LE SYNDROME ROTULIEN (FÉMORO PATELLAIRE) sans cause chez jeune?

Que faire quand ça va pas?
USAT
Messages : 2979
Inscription : 11 nov. 2014 18:21

Re: LE SYNDROME ROTULIEN (FÉMORO PATELLAIRE) sans cause chez jeune?

Message non lu par USAT »

100km a écrit :
Magali3821 a écrit :
100km a écrit :J'ai eu ce problème aussi. Résultat après quelques années d'errance thérapeutique : Spondylarthrite ankylosante.

Aller, bon courage, c'est que le début. Mais les bons docteurs qui trainent ici tâcheront de te rassurer !
Merci pour ton message, je suis navrée pour ton diagnostic mais il est qd même extrêmement rare que les premiers symptômes de la SPA soient localisés sur les articulations des membres inf.
Ben si justement, le tout 1er des symptômes est même les enthèses au niveau des tâlons et derrière le talon. En plus il existe plein de variantes de SPA. Je pense que j'ai une forme "périphérique", ma colonne est de loin la moins touchée de mes articulations.
ça se traduit comment dans ton quotidien et entraînements?
100km
Messages : 3148
Inscription : 29 sept. 2010 13:39

Re: LE SYNDROME ROTULIEN (FÉMORO PATELLAIRE) sans cause chez jeune?

Message non lu par 100km »

USAT a écrit :ça se traduit comment dans ton quotidien et entraînements?
Ben c'est tout simplement ingérable, je suis un malade chronique. Je fonctionne donc à l'opportunité : rien pendant 1 mois puis paf une semaine de 15h puis re-riens pendant 1 mois.

Déjà je suis sous biothérapie, en piqure, ce qui change beaucoup la donne car la maladie est très atténuée. C'est moins complexe à gérer que les anti-inflammatoires (que je prenais non-stop avec gros effets secondaires et dépendance accrue), les antalgiques (6 dolipranes/jour) et autres corticoïdes mais le recul sur ces traitements est loin connu et maîtrisé. Ce n'est pas du petit lait, cela tronque le système immunitaire, je vis comme un malade du sida, je dois être hyper vigilant aux moindres infections : coupures, éviter le soleil, la clim, les gens malades, surveiller le moindre bouton, etc... Mon rhumato me le dit bien : vous ne mourrez pas de votre maladie, mais je ne peux pas en dire autant de votre traitement... Et ce type de traitement est aussi très limité en efficacité dans le temps. Un jour ou l'autre, il ne fait plus effet et là t'as plus que tes yeux pour pleurer. Au pire moment de ma maladie, je mettais 5min..................... au 50m, en marchant tant bien que mal...

Mon plus grand confort est maintenant de pouvoir dormir sans me tordre de douleurs toute la nuit. Dans cette maladie c'est comme si vous aviez des courbatures tout le temps. Et à force, ca use, aucune position n'est tenable.... La simple pression des chaussures sur les pieds et boom : tendinite sur le dessus du pied.
L'intensité de la maladie s'est réduit avec ce traitement mais une dépression est arrivée à la place - effet secondaire ? L'envie d'aller s'entraîner et faire du tri s'étiole.

L'entraînement n'est pas problématique en soi, c'est une maladie paradoxale, invisible, qui empêche de marcher mais pas de courir ! Quoique en cas de forte poussée :oops:
C'est l'après-entraînement LE soucis. Les séances passent plus ou moins bien, de manière très aléatoire, sans raison apparente.

Tous les sports, lorsqu'ils sont pratiqués à allure faible et espacé dans le temps (pour ne pas trop solliciter les tendons des articulations et des muscles - sièges de la maladie) passent relativement bien. Enfin les sports en ligne, je ne me tente pas aux tennis, baskets, sports de combat... Je dois donc ralentir et dans ce cas je peux allonger : je suis donc passé à des 5kms nat sans rythme, +100km vélo à 25km/h et sortie CAP en dessous de 8km/h. Mais je ne coure quasiment plus en dehors des courses. Trop de conséquences.

Je réserve la vitesse pour la course où l'après me génère systématiquement du liquide de synovie dans les genoux, des douleurs dorsaux-lombaires, des sciatiques-cruralgies, etc... Et en fonction de la durée de la course, c'est plus ou moins marqué et handicapant (pas de possibilité de plier le genou, prise d'anti-inflammatoire et reprise du sport pas préconisée). Avant je faisais une course par semaine, maintenant il me faut un peu de temps pour m'en remettre.

