 15:02

Re: Canicule Modifs format

Message non lu par Jerome.A » 29 juin 2019 13:07

la grandde majorité es morts sur triathlon sont en natation.
et la logistique pour surveiller les gars ds ton scénario est une galère,sur un IM ca veut dire plusieurs heures de surveillance sur l eau.


car contre envisager de changer la nat par un 5km ou 1/3 en plus en nat contre 1/3 de CAP en moins why not :) et plus simple a réaliser.
By failing to prepare you are preparing to fail

FAYARD
Messages : 21868
Enregistré le : 18 juin 2007 08:53

Re: Canicule Modifs format

Message non lu par FAYARD » 29 juin 2019 13:11

felipe a écrit :
29 juin 2019 13:04
Faut quand même pas abuser :
1 500m de natation, c'est ce que fait mon gamin de 8 ans en club 3x par semaine.

Je ne suis pas certain qu'en période de canicule, la natation soit la partie la plus redoutée.
Où sont les défaillances ? Où sont les malaises ?
Ça fait 20 ans que je fais du tri, je n'ai pas de statistique sous la main, mais je pense que le gros des "pépins" c'est :
- vélo : chutes essentiellement (parfois bénines, parfois graves et parfois mortelles
- CAP : malaise (du simple coup de chaud à la crise cardiaque, là aussi parfois fatale).

Bref, cela fait très longtemps que j'ai appris à faire la différence entre ce que l'on redoute intuitivement, et là où le danger est réellement.
Malheureusement, le danger n'est pas toujours là où on croit.

Je comprends ton argument sur le fait que la natation soit redoutée, mais est-ce réellement la natation qui est la plus dangereuse statistiquement ?
Il me semble que la majorité des décès en triathlon se produise durant la natation. Faire une sorte de triathlon à l’australienne n’est pas anodin, nager en dernier c’est assez perturbant et peu de triathletes sont habitués. Tu as l’impression que tes bras pèsent une tonne et puis après un vélo en pleine chaleur, replonger dans l’eau sans combi peut faire des dégâts à cause du choc thermique et sans combi, le risque de noyade est trop élevée.
Après tu me dira pourquoi ne pas mettre une combi, sauf qu’en cas de température élevée de l’eau, c’est courir le risque d’une hyperthermie, avec là aussi des risques de décès.
Non vraiment ce n’est pas une bonne idée.
Les verts vainqueur du Derby !!! :sm3: :sm3:

Jerome.A
Messages : 2198
Enregistré le : 20 nov. 2015 15:02

Re: Canicule Modifs format

Message non lu par Jerome.A » 29 juin 2019 13:18

regarde ce lien:
https://www.reuters.com/article/us-heal ... SKCN1BT2LO

en gros sur 135 morts, 90 en natation, 22 en vélo ou suite accident velo, 15 en marathon, 9 juste après l'epreuve (ds les 2 jours)

J'ai lu plusieurs papiers la dessus et ils ne trouvent aucune correlation entre le niveau sportif de l athlete et les deces en natation, ca arrive vraiment a tout le monde.
By failing to prepare you are preparing to fail

captaingloomy
Messages : 353
Enregistré le : 13 juin 2016 19:40

Re: Canicule Modifs format

Message non lu par captaingloomy » 29 juin 2019 13:47

En nat le soucis c'est qu'en cas de défaillance , c'est direct au fond du lac. En cap ou en vélo, tu tombes sur le coté et il y a moyen de te récupérer.

