COVID-19, de l'espoir?

Que faire quand ça va pas?
Silver0l
Messages : 7507
Inscription : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Silver0l »

Z_orglub a écrit : 23 oct. 2020 15:59
Fab74ch a écrit : 23 oct. 2020 15:51
Z_orglub a écrit : 23 oct. 2020 15:18

Si le couvre-feu casse cette dynamique, comment tu vois la suite ? couvre feu jusqu'au vaccin ? Qu'est ce que tu appelles "mal barrés" ?
Comme l’objectif des mesures est de casser la dynamique, si ça ne fonctionne pas, on est en droit de penser qu’il y aura des mesures plus strictes non? Qu’est-ce qui est plus strict qu’un couvre feu? Un confinement? Donc nous sommes mal barrés...
Ma première question est, quelle sera la suite si le couvre feu casse la dynamique. Le virus sera toujours là, est-ce qu'on envisage des alternances de couvre feu, ou un couvre feu perpétuel ? en l'absence de vaccin, est-ce qu'on fera un jour marche arrière ou ce sera le nouveau normal ?

Si le couvre feu ne marche pas, rien nous oblige à nous confiner. C'est juste un choix parmi d'autres. Peut-être que le gouvernement finira par infléchir sa ligne. De manière générale, à partir de quel nombre de mort on considère qu'on est mal barré ? j'ai du mal à imaginer le scénario catastrophe qui se produirait sans confinement.
Il y a des scénarios qui annoncent une succession de vagues, avec des optimistes qui pensent que les vagues iront en décroissant, et des pessimistes qui pensent que les vagues resteront constantes (surtout si l'immunité disparaît au bout de quelques mois) jusqu'au jour où on trouvera un vaccin.
Augmentus, le roman des cyclistes qui aiment l'IA
Apprenez à nager avec Le journal d'un nageur de l'ère post-Trump
Z_orglub
Messages : 892
Inscription : 16 juin 2015 22:52

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Z_orglub »

Silver0l a écrit : 23 oct. 2020 16:19 mais on n'est pas dans une société ou à une époque qui admet de juste laisser mourir les gens.
C'est pas ce qu'on fait avec la pollution de l'air, les épidémies de grippe, le tabagisme, la circulation routière etc... ?
FAYARD
Messages : 25025
Inscription : 18 juin 2007 08:53

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par FAYARD »

Silver0l a écrit : 23 oct. 2020 16:26
Z_orglub a écrit : 23 oct. 2020 15:59
Fab74ch a écrit : 23 oct. 2020 15:51

Comme l’objectif des mesures est de casser la dynamique, si ça ne fonctionne pas, on est en droit de penser qu’il y aura des mesures plus strictes non? Qu’est-ce qui est plus strict qu’un couvre feu? Un confinement? Donc nous sommes mal barrés...
Ma première question est, quelle sera la suite si le couvre feu casse la dynamique. Le virus sera toujours là, est-ce qu'on envisage des alternances de couvre feu, ou un couvre feu perpétuel ? en l'absence de vaccin, est-ce qu'on fera un jour marche arrière ou ce sera le nouveau normal ?

Si le couvre feu ne marche pas, rien nous oblige à nous confiner. C'est juste un choix parmi d'autres. Peut-être que le gouvernement finira par infléchir sa ligne. De manière générale, à partir de quel nombre de mort on considère qu'on est mal barré ? j'ai du mal à imaginer le scénario catastrophe qui se produirait sans confinement.
Il y a des scénarios qui annoncent une succession de vagues, avec des optimistes qui pensent que les vagues iront en décroissant, et des pessimistes qui pensent que les vagues resteront constantes (surtout si l'immunité disparaît au bout de quelques mois) jusqu'au jour où on trouvera un vaccin.
Le vaccin je n’y crois pas ou alors avec une efficacité très limitée. Par contre on n’a plus de nouvelles sur l’origine de ce virus, je trouve qu’on a vite avalé la soupe servit par les chinois avec cette histoire de pangolin/chauve souris.
Le Sphinx n’est plus :character-afro: RIP
Silver0l
Messages : 7507
Inscription : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Silver0l »

