Page 134 sur 142

Re: Au suivant du suivant...

Publié : 23 déc. 2019 10:00
par Boulegan
Pelvoux a écrit :
22 déc. 2019 19:21
disons que l arrivee de vittoz dans le staff ne me rassure pas plus que cela
En l'occurrence, Vittoz est arrivé et Fourcade est passé totalement au travers de sa saison 2018-2019.
Il ne mettait plus un pied devant l'autre à ski.
CQFD :arrow:

Re: Au suivant du suivant...

Publié : 23 déc. 2019 10:33
par FAYARD
Boulegan a écrit :
23 déc. 2019 10:00
Pelvoux a écrit :
22 déc. 2019 19:21
disons que l arrivee de vittoz dans le staff ne me rassure pas plus que cela
En l'occurrence, Vittoz est arrivé et Fourcade est passé totalement au travers de sa saison 2018-2019.
Il ne mettait plus un pied devant l'autre à ski.
CQFD :arrow:
Et puis on sent que Martin F. a vieillit, il n’est plus aussi étincelant qu’avant, il n’est même plus le meilleur français, là aussi la logique est respectée. Y a pas de miracle, on est pas dans le cyclisme où les vieux arrivent à dominer les jeunes. J. BOE est très fort, il domine outrageusement aujourd’hui, mais il ne sort pas du chapeau, ça fait quelques années qu’il est sur le circuit et il a été matté par Fourcade jusqu’à l’année dernière.

Re: Au suivant du suivant...

Publié : 23 déc. 2019 10:49
par Kenzo
Aderlass

:arrow: https://www.rtbf.be/sport/cyclisme/tour ... d=10394662

L'un est encore actif mais qui ?

Après on peut faire une liste :teasing-signhere: :arrow: Burghardt, Buchmann,Schachmann, Kluge, Arndt, Kamna, Geschke, T.Martin :whistle: , Politt, Zabel ?


:arrow: https://www.rtbf.be/sport/autres/detail ... d=10393370

Ah la la la c'est un gros scandale mais aucune sanction à part pour un coureur qui sert de fusible. Les staffs restent bien en place, il faut performer les gars coûte que coûte :!: :!: :sm10:

Re: Au suivant du suivant...

Publié : 23 déc. 2019 12:47
par PEB
FAYARD a écrit :
22 déc. 2019 19:04
Pelvoux a écrit :
22 déc. 2019 13:53
Pelvoux a écrit :
22 déc. 2019 13:18
J adore ce sport et j aimerais te croire.
Mais la, je peux pas,
https://www.lemonde.fr/ski/article/2018 ... 16667.html
Tu nous sors un article qui parle des fondeurs et du combiné, pas du biathlon, ou alors comme je ne suis pas abonné, ils en parlent peut être dans le reste de l’article, mais je n’ai pas pu le lire.
Concernant l’article du Monde sur le dopage dans le ski de fond (car il ne traite pas du biathlon en fait), il faut y aller avec prudence. L’un des arguments avancés est la variabilité du taux d’hématocrite. En réalité, si c’est décoléré du calendrier des compétitions, cela ne veut pas dire grand-chose. Du temps où je courrais, il m’est arrivé d’avoir un taux d’hématocrite légèrement supérieur à 50 après un séjour de 15 jour en altitude, au ski. A l’inverse, je pouvais descendre sous les 40 après une course à étape montagneuse d’une semaine (fatigue importante). Avoir 52 d’hématocrite en janvier et 39 en juillet n’a strictement aucun intérêt pour un coureur cycliste donc les objectifs sont sur l’été. Il y a variabilité importante sur l’année (13 points), parfaitement logique, sans aucune pratique dopante… Ce qui pose problème, c’est ceux qui ont 49 d’hématocrite le 1er jour de course et toujours 49 au bout de 7 jours (voir au bout de 21 jour sur les grands tours !). Donc on pourrait avancer l’argument inverse comme signe de dopage : avoir 49 toute l’année, quelle que soit la charge de travail.

Mon propose n’est pas de dire qu’il n’y a pas de dopage. C’est un fléau qui m’a écœuré du haut niveau. Mais il ne faut pas extrapoler sur des bribes d’informations qui ne permettent pas d’avoir une vision globale. Ce sont des accusations graves qui doivent être étayées scientifiquement (seule manière dont nous disposons pour « objectiver » un jugement) et non par des supputations qui, in fine, décrédibilisent la lutte contre le dopage.

Re: Au suivant du suivant...