Mais c'est vrai que c'est quand même chiant cette natation si courte sur les épreuves, et plus c'est long pire c'est... Un full avec 10K nat, 150 vélo, 30/40 à pied ça serait tellement mieux :lol: :lol:
Modifié en dernier par captaingloomy le 29 juin 2019 13:51, modifié 1 fois.

mayo
Messages : 398
Enregistré le : 23 oct. 2018 20:44

Re: Canicule Modifs format

Message non lu par mayo » 29 juin 2019 13:48

felipe a écrit :
29 juin 2019 13:04
Faut quand même pas abuser :
1 500m de natation, c'est ce que fait mon gamin de 8 ans en club 3x par semaine.
Ton fils fait parti d'un club. Tous les mecs qui s'alignent sur un tri n'en fréquente pas. Et c'est parfois pour eux le défi d'une vie. Même si c'est une connerie, certains partent avec 50m dans les bras réalisé une fois un jour en piscine je t'assure. Faut pas l'oublier. En plus pour eux, entre la machine à laver du départ et la nat sans ligne d'eau au fond ca rajoute un peu de difficulté, de stress et donc de probabilité d'accident. Et l'organisateur y pense lui, il veut que son épreuve soit accessible "à tous"
felipe a écrit :
29 juin 2019 13:04
En natation, à part ceux qui se sont pris un mauvais coup au départ (coup de pied dans le nez, etc.) ou ceux qui ne savent pas du tout nager (si, si, j'ai déjà vu des gars qui savaient pas nager 100m, depuis qu'on délivre des licences sans attestation de natation), y'a pas de pépin ou de défaillance en natation.
J'ai fait le triathlon de Paris à l'époque où l'on nageait dans la Seine. Un mec entraîné qui avait bouclé un IM peu de temps avant (j'imagine qu'il se connaissait et que c'était pas 1 semaine avant - même si ca se fait) est mort pendant la nat. Il y avait 3 vagues de 800 personnes parties dans la Seine. Le temps qu'il soit identifié au sein des nageurs, qu'un kayak aille le récupéré et l'emmène dans le zodiac de la sécurité aux abords il était déjà trop tard.

Sans compter les mecs qui peuvent couler au fond. Comment on les identifie ceux là au milieu d'une horde d'athlète (partis en rolling ou mass start) ? On fait le compte à l'arrivé et au départ et on croise les doigts en espérant que ce soit le même ?
felipe a écrit :
29 juin 2019 13:04
Je comprends ton argument sur le fait que la natation soit redoutée, mais est-ce réellement la natation qui est la plus dangereuse statistiquement ?
La natation est redoutée, mais les faits sont là : elle est redoutée à tort car il n'y a pas de défaillance en natation.
Je crois qu'on vient de sortir assez de chiffres là. Et crois moi, là c'est pas le triathlète qui redoute la nat mais bel et bien l'organisateur qui est responsable de l'épreuve et donc en cas d'accident. Et comme c'est lui qui prend la décision, ta proposition lui plaira moyen

PS : a contrario de toi, moi ca m'arrangerait bien qu'on rajoute de la nat à la fin avec mon niveau en CAP ;) Mais jusqu'à présent je n'ai jamais vu et je ne vois pas un jour un organisateur se lancer dans cette aventure

Avatar du membre
Blueberry
Messages : 210
Enregistré le : 10 déc. 2009 19:19

Re: Canicule Modifs format

Message non lu par Blueberry » 29 juin 2019 14:25

En période de canicule, certains déposent le vélo dans un état de déshydratation bien avancé. Ils le payent généralement sur la càp. Envoyer ces mêmes gars à la flotte, c'est juste criminel...

Jean-Charles
Messages : 456
Enregistré le : 07 mai 2013 07:25

Re: Canicule Modifs format

Message non lu par Jean-Charles » 29 juin 2019 15:51

Blueberry a écrit :
29 juin 2019 14:25
En période de canicule, certains déposent le vélo dans un état de déshydratation bien avancé. Ils le payent généralement sur la càp. Envoyer ces mêmes gars à la flotte, c'est juste criminel...
Si la nat est en lac t'as juste à nager la bouche ouverte pour te réhydrater ! :mrgreen:

superdario
Messages : 239
Enregistré le : 29 sept. 2013 14:12

Re: Canicule Modifs format

Message non lu par superdario » 29 juin 2019 17:38

Les statistiques sur Iron Man sont sans équivoques les décès surviennent dans la grande majorité lors de la natation

La cause est simple c'est que tout incident accident survenant lors de la partie natation à comme sanction la noyade :sm11:

Avatar du membre
felipe
Messages : 495
Enregistré le : 23 févr. 2007 16:12
Localisation : Pays du poulet

Re: Canicule Modifs format

Message non lu par felipe » 04 juil. 2019 10:41

Le lobby des cyclistes est vraiment très très puissant, et notamment sur onlinetri.