J'ai dû revendre mon CLM car je mettais au moins 2 minutes à me déplier en en descendant, ce qui était devenu très problématique lorsqu'il faut courir derrière ! Et puis je ne tenais plus la position. Alors je suis passé à une géométrie synapse avec un max de hauteur de douille sous la potence (21cm je crois :oops:), comme un vieux, on se fout de moi mais c'est mon seul moyen d'action pour atténuer les douleurs. M'esthète du triathlète en a pris un coup. Je cours en hoka que mes genoux adorent (mes chevilles moins) mais elles ne suffisent pas :? Y'a finalement que la nat que je pratique sans matos trop spécifique.

Les uvéites sont pénibles car il est difficile de s'en sortir (en moyenne 6 mois) avec un traitement à base de crème à appliquer sur l'œil - pas hyper agréable !!! Je vous passe les problèmes intestinaux et gastriques (Crohn est une maladie cousine).

Mais comme il faut bouger pour éviter l'ankylose je me force, je laisserai pas la maladie gagner, sinon ce seront des séances de kiné alors tant qu'à faire autant faire du sport plaisir ! Faites de la douleur une amie et vous ne serez plus jamais seul ;) Je vous regarde vous battre pour gagner 1min sur un tri et forcément ca fait sourire quand on est "handicapé" (statut officiel que je porte au boulot soit dis en passant. Mais je ne le dis pas trop, car il est difficile de dire derrière cela qu'on fait du triathlon)...... mais merde, qu'est-ce-que j'aimerai être à votre place, ce que je fais à ma façon :wink:
Faîtes de la douleur une amie et vous ne serez plus jamais seul
raoul
Messages : 2309
Inscription : 20 avr. 2004 22:11

Re: LE SYNDROME ROTULIEN (FÉMORO PATELLAIRE) sans cause chez jeune?

Message non lu par raoul »

Courage.

Cependant la jeune ne souffre pas de ça, mais le médecin ou plutôt les médecins ont diagnostiqué un syndrome rotulien.

Par contre, je réitère le besoin de musculation en vélo ischios-quadriceps et streching pour éliminer la cause du problème. De plus, il y a des problèmes de croissance et il me semble de jambe légèrement en x (ce qui devrait se corriger tout seul en grandissant) dont je ne suis pas spécialiste. Mais pas d'inquiétudes, la vie de notre jeune n'est pas en jeu et le plus important est sa santé, car à 12 ans il faut relativiser l'importance du sport par rapport aux études.
USAT
Messages : 2979
Inscription : 11 nov. 2014 18:21

Re: LE SYNDROME ROTULIEN (FÉMORO PATELLAIRE) sans cause chez jeune?

Message non lu par USAT »

Purée quel témoignage, quelle force. je me reconnais dans tes propos, pas dans tous car chaque maladie est différente et la tienne est rude :

"C'est l'après-entraînement LE soucis" idem.
"malade chronique"
"Je fonctionne donc à l'opportunité" idem, mais plus au jour le jour, sachant que tu le payes les jours suivants.
"cela tronque le système immunitaire" idem et c'est pour beaucoup de malades et la conséquence des traitements.
"dépression est arrivée à la place - effet secondaire" c'est une conséquence logique si je peux dire ça, un mélange du fait de ne plus avoir une vie normale combiné aux traitements.

"Je vous regarde vous battre pour gagner 1min sur un tri et forcément ça fait sourire quand on est "handicapé" c'est vrai mais quand tu es pas malade on est tous un peu près pareil a se demander comment gagner du temps, on accorde de l'importance a des choses qui paraissent bien futile une fois qu'on peut plus s’entraîner dignement.
Continuer dans ces conditions c'est une grande force, ça force le respect, et continuer permet de rester en vie, de se sentir vivant même.

Pour ton job je vois bien, et même dans l'entourage, ils se disent : oh ben ça doit être si dur que ça. ils imaginent pas ( a juste titre ) la difficulté que cela représente de faire un entrainement ou de tenir son taff de manière correcte;

Merci pour ton témoignage, ça fait du bien de s'exprimer car on en a pas toujours la possibilité.
Avatar de l’utilisateur
Magali3821
Messages : 91
Inscription : 04 mai 2015 17:42

Re: LE SYNDROME ROTULIEN (FÉMORO PATELLAIRE) sans cause chez jeune?

Message non lu par Magali3821 »

Bonjour!

