Licence 2021

Bonne humeur de rigueur, pour les sujets ne concernant pas le monde sportif merci de poster dans "...et plus si affinité".
Avatar de l’utilisateur
felipe
Messages : 593
Inscription : 23 févr. 2007 16:12
Localisation : Pays du poulet

Re: Licence 2021

Message non lu par felipe »

Finalement, je ré inscris mes gamins à la natation vu que le club s'est engagé, pour 2021, à effectuer des remboursements partiels si la saison devait à nouveau etre interrompue pour cause sanitaire.

Cela ne m'empêchera pas d'aller à l'AG pour savoir ce qu'ils ont fait ou vont faire de l'argent économisé en 2020, puisque cette année, ils n'ont fait aucune ristourne.
Entre les salaires des entraineurs qui ne sont plus payés depuis mars et les frais de compétitions (transport, hotels, etc.) qui ont disparu, je suis curieux de voir ce que le club fait de cette manne financière inattendue. :sm11:
Objectifs : plaisir, santé et pas trop de bide

Avatar de l’utilisateur
Nico U.
Messages : 937
Inscription : 19 oct. 2004 17:13
Localisation : On the edge

Re: Licence 2021

Message non lu par Nico U. »

erwan_triathlon a écrit :
20 août 2020 09:39
ahhhh l'éternel débat entre la catégorie 1 individualiste et la 2 associative

La réalité se situe quasiment toujours entre les deux ;-)

Mais le club a besoin de ses licenciés au delà du cout licence (rappel environ 100E part à la fédé)

Mon club a mis en place quelque chose de trés simple et bien efficace, je vous le partage car à mon avis c'est une bonne chose.

En s'inscrivant le licencié s'engage à "donner" l'équivalent d'une journée en action club. Le grand classique est d'être bénévole sur notre triathlon (soit la journée entière, soitune 1/2 journée pour courir sur une épreuve). Mais il y a aussi plein d'autres actions possibles.
Le club suit la participation des licenciés aux actions clubs.

A la fin de la saison, il contacte ceux qui n'ont pas fait d'action (ou pas assez mais c'est rare) pour leur demander si on a loupé qq chose.

Si pas d'actions réalisée alors le licencié à un "malus" de 50E sur la licence de l'année suivante (s'il en prend une bien sur).
Si l'année suivante c'est de nouveau le cas, alors il ne pourra pas reprendre une licence.

Et ça marche bien, tout le monde comprends et en 6 ans on a jamais eu de personne "refusée"
On a un système similaire en place dans mon club.
On organise un Triathlon et un Aquathlon, ceux qui ne donnent pas de leur temps sur ces deux épreuves ne bénéficient pas du remboursement des compétitions en fin d'année.
C'est écrit sur le formulaire d'engagement au club, donc tout le monde est au courant et ça se passe plutôt bien.
Faut pas pousser mes mails dans les ordis..

Frank
Messages : 2980
Inscription : 08 août 2009 18:05
Localisation : Var

Re: Licence 2021

Message non lu par Frank »

felipe a écrit :
02 sept. 2020 22:16
Finalement, je ré inscris mes gamins à la natation vu que le club s'est engagé, pour 2021, à effectuer des remboursements partiels si la saison devait à nouveau etre interrompue pour cause sanitaire.

Cela ne m'empêchera pas d'aller à l'AG pour savoir ce qu'ils ont fait ou vont faire de l'argent économisé en 2020, puisque cette année, ils n'ont fait aucune ristourne.
Entre les salaires des entraineurs qui ne sont plus payés depuis mars et les frais de compétitions (transport, hotels, etc.) qui ont disparu, je suis curieux de voir ce que le club fait de cette manne financière inattendue. :sm11:
Bonjour, c'est bien de contribuer à la santé de nos clubs et se re-licenciant, même si on n'a aucune vue précise de l'avenir. Nos clubs sont les acteurs directs de l'évolution de notre sport, et de leur santé dépend l'avenir de notre discipline. Les clubs fournissent arbitres, orgas, forment nos gamins...
Tout cela est essentiel, mais je sais que certains vu la conjoncture n'auront pas les moyens.
Les différents moyens d'impliquer les adhérents sont intéressants à lire. L'investissement doit être récompensé lorsque c'est possible. Je vois parfois la licence prise en compte par le club pour les encadrants, ou des compètes prises en charge en échange de bénévolat ou de responsabilités comme dirigeant. Je trouve que c'est bien.
A+!

Avatar de l’utilisateur
gus30
Messages : 137
Inscription : 11 août 2017 17:30
Contact :

Re: Licence 2021

Message non lu par gus30 »

reste cette possibilité pour associations sportives loi 1901 .


Peut-on mettre temporairement une association « en sommeil » ?
Vérifié le 24 février 2020 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Oui, les dirigeants d'une association peuvent proposer de la mettre temporairement en sommeil.

Cette décision peut intervenir lorsque la poursuite de l'activité n'est plus possible dans l'immédiat (faute de bénévoles, de moyens suffisants, etc.), mais est jugée ultérieurement possible.

C'est à l'assemblée générale de fixer les conditions de la mise en sommeil.

Elle doit fixer la durée de la période de mise en sommeil.

Elle doit aussi prévoir les conditions dans lesquelles il sera décidé à l'issue de cette période de réactiver l'association ou de la dissoudre si la reprise d'activité reste inenvisageable.

Selon la situation de l'association, il convient notamment de décider, pendant la période de sommeil :

du maintien ou non d'une cotisation,
du devenir du local occupé par l'association si elle en dispose et notamment si elle en est locataire ou en dispose à titre gratuit,
du devenir du matériel durant cette période,
du devenir de la trésorerie,
si l'association conserve ou non son compte bancaire et ses moyens de paiement (chéquiers, carte bancaire),
s'il convient de résilier certains contrats (abonnement téléphone/internet par exemple),
s'il est nécessaire de licencier les salariés,
d'informer les éventuels partenaires de cette décision.
L'assemblée générale doit désigner la ou les personnes qui seront chargées d'effectuer la gestion de l'association durant la période d'inactivité.