Z_orglub a écrit : 23 oct. 2020 16:27
Silver0l a écrit : 23 oct. 2020 16:19 mais on n'est pas dans une société ou à une époque qui admet de juste laisser mourir les gens.
C'est pas ce qu'on fait avec la pollution de l'air, les épidémies de grippe, le tabagisme, la circulation routière etc... ?
C'est une question d'habitude. Évidemment que si aujourd'hui un industriel annonçait j'ai trouvé un super-produit, vachement agréable, pas trop cher, qui va vous détendre, vous faire maigrir et vous donner l'air cool, mais on va juste tuer 70 000 personnes par an pour ça, personne n'autoriserait la mise sur le marché. Mais le tabac est devenu une habitude, une addiction, et ça prend du temps pour s'en défaire, malgré toutes les campagnes contre le tabagisme, l'éducation des enfants, l'interdiction de la pub, les messages apocalyptiques obligatoires sur les paquets etc... et puis le tabac, c'est aussi une question de choix personnel. J'ai plein de gens, même des médecins, qui me disent, ouais, je fume, je sais que c'est risqué, que ça va raccourcir ma vie, mais c'est mon choix. Personne ne dit ça du COVID.
Augmentus, le roman des cyclistes qui aiment l'IA
Apprenez à nager avec Le journal d'un nageur de l'ère post-Trump
Silver0l
Messages : 7507
Inscription : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Silver0l »

FAYARD a écrit : 23 oct. 2020 17:29
Silver0l a écrit : 23 oct. 2020 16:26
Z_orglub a écrit : 23 oct. 2020 15:59

Ma première question est, quelle sera la suite si le couvre feu casse la dynamique. Le virus sera toujours là, est-ce qu'on envisage des alternances de couvre feu, ou un couvre feu perpétuel ? en l'absence de vaccin, est-ce qu'on fera un jour marche arrière ou ce sera le nouveau normal ?

Si le couvre feu ne marche pas, rien nous oblige à nous confiner. C'est juste un choix parmi d'autres. Peut-être que le gouvernement finira par infléchir sa ligne. De manière générale, à partir de quel nombre de mort on considère qu'on est mal barré ? j'ai du mal à imaginer le scénario catastrophe qui se produirait sans confinement.
Il y a des scénarios qui annoncent une succession de vagues, avec des optimistes qui pensent que les vagues iront en décroissant, et des pessimistes qui pensent que les vagues resteront constantes (surtout si l'immunité disparaît au bout de quelques mois) jusqu'au jour où on trouvera un vaccin.
Le vaccin je n’y crois pas ou alors avec une efficacité très limitée. Par contre on n’a plus de nouvelles sur l’origine de ce virus, je trouve qu’on a vite avalé la soupe servit par les chinois avec cette histoire de pangolin/chauve souris.
Mais oui, on le sait FAYARD, en vérité c'est Bil Gates qui avec l'appui de l'OMS a financé un labo secret à Wuhan pour répandre un virus à partir du gêne manipulé du SIDA (lui-même inventé par la CIA), que seul son vaccin aux nano-particules pourra soigner, comme ça il pourra tous nous tracer grâce à la 5G...
Augmentus, le roman des cyclistes qui aiment l'IA
Apprenez à nager avec Le journal d'un nageur de l'ère post-Trump
Fab74ch
Messages : 3301
Inscription : 21 août 2013 21:20

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Fab74ch »

Z_orglub a écrit : 23 oct. 2020 15:59
Fab74ch a écrit : 23 oct. 2020 15:51
Z_orglub a écrit : 23 oct. 2020 15:18

Si le couvre-feu casse cette dynamique, comment tu vois la suite ? couvre feu jusqu'au vaccin ? Qu'est ce que tu appelles "mal barrés" ?
Comme l’objectif des mesures est de casser la dynamique, si ça ne fonctionne pas, on est en droit de penser qu’il y aura des mesures plus strictes non? Qu’est-ce qui est plus strict qu’un couvre feu? Un confinement? Donc nous sommes mal barrés...
Ma première question est, quelle sera la suite si le couvre feu casse la dynamique. Le virus sera toujours là, est-ce qu'on envisage des alternances de couvre feu, ou un couvre feu perpétuel ? en l'absence de vaccin, est-ce qu'on fera un jour marche arrière ou ce sera le nouveau normal ?

Si le couvre feu ne marche pas, rien nous oblige à nous confiner. C'est juste un choix parmi d'autres. Peut-être que le gouvernement finira par infléchir sa ligne. De manière générale, à partir de quel nombre de mort on considère qu'on est mal barré ? j'ai du mal à imaginer le scénario catastrophe qui se produirait sans confinement.
« Le couvre peu ne marche pas », cela signifie que les hôpitaux sont saturés, lits et réa. Il n’y a pas vraiment d’autre solution qu’un confinement qui est la mesure ultime pour réduire la propagation du virus.