Notre fameux rdv kiné est enfin arrivé et .... Il m'a conseillé de changer de médecin ET de radiologue... En la regardant a peine et en lui touchant seulement le bout des doigts... Il a dit qu'il n'y avait pas besoin de kiné mais de débloquer le poids qu'elle avait dans le ventre qui faisait qu'elle rentrait les épaules, sortait le ventre (essayez la position) ca fait fléchir les cuisses et plier les genoux = quadri en perpétuel contraction, ca tire sur le tendon rotulien et ca lui décolle le cartilage de croissance (on sent bien les boules sur les genoux).... Selon lui le pbm est.... psy :lol:

Sorties de la 2 options : trouver un autre kiné ou tirer au clair cette histoire de syndrome rotulien...

"Par chance" ayant l'épaule en vrac je vois mon kiné à moi qui me conseille de l'emmener voir un pote à lui : chir ortho spécialiste du genou renommé a des KM à la ronde... Il m'obtient un RDV pour le lendemain entre deux patients... Je me pointe avec ma fille sans lui expliquer le coup du kiné... Il regarde les radios, regarde ma fille, m'explique comme le kiné puis lit le CR radio ... il me dit c'est une honte de lire ca.... Le radiologue parle de genoux en varus alors que les genoux sont en valgus, il parle de subluxation des rotules alors qu'il n'en existe pas... Exactement ce que m'avait dis le kine....

Le chir me dit que ses genoux sont parfaitement saints qu'elle peut courir faire de la brasse plier le genou tant qu'elle veut qu'il n'y a pas besoin de kiné, la seule chose à faire c'est d'adapter le volume à son âge et de s'arrêter qd on a mal (s'écouter) ce qui va a l'encontre de ce qu'on lui dit (à la natation en tout cas, car au tri l'entraineur n'a pas ce discours....)

Je pense donc la ramener chez ce fameux kiné, qui lui a proposé de la revoir dans 10 jours après qu'elle ai trouvé qqun avec qui parler pour essayer d'évacuer son "pbm" il a une prise en charge basée sur l’acuponcture, la médecine chinoise, les énergies, le magnétisme (travail avec des aimants)...
Ma fille peut avoir des choses lourdes à porter, je ne m'étale pas mais il y a de quoi..... Bref nous voilà parties sur une autre piste un peu différente de ce dont j'ai l'habitude mais pourquoi pas... Je redonnerai des nouvelles probablement autour des champ de France d'Aquathlon!
raoul
Messages : 2309
Inscription : 20 avr. 2004 22:11

Re: LE SYNDROME ROTULIEN (FÉMORO PATELLAIRE) sans cause chez jeune?

Message non lu par raoul »

Magali3821 a écrit :Bonjour!

Notre fameux rdv kiné est enfin arrivé et .... Il m'a conseillé de changer de médecin ET de radiologue... En la regardant a peine et en lui touchant seulement le bout des doigts... Il a dit qu'il n'y avait pas besoin de kiné mais de débloquer le poids qu'elle avait dans le ventre qui faisait qu'elle rentrait les épaules, sortait le ventre (essayez la position) ca fait fléchir les cuisses et plier les genoux = quadri en perpétuel contraction, ca tire sur le tendon rotulien et ca lui décolle le cartilage de croissance (on sent bien les boules sur les genoux).... Selon lui le pbm est.... psy :lol:

Sorties de la 2 options : trouver un autre kiné ou tirer au clair cette histoire de syndrome rotulien...

"Par chance" ayant l'épaule en vrac je vois mon kiné à moi qui me conseille de l'emmener voir un pote à lui : chir ortho spécialiste du genou renommé a des KM à la ronde... Il m'obtient un RDV pour le lendemain entre deux patients... Je me pointe avec ma fille sans lui expliquer le coup du kiné... Il regarde les radios, regarde ma fille, m'explique comme le kiné puis lit le CR radio ... il me dit c'est une honte de lire ca.... Le radiologue parle de genoux en varus alors que les genoux sont en valgus, il parle de subluxation des rotules alors qu'il n'en existe pas... Exactement ce que m'avait dis le kine....

Le chir me dit que ses genoux sont parfaitement saints qu'elle peut courir faire de la brasse plier le genou tant qu'elle veut qu'il n'y a pas besoin de kiné, la seule chose à faire c'est d'adapter le volume à son âge et de s'arrêter qd on a mal (s'écouter) ce qui va a l'encontre de ce qu'on lui dit (à la natation en tout cas, car au tri l'entraineur n'a pas ce discours....)

Je pense donc la ramener chez ce fameux kiné, qui lui a proposé de la revoir dans 10 jours après qu'elle ai trouvé qqun avec qui parler pour essayer d'évacuer son "pbm" il a une prise en charge basée sur l’acuponcture, la médecine chinoise, les énergies, le magnétisme (travail avec des aimants)...
Ma fille peut avoir des choses lourdes à porter, je ne m'étale pas mais il y a de quoi..... Bref nous voilà parties sur une autre piste un peu différente de ce dont j'ai l'habitude mais pourquoi pas... Je redonnerai des nouvelles probablement autour des champ de France d'Aquathlon!
Je t'avais dit pour le genou en x... mais je crois que ça se corrige avec l'âge.

