COVID-19, de l'espoir?

Que faire quand ça va pas?
kestrel
Messages : 1266
Inscription : 13 sept. 2011 16:30
Localisation : Pays Basque

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par kestrel »

Tout va bien, 2021 sera la copie de 2020 avec en plus, ou plutôt en moins la liberté d'expression verrouillée chez les scientifiques

https://youtu.be/uwXVAr8lHLQ
Fab74ch
Messages : 3402
Inscription : 21 août 2013 21:20

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Fab74ch »

kestrel a écrit : 16 janv. 2021 14:56 Tout va bien, 2021 sera la copie de 2020 avec en plus, ou plutôt en moins la liberté d'expression verrouillée chez les scientifiques

https://youtu.be/uwXVAr8lHLQ
Tant mieux non? Puisque de toute façon tu ne les crois pas les scientifiques. Enfin si, ceux qui te confortent dans ta pensée. Du coup, continue à penser ce que tu veux, et pars du principe qu’il y a probablement des scientifiques qui pensent comme toi mais qu’ils ont été censurés, ce sera très très satisfaisant :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Bardamu
Messages : 5245
Inscription : 06 déc. 2013 19:18

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Bardamu »

Fab74ch a écrit : 16 janv. 2021 16:30
kestrel a écrit : 16 janv. 2021 14:56 Tout va bien, 2021 sera la copie de 2020 avec en plus, ou plutôt en moins la liberté d'expression verrouillée chez les scientifiques

https://youtu.be/uwXVAr8lHLQ
Tant mieux non? Puisque de toute façon tu ne les crois pas les scientifiques. Enfin si, ceux qui te confortent dans ta pensée. Du coup, continue à penser ce que tu veux, et pars du principe qu’il y a probablement des scientifiques qui pensent comme toi mais qu’ils ont été censurés, ce sera très très satisfaisant :mrgreen:
C'est un autoportrait ?
Fab74ch
Messages : 3402
Inscription : 21 août 2013 21:20

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Fab74ch »

Bardamu a écrit : 16 janv. 2021 16:53
Fab74ch a écrit : 16 janv. 2021 16:30
kestrel a écrit : 16 janv. 2021 14:56 Tout va bien, 2021 sera la copie de 2020 avec en plus, ou plutôt en moins la liberté d'expression verrouillée chez les scientifiques

https://youtu.be/uwXVAr8lHLQ
Tant mieux non? Puisque de toute façon tu ne les crois pas les scientifiques. Enfin si, ceux qui te confortent dans ta pensée. Du coup, continue à penser ce que tu veux, et pars du principe qu’il y a probablement des scientifiques qui pensent comme toi mais qu’ils ont été censurés, ce sera très très satisfaisant :mrgreen:
C'est un autoportrait ?
Toi même :mrgreen:
claude
Messages : 4493
Inscription : 02 juil. 2005 19:55
Localisation : Sud Ouest

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par claude »

Mauvaise pioche : En plus c'était le vaccin qui avait besoin d'une conservation à -80°C... déjà pas un cadeau, et en plus il prend du retard:

https://www.lemonde.fr/planete/article/ ... _3244.html

Vite vite vite il faut finir de valider les autres vaccins qui sont en "courte finale" sinon on est pas sortis !
Claude
triplette
Messages : 6232
Inscription : 21 sept. 2005 09:04
Localisation : aux arrivées, aux départs

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par triplette »

Z__orglub a écrit : 16 janv. 2021 12:46
Silver0l a écrit : 16 janv. 2021 07:56
Z__orglub a écrit : 15 déc. 2020 12:20

Le nombre de cas ne peut pas se comparer d'un pays à l'autre. A la limite, le taux de positivité des tests ? Et encore, il faudrait que l'on teste les même personne. Tu comprends qu'un pays qui ne testerait que les types qui ont de forte suspicion d'être malade, et un autre pays qui testeraient un échantillon représentatif n'auront pas du tout le même taux de positivité. On peut regarder les courbes, mais sans plus d'infos, c'est se leurrer de penser qu'on peut en déduire qq chose.