Ce que certains oublient parfois, (et c’est ton cas lorsque tu calcules le risque de laisser se propager le virus en nombre en prenant uniquement le taux de mortalité * le nombre de personnes infectées soit 60% de la population), ce sont les dommages collatéraux que Silver a en partie évoqué.
Si on laisse le virus se propager, i.e vivre comme habituellement, le château de cartes s’effondre.
Les rassuristes rappellent à qui veut l’entendre que les services de réa sont déjà saturés en temps normal. Je ne vois pas en quoi c’est rassurant. Il n’y a précisément aucune pour que les personnes habituellement en réa cessent d’avoir besoin de la réa. Sauf que là les services seront saturés avec les malades du Covid, et donc le jeune accidenté de la route, le cycliste renversée n’auront pas accès à ces soins, et seront des morts indirects. Le personnel de santé sera débordé, déprimera, tombera malade, démissionnera, amplifiant encore le phénomène.

Le gouvernement repousse au max la carte confinement car cela ne réjouit personne. Le seul indicateur qui le forcera à abattre cette carte, c’est bien la saturation des hôpitaux, et je trouve ça plutôt pertinent comme critère.
Fab74ch
Messages : 3301
Inscription : 21 août 2013 21:20

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Fab74ch »

Silver0l a écrit : 23 oct. 2020 17:38
Z_orglub a écrit : 23 oct. 2020 16:27
Silver0l a écrit : 23 oct. 2020 16:19 mais on n'est pas dans une société ou à une époque qui admet de juste laisser mourir les gens.
C'est pas ce qu'on fait avec la pollution de l'air, les épidémies de grippe, le tabagisme, la circulation routière etc... ?
C'est une question d'habitude. Évidemment que si aujourd'hui un industriel annonçait j'ai trouvé un super-produit, vachement agréable, pas trop cher, qui va vous détendre, vous faire maigrir et vous donner l'air cool, mais on va juste tuer 70 000 personnes par an pour ça, personne n'autoriserait la mise sur le marché. Mais le tabac est devenu une habitude, une addiction, et ça prend du temps pour s'en défaire, malgré toutes les campagnes contre le tabagisme, l'éducation des enfants, l'interdiction de la pub, les messages apocalyptiques obligatoires sur les paquets etc... et puis le tabac, c'est aussi une question de choix personnel. J'ai plein de gens, même des médecins, qui me disent, ouais, je fume, je sais que c'est risqué, que ça va raccourcir ma vie, mais c'est mon choix. Personne ne dit ça du COVID.
Z_orglub, tu considères que l’on ne fait rien pour les points que tu as énumérés?
FAYARD
Messages : 25025
Inscription : 18 juin 2007 08:53

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par FAYARD »

Silver0l a écrit : 23 oct. 2020 17:40
FAYARD a écrit : 23 oct. 2020 17:29
Silver0l a écrit : 23 oct. 2020 16:26

Il y a des scénarios qui annoncent une succession de vagues, avec des optimistes qui pensent que les vagues iront en décroissant, et des pessimistes qui pensent que les vagues resteront constantes (surtout si l'immunité disparaît au bout de quelques mois) jusqu'au jour où on trouvera un vaccin.
Le vaccin je n’y crois pas ou alors avec une efficacité très limitée. Par contre on n’a plus de nouvelles sur l’origine de ce virus, je trouve qu’on a vite avalé la soupe servit par les chinois avec cette histoire de pangolin/chauve souris.
Mais oui, on le sait FAYARD, en vérité c'est Bil Gates qui avec l'appui de l'OMS a financé un labo secret à Wuhan pour répandre un virus à partir du gêne manipulé du SIDA (lui-même inventé par la CIA), que seul son vaccin aux nano-particules pourra soigner, comme ça il pourra tous nous tracer grâce à la 5G...
Ne soit pas condescendant, ça sert à rien. Je n’ai jamais parlé de complot, juste que les Chinois ne sont pas vraiment transparent puisqu’ils nous ont foutu dehors juste après la construction du labo P4 alors que ce n’était pas ce qui était prévu. Les règles de sécurité si strictes ont elles étaient respectées ? On est en droit de se poser la question, non ?
Le Sphinx n’est plus :character-afro: RIP
claude
Messages : 4348
Inscription : 02 juil. 2005 19:55
Localisation : Sud Ouest

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par claude »

Silver0l a écrit : 23 oct. 2020 17:40
FAYARD a écrit : 23 oct. 2020 17:29
Silver0l a écrit : 23 oct. 2020 16:26