Depuis 20 ans, le triathlon s'est de plus en plus orienté vers le vélo, au détriment des 2 autres épreuves.

J'ai lu l'étude qui était mis en lien.
Sous réserve que cette étude soit valable (ce dont je doute très fortement car cela ne correspond pas à mon vécu après 20 ans à arpenter les épreuves), j'ai surtout lu que les auteurs de l'étude remettaient en cause le stress du départ de la course, et non pas la nature de l'épreuve en elle même.
Bref, cette étude est un véritable playdoyer pour arrêter les starts-mass.
Et effectivement, le stress de la course, la fameuse "machine à laver", le coeur qui accélère brutalement de 40 puls à 180 puls / min, le choc thermique lorsque les concurrents ont attendu pendant 20 minutes avec leur combi à transpirer comme des porcs...
superdario a écrit :
29 juin 2019 17:38
Les statistiques sur Iron Man sont sans équivoques les décès surviennent dans la grande majorité lors de la natation
La cause est simple c'est que tout incident accident survenant lors de la partie natation à comme sanction la noyade :sm11:
Alors superdario, quand on y connait rien, on évite de déformer les stats.
Si tu fais une crise cardiaque dans l'eau, ben tu meurs d'une crise cardiaque, pas d'une noyade.

Détourner les conclusions de l'étude afin d'aller dans le sens de vos arguments est assez petit.

Je note que ce qui parait INSURMONTABLE, voire CRIMINEL, ne semble poser aucun soucis pour la nouvelle vogue du SWIMRUN.
J'aimerais qu'on m'explique pourquoi ce qui est possible pour des swimrunners ne l'est pas pour des triathlètes.

Le triathlon a trop fait de clientélisme pour attirer de plus en plus d'athlètes, en sacrifiant la partie natation.

On ne pourra pas faire replonger les athlètes dans l'eau pour la seule et unique raison c'est que la plupart sont déjà plus que limites pour nager 1500m. Alors les faire nager 2x1500m relève de l'impossible.
Cela s'appelle simplement du clientélisme, et il faut l'assumer, sans essayer de se reposer sur des arguments sécuritaires fallacieux.
Objectifs : plaisir, santé et pas trop de bide

Jerome.A
Messages : 2198
Enregistré le : 20 nov. 2015 15:02

Re: Canicule Modifs format

Message non lu par Jerome.A » 04 juil. 2019 11:21

felipe a écrit :
04 juil. 2019 10:41
Sous réserve que cette étude soit valable (ce dont je doute très fortement car cela ne correspond pas à mon vécu
Si tu veux c'est certainement l'UCI Trump et Elvis qui controllent le triathlon (onlinetri egalement peut etre)

Mais franchement il y a bcp d articles qui traitent du risque accru d'oedeme pulmonaire en natation. Surtout ds le cas de combi trop petite, respiration unilaterale et eau fraiche.
Les articles n'ont souvent rien a voir avec le triathlon mais il s'avere que le triathlon est l'un des sport les plus populaire ds lequel ils peuvent faire des recherches/statistiques.
Apres on peut comparer entre:
-ton resenti en 20 ans de tri
-une etude sur 130personnes ayant perdu la vie au cours d une epreuve de triathlon
-une etude medicale de la Royal society of medicine.