Si on regarde la courbe de mort en allemagne dans ton lien, on peut déduire plusieurs choses :
1. le nombre de mort progresse bien plus lentement en Allemagne (l'allemagne maitrise mieux la montée de l'épidémie)
2. les courbes sont décalées, la France a atteint son pic, mais l'allemagne pas encore
3. l'allemagne a systématiquement moins de mort que la France. Et attention : les courbes ne sont pas normalisé par la population. Du coup c'est très trompeur. Il faudrait réduire d'1/4 la courbe allemande.


S'il y a une chose qu'on ne peut pas conclure de cette courbe, c'est que la France gère mieux la deuxième vague. Il faudra attendre la fin et comparer la surface sous les courbes. Or pour le moment, l'Allemagne a 3 fois moins de morts, vu les courbes, je n'imagine pas que la tendance s'inverse.
Tiens, à propos de chiffres, regarde 1 mis plus tard la courbe de l'Allemagne, et regarde les c...ries que tu écrivais dessus quand je disais que les mesures prises fin octobre avaient été plus efficaces en France qu'en Allemagne pour stopper la 2ème vague:

https://ourworldindata.org/coronavirus- ... erSort=asc

Comme tu le sais, ne pas pouvoir conclure n'est pas équivalent logiquement à pouvoir conclure l'opposé. Ce sont des choses qui dépassent les capacités intellectuelles de Triplette, mais venant de toi, c'est de la mauvaise foi.
Z a écrit : Curieusement, la courbe baisse beaucoup plus vite que chez nous, alors qu'ils n'ont que des mesures très peu restrictives. Ils commencent à peine à mettre des masques.
Là t'as déjà tes conclusions par ex. Alors rdv dans un mois.
Moi, je le dis, ma seule conclusion définitive, t'es un imposteur. Tu triches et parles sur des sujets auxquels tu comprends peau de zob. T'essaies sans cesse de sauver la face et de faire illusion parce que tu cherches 3 bouts d'argumentation sur internet, mais ca ne tient pas. Quiconque appréhende cette crise avec un minimum de bagage scientifique ne peut se laisser berner par tes longs posts.
Continues tes provocations moisies, elles m'amusent, je sais maintenant que tu te la pètes sévères et que sur cette pandémie, t'es sur ce forum à des années lumières de ton champs de compétence.
"La machine a gagné l'homme, l'homme s'est fait machine, fonctionne mais ne vit plus."
triplette
Messages : 6232
Inscription : 21 sept. 2005 09:04
Localisation : aux arrivées, aux départs

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par triplette »

Fab74ch a écrit : 16 janv. 2021 16:58
Bardamu a écrit : 16 janv. 2021 16:53
Fab74ch a écrit : 16 janv. 2021 16:30

Tant mieux non? Puisque de toute façon tu ne les crois pas les scientifiques. Enfin si, ceux qui te confortent dans ta pensée. Du coup, continue à penser ce que tu veux, et pars du principe qu’il y a probablement des scientifiques qui pensent comme toi mais qu’ils ont été censurés, ce sera très très satisfaisant :mrgreen:
C'est un autoportrait ?
Toi même :mrgreen:
Suis solidaire, Fab :wink:
"La machine a gagné l'homme, l'homme s'est fait machine, fonctionne mais ne vit plus."
Silver0l
Messages : 7870
Inscription : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Silver0l »

felipe a écrit : 16 janv. 2021 10:23
Silver0l a écrit : 15 janv. 2021 18:46
Sinon, la carte qui a été montrée est assez éloquente: on voit bien que le taux d'incidence a globalement bien reculé ou stagné dans les régions qui avaient avancé le couvre-feu à 18h, tandis qu'il a explosé ailleurs.

Après, c'est une vérité statistique, qui a comme toujours ses exceptions, comme les Alpes-Maritimes...

Image

Les départements où le couvre-feu a été avancé à 18h le 2/01 sont marqués 2/01.
Tu ne vois que ce que tu as envie de voir dans cette carte. Tu y vois le succès du couvre feu à 18h, là où personnellement je vois qu'il n'a aucun effet.

Déjà, dans un bon esprit scientifique, on évitera de comparer les départements qui ne sont pas dans une même région car les dynamiques et la météo (facteur très influent) sont différents.
En science, pour comparer, il faut que toutes choses sient égales par ailleurs. On ne compare pas la Bretagne avec L'Est de la France.

Et là, quand on regarde de plus près, que voit-on ? Ben on voit que les départements qui n'ont pas avancé le couvre feu à 18h ont exactement la même dynamique que ceux qui ont avancé le couvre feu à 18h !
L'aube, la côte d'or, l'yonne ont la même dynamique à la baisse !