Il y a des scénarios qui annoncent une succession de vagues, avec des optimistes qui pensent que les vagues iront en décroissant, et des pessimistes qui pensent que les vagues resteront constantes (surtout si l'immunité disparaît au bout de quelques mois) jusqu'au jour où on trouvera un vaccin.
Le vaccin je n’y crois pas ou alors avec une efficacité très limitée. Par contre on n’a plus de nouvelles sur l’origine de ce virus, je trouve qu’on a vite avalé la soupe servit par les chinois avec cette histoire de pangolin/chauve souris.
Mais oui, on le sait FAYARD, en vérité c'est Bil Gates qui avec l'appui de l'OMS a financé un labo secret à Wuhan pour répandre un virus à partir du gêne manipulé du SIDA (lui-même inventé par la CIA), que seul son vaccin aux nano-particules pourra soigner, comme ça il pourra tous nous tracer grâce à la 5G...
La grande forme, on dirait :roll:
Claude
Z_orglub
Messages : 892
Inscription : 16 juin 2015 22:52

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Z_orglub »

Fab74ch a écrit : 23 oct. 2020 17:46
Silver0l a écrit : 23 oct. 2020 17:38
Z_orglub a écrit : 23 oct. 2020 16:27

C'est pas ce qu'on fait avec la pollution de l'air, les épidémies de grippe, le tabagisme, la circulation routière etc... ?
C'est une question d'habitude. Évidemment que si aujourd'hui un industriel annonçait j'ai trouvé un super-produit, vachement agréable, pas trop cher, qui va vous détendre, vous faire maigrir et vous donner l'air cool, mais on va juste tuer 70 000 personnes par an pour ça, personne n'autoriserait la mise sur le marché. Mais le tabac est devenu une habitude, une addiction, et ça prend du temps pour s'en défaire, malgré toutes les campagnes contre le tabagisme, l'éducation des enfants, l'interdiction de la pub, les messages apocalyptiques obligatoires sur les paquets etc... et puis le tabac, c'est aussi une question de choix personnel. J'ai plein de gens, même des médecins, qui me disent, ouais, je fume, je sais que c'est risqué, que ça va raccourcir ma vie, mais c'est mon choix. Personne ne dit ça du COVID.
Z_orglub, tu considères que l’on ne fait rien pour les points que tu as énumérés?
On fait quelque chose, mais absolument pas dans les même mesures que ce qu'on fait pour le covid. La grippe fait 10000/15000 morts chaque année. C'est pas rien quand même ! Pourquoi pas un confinement pour les éviter ? c'est quelque chose qu'on a appris à accepter, aujourd'hui, personne n'accepterait un couvre feu, et encore moins un confinement pour sauver ces vies.

Le tabac, on en a déjà parlé, c'est un problème qui commence à l'adolescence, après c'est généralement trop tard, la dépendance est très forte, et ce n'est plus un choix personnel. Qui commence à fumer à 30 ans ? Aux US, un buraliste qui se fait attraper à vendre des clopes à un mineur risque très très gros. En France, c'est toléré. Pour moi, on n'en fait pas du tout assez.

La pollution de l'air, c'est beaucoup plus sournois.

https://www.futura-sciences.com/sante/a ... nde-63256/

On parle de 48000 morts par an. Bien plus que le covid. Est-ce qu'on a vu Macron mettre en place un conseil de sécurité, un couvre feu, un confinement, une fermeture des usines, une interdiction de circuler en voiture, ériger la pollution de l'air comme une cause importante ?

Contrairement à ce que dit SilverOl, on est bien dans une société qui laisse mourir des gens.
FAYARD
Messages : 25025
Inscription : 18 juin 2007 08:53

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par FAYARD »

Z_orglub a écrit : 23 oct. 2020 18:11
Fab74ch a écrit : 23 oct. 2020 17:46
Silver0l a écrit : 23 oct. 2020 17:38

C'est une question d'habitude. Évidemment que si aujourd'hui un industriel annonçait j'ai trouvé un super-produit, vachement agréable, pas trop cher, qui va vous détendre, vous faire maigrir et vous donner l'air cool, mais on va juste tuer 70 000 personnes par an pour ça, personne n'autoriserait la mise sur le marché. Mais le tabac est devenu une habitude, une addiction, et ça prend du temps pour s'en défaire, malgré toutes les campagnes contre le tabagisme, l'éducation des enfants, l'interdiction de la pub, les messages apocalyptiques obligatoires sur les paquets etc... et puis le tabac, c'est aussi une question de choix personnel. J'ai plein de gens, même des médecins, qui me disent, ouais, je fume, je sais que c'est risqué, que ça va raccourcir ma vie, mais c'est mon choix. Personne ne dit ça du COVID.
Z_orglub, tu considères que l’on ne fait rien pour les points que tu as énumérés?
On fait quelque chose, mais absolument pas dans les même mesures que ce qu'on fait pour le covid. La grippe fait 10000/15000 morts chaque année. C'est pas rien quand même ! Pourquoi pas un confinement pour les éviter ? c'est quelque chose qu'on a appris à accepter, aujourd'hui, personne n'accepterait un couvre feu, et encore moins un confinement pour sauver ces vies.

