Fatigue Blessuressss le cercle vicieux

Que faire quand ça va pas?
Gros BEN
Messages : 78
Inscription : 08 mars 2003 12:17
Localisation : 77340

Fatigue Blessuressss le cercle vicieux

Message non lu par Gros BEN »

Voilà.
Je suis jeune, je suis en forme, j'adore le sport c'est une passion et également un "travail" (étudiant en STAPS et entraineur à mes heures perdues ).
Depuis le début de l'année je traine des périostites au tibia péroné (4) que je n'ai pas pu très bien guérir car le repos est impossible pendant les études. Cependant aucun entrainement en c-à-p een parallèle.
Cela a évolué en "fractures" de fatigue mi-mai. Tant mieux car c'était la fin des examens pratiques. Donc on suivit un repos contraint et forcé mais respecté. Je me suis fait en parallèle une distension du tendon d'achille, une entrorse aux doigts, et dernièrement un début de tendinite au niveau de l'attache du bicesps à la suite d'un entrainement natation (un mythique 2X10X100m départ 1min30).
Je ne faisais plus que de la natation 3X1h15 par sem.
Pensez vous que j'ai trop tiré sur la machine et qu'il faut maintenant passer sur du repos total?
Je faisais avant 9heures de sport de toutes nature (volley foot judo athlé 2heures natation...) plus par dessus mes entrainments tri (6heures de natation 6 heures de vélo mais pas de càp du fait des périostites...)
Mon père pense que cela vient de ça.
Mais je me dit quand meme que je peux encaisser tt ça.
Maintenant je ne fais plus rien jusqu'à vendredi pour me reposer et je reprendrais qu'avec de la natation.
Tu fais du triathlon? C'est pas le sport où ils finissent tous en rampant???
michel MAUFROID

la galère du sportif...

Message non lu par michel MAUFROID »

:x Salut Gros Ben, tu es jeune, tu es en forme et çà s'arrête là: L'interet de ta jeunesse c'est ta rapidité de récupération sur l'effort par rapport à qqu'un comme moi qui est moins jeune (40ans) et qui est en forme. car ton organisme, tes muscles et surtout tes tendons (c'est là k'est le blème) encaissent la charge pareil et quand c'est trop, c'est presque trop tard!
On me dit que la blessure, c'est le signal d'alarme émis par notre corps pour nous indiquer kil faut lever le pied. le top serait kun autre indicateur s'active bien avant la blessure, si qqu'un a une astuce kil nous la dévoile!
Si tout s'arrêtait là, on se soignerait et puis (plus tard ) on repartirait se tirer la bourre avec les copains...mais le sportif (et le triathlète y compris) a une fort ego ki le pousse à continuer (en espèrant ke çà passe) car les boules de voir les copains s'aligner sur des épreuves ki défilent pendant des semaines (ah la compet!!), et toi, tu continues tes seances de kiné (dans le meilleur des cas) en lui promettant de bien continuer ton repos et tes massages de Flector tri-journalier...
On a tous connu cette rage de la blessure et quand tout va bien, on connait bien cette hantise de la surcharge mais on feint de l'ignorer et on continue de pousser la machine parceke c'est tellement bon!!!
Alors Gros Ben, le break s'impose! Le défi , c'est de savoir comment faire ce break et jusqu'à quand?
Là on fait appel à l'intelligence de l'athlète et de ses coaches et autres médecins conseils...
bonne chance, the show must go on.
Michel (on est au moins 2 à galérer!)
Gros BEN
Messages : 78
Inscription : 08 mars 2003 12:17
Localisation : 77340

Message non lu par Gros BEN »