Publié : 23 déc. 2019 13:13
par FAYARD
PEB a écrit :
23 déc. 2019 12:47
FAYARD a écrit :
22 déc. 2019 19:04
Tu nous sors un article qui parle des fondeurs et du combiné, pas du biathlon, ou alors comme je ne suis pas abonné, ils en parlent peut être dans le reste de l’article, mais je n’ai pas pu le lire.
Concernant l’article du Monde sur le dopage dans le ski de fond (car il ne traite pas du biathlon en fait), il faut y aller avec prudence. L’un des arguments avancés est la variabilité du taux d’hématocrite. En réalité, si c’est décoléré du calendrier des compétitions, cela ne veut pas dire grand-chose. Du temps où je courrais, il m’est arrivé d’avoir un taux d’hématocrite légèrement supérieur à 50 après un séjour de 15 jour en altitude, au ski. A l’inverse, je pouvais descendre sous les 40 après une course à étape montagneuse d’une semaine (fatigue importante). Avoir 52 d’hématocrite en janvier et 39 en juillet n’a strictement aucun intérêt pour un coureur cycliste donc les objectifs sont sur l’été. Il y a variabilité importante sur l’année (13 points), parfaitement logique, sans aucune pratique dopante… Ce qui pose problème, c’est ceux qui ont 49 d’hématocrite le 1er jour de course et toujours 49 au bout de 7 jours (voir au bout de 21 jour sur les grands tours !). Donc on pourrait avancer l’argument inverse comme signe de dopage : avoir 49 toute l’année, quelle que soit la charge de travail.

Mon propose n’est pas de dire qu’il n’y a pas de dopage. C’est un fléau qui m’a écœuré du haut niveau. Mais il ne faut pas extrapoler sur des bribes d’informations qui ne permettent pas d’avoir une vision globale. Ce sont des accusations graves qui doivent être étayées scientifiquement (seule manière dont nous disposons pour « objectiver » un jugement) et non par des supputations qui, in fine, décrédibilisent la lutte contre le dopage.
Merci pour la précision

Re: Au suivant du suivant...

Publié : 23 déc. 2019 21:01
par abdo_kassou
Boulegan a écrit :
23 déc. 2019 09:57
Pelvoux a écrit :
22 déc. 2019 13:03
Biathlon: ca sent pas bon.
Chez les gars, des francais et des norvegiens qui font passer les autres nations pour des amateurs.
Boe qui pourraient gagner a 15 ou 16 sur 20 tranquille.
J ai cru revoir festina/ telekom de 97 sur la mass start du grand bornand....
On part a bloc des le debut, ne reste plus que des norvegiens et des francais avant meme le premier tir.
Sur les 10 premiers, 4 norvegiens, 4 francais.
Et eder qui finit 7 ou 8 comme si il avait gagne....
Le fartage? Les autres sont des truffes alors...
La différence de niveau entre nations s'explique aussi par l'investissement et les moyens que mettent les fédérations dans cette discipline.
En Norvège, le biathlon, c'est quasi le sport-roi, J.-T Boe est célébré en héros dans son pays.
En France, Martin Fourcade a un statut de quasi légende, au même titre que Teddy Riner. Il est multiple champion olympique et ces médailles ramenées des JO, c'est du bain béni pour la FFS qui voit ses moyens multipliés par X.
Je serais curieux de connaitre, du reste, l'argent brassé dans le biathlon du temps de Raphaël Poiré et aujourd'hui avec cette génération incroyable (Fourcade, Fillon-Maillet, Desthieux, Guignonnat, Jacquelin).
Pour ce qui concerne les épreuves Grand Bornand, surtout hier dimanche, les conditions étaient compliquées avec une neige mouillée, collante. Le fartage est primordiale et le savoir-faire des techniciens est le facteur X de la réussite. Quand tu vois les reportages sur les techniciens de l'EdF de biathlon, tu te dis que c'est presque de la F1 ! Les types testent les skis (en général 3 paires par athlète) avec différents farts, puis éliminent une paire, en gardent deux, re-testent les deux paires, changent de skis (pied droit-pied gauche pour tester la glisse) et enfin, font essayer la meilleure paire à l’athlète.
Quelles nations a les moyens de faire ça ? Quelles nations a les moyens de payer 6-8 techniciens ski, des entraineurs de tir de haut-niveau, kinés, attachés de presse, etc. Au sujet des entraineurs de tir, les 3-4 meilleurs nations en biathlon ont dans leurs rangs, les 4 meilleurs entraineurs de tir. Ya pas de hasard.
On ne prête qu'aux riches, dans le sport y compris. :arrow:

Exact, et bien vu. Ceci dit, les Allemands ont me semblent ils de gros moyens et ont du mal (mais ils sont specialistes pour commencer doucement et avoir leur pic de forme en janvier).
J'etais au Grand Bornand, le travail des techniciens Francais, allemand et norvegien, c'est qqchse (dimanche, pour certains, bien 10 passages sur le faux plat montabt, avec echanges de ski etc).
Sur ce faux plat, j'ai vraiment vu des Francais à bloc, là où les Boe glissaient de fou: probléme de fartage? Non, plutôt une avance dans la technique de ski, je pense que Johannes est un des meilleurs fondeurs toute discipline confondue.
Certains parlent de dopage? Ce qui m'a gené avec Boe c'est la valise qu'il met à tout le monde, et ça toute l'année... mais comme je l'ai dit pkus haut, il est exceptionnel. Et parce qu'il part à bloc pour une course de 30 minutes, j'en vois qui parle de Festina... Pfff, quel gogol! Et le Boe, il se dépouille bien, aidé par une technique hors pair (moi je dois choisir, si je me mets à bloc, ma technique se dégrade vite).
Pour les Français, je peux vous certifier qu'ils avaient la langue qui touchaient par terre.
Pour Martin, il est au niveau mais il gamberge sur son tir. Il est usé, forcement aprés 10 ans de haut niveau, mais il s'est remis dans une bonne dynamique, et je lui conseillerais de continuer jusqu'aux JO mais il faut qu'il cible ses objectifs, fasse des impasses, et cesse de jouer le classement général de la coupe du monde.