Le tabac, on en a déjà parlé, c'est un problème qui commence à l'adolescence, après c'est généralement trop tard, la dépendance est très forte, et ce n'est plus un choix personnel. Qui commence à fumer à 30 ans ? Aux US, un buraliste qui se fait attraper à vendre des clopes à un mineur risque très très gros. En France, c'est toléré. Pour moi, on n'en fait pas du tout assez.

La pollution de l'air, c'est beaucoup plus sournois.

https://www.futura-sciences.com/sante/a ... nde-63256/

On parle de 48000 morts par an. Bien plus que le covid. Est-ce qu'on a vu Macron mettre en place un conseil de sécurité, un couvre feu, un confinement, une fermeture des usines, une interdiction de circuler en voiture, ériger la pollution de l'air comme une cause importante ?

Contrairement à ce que dit SilverOl, on est bien dans une société qui laisse mourir des gens.
Tout à fait, la malbouffe pollue et tuent des dizaines de milliers de personnes chaque année, et les pouvoirs publics font sembler de lutter.
Le Sphinx n’est plus :character-afro: RIP
Fab74ch
Messages : 3301
Inscription : 21 août 2013 21:20

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Fab74ch »

Z_orglub a écrit : 23 oct. 2020 18:11
Fab74ch a écrit : 23 oct. 2020 17:46
Silver0l a écrit : 23 oct. 2020 17:38

C'est une question d'habitude. Évidemment que si aujourd'hui un industriel annonçait j'ai trouvé un super-produit, vachement agréable, pas trop cher, qui va vous détendre, vous faire maigrir et vous donner l'air cool, mais on va juste tuer 70 000 personnes par an pour ça, personne n'autoriserait la mise sur le marché. Mais le tabac est devenu une habitude, une addiction, et ça prend du temps pour s'en défaire, malgré toutes les campagnes contre le tabagisme, l'éducation des enfants, l'interdiction de la pub, les messages apocalyptiques obligatoires sur les paquets etc... et puis le tabac, c'est aussi une question de choix personnel. J'ai plein de gens, même des médecins, qui me disent, ouais, je fume, je sais que c'est risqué, que ça va raccourcir ma vie, mais c'est mon choix. Personne ne dit ça du COVID.
Z_orglub, tu considères que l’on ne fait rien pour les points que tu as énumérés?
On fait quelque chose, mais absolument pas dans les même mesures que ce qu'on fait pour le covid. La grippe fait 10000/15000 morts chaque année. C'est pas rien quand même ! Pourquoi pas un confinement pour les éviter ? c'est quelque chose qu'on a appris à accepter, aujourd'hui, personne n'accepterait un couvre feu, et encore moins un confinement pour sauver ces vies.

Le tabac, on en a déjà parlé, c'est un problème qui commence à l'adolescence, après c'est généralement trop tard, la dépendance est très forte, et ce n'est plus un choix personnel. Qui commence à fumer à 30 ans ? Aux US, un buraliste qui se fait attraper à vendre des clopes à un mineur risque très très gros. En France, c'est toléré. Pour moi, on n'en fait pas du tout assez.

La pollution de l'air, c'est beaucoup plus sournois.

https://www.futura-sciences.com/sante/a ... nde-63256/

On parle de 48000 morts par an. Bien plus que le covid. Est-ce qu'on a vu Macron mettre en place un conseil de sécurité, un couvre feu, un confinement, une fermeture des usines, une interdiction de circuler en voiture, ériger la pollution de l'air comme une cause importante ?

Contrairement à ce que dit SilverOl, on est bien dans une société qui laisse mourir des gens.
Je ne comprends pas comment on peut tenir un tel raisonnement?

On n’a pas appris à accepter, non. Tous les cas que tu cites sont des situations stables ou le nombre de morts annuel est à peu près connu. On a donc fait en sorte de se dimensionner pour, ou de faire évoluer les règles pour minimiser ce nombre.
Le COVID est une saloperie instable avec une tendance exponentielle qui peut mettre à genou notre système de santé, et le « fuck les vieux » n’est pas le plus avenu pour les raisons que je t’ai évoquées plus haut, puisque toutes les générations seront les victimes d’un système de soins à genoux.