Pire encore en PACA, les basses-alpes, pris en sandwich entre 2 départements sous couvre-feu à 18h, à une meilleure dynamique que les hautes alpes et les alpes maritimes. Si on compare le 04/05/06, la vérité statistique est que le couvre feu à 18h à un effet négatif.

De toute façon, cette carte est une arnaque, une supercherie. On refait la même connerie qu'en octobre quand le gouvernement nous a dit que le couvre feu n'était pas efficace (on nous avait dit qu'il y avait des chiffres, etc. puis maintenant on nous dit le contraire, que le couvre-feu était bien efficicace). La connerie c'est qu'il est encore trop tôt pour conclure sur l'efficacité de la mesure. Il faut compter 3 semaines. Donc on commencera vraiment à savoir si le couvre-feu à 18h à des effets vers le 21 janvier. Ce sont les chiffres entre le 20 et le 30 janvier qui seront parlants. Après le 30/01, les chiffres ne voudront plus rien dire car la mesure étant généralisée, on ne pourra plus distinguer ces effets par rapport à d'autres facteurs externes.
Bon, je crois que la science ne peut rien pour toi si tu as besoin de faire des calculs de corrélation, de covariance et d'écart type pour voir qu'en moyenne les régions qui ont avancé le couvre-feu à 18h dès le 2 janvier sont plus claires que celles qui l'ont fait aujourd'hui. Je te conseillerais juste de pas faire un boulot dans les stats... Et non, tu n'as pas besoin d'attendre 3 semaines pour voir bouger le taux d'incidence: ce sont le nombre d'hospitalisation, d'urgences ou de décès qui bougent avec retard, pas la détection des cas, qui est un indicateur beaucoup plus réactif.
Augmentus, le roman des cyclistes qui aiment l'IA
Apprenez à nager avec Le journal d'un nageur de l'ère post-Trump
h-tri
Messages : 388
Inscription : 01 août 2013 07:36

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par h-tri »

kestrel a écrit : 16 janv. 2021 13:33 Interview de Michel Cimes: Je suis contre l'interdiction du sport en milieu clos pour les enfants, c'est une mauvaise décision car l'obésité à augmentée de 40% chez les enfants depuis le début de l'épidemie et on sait bien que la pratique du sport augmente les défenses immunitaires

L'effet kiss cool sera terriblement ravageur.
Oui. On augmente la sédentarité donc on augmente l’obésité donc on augmente le nombre de personnes à risque donc on augmente la mortalité.
J'avais lu que les adultes avaient pris en moyenne 2,5 kg pendant le premier confinement. Ca fait combien de centaines de milliers de personnes qui sont passées au-dessus de la limite de risque ? Et du coup ça a entraîné combien de morts supplémentaires parmi ceux-ci lors de la deuxième vague ?

Dans la même idée, dans le service pédiatrie de l'hôpital à côté de chez moi, il n'y a aucun enfant hospitalisé pour Covid. Les gestes barrière et la distanciation ont un gros effet positif sur la réduction très importante des bronchiolites et gastros cette année. La grippe n'est pas encore présente en France cet hiver. Par contre les services d'ados sont remplis (saturés) de jeunes (collégiens/lycéens) avec problèmes psy liés aux restrictions...
h-tri
Messages : 388
Inscription : 01 août 2013 07:36

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par h-tri »

Silver0l a écrit : 16 janv. 2021 18:58 Bon, je crois que la science ne peut rien pour toi si tu as besoin de faire des calculs de corrélation, de covariance et d'écart type pour voir qu'en moyenne les régions qui ont avancé le couvre-feu à 18h dès le 2 janvier sont plus claires que celles qui l'ont fait aujourd'hui. Je te conseillerais juste de pas faire un boulot dans les stats... Et non, tu n'as pas besoin d'attendre 3 semaines pour voir bouger le taux d'incidence: ce sont le nombre d'hospitalisation, d'urgences ou de décès qui bougent avec retard, pas la détection des cas, qui est un indicateur beaucoup plus réactif.
Quand même pas si simple et bien détaillé dans cet article du Monde qui n'est pas franchement un média complotiste.
https://www.lemonde.fr/planete/article/ ... _3244.html
Extrait :
Face à une situation épidémique « maîtrisée mais fragile », Jean Castex a annoncé, jeudi 14 janvier, l’avancée du couvre-feu de 20 heures à 18 heures sur l’ensemble du territoire national. Pour appuyer cette décision, le premier ministre a fait valoir que « selon les données disponibles à ce jour, cette mesure a une efficacité sanitaire », puisque « dans les quinze premiers départements où le couvre-feu a été mis en œuvre à 18 heures dès le 2 janvier, la hausse du nombre de nouveaux cas y est deux, voire trois fois plus faible que dans les autres départements métropolitains ».