Il y a du bon et du moins bon dans ce que tu dis. Le mieux est de prendre le meilleur de chaque médecin ou kiné.

Par exemple le fait de s'entraîner sur un exercice qui enflamme est stupide. La douleur est un message que qqch ne va pas... Donc pas de brasse... car le syndrome rotulien reste très probable même si le radiologue confond valgus et varus...

En principe c'est le ventre et le dos qui ont mal quand qqch cloche... enfin chez 90 % des gens. Donc ce n'est pas un problème psychologique qui va modifier l'angle du genou, la taille des muscles etc...

Méfie-toi des personnes qui font des "étiquetages". C'est à la limite de la suggestion. Si c'est positif tant mieux, mais ce qu'il dit est limite... Certains cherchent des proies pour leur besoin de toute puissance...

Bref. Le bon sens est recommandé...

En principe quand on pense à quelque chose de probable c'est juste. Ça se vérifie statistiquement du reste. Une tendinite est probable vu que 50 % des médecins au moins en parlent, qu'elle fait du triathlon et qu'entre les trois tendinite de base du genou (dont la rotulienne)... Je crois que presque tous en ont eu une une fois... Et ça guérit mais ça prend du temps.

Par contre le truc du ventre est hautement improbable... Et on sent le recrutement pour le côté "energie".
Avatar de l’utilisateur
Magali3821
Messages : 91
Inscription : 04 mai 2015 17:42

Re: LE SYNDROME ROTULIEN (FÉMORO PATELLAIRE) sans cause chez jeune?

Message non lu par Magali3821 »

Bonjour,

Alors pour te rassurer, ce kiné est un membre de mon club de tri, qui soigne avec sucés une grande partie des presque 300 membres qu'il comporte et ce depuis dés années ;)
Je n'aurais pas eu tant d'éloges à son sujet je n'aurais jamais attendu plus d'un mois le premier RDV et j'aurai fuit à la première consultation, je comprends que de l'extérieur tu me mettes en garde mais il n'y a absolument rien à craindre!

Le syndrome rotulien est éliminé complétement!

Déjà cela ne correspondait pas à sa musculature et a sa pratique sportive (ce que m'a dit le premier médecin qui a parlé de syndrome rotulien en lisant le CR de radio)
Et ensuite et surtout, cela m'a été clairement expliqué par le chirurgien du genou qui l'a vue : radio en défaveur du syndrome rotulien + examen clinique confirme que ce n'est pas le cas.
Et c'est justement ce que m'avait dit le kiné juste avant de voir le chir (j'ai qd même pas mal confiance en le kiné qui te dis quoi avant de regarder le CR de radio, qui le lit qui dis que c'est n'importe quoi... Surtout qd ses dires sont confirmés au mot près par le chir du genou juste après!

Pour le ventre et le dos je suis ok avec toi mais une mauvaise posture peut signifier bien des choses... Prends la posture dont je parlais et tu vas immédiatement constater la contrainte sur le genou! Sa posture est liée celui lui a un manque de confiance en elle et à une trop grande introversion...

Ce n'est pas le diagnostique du tendon qui souffre qui est remis en cause, c'est la raison pour laquelle il souffre! Si on ne corrige pas le pbm à la base il reviendra sans cesse!

Elle a donc suivi les conseils de ce kiné :
- trouver un adulte référent pour parler librement de tout... Elle a choisit l'aide entraineur de natation qui la reçoit environ 2x30 min par semaine. Ils parlent des soucis avec les autres nageuses, de ses objectifs, du collège et peut être aussi de la maison mais je ne veux pas savoir pour que cela reste un endroit ou elle puisse parler librement!
- elle a revu le kiné il y 1 semaine, c'est elle qui devait le rappeler. Il lui a fait qq manip ostéo puis lui a collé des patchs (active patch 4U) ils ont aussi pas mal parlé .... Elle les garde jusqu'à aujourd’hui, les retire pendant 4 jours et retourne le voir...

