Courir malade

Que faire quand ça va pas?
Genjack

Courir malade

Message non lu par Genjack »

j'ai fait un B en juin alors que j'avais une infection respiratoire et un peu de fievre. La course s'est bien evidement pas tres bien passée... avec des hauts et des bas, des moments où ça allait bien et d'autres à la rue complet...

Ensuite j'ai été épuisé pendant presque un mois et j'ai trainé mon rhume pendant plus de 6 semaines...

Aujourd'hui j'ai encore parfois une petite gene respiratoire au niveau du nez.

Avez vous deja eu ce type de mesaventures? Que faire pour recuperer completement de cette expérience qui est bien sur à ne plus jamais renouveler!!! Quelle que soit la motivation, il faudra se montrer raisonnable...


JJ
TYnoo
Messages : 14
Inscription : 23 avr. 2003 10:04
Localisation : Le Caire, en Egypte

Moi aussi ...

Message non lu par TYnoo »

Il m'est arrivé la même chose en début d'année... J'ai voulu profiter des vacances de Noel pour faire du VTT comme un ouf, et malgré le froid et un peu de fièvre que j'avais, je sortais tous les jours pour 2h minimum...
Eh beh je l'ai payé cher, puisque j'ai été malade pendant bien trois semaines, avec antibiotique et tout et tout ... autant dire que j'ai eu peur pour le marathon de Paris que je préparais... mais finalement, je suis resté gentillement chez moi, et tout est rentré dans l'ordre ... même si je me suis trainé un rhume pendant pas mal de temps.
J'en ai pris de la graine, et ne sors plus quand je suis crevé ou un peu malade...

Bon courage et bon retablissement ! :lol:
Genjack

Message non lu par Genjack »

Tu as toi aussi trainé un rhume longtemps?

Cette petite gene respiratoire m'inquiete un petit peu. Est ce que ce type d'expérience peut avoir des sequelles?

JJ
Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 7511
Inscription : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Message non lu par Thierry *OnlineTri* »

On vante souvent les mérites du sport pour favoriser le système immunitaire cependant après un effort prolongé et intense (par ex. une compet) il semblerait que le système immunitaire est au contraire affaibli dans les jours/heures qui suivent.

Donc si tu n'es pas malade avant la course le risque est grandement accru de l'etre après, si tu es malade avant la course ca risque d'etre pire après comme tu en a fait l'expérience. A mon humble avis, en cas de maladie mieux vaut s'orienter vers des séances plus légères engendrant peu de fatigue pour permettre de se remettre d'applomb au plus vite.

Mes recherches sur le net ont été assez maigres:
Immunité et infections
voir la section "Running, stress and infection"

T.
(ma femme est medecin mais mes propos n'engagent que moi :)).
Dernière modification par Thierry *OnlineTri* le 20 août 2003 21:45, modifié 1 fois.
Ludovic

Message non lu par Ludovic »

Comme tu le dis "il faudra se montrer raisonnable...", mais il est vrai que la passion peut l'emporter sur la raison et nous sommes tous passés par là ! C'est parfois dur de ne pas prendre le départ d'une course-objectif pour laquelle on s'est bien préparé depuis longtemps. Dans ton cas, tu te présente sur un B avec une infection. Un triathlon moyenne distance, çà signifie entre 4 et 5 heures d'effort en moyenne avec toutes les conséquences physiques et physiologiques que cela entraîne (destructions cellulaires et déficience du système immunitaire). Rodolphe rappelle dans l'article du Triathlète Magazine d'août que des études ont démontré que courir un marathon était d'un point de vue lésion cellulaire équivalent à une infection virale ! Alors que dire d'un triathlon moyenne distance ? Il était évident donc que y participer n'allait pas améliorer ton état de santé et même l'aggraver. Tu le dis toi même, tu es resté fatigué pendant plus d'un mois par la suite :cry: . Normal puisque tu te présentais déjà avec des défenses immunitaires assez faibles. As tu analyser pourquoi ? Ne s'agissait il pas d'un état de surentraînement dans le cadre de la préparation du triathlon ?
Tu te poses la question de savoir comment "récupérer complétement de cette expérience ?". Sur le plan médical concernant la gêne respiratoire qui persiste, en as tu parlé à ton médecin ? Sinon pour l'aspect sportif, la réponse est dans ta question: la récupération (vaste sujet qui me passionne). Quand on discute avec des sportifs de haut niveau, on voit qu'ils ont autant l'art de récupérer que de savoir s'entraîner. C'est vrai qu'ils ont les structures et les personnes pour mais la récup ne dois pas être la panacée des pro surtout quand on pratique du tri avec à côté une vie bien remplie (travail, famille ou études). Lis également l'article de Rodolphe sur la récup dans le Triathlète Magazine de mai.
Sinon, il faut parfois savoir faire l'impasse sur certaines courses quand on est fatigué. La saison est longue et il y a toujours d'autres courses pour se rattraper et c'est encore beaucoup plus vrai quand on raisonne en terme de "carrière" ! :wink:

Ludovic
http://www.ludovicpillet.free.fr/
Répondre