Ce qui est difficile pour "nous" "triathlètes" c'est que la culture de notre sport est une culture de dépassement des limites. Le triathlon c'est dépasser toujours plus ses limites. Les ironman le montre bien. A chaque compet, à chaque entrainement on cherche le dépassement de soi et le dépassement de ses potes d'enrainement.
Le truc pas évident est également que je m'entraine avec des triathlètes adultes et des nageurs car leurs entrainements correspondent à mes objectifs au niveau des distances(CD-sprint) et au niveau chronométrique (17m30 en 1500m d'ici 2-3 ans et 59' sur 100m d'ici la fin de l'année (1'02 actuellement)) et peut-etre que les charges d'entrainements qu'ils adoptent ne sont pas celles que je devrais adopter.
Je n'ai rencontrer ces blessures que cette année en rentrant en fac de STAPS et pas l'année dernière alors que je supportais les meme charges d'entrainement au niveau du triathlon vois plus mais sans les sports " STAPS".
Mon ancien entraineur d'escalade (également prof d'EPS) me recommande de ne rien faire en parallele aux études STAPS car je pourrais me mettre "OUT" en voulant en faire trop. Je sais que c'est surement la meilleure solution mais je ne peux faire une croix sur ce sport surtout quand je vois d'autres triahtlètes qui empruntent le meme cursus et qui réussissent très bien (Marion Lorblanchet meme si elle a un statut différent car elle est athlete de haut niveau et a donc des allegements d'emploi du temps). Le choix est donc difficile.
Tu fais du triathlon? C'est pas le sport où ils finissent tous en rampant???
Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 7510
Inscription : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Message non lu par Thierry *OnlineTri* »

Ce qui est difficile pour "nous" "triathlètes" c'est que la culture de notre sport est une culture de dépassement des limites. Le triathlon c'est dépasser toujours plus ses limites. Les ironman le montre bien.
Le tri n'a rien d'exceptionnel le même constant pourrait être fait dans tous les sports dès qu'ils sont pratiqués de façon intense de la boxe thai à la danse (demande à une danseuse étoile combien d'entorses qu'elle a eu et si ça l'arrête...)! On a une sérieuse tendance à ignorer les "petites" douleurs connues, des fois ça passe, des fois ça casse...
A chaque compet, à chaque entrainement on cherche le dépassement de soi et le dépassement de ses potes d'enrainement.
C'est le jour de la compet qu'on voit les meilleurs pas à l'entrainement :). En s'entrainant trop fort on augmente considérablement le risque de blessures et/ou de surménage sans pour autant devenir meilleur.

Dans ton cas peut-être que la solution est une meilleure plannif de tes séances (à organiser par intensité) et à apprendre à "lever le pied" :wink: Aussi si tu es étudiant et que tu n'as pas forcement une fortune à dépenser en équipement peut-être as tu tendance à courir avec des chaussures un peu trop usées ce qui augmente aussi le risque de problèmes.

T.
Avatar de l’utilisateur
Laurent
Messages : 98
Inscription : 23 déc. 2002 10:15
Localisation : Tours

Message non lu par Laurent »

Et les entaînements en aérobie, où qu'y sont ???
Se dépasser sur les triathlons je suis ok et j'affectionne tout particulièrement cela. Néanmoins lors des entraînements je case au minimum 2 à 4 fois par semaine des séances cool. Certes ce sont des séances pas fatigantes mais j'ai l'impression que ça fait récupérer d'efforts antérieurs plus intenses. D'ailleurs beaucoup d'entaîneurs conseillent de telles séances (il en est souvent fait mention dans le magazine Jogging), et les meilleurs triathlètes peu sujets aux blessures que je connaissent les pratiquent. En plus, on peut privilégier ces séances en groupe (bah ça fait juste monter les puls quand on raconte une bonne blague :lol: ).
A méditer...
Romain
Messages : 19
Inscription : 02 mai 2003 18:45
Localisation : PONTARLIER (25)

Message non lu par Romain »

Salut gros Ben,
J'ai moi aussi souffert de périostites à répétitions et j'ai changé de chaussures et apparemment (pour l'instant) ça va mieux... Essaye de voir si c'est ça pour toi aussi...
J'ai aussi changer mon approche de la CàP, maintenant j'essaye de courir vraiment à l'instinct, écouter son corps, y a des jours plus :P ou moins :oops: et puis avant tout se faire plaisir, pour les jours moins, quand il faut se forcer à s'entrainer, j'y vais quand même mais pas aussi fort que prévu, etc...
Quant à l'entrainement de vélo je me suis plusieurs fois fait des tendinites, j'allais comme un bourrin tout le temps pour faire mieux que les camarades... à l'entrainement! Et puis un jour je suis parti en vélo juste pour me sortir, prendre l'air et là les kilomètres ont défilés à allure tranquille et j'ai compris pas mal de choses ce jour là... Je me faisais plaisir sans forcément me faire mal. Maintenant je fais des séances à allure modérée après les compet et déjà on récupére mais j'ai constaté que les perfs étaient meilleures en compet. Biensûr il y a toujours les séances de fractionné mais comme disait Laurent, "ce genre de scéances fait récupéré d'efforts antérieurs".
Et puis y a entrainement et compet, le dépassement de soi est surement dans la compet mais à l'entrainement, même quand tu dois faire des grosses charges de travail, faut modérer... Enfin certains seront pas du tout d'accord avec moi et je les comprend mais chacun ses objectifs en fonction de ses capacités, et envies. Moi j'ai décidé de me faire plaisir en m'entrainant correctement, d'autres ont des objectifs bien plus important... A vous de voir :wink:
Les blessures ça énerve et on doit juste prendre son mal en patience! :evil:
Gros BEN
Messages : 78
Inscription : 08 mars 2003 12:17
Localisation : 77340