Un argumentaire avancé plus tôt dans la journée par le ministre de la santé, Olivier Véran, qui expliquait que « dans tous les départements qui ont adapté cette mesure, on a une augmentation du taux d’incidence de 16 %, quand les autres ont une augmentation de 43 % ».
Lire aussi La France métropolitaine sous couvre-feu dès 18 heures pour tenter de freiner la propagation du Covid-19

Sans préjuger de l’efficacité de ce couvre-feu avancé, ces données ne sont toutefois pas si facilement lisibles, selon les experts qui scrutent l’épidémie de Covid-19. Tout d’abord, on manque encore de recul. Concernant le taux d’incidence, on ne dispose pour l’instant que des cas dont le test a été prélevé le 7 janvier, explique sur Twitter Guillaume Rozier, diplômé en ingénierie informatique qui a créé l’outil de suivi CovidTracker. Un décalage lié « à la remontée des données et à leur lissage ». Cinq jours ne sont pas suffisants pour étudier l’évolution d’une maladie dont le taux d’incubation varie de deux à quatorze jours.

Pour ce qui est des hospitalisations – données plus fiables que l’incidence, puisqu’elles ne varient pas en fonction des efforts de dépistage ou des tests préventifs à la veille de Noël –, « on commence à voir la tendance, mais il faut encore attendre plusieurs jours », explique Mircea Sofonea, maître de conférences en épidémiologie et évolution des maladies infectieuses à l’université de Montpellier. « C’est assez hétérogène selon les départements et on ne voit pas de tendance assez nette permettant de dire que le couvre-feu a permis de réduire l’épidémie dans tous les départements dans lesquels il a été appliqué », souligne-t-il, précisant que les résultats dans les Alpes-Maritimes, confrontées à une forte hausse des nouveaux cas, ne sont « pas très encourageants ».

Par ailleurs, même en cas de chiffres plus nets, il est toujours compliqué de tirer des conclusions sur la performance de tel ou tel dispositif, quand plusieurs phénomènes se superposent. Les vacances de fin d’année ont été marquées par des demandes de dépistage très fortes et inhabituelles, une entrée dans les températures hivernales et plus de contaminations intrafamiliales lors des fêtes, sans oublier la circulation du variant britannique sur le territoire français.
Réunions amicales et familiales ciblées

Dans les territoires expérimentant ces mesures, le couvre-feu à 18 heures ne fait pas consensus. Quand le président de la région Grand-Est, Jean Rottner, salue une mesure qui « porte ses effets » à l’échelle régionale, le sénateur de la Moselle François Grosdidier (Les Républicains) déplore son « peu d’efficacité sanitaire ». Il dénonce au contraire un dispositif qui « rend fou : certains de nos concitoyens disent qu’ils produisent et rentrent chez eux, ils ne voient plus personne ».
Lire aussi Les mutations du Covid-19 inquiètent l’OMS et de nombreux gouvernements

Pour autant, le couvre-feu a globalement fait ses preuves pour freiner la circulation du virus. « On manque encore de données pour savoir s’il y a une vraie différence entre un couvre-feu à 20 heures et un à 18 heures. Mais l’objectif reste le même : réduire les interactions sociales », résume Renaud Piarroux, épidémiologiste à l’hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière. Le dispositif cible en effet les rencontres amicales ou familiales se déroulant en dehors du travail, et plus vraisemblablement sans masque, ainsi que la circulation dans les lieux clos comme les commerces. Ces réunions privées constituent la part la plus importante des contaminations, d’après une étude de l’Institut Pasteur publiée le 17 décembre.
Silver0l
Messages : 7870
Inscription : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Silver0l »