Le tabac : augmentation des prix continus depuis plusieurs années, campagne de sensibilisation avec images/slogans atroces sur les paquets, publicité interdite, etc.

La pollution de l’air on ne fait rien? Sais-tu seulement combien les normes anti-pollutions sont sévères? Les nouvelles normes sont à 2 doigts de nous faire dépolluer l’air admis dans une région comme Paris... Et ce n’est pas fini, les normes se sévérisent de plus en plus, y compris dans les pays émergents. Ces normes sont ultra contraignantes pour les constructeurs auto, et le système de dépollution des gazs d’échappement est bientôt aussi cher que le moteur lui même.

Pour la grippe, on a un vaccin! Rien que ça! Que l’on a fait gratuit pour les vieux, rien que ça! Et d’autre part notre système de santé est dimensionné pour le nombre de cas stable chaque année, sauf épidémie de grippe exceptionnelle, sans pour autant arriver à la cheville de ce que l’on voit avec le COVID.
Fab74ch
Messages : 3301
Inscription : 21 août 2013 21:20

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Fab74ch »

FAYARD a écrit : 23 oct. 2020 18:42
Z_orglub a écrit : 23 oct. 2020 18:11
Fab74ch a écrit : 23 oct. 2020 17:46

Z_orglub, tu considères que l’on ne fait rien pour les points que tu as énumérés?
On fait quelque chose, mais absolument pas dans les même mesures que ce qu'on fait pour le covid. La grippe fait 10000/15000 morts chaque année. C'est pas rien quand même ! Pourquoi pas un confinement pour les éviter ? c'est quelque chose qu'on a appris à accepter, aujourd'hui, personne n'accepterait un couvre feu, et encore moins un confinement pour sauver ces vies.

Le tabac, on en a déjà parlé, c'est un problème qui commence à l'adolescence, après c'est généralement trop tard, la dépendance est très forte, et ce n'est plus un choix personnel. Qui commence à fumer à 30 ans ? Aux US, un buraliste qui se fait attraper à vendre des clopes à un mineur risque très très gros. En France, c'est toléré. Pour moi, on n'en fait pas du tout assez.

La pollution de l'air, c'est beaucoup plus sournois.

https://www.futura-sciences.com/sante/a ... nde-63256/

On parle de 48000 morts par an. Bien plus que le covid. Est-ce qu'on a vu Macron mettre en place un conseil de sécurité, un couvre feu, un confinement, une fermeture des usines, une interdiction de circuler en voiture, ériger la pollution de l'air comme une cause importante ?

Contrairement à ce que dit SilverOl, on est bien dans une société qui laisse mourir des gens.
Tout à fait, la malbouffe pollue et tuent des dizaines de milliers de personnes chaque année, et les pouvoirs publics font sembler de lutter.
Et la malbouffe permet de manger à leur faim à combien de personnes chaque année?
Z_orglub
Messages : 892
Inscription : 16 juin 2015 22:52

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Z_orglub »

Le tabac : augmentation des prix continus depuis plusieurs années, campagne de sensibilisation avec images/slogans atroces sur les paquets, publicité interdite, etc.
Encore une fois, si on voulait s'attaquer ce problème, on s'y prendrait autrement. On parle de 70000 morts par an, c'est bien que ce qu'on fait n'est pas suffisant. Je t'ai donné un exemple concret : controler la vente consommation des mineurs comme ça se fait ailleurs. Aux USA, le buraliste perd sa licence. En France, il prend 135 euros d'amende... Pourquoi ce n'est pas une cause nationale au même titre que le covid ?
La pollution de l’air on ne fait rien? Sais-tu seulement combien les normes anti-pollutions sont sévères? Les nouvelles normes sont à 2 doigts de nous faire dépolluer l’air admis dans une région comme Paris... Et ce n’est pas fini, les normes se sévérisent de plus en plus, y compris dans les pays émergents. Ces normes sont ultra contraignantes pour les constructeurs auto, et le système de dépollution des gazs d’échappement est bientôt aussi cher que le moteur lui même.
A nouveau, on parle de 50000 morts par an. Regarde la démesure des moyens mis pour le covid. On a mis l'économie à genou pour "sauver des vies". On a emprisonné les français pendant 2 mois. On a augmenté notre dette publique de 20% (et c'est pas fini). C'est selon toi un choix tout à fait justifié, le seul qui vaille. Pourquoi ce raisonnement ne s'applique pas à la pollution. Les mesures dont tu parles sont vraisemblablement insuffisantes. Un peu comme le masque pour le covid, ça ne suffit pas, mais on ne s'arrête pas là pour le covid. On confine. On ferme. On bloque. On punit. Pourquoi, pour la pollution on s'arrête là ?
Pour la grippe, on a un vaccin! Rien que ça! Que l’on a fait gratuit pour les vieux, rien que ça! Et d’autre part notre système de santé est dimensionné pour le nombre de cas stable chaque année, sauf épidémie de grippe exceptionnelle, sans pour autant arriver à la cheville de ce que l’on voit avec le COVID.
Ça n'empêche qu'on a 10000/15000 morts chaque année. Le vaccin ne marche pas toujours. Pourquoi pas un confinement pour sauver toutes ces vies ? Ça n'a jamais empêché personne de dormir il me semble.