Pour le bilan après 20 jours...
Elle se plaint toujours (dans une moindre mesure) du genou en brasse (qu'elle remplace par du dos à l'entrainement) sauf la semaine dernières : préparation de ses finales avec un 100 brasse et un 200 4N entre autre...
Elle court et fait du vélo sans douleur sauf exceptionnellement une petite gène qui se dissipe assez rapidement (elle a repris la CAP seulement depuis 7 jours)
Sa posture est "légèrement modifiée" (je joindrais une photo des 2 extrêmes) ce qui lui permet de dégager de la place dans sa cage thoracique et en abaissant son diaphragme elle augmente vraiment sa capacité pulmonaire elle a amélioré ses temps à l'entrainement, sans départ plongé, sans combi elle réalise les temps qu'elle fait en compétition alors qu'elle stagnait depuis 4 mois...

Pour le moment la prise en charge est bénéfique!!!

A suivre!
Avatar de l’utilisateur
Magali3821
Messages : 91
Inscription : 04 mai 2015 17:42

Re: LE SYNDROME ROTULIEN (FÉMORO PATELLAIRE) sans cause chez jeune?

Message non lu par Magali3821 »

Re....

Toujours ce pbm de genou... Toujours impossible de nager la brasse (pas grave pour le tri) mais problématique pour la natation....
Toujours pas de pbm en course à pied ...

Pas de piste...

Par contre une foulée très moche elle a les jambes qui partent dans tous les sens.. CF photos mais podologue dit : pas besoin de semelles....

En dehors du fait que ce soit moche, ca ne l'empêche pas de courir vite et longtemps.. Mais est ce qu'à force ca ne lui blesse pas le genou?
Avatar de l’utilisateur
Magali3821
Messages : 91
Inscription : 04 mai 2015 17:42

Re: LE SYNDROME ROTULIEN (FÉMORO PATELLAIRE) sans cause chez jeune?

Message non lu par Magali3821 »

C'est une photo parmi tant d'autres... On ne s'en rends pas compte qd elle court mais sur les photos des manifestations c'est vraiment flagrant!

Image
bebenageur
Messages : 260
Inscription : 12 oct. 2014 21:17

Re: LE SYNDROME ROTULIEN (FÉMORO PATELLAIRE) sans cause chez jeune?

Message non lu par bebenageur »

Magali3821 a écrit :C'est une photo parmi tant d'autres... On ne s'en rends pas compte qd elle court mais sur les photos des manifestations c'est vraiment flagrant!

Image
bonjour Magali

il semble effectivement, d après les photos que tu postes , que ta fille ai
un problème d 'axe des membres inférieures et très probablement de posture générale , ce que le kine que tu as vu a confirme :?

la posture peut être le reflet de nos états d'âme .. donc il faut travailler la dessus bien sur !
le travail de rééquilibrage des chaines musculaires est bien sur nécessaire mais pas que .

après il faut accepter la posture et le corps que l 'on a , sans toujours faire reference aux standards ( alignement parfait des articulations dans les 3 plans de l 'espace )
on voit de nombreux athlètes ,avec des physiques atypiques, performer a haut niveau ..

Comme tu l 'as préciser ta fille a 12 ans , elle est donc probablement très laxe au niveau articulaire , ce qui peut expliquer aussi ses douleurs a la brasse .
Patience donc , et puis si elle n' intégre pas le pole espoir , ce n 'est pas une catastrophe ... on peut réaliser une très belle carrière sportive sans passer par ces structures très exigeantes physiquement et mentalement .

tiens nous au courant de la suite :)
Avatar de l’utilisateur
Magali3821
Messages : 91
Inscription : 04 mai 2015 17:42

Re: LE SYNDROME ROTULIEN (FÉMORO PATELLAIRE) sans cause chez jeune?

Message non lu par Magali3821 »

Merci pour ton message!
Depuis qu'elle voit le kiné (un peu décalé dont je parlais au dessus) elle s'est nettement redressée, n'a plus mal à l'épaule et je pense qu'elle respire mieux!
Il se trouve qu'hier une amie ancienne perchiste a regardé une vidéo de la petite qui court, elle m'a expliqué qu'elle s'affaissait énormément... Elle m'a conseillé qq exercices notamment petites haies à franchir régulièrement... Je vais voir ce que je peux faire, ou soumettre à son entraineur plus simplement!
Si vous voulez juger de sa posture en CAP voici qq liens :

https://www.youtube.com/watch?v=j86ckg8CXao
A 2min50 elle descend de son vélo et jusqu'à 3min30 on la voit courir de plusieurs points de vue?

https://youtu.be/kBaiVREO0zk
Ici à partir de 2min40

https://www.youtube.com/watch?v=jCr7ozVtA24&t=170s
ici à partir de 4min55

Et ici c'est un aquathlon on la voit encore plus longtemps... à partir de 10min50
https://www.youtube.com/watch?v=QtCI7a_D5Yc
Répondre