Un point (en anglais) sur l'apport énergétique en glucide en course et à l'entrainement...

Quoi manger? Quoi boire?
Avatar du membre
Thierry *OnlineTri*
Messages : 6597
Enregistré le : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Un point (en anglais) sur l'apport énergétique en glucide en course et à l'entrainement...

Message non lu par Thierry *OnlineTri* » 26 août 2019 23:14

La stratégie du plat de pates avant la course ou du régime scandinave pour "carbo loader" c'était avant (genre 50 ans avant ;) ). Maintenant c'est beaucoup, beaucoup plus fin que ça dans le très haut niveau. Dans un objectif de performance on va jouer sur les intensités d'effort prévues pour faire varier la quantité de glucides ingérés et le moment où ceux ci seront pris. Le team Sky est très au point la dessus (peut-être sur d'autres trucs en plus... mais bon).

Cet article en anglais essaye de faire un peu le point la dessus et propose de normaliser les appellations pour qu'on s'y retrouve plus facilement car tout le monde ne parle pas la même 'langue' ni m'emploie les mêmes mesures dans ce domaine ce qui rend la communication parfois complexe :

"Toward a Common Understanding of Diet–Exercise Strategies to Manipulate Fuel Availability for Training and Competition Preparation in Endurance Sport"
https://journals.humankinetics.com/view ... e-p451.xml
(en bonus des tonnes de liens vers d'autres articles à la fin)


T.

Avatar du membre
lopapy
Messages : 2914
Enregistré le : 24 août 2007 21:11

Re: Un point (en anglais) sur l'apport énergétique en glucide en course et à l'entrainement...

Message non lu par lopapy » 26 août 2019 23:35

Image
Coach
Il n’y a qu’une vérité mais chacun la sienne©LP
Jusqu'à preuve du contraire©Vandel
Que tout les êtres puissent être heureux©Goenka
La satisfaction qu'on tire de la vengeance ne dure qu'un moment, celle que nous donne la clémence est éternelle©Henri4

Reminox
Messages : 132
Enregistré le : 03 sept. 2016 18:35

Re: Un point (en anglais) sur l'apport énergétique en glucide en course et à l'entrainement...

Message non lu par Reminox » 02 sept. 2019 10:03

Merci beaucoup pour le partage. C'est le genre d'articles qui fait vraiment plaisir à trouver en tant qu'athlète qui s'intéresse à la performance et donc à la nutrition :!:

A noter la différenciation low carb (low CHO) et ketogenic diet qui peut être intéressante à noter, en tout cas personnellement je ne connaissais pas la diff. Mon interprétation perso c'est que le low carb c'est pas de glucides du tout, alors que lors d'un régime "ketogenic" il y a tout de même un petit apport en glucide (15/20% soit <2,5g/kg/jour), un apport en protéine (15/20%) et surtout du gras (60-65%).
(explicitation ici: https://www.ruled.me/low-carb-vs-keto-d ... ifference/)

Ce que je retiens de l'article, pêle-mêle: (même si certaines choses sont des évidences...)

-Une session à haute intensité sera mieux effectuée avec un apport de glycogène suffisant;
-la manipulation de l'apport en glucide avant pendant et après la compétition peut permettre d'améliorer la performance, cf plan nutritionnel de Froome au tour d'Italie. L'idée est de "fueling for the work required". Typiquement, si je fais une sortie en endurance de 3h à vélo je n'ai pas besoin de me charger en glucides, par contre si je fais 3x45' allure course il faut augmenter l'apport en glucides par rapport à un entrainement normal.
-Un régime "Ketogenic" peut permettre de réduire l'oxidation de glycogène au repos et pendant les périodes d'exercices;
- Un régime "train low" c'est à dire avec deux séances en une journée, la première pour vider les réserves de glycogènes (ex: fractionné en vélo) et la seconde plus tard dans la journée (à mon sens sans intensité) permettent des adaptations notables MAIS augmentent significativement les risques de blessures et autres maladies;
-L'apport en Ketones permet d'ajouter une source supplémentaire d'énergie au muscle qui permet donc de limiter l'utilisation des autres sources d'énergies, comme le glycogène. A noter que les auteurs mettent tout de même de nombreux bémols à cette stratégie puisque peu de recherches scientifiques ont été réalisées sur ce sujet précis à ce jour. De plus "many studies" soulignent de gros problèmes intestinaux lors de l'adoption d'une stratégie de supplémentation en ketones;
-Une stratégie de régime dissocié scandinave n'entraîne pas d'amélioration globale de la performance sauf dans de cas isolés. Moi qui jusqu'à récemment me tapait des 3j sans glucides puis 3 jours de carbo loading, j'en prend un bon coup sur la tête. :lol:

Et puis ça c'est si j'ai bien compris (rien n'est moins sûr... :?: :lol: )
-La différence Ketogenic/low carb c'est que le Ketogenic avec son léger apport en glucide permet de limiter le risque de blessure tout en permettant des adaptations physiologiques en terme d'utilisation du glycogène notamment à l'effort

Moi ce qui m'intéresse surtout, et l'article, même s'il l'aborde succinctement, ne répond pas à la question (ce n'est pas l'objectif de l'article de toute façon) c'est de savoir comment maximise on la disponibilité de toutes les sources d'énergies existantes pour les muscles en vue d'une compétition d'un sport d'endurance, qui (je complique la tâche de nos collègues chercheurs :P ) de surcroît peut durer de une heure (Triathlon S) à une dizaine d'heures voir plus (XXL) ? (En relisant je me dis que j'aurais peut-être du m'arrêter à compétition... :lol: :lol: )

A l'écoute de vos bons conseils :D

Répondre