Ton argument et celui de silver (excuse moi si je l'ai mal compris), c'est que chaque mort devrait être évité, coûte que coûte, sauf à nous transformer en une société de barbares. Je prétends qu'on fait déjà des choix qui font que non, sauver une vie ne se fait pas à n'importe quelle prix. Encore un exemple : pourquoi on limite les vitesses à 80 km/h? je prétends qu'il y aurait moins de morts sur les routes si on abaisse la limite à 60, ou 40. Pourquoi ce choix n'a pas été fait ? parce qu'on a estimé que le cout pour la société était trop élevé, au regard du nombre de vie que cela sauverait.

Je dis la même chose pour le covid. le cout pour la société était trop élevé, au regard de ce que l'on gagne.

On met une démesure de resources totalement inimaginables pour le covid. Confiner la France, instaurer un couvre feu, et dépenser des centaines de milliards, augmenter de 20% la dette publique. Je ne sais pas si tu imagines l'ampleur de l'argent qui a été dépensé et tout ce qu'on aura pu faire avec (y compris sauver des vies...). Rien que pour les tests, on dépense 5 millions d'euros par jour. Tout ça pour une maladie relativement bénigne qui touche essentiellement des personnes en fin de vie. Ce n'est pas la grippe, mais ce n'est pas la peste ou le choléra non plus.
Marc 4 tri
Messages : 600
Inscription : 06 août 2016 19:48

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Marc 4 tri »

Z_orglub a écrit : 23 oct. 2020 20:03
Le tabac : augmentation des prix continus depuis plusieurs années, campagne de sensibilisation avec images/slogans atroces sur les paquets, publicité interdite, etc.
Encore une fois, si on voulait s'attaquer ce problème, on s'y prendrait autrement. On parle de 70000 morts par an, c'est bien que ce qu'on fait n'est pas suffisant. Je t'ai donné un exemple concret : controler la vente consommation des mineurs comme ça se fait ailleurs. Aux USA, le buraliste perd sa licence. En France, il prend 135 euros d'amende... Pourquoi ce n'est pas une cause nationale au même titre que le covid ?
La pollution de l’air on ne fait rien? Sais-tu seulement combien les normes anti-pollutions sont sévères? Les nouvelles normes sont à 2 doigts de nous faire dépolluer l’air admis dans une région comme Paris... Et ce n’est pas fini, les normes se sévérisent de plus en plus, y compris dans les pays émergents. Ces normes sont ultra contraignantes pour les constructeurs auto, et le système de dépollution des gazs d’échappement est bientôt aussi cher que le moteur lui même.
A nouveau, on parle de 50000 morts par an. Regarde la démesure des moyens mis pour le covid. On a mis l'économie à genou pour "sauver des vies". On a emprisonné les français pendant 2 mois. On a augmenté notre dette publique de 20% (et c'est pas fini). C'est selon toi un choix tout à fait justifié, le seul qui vaille. Pourquoi ce raisonnement ne s'applique pas à la pollution. Les mesures dont tu parles sont vraisemblablement insuffisantes. Un peu comme le masque pour le covid, ça ne suffit pas, mais on ne s'arrête pas là pour le covid. On confine. On ferme. On bloque. On punit. Pourquoi, pour la pollution on s'arrête là ?
Pour la grippe, on a un vaccin! Rien que ça! Que l’on a fait gratuit pour les vieux, rien que ça! Et d’autre part notre système de santé est dimensionné pour le nombre de cas stable chaque année, sauf épidémie de grippe exceptionnelle, sans pour autant arriver à la cheville de ce que l’on voit avec le COVID.
Ça n'empêche qu'on a 10000/15000 morts chaque année. Le vaccin ne marche pas toujours. Pourquoi pas un confinement pour sauver toutes ces vies ? Ça n'a jamais empêché personne de dormir il me semble.