h-tri a écrit : 16 janv. 2021 19:14
Silver0l a écrit : 16 janv. 2021 18:58 Bon, je crois que la science ne peut rien pour toi si tu as besoin de faire des calculs de corrélation, de covariance et d'écart type pour voir qu'en moyenne les régions qui ont avancé le couvre-feu à 18h dès le 2 janvier sont plus claires que celles qui l'ont fait aujourd'hui. Je te conseillerais juste de pas faire un boulot dans les stats... Et non, tu n'as pas besoin d'attendre 3 semaines pour voir bouger le taux d'incidence: ce sont le nombre d'hospitalisation, d'urgences ou de décès qui bougent avec retard, pas la détection des cas, qui est un indicateur beaucoup plus réactif.
Quand même pas si simple et bien détaillé dans cet article du Monde qui n'est pas franchement un média complotiste.
https://www.lemonde.fr/planete/article/ ... _3244.html
Extrait :
Face à une situation épidémique « maîtrisée mais fragile », Jean Castex a annoncé, jeudi 14 janvier, l’avancée du couvre-feu de 20 heures à 18 heures sur l’ensemble du territoire national. Pour appuyer cette décision, le premier ministre a fait valoir que « selon les données disponibles à ce jour, cette mesure a une efficacité sanitaire », puisque « dans les quinze premiers départements où le couvre-feu a été mis en œuvre à 18 heures dès le 2 janvier, la hausse du nombre de nouveaux cas y est deux, voire trois fois plus faible que dans les autres départements métropolitains ».

Un argumentaire avancé plus tôt dans la journée par le ministre de la santé, Olivier Véran, qui expliquait que « dans tous les départements qui ont adapté cette mesure, on a une augmentation du taux d’incidence de 16 %, quand les autres ont une augmentation de 43 % ».
Lire aussi La France métropolitaine sous couvre-feu dès 18 heures pour tenter de freiner la propagation du Covid-19

Sans préjuger de l’efficacité de ce couvre-feu avancé, ces données ne sont toutefois pas si facilement lisibles, selon les experts qui scrutent l’épidémie de Covid-19. Tout d’abord, on manque encore de recul. Concernant le taux d’incidence, on ne dispose pour l’instant que des cas dont le test a été prélevé le 7 janvier, explique sur Twitter Guillaume Rozier, diplômé en ingénierie informatique qui a créé l’outil de suivi CovidTracker. Un décalage lié « à la remontée des données et à leur lissage ». Cinq jours ne sont pas suffisants pour étudier l’évolution d’une maladie dont le taux d’incubation varie de deux à quatorze jours.

Pour ce qui est des hospitalisations – données plus fiables que l’incidence, puisqu’elles ne varient pas en fonction des efforts de dépistage ou des tests préventifs à la veille de Noël –, « on commence à voir la tendance, mais il faut encore attendre plusieurs jours », explique Mircea Sofonea, maître de conférences en épidémiologie et évolution des maladies infectieuses à l’université de Montpellier. « C’est assez hétérogène selon les départements et on ne voit pas de tendance assez nette permettant de dire que le couvre-feu a permis de réduire l’épidémie dans tous les départements dans lesquels il a été appliqué », souligne-t-il, précisant que les résultats dans les Alpes-Maritimes, confrontées à une forte hausse des nouveaux cas, ne sont « pas très encourageants ».

Par ailleurs, même en cas de chiffres plus nets, il est toujours compliqué de tirer des conclusions sur la performance de tel ou tel dispositif, quand plusieurs phénomènes se superposent. Les vacances de fin d’année ont été marquées par des demandes de dépistage très fortes et inhabituelles, une entrée dans les températures hivernales et plus de contaminations intrafamiliales lors des fêtes, sans oublier la circulation du variant britannique sur le territoire français.
Réunions amicales et familiales ciblées

Dans les territoires expérimentant ces mesures, le couvre-feu à 18 heures ne fait pas consensus. Quand le président de la région Grand-Est, Jean Rottner, salue une mesure qui « porte ses effets » à l’échelle régionale, le sénateur de la Moselle François Grosdidier (Les Républicains) déplore son « peu d’efficacité sanitaire ». Il dénonce au contraire un dispositif qui « rend fou : certains de nos concitoyens disent qu’ils produisent et rentrent chez eux, ils ne voient plus personne ».
Lire aussi Les mutations du Covid-19 inquiètent l’OMS et de nombreux gouvernements