Si ca t interesse, ils constatent egalement des accidents avec les entrainements des militaires:
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4224647/
Swimming-induced pulmonary oedema/edema (SIPO/SIPE)
Increasing numbers of cases of SIPO/SIPE are being reported in army trainees1 and community triathletes with an incidence of 1.4%.2 Episodes are more likely to occur in highly fit individuals undertaking strenuous or competitive swims, particularly in cold water. Many have swum before in the same conditions without experiencing symptoms


Bon après on parle uniquement des fatalites, pas des malaises. C'est peut etre la raison des desaccords ici. Un malaise en natation (je dis malaise au sens large j'ai pas sorti le dico et je ne suis pas toubib) a de fortes chance d avoir ds consequenses plus grave qu'en velo ou cap. Et les premiers secours seront plus rapide et facil a prodiguer sur terre ferme (en general et durant une epreuve)
By failing to prepare you are preparing to fail

FAYARD
Messages : 21868
Enregistré le : 18 juin 2007 08:53

Re: Canicule Modifs format

Message non lu par FAYARD » 04 juil. 2019 11:37

Jerome.A a écrit :
04 juil. 2019 11:21
felipe a écrit :
04 juil. 2019 10:41
Sous réserve que cette étude soit valable (ce dont je doute très fortement car cela ne correspond pas à mon vécu
Si tu veux c'est certainement l'UCI Trump et Elvis qui controllent le triathlon (onlinetri egalement peut etre)

Mais franchement il y a bcp d articles qui traitent du risque accru d'oedeme pulmonaire en natation. Surtout ds le cas de combi trop petite, respiration unilaterale et eau fraiche.
Les articles n'ont souvent rien a voir avec le triathlon mais il s'avere que le triathlon est l'un des sport les plus populaire ds lequel ils peuvent faire des recherches/statistiques.
Apres on peut comparer entre:
-ton resenti en 20 ans de tri
-une etude sur 130personnes ayant perdu la vie au cours d une epreuve de triathlon
-une etude medicale de la Royal society of medicine.

Si ca t interesse, ils constatent egalement des accidents avec les entrainements des militaires:
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4224647/
Swimming-induced pulmonary oedema/edema (SIPO/SIPE)
Increasing numbers of cases of SIPO/SIPE are being reported in army trainees1 and community triathletes with an incidence of 1.4%.2 Episodes are more likely to occur in highly fit individuals undertaking strenuous or competitive swims, particularly in cold water. Many have swum before in the same conditions without experiencing symptoms


Bon après on parle uniquement des fatalites, pas des malaises. C'est peut etre la raison des desaccords ici. Un malaise en natation (je dis malaise au sens large j'ai pas sorti le dico et je ne suis pas toubib) a de fortes chance d avoir ds consequenses plus grave qu'en velo ou cap. Et les premiers secours seront plus rapide et facil a prodiguer sur terre ferme (en general et durant une epreuve)
Un malaise cardiaque durant une épreuve sportive, que se soit en nat, en vélo ou en cap, c’est quasi irrécupérable. J’en avais discuté avec des pompiers et médecins du samu durant mes année police-secours où je suis intervenu sur ce genre de drame. En fait c’est médical, les dégâts sont plus important sur le cœur quand on est en plein effort, me demande pas pourquoi, j’en sais rien. Néanmoins le stress lié au départ en nat, à la combi, à l'appréhension, doit forcément jouer. Là où je rejoins Felipe, c’est que la natation est un frein au développement de ce sport pour attirer les néophytes, faut pas se mentir. Il suffit de lire les topics sur OT pour s’en rendre compte, c’est la discipline la plus boudée, et la moins aimée et celle où les mecs font le moins d’effort tout en se plaignant de ne pas y arriver.
Les verts vainqueur du Derby !!! :sm3: :sm3:

Romain AHEE
Messages : 219
Enregistré le : 28 févr. 2015 21:33
Localisation : Toulouse

Re: Canicule Modifs format

Message non lu par Romain AHEE » 04 juil. 2019 13:29

j'ai du mal a piger l'interet du topic!
Celui qui renonce à devenir meilleur, cesse déjà d'être bon.

JC Suaudeau

Répondre