Les sports d'endurance peuvent rendre asmatique

Que faire quand ça va pas?
Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 7510
Inscription : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Message non lu par Thierry *OnlineTri* »

Peux tu nous donner les references de l'article ecrit par les pneumologues. Etait ce une etude serieuse, avec support statistique, ou une simple remarque de medecins specialistes?
Le micro article duquel est parti cette discussion est disponible ici:
http://www.onlinetri.com/actus/breve.php?news_id=168

Les synopsys des interventions cités par l'article sont disponibles ici:

https://www.ersnetsecure.org/public/prg ... ation=8860
https://www.ersnetsecure.org/public/prg ... ation=8820
https://www.ersnetsecure.org/public/prg ... tion=10367

Comme indiqué dans le forum ces études ne sont certainement pas les premières sur le sujet.
Je repete d'ailleurs que la ventoline est un traitement curatif, et non preventif!
La prévention de l'asthme d'effort fait partie des indications de la ventoline.
source: http://www.biam2.org/www/Spe1428.html
la prevalence de l'asthme est de 3 à 5% de la population
Justement ces recherches montrent que les athlètes de haut niveau ne sont pas logés à la même enseigne que tout le monde à ce sujet.

T.
manu

Message non lu par manu »

J'ai bien lu les references proposées.
L'etude du dr wuyam, a l'origine du 2° article n'a ete publie par aucune revue scientifique, ainsi que celle du dr Knopfli, a l'origine du 1° article!
"Comme indiqué dans le forum ces études ne sont certainement pas les premières sur le sujet. "
effectivement, on trouve egalement le contraire:

Si tu lis la presse medicale, tu verras cet article disant que le risque d'asthme n'est pas plus important quand on travail dans une atmosphere froide, et notamment : "Skiers did not have a significantly increased risk for asthma, or respiratory symptoms."

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/quer ... t=Abstract

Dans celui ci, tu liras que le risque d'etre asthmatique n'est pas plus important chez les sportifs s'entrainant a l'exterieur, et que la dyspnee n'est pas plus frequente chez les patients asthmatiques, que chez ceux n'etant pas asthmatique

Ces articles sont tires de revues scientifiques medicales, donc soumises a un comite de lecture scientifique ou les etudes et leurs conclusions se doivent d'etre rigoureuses.
Tout ceci pour dire que l'on ne trouve que ce que l'on cherche !
Je suis tres etonne par l'engouement sucite par la ventoline chez les triathletes.
J'ai fait des epreuves de longues distance en vtt, en cyclotourisme, et je n'ai vu PERSONNE utiliser de la ventoline avant le debut de l'epreuve ( a chaque fois plus de 700 coureurs !)
Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 7510
Inscription : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Message non lu par Thierry *OnlineTri* »

Je te laisse gérer avec les organisateurs du congrès pour leur passer le message qu'ils sont pas sérieux ;)

L'article que tu m'indiques est intéressant mais pas forcement contradictoire avec les prècédentes études puisqu'il ne s'intéresse pas au haut-niveau mais aux "skieurs du Dimanche" ("recreationnal skiers").

Puisque tu sembles lecteur de la presse médicale si tu trouves dans une revue des articles sur les triathlètes (haut niveau ou pas) je suis preneur.

T.
manu

Message non lu par manu »

Faire une etude est facile.
En tirer des conclusions interessantes en est une autre ( tu peux faire des etudes sur la course de triathlon de ton quartier, sans que les conclusions que tu en tires soient extrapolables au reste de la population ( generale, de sportifs, ou de triathletes!). c'est l'interet des etudes scientifiques, avec etudes de cohortes, en doubles aveugles, ... Cela permet de verifier le bien fondé d'idees lancées par d'autres.
Pour l'instant, il n'y a aucun justificatif medical serieux a cette suritilisation de la ventoline dans les courses de triathlon.

"L'article que tu m'indiques est intéressant mais pas forcement contradictoire avec les prècédentes études puisqu'il ne s'intéresse pas au haut-niveau mais aux "skieurs du Dimanche" ("recreationnal skiers").

Faut il en deduire que le metabolisme d'un triathlete est specifique pour qu'il declenche plus d'asthme a l'effort, alors que la plus grande partie des triathletes ne fait pas partie du haut niveau ??
:wink:
Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 7510
Inscription : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Message non lu par Thierry *OnlineTri* »

Il me semble qu'au niveau amateur les triathlètes ont un volume d'entrainement relativement conséquent par rapport aux autres sportifs. Si tu cours 3 fois par semaines tu as l'impression d'être un coureur assidu alors qu'avec 3 entrainements par semaine en tri t'as l'impression d'être au repos... Ca se nivelle pour le haut niveau.

Aussi les skieurs ne vont pas à la piscine or le chlore était l'une des explications données pour l'asthme... Il faudrait donc voir des études faites avec des nageurs.

T.
manu

Message non lu par manu »

Je te laisse a tes reflexions...
Gardons en memoire que les competitions doivent rester equitables pour tous
Répondre