Pour autant, le couvre-feu a globalement fait ses preuves pour freiner la circulation du virus. « On manque encore de données pour savoir s’il y a une vraie différence entre un couvre-feu à 20 heures et un à 18 heures. Mais l’objectif reste le même : réduire les interactions sociales », résume Renaud Piarroux, épidémiologiste à l’hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière. Le dispositif cible en effet les rencontres amicales ou familiales se déroulant en dehors du travail, et plus vraisemblablement sans masque, ainsi que la circulation dans les lieux clos comme les commerces. Ces réunions privées constituent la part la plus importante des contaminations, d’après une étude de l’Institut Pasteur publiée le 17 décembre.
Bien sûr que c'est compliqué. Ma réponse était juste pour felipe, qui niait la corrélation abaissement de l'heure du couvre-feu / baisse du taux d'incidence. Mais après, on sait tous que corrélation ne veut pas dire relation de cause à effet. Il y a d'autres éléments à prendre en compte, comme l'étude de l'impact des différentes heures de couvre-feu en Guyane, que j'ai déjà citée ici. C'est après aux scientifiques, épidémiologues, économistes... de prendre en compte collégialement tout ça et de conseiller le meilleur compromis possible entre ce qui a le plus de chance de ralentir l'épidémie et ce qui nuit le moins à la vie économique et sociale. De toute façon, il n'y a que des mauvaises mesures, et il ne peut y avoir de réponse purement scientifique, puisque c'est un compromis nécessaire entre impact sanitaire attendu / impact économique / facilité de mise en oeuvre / restriction des libertés / respect du droit / acceptabilité politique etc etc. Un choix final qui ne peut être tranché qu'au niveau politique.
Augmentus, le roman des cyclistes qui aiment l'IA
Apprenez à nager avec Le journal d'un nageur de l'ère post-Trump
Avatar de l’utilisateur
Joel
modérateur
Messages : 8660
Inscription : 04 mars 2004 10:14
Localisation : VENCE (06)
Contact :

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Joel »

Sinon, on s'est basé sur les chiffres de la Santé Publique pour dire que les Alpes Maritimes étaient en rouge absolu, "le pire département" en France ....... Et le faire passer dans la 1ère vague des 18h.
Mais zut, les chiffres ont "bêtement" été multiplié par 2,5 !
On fait quoi maintenant ?
Rien puisque toute la France est à 18h de toutes façons.
Mais si c'est partout comme ça .....

https://www.nicematin.com/sante/pourquo ... age-630970
Optimiser votre position vélo ?
http://www.velofitting.com

Il n'y a pas de chemin vers le bonheur, le chemin est le bonheur.
Avatar de l’utilisateur
felipe
Messages : 744
Inscription : 23 févr. 2007 16:12
Localisation : Pays du poulet

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par felipe »

Silver0l a écrit : 16 janv. 2021 18:58
felipe a écrit : 16 janv. 2021 10:23
Silver0l a écrit : 15 janv. 2021 18:46
Sinon, la carte qui a été montrée est assez éloquente: on voit bien que le taux d'incidence a globalement bien reculé ou stagné dans les régions qui avaient avancé le couvre-feu à 18h, tandis qu'il a explosé ailleurs.

Après, c'est une vérité statistique, qui a comme toujours ses exceptions, comme les Alpes-Maritimes...

Image

Les départements où le couvre-feu a été avancé à 18h le 2/01 sont marqués 2/01.
Tu ne vois que ce que tu as envie de voir dans cette carte. Tu y vois le succès du couvre feu à 18h, là où personnellement je vois qu'il n'a aucun effet.

Déjà, dans un bon esprit scientifique, on évitera de comparer les départements qui ne sont pas dans une même région car les dynamiques et la météo (facteur très influent) sont différents.
En science, pour comparer, il faut que toutes choses sient égales par ailleurs. On ne compare pas la Bretagne avec L'Est de la France.

Et là, quand on regarde de plus près, que voit-on ? Ben on voit que les départements qui n'ont pas avancé le couvre feu à 18h ont exactement la même dynamique que ceux qui ont avancé le couvre feu à 18h !
L'aube, la côte d'or, l'yonne ont la même dynamique à la baisse !