Message non lu par Gros BEN »

Je change régulièrement de chaussures et je suis passé de Saucony à Asics. Plusieurs personnes m'ont dit qu'avec les Saucony elles rencontraient les mm problemes. J'ai également changé ma façon de courir et je pense que c'est cela qui a été également été un facteur déclencheur. Avant je courais comme tout le monde et maintenant je cours sur la pointe et la voute (surtout sur la pointe).
Maintenant quand je recours j'essaye d'utiliser tout mon pied. cela me fait beaucoup moins mal. Je garde donc ma technique de pointe pour les courses.
Je tenais à rassurer les personnes uqi pensaient que je ne faisais que du fractionné. Mes plans d'entrainement en triatglon sont très bien étudiés (aérobie, fartlek, aérobie, récups...).
Il n'y a que sur les séances STAPS que je n'ai aucun regard.

Pour répondre à thierry:
Je parlais simplement de la culture historique du sport. En escalade par exemple la culture c'est l'harmonie avec la nature, en triathlon c'est le depassement de soi, en danse c'est l'esthétisme...
Au haut niveau il est clair que les sacrifices sont les meme mais au niveau amateur les triathlètes sont près à faire plus d'heures d'entrainement car c'est inhérent à la nature de ce sport et c'est ce que se réprésente de nombreuses personnes. Par exemple quand on parlait des plaquettes les seules qui utilisent les plus grosses plaquettes (qui ont la taille des planches!! dixit un vendeur de magasin de natation) ce sont les triathlètes et non les nageurs.
Ce que je veux dire c'est qu'à mon sens pour comprendre un sport et ses sportifs, il faut s'interesser à sa culture.
On retrouve cette culture en pratiquant ce sport. En faisant de l'escalade par exemple, j'ai appris à etre en accord avec la nature, à la respecter à avoir un esprit ouvert, en faisant du triathlon on cherche également cette communion avec la nature car le triathlon est un sport extérieur, on apprend à sans cesse se dépasser car c'est dans la culture de ce sport...
Tu fais du triathlon? C'est pas le sport où ils finissent tous en rampant???
Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 7510
Inscription : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Message non lu par Thierry *OnlineTri* »

Tu me rassures Gros Ben :wink: Je suppose que ta plannif en tri tient aussi compte de l'intensité de tes séances de STAPS.

J'espère que les ASICS te satisferont (je suis très content des miennes). Petit lien en vitesse pour illustrer que le modèle a sans doute souvent plus d'importance que la marque: http://www.runningtimes.com/shoes/02web/02listpro.htm.
(pour ceux qui parle pas l'English, c'est un classement des différents modèles de chaussure en fonction de leur correction de pronation).

Bon repos :wink:

T.
Gros BEN
Messages : 78
Inscription : 08 mars 2003 12:17
Localisation : 77340

Message non lu par Gros BEN »

Ca y est j'arrive a etre au repos sans trop craquer et vouloir faire une petite sortie. :lol:
Je suis au repos parce que c'est la vidange de la piscine :cry: .
Je voulais également savoir quelles pouvaient etre les origines de maux de coude en natation. Je n'ai pourtant rien changé dans ma façon de nager et depuis cela fait deux séances que je souffre des coudes et avant bras mais je vous rassure repos pendant une semaine en natation et 2 mois en càp vélo!
Tu fais du triathlon? C'est pas le sport où ils finissent tous en rampant???
Répondre