Ton argument et celui de silver (excuse moi si je l'ai mal compris), c'est que chaque mort devrait être évité, coûte que coûte, sauf à nous transformer en une société de barbares. Je prétends qu'on fait déjà des choix qui font que non, sauver une vie ne sait pas à n'importe quelle prix. Pourquoi on limite les vitesses à 80 km/h? je prétends qu'il y aurait moins de morts sur les routes si on abaisse la limite à 60, ou 40. Pourquoi ce choix n'a pas été fait ?

Mon point c'est que l'on met une démesure de resources pour le covid. Confiner la France, instaurer un couvre feu, et dépenser des centaines de milliards, augmenter de 20% la dette publique. Je ne sais pas si tu imagines l'ampleur de l'argent qui a été dépensé. Rien que pour les tests, on dépense 5 millions d'euros par jour. Tout ça pour une maladie relativement bénigne. Ce n'est pas la grippe, mais ce n'est pas la peste ou le choléra non plus.
Entièrement d'accord.
Au delà du fait que cette politique ne fait que repousser l'épidémie, elle ne s'inscrit pas dans le long terme.
Lorsqu'on sera arrivés à la 8è vague il se passera quoi ? les caisses seront vides, un tiers du pays sera composé de dépressifs neurasthéniques ?
Les effets collatéraux de toutes ces mesures, vont certainement tuer beaucoup plus de monde que les malades covid eux mêmes. Que fait le gvt pour éviter cela ?
Aujourd'hui, avec le recul on sait que cette maladie touches certaines personnes, et pas d'autres.
Pourquoi ne pas avoir pris des mesures pour protéger ces populations là ?
Par exemple, le 29 août, la liste des pathologies qui définissaient une personne à risque a été divisée par 4 : depuis le 29 août, pour avoir droit au chômage partiel, il fallait en gros avoir le VIH ou un cancer.
Or, c'est au travail que beaucoup de transmissions de virus ont lieu, on le sait ça représente 25% des clusters . Et depuis cette date, on a obligé des obèses diabétiques et j'en passe à aller bosser, à se contaminer.
C'est eux qu'il fallait protéger, en leur garantissant un chômage à 100% ! Il y a aussi beaucoup de personnes qui par peur de perdre en salaire ont continué à bosser en étant atteints : idem, une prise en charge à 100% au leur aurait permis de ne pas aller travailler, en prenant les transports, en mettant en plus d'eux mêmes d'autres personnes en danger.
Il aura fallu attendre la semaine dernière pour que le conseil d'état retoque cette stupide décision du 29 août !
Pour ce qui est des tests, pourquoi certaines personnes ont pu passer 10 tests ? Ce n'est pas normal, aucun suivi là encore de la part de l'état.
Créer une coordination : à chaque fois qu'on passe un test, on donne les coordonnées de son employeur. Si le test est positif, on est obligés de rester chez soi, avec maintien de salaire à 100% , avec des créations d'emploi dans le service d'aide à la personne, portage de repas etc ... prise en charge de masques FFP2 pour ces personnes et leurs proches.
Discours de sensibilisation aux populations, leur demandant de respecter les gestes pour ne pas diffuser le virus pendant que l'état protège les personnes à risques, elles mêmes isolées, ça a du sens, et c'est un message que les français seraient capables de comprendre.
Quant aux hôpitaux, les diverses politiques qui ont conduit à la situation actuelle .. c'est une honte. Suppression de 100 000 lits en 20 ans.
Tous ces incompétents devraient rendre leurs mandats, rendre l'argent qu'ils ont perçu en tant que ministres, ou présidents.
Enfin, rendre obligatoire le télétravail comme l'ont fait les belges et prendre des mesures pour que les gens puissent le faire dans de bonnes conditions, mais bien sûr, il ne faut pas froisser ces messieurs du MEDEF qui pour certains ont largement contribué à l'ascension politique de ce requin de Macron. Ces gens ne veulent aucune mesure contraignante, et ils passent leur vie à créer des mesures contraignantes pour les autres, en l occurrence ceux qui créent la richesses dans ce pays et grâce à qui ils s'enrichissent ..

Allez, tout ça mérite bien un pti vomito :sm10:
"Je ne dirais pas que c'est un échec : ça n'a pas marché"
Répondre