Pire encore en PACA, les basses-alpes, pris en sandwich entre 2 départements sous couvre-feu à 18h, à une meilleure dynamique que les hautes alpes et les alpes maritimes. Si on compare le 04/05/06, la vérité statistique est que le couvre feu à 18h à un effet négatif.

De toute façon, cette carte est une arnaque, une supercherie. On refait la même connerie qu'en octobre quand le gouvernement nous a dit que le couvre feu n'était pas efficace (on nous avait dit qu'il y avait des chiffres, etc. puis maintenant on nous dit le contraire, que le couvre-feu était bien efficicace). La connerie c'est qu'il est encore trop tôt pour conclure sur l'efficacité de la mesure. Il faut compter 3 semaines. Donc on commencera vraiment à savoir si le couvre-feu à 18h à des effets vers le 21 janvier. Ce sont les chiffres entre le 20 et le 30 janvier qui seront parlants. Après le 30/01, les chiffres ne voudront plus rien dire car la mesure étant généralisée, on ne pourra plus distinguer ces effets par rapport à d'autres facteurs externes.
Bon, je crois que la science ne peut rien pour toi si tu as besoin de faire des calculs de corrélation, de covariance et d'écart type pour voir qu'en moyenne les régions qui ont avancé le couvre-feu à 18h dès le 2 janvier sont plus claires que celles qui l'ont fait aujourd'hui. Je te conseillerais juste de pas faire un boulot dans les stats... Et non, tu n'as pas besoin d'attendre 3 semaines pour voir bouger le taux d'incidence: ce sont le nombre d'hospitalisation, d'urgences ou de décès qui bougent avec retard, pas la détection des cas, qui est un indicateur beaucoup plus réactif.
Soit tu es un troll, soit tu n'as pas lu ce que j'ai écrit, soit tu ne comprends rien à la science.

Tu veux absolument comparer les régions (parce que cela t'arrange) là où je prefere comparer des départements limitrophes (pour s'affranchir de trop grandes variabilité météorologiques).
Soit tu es un troll, soit tu es de très très mauvaises foi scientifique...
Mais vas-y, j'attends tes explications pourquoi les départements 67,68, 89, 10 et 21, avec couvre-feu à 20h, obtiennent les mêmes résultats que ceux avec couvre-feu à 18h depuis le 2/01.
Le fait que des départements proches les uns des autres obtiennent les mêmes résultats que ce soit 18h ou 20h démontre que la raison de la baisse est à chercher ailleurs.
Et visiblement, de nombreuses personnes pensent la même chose.

Les basses-alpes sont quand même le cas le plus flagrant de cette bouffonerie.
Au 10 janvier, c'est le département qui a la plus forte baisse en France et pourtant le 10 janvier on dit aux bas-alpins que ce n'est pas suffisant d'être les meilleurs et on leur avance le couvre-feu à 18h (le 10/01).
Objectifs : plaisir, santé et pas trop de bide
Silver0l
Messages : 7870
Inscription : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Silver0l »

felipe a écrit : 16 janv. 2021 21:12
Silver0l a écrit : 16 janv. 2021 18:58
felipe a écrit : 16 janv. 2021 10:23

Tu ne vois que ce que tu as envie de voir dans cette carte. Tu y vois le succès du couvre feu à 18h, là où personnellement je vois qu'il n'a aucun effet.

Déjà, dans un bon esprit scientifique, on évitera de comparer les départements qui ne sont pas dans une même région car les dynamiques et la météo (facteur très influent) sont différents.
En science, pour comparer, il faut que toutes choses sient égales par ailleurs. On ne compare pas la Bretagne avec L'Est de la France.

Et là, quand on regarde de plus près, que voit-on ? Ben on voit que les départements qui n'ont pas avancé le couvre feu à 18h ont exactement la même dynamique que ceux qui ont avancé le couvre feu à 18h !
L'aube, la côte d'or, l'yonne ont la même dynamique à la baisse !

Pire encore en PACA, les basses-alpes, pris en sandwich entre 2 départements sous couvre-feu à 18h, à une meilleure dynamique que les hautes alpes et les alpes maritimes. Si on compare le 04/05/06, la vérité statistique est que le couvre feu à 18h à un effet négatif.