Re: Au suivant du suivant...

Publié : 24 déc. 2019 09:26
par Boulegan
abdo_kassou a écrit :
23 déc. 2019 21:01
Ceci dit, les Allemands ont me semblent ils de gros moyens et ont du mal (mais ils sont specialistes pour commencer doucement et avoir leur pic de forme en janvier).
Benedikt Doll a quand même gagné le sprint du Grand Bornand jeudi dernier avec une vitesse à ski supersonique.
L'équipe allemande est en mutation avec des anciens (Simon Schempp, Arnd Peiffer, Johannes Kuehn) plutôt en fin de cycle et des jeunes qui ont encore besoin de faire leurs marques (Philippe Horn). Même chose dans l'équipe féminine orpheline de Laura Dahlmeier qui a mis - soudainement - fin à sa carrière a seulement 26 ans (pour se lancer dans la course à pied en montagne).
Il y a nettement plus de densité et de concurrence dans les équipes de France masculine et féminine.

Re: Au suivant du suivant...

Publié : 03 janv. 2020 12:14
par FAYARD
https://www.lequipe.fr/Patinage-artisti ... ne/1094887

Ça sent plus la ligne de coke au cours d’une soirée qu’un dopage classique, mais au final ça pourrait lui coûter cher !!! :roll:

Re: Au suivant du suivant...

Publié : 12 janv. 2020 13:59
par Kenzo
:arrow: https://twitter.com/aiu_athletics/statu ... 7919419397

Le coureur de marathon kényan Wilson Kipsang Kiprotich, ancien médaillé de bronze olympique et ex-détenteur du record du monde, a été suspendu provisoirement pour «falsification et défaut de localisation» pour des contrôles antidopage, a annoncé vendredi l'Unité d'intégrité de l'athlétisme (AIU). Agé de 37 ans, Wilson Kipsang Kiprotich possède un très solide palmarès. Outre sa 3e place aux JO de Londres en 2012, il a remporté à deux reprises le marathon de Londres (2012, 2014), le marathon de New York (2014) et celui de Berlin (2013). Il a également battu le record du monde en 2013 en 2 h 3 min 23 sec.

Re: Au suivant du suivant...

Publié : 12 janv. 2020 22:03
par geraud
FAYARD a écrit :
03 janv. 2020 12:14
https://www.lequipe.fr/Patinage-artisti ... ne/1094887

Ça sent plus la ligne de coke au cours d’une soirée qu’un dopage classique, mais au final ça pourrait lui coûter cher !!! :roll:
Même si c'est le cas, quelle bêtise… Tu sais qu'il y a des contrôles, tu sais que la cocaine se détecte facilement… comment peux tu passer 20 ans de ta vie à travailler pour atteindre ton but, et te laisser aller à prendre de la coke en soirée ?

Re: Au suivant du suivant...

Publié : 13 janv. 2020 07:37
par shika
Ça ne semble pas être le cas apparement:
https://www.lequipe.fr/Patinage-artisti ... er/1095161

Re: Au suivant du suivant...

Publié : 13 janv. 2020 12:01
par Boulegan
shika a écrit :
13 janv. 2020 07:37
Ça ne semble pas être le cas apparement:
https://www.lequipe.fr/Patinage-artisti ... er/1095161
Allez savoir, c'est peut-être son kiné qui lui injecté les urines de Frédéric Beigbeder direct dans la vessie pendant qu'elle dormait :lol: :lol: :arrow:

Re: Au suivant du suivant...

Publié : 13 janv. 2020 13:07
par FAYARD
shika a écrit :
13 janv. 2020 07:37
Ça ne semble pas être le cas apparement:
https://www.lequipe.fr/Patinage-artisti ... er/1095161
Alors elle est bête à manger du foin si c’est confirmé pour la prise lors de la compet :shock:

Re: Au suivant du suivant...

Publié : 13 janv. 2020 16:31
par francky48
Ca interroge sur les pratiques de certains athlètes de hauts niveaux qui tiennent plus du junkie que du sportif :roll:

Re: Au suivant du suivant...

Publié : 14 janv. 2020 10:35
par Blackstar
francky48 a écrit :
13 janv. 2020 16:31
Ca interroge sur les pratiques de certains athlètes de hauts niveaux qui tiennent plus du junkie que du sportif :roll:
Pantani, UIlrich... pour moi ça n'intérroge pas et ce n'est pas vraiment nouveau...