De toute façon, cette carte est une arnaque, une supercherie. On refait la même connerie qu'en octobre quand le gouvernement nous a dit que le couvre feu n'était pas efficace (on nous avait dit qu'il y avait des chiffres, etc. puis maintenant on nous dit le contraire, que le couvre-feu était bien efficicace). La connerie c'est qu'il est encore trop tôt pour conclure sur l'efficacité de la mesure. Il faut compter 3 semaines. Donc on commencera vraiment à savoir si le couvre-feu à 18h à des effets vers le 21 janvier. Ce sont les chiffres entre le 20 et le 30 janvier qui seront parlants. Après le 30/01, les chiffres ne voudront plus rien dire car la mesure étant généralisée, on ne pourra plus distinguer ces effets par rapport à d'autres facteurs externes.
Bon, je crois que la science ne peut rien pour toi si tu as besoin de faire des calculs de corrélation, de covariance et d'écart type pour voir qu'en moyenne les régions qui ont avancé le couvre-feu à 18h dès le 2 janvier sont plus claires que celles qui l'ont fait aujourd'hui. Je te conseillerais juste de pas faire un boulot dans les stats... Et non, tu n'as pas besoin d'attendre 3 semaines pour voir bouger le taux d'incidence: ce sont le nombre d'hospitalisation, d'urgences ou de décès qui bougent avec retard, pas la détection des cas, qui est un indicateur beaucoup plus réactif.
Soit tu es un troll, soit tu n'as pas lu ce que j'ai écrit, soit tu ne comprends rien à la science.

Tu veux absolument comparer les régions (parce que cela t'arrange) là où je prefere comparer des départements limitrophes (pour s'affranchir de trop grandes variabilité météorologiques).
Soit tu es un troll, soit tu es de très très mauvaises foi scientifique...
Mais vas-y, j'attends tes explications pourquoi les départements 67,68, 89, 10 et 21, avec couvre-feu à 20h, obtiennent les mêmes résultats que ceux avec couvre-feu à 18h depuis le 2/01.
Le fait que des départements proches les uns des autres obtiennent les mêmes résultats que ce soit 18h ou 20h démontre que la raison de la baisse est à chercher ailleurs.
Et visiblement, de nombreuses personnes pensent la même chose.

Les basses-alpes sont quand même le cas le plus flagrant de cette bouffonerie.
Au 10 janvier, c'est le département qui a la plus forte baisse en France et pourtant le 10 janvier on dit aux bas-alpins que ce n'est pas suffisant d'être les meilleurs et on leur avance le couvre-feu à 18h (le 10/01).
Bon, c'est pas gagné. Quand on fait de l'épidémiologie, on est forcé de raisonner en termes statistiques. Tu ne trouveras jamais quoique ce soit qui soit sûr ou qui marche à 100%. Par exemple le vaccin, il te protège à 95% (ce qui est exceptionnellement bon), ce qui veut dire que tu peux être vacciné et tomber malade. Ça veut même dire que s'il y a suffisamment de personnes vaccinées, tu auras plus de malades vaccinés que de malades non vaccinés. Mais ça veut pas dire que le vaccin marche pas. Et ben c'est pareil avec l'efficacité des mesures X ou Y, tu trouveras toujours des exceptions à gauche ou à droite, mais la vérité statistique restera la même.
Augmentus, le roman des cyclistes qui aiment l'IA
Apprenez à nager avec Le journal d'un nageur de l'ère post-Trump
Fab74ch
Messages : 3402
Inscription : 21 août 2013 21:20

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Fab74ch »

Bardamu a écrit : 16 janv. 2021 16:53
Fab74ch a écrit : 16 janv. 2021 16:30
kestrel a écrit : 16 janv. 2021 14:56 Tout va bien, 2021 sera la copie de 2020 avec en plus, ou plutôt en moins la liberté d'expression verrouillée chez les scientifiques

https://youtu.be/uwXVAr8lHLQ
Tant mieux non? Puisque de toute façon tu ne les crois pas les scientifiques. Enfin si, ceux qui te confortent dans ta pensée. Du coup, continue à penser ce que tu veux, et pars du principe qu’il y a probablement des scientifiques qui pensent comme toi mais qu’ils ont été censurés, ce sera très très satisfaisant :mrgreen:
C'est un autoportrait ?
Et tu ne nous donnes pas de News de Di Vizio?
Il porte plainte pour le vaccin sur les +75 ans?

Il s’est rendu compte que pour le traitement Raoult c’était pas gagné? :mrgreen:
Répondre