Si cette ou ces personnes ne sont pas les anciens dirigeants, cette désignation doit faire l'objet d'une déclaration au greffe des associations.

En outre, si la mise en sommeil conduit aussi à l'une des modifications suivantes, elle doit également être déclarée en préfecture :

Modification statutaire
Changement d'adresse de gestion
Ouverture ou fermeture d'un établissement
Vente de locaux.
Ces déclarations en préfecture peuvent s'effectuer en ligne.

Avatar de l’utilisateur
erwan_triathlon
Messages : 1605
Inscription : 19 juin 2006 13:04
Localisation : Rennes - France
Contact :

Re: Licence 2021

Message non lu par erwan_triathlon »

Nico U. a écrit :
03 sept. 2020 10:05
erwan_triathlon a écrit :
20 août 2020 09:39
ahhhh l'éternel débat entre la catégorie 1 individualiste et la 2 associative

La réalité se situe quasiment toujours entre les deux ;-)

Mais le club a besoin de ses licenciés au delà du cout licence (rappel environ 100E part à la fédé)

Mon club a mis en place quelque chose de trés simple et bien efficace, je vous le partage car à mon avis c'est une bonne chose.

En s'inscrivant le licencié s'engage à "donner" l'équivalent d'une journée en action club. Le grand classique est d'être bénévole sur notre triathlon (soit la journée entière, soitune 1/2 journée pour courir sur une épreuve). Mais il y a aussi plein d'autres actions possibles.
Le club suit la participation des licenciés aux actions clubs.

A la fin de la saison, il contacte ceux qui n'ont pas fait d'action (ou pas assez mais c'est rare) pour leur demander si on a loupé qq chose.

Si pas d'actions réalisée alors le licencié à un "malus" de 50E sur la licence de l'année suivante (s'il en prend une bien sur).
Si l'année suivante c'est de nouveau le cas, alors il ne pourra pas reprendre une licence.

Et ça marche bien, tout le monde comprends et en 6 ans on a jamais eu de personne "refusée"
On a un système similaire en place dans mon club.
On organise un Triathlon et un Aquathlon, ceux qui ne donnent pas de leur temps sur ces deux épreuves ne bénéficient pas du remboursement des compétitions en fin d'année.
C'est écrit sur le formulaire d'engagement au club, donc tout le monde est au courant et ça se passe plutôt bien.
C'est pas con la logique de ne pas rembourser. Cela responsabilise ceux qui ne veulent que les bons cotés et, dans l'absolu, un licencié trés peu actif n'ayant pas participé aux compétitions ne sera pas pénalisé
http://erwan-triathlon.blogg.org
Premier Tri en 2005. Premier CD La Baule 2007. Premier half Mansigné 2012. Et ensuite les IM. Challenge Vichy 2013, IM Vichy 2015, XXL Vitoria 2016, IM Nice 2018, XXL Tours 2019. 2020 ? Ce sera le FrenchMan XXL :D

geraud
Messages : 6457
Inscription : 02 sept. 2009 08:24
Localisation : Rhone

Re: Licence 2021

Message non lu par geraud »

felipe a écrit :
02 sept. 2020 22:16
Finalement, je ré inscris mes gamins à la natation vu que le club s'est engagé, pour 2021, à effectuer des remboursements partiels si la saison devait à nouveau etre interrompue pour cause sanitaire.

Cela ne m'empêchera pas d'aller à l'AG pour savoir ce qu'ils ont fait ou vont faire de l'argent économisé en 2020, puisque cette année, ils n'ont fait aucune ristourne.
Entre les salaires des entraineurs qui ne sont plus payés depuis mars et les frais de compétitions (transport, hotels, etc.) qui ont disparu, je suis curieux de voir ce que le club fait de cette manne financière inattendue. :sm11:
Pose leur (et pose toi) d abord la question de savoir SI le club a "gagné" de l argent dans l histoire ou s il en a perdu.
Pour la majorité des clubs, la réduction des frais n est pas si immense que ça (ça dépend aussi du type de contrat de ton entraineur) et surtout bien moins importante que les pertes: des sponsors se sont retirés ou ne repartiront pas, les événements qui permettaient de faire rentrer de l argent, qu ils soient liés à l activite du club (organisation de course) ou pas (loto,...) n ont pas eu lieu alors que des frais avaient déjà été engagés, les licenciés qui se licencient en cours de saison ou les nouveaux sponsors ne sont pas rentrés depuis mars...
Donc déjà à ce jour, les clubs que je connais sont plutôt dans une situation stable ou plus dégradée que d habitude ou on un peu plus d argent dans les caisses, mais pas de "manne financiere" comme tu dis.
Et surtout il va falloir prévoir l annee qui vient. Car si nous pouvons reprendre le sport à partir de maintenant, et si 2021 se passe bien, les couts des clubs vont tout de suite redevenir les mêmes, en revanche les rentrées d argent vont forcément baisser plus durablement (sponsors et licenciés qui ne reviennent pas, baisse de fréquentation sur les événements, baisse des subventions peut-être,...)
+ beaucoup de clubs ont fait un geste envers leurs licenciés.

S il fallait prendre une image, je dirais que la majorité ont pris un peu d elan avant la cote. Dans la grande majorité des cas, les clubs ont AU MIEUX un peu plus d argent dans les caisses, qui leur permettra d affronter 2021 sans pour autant freiner toutes les prestations proposées à leurs licenciés. Mais à mon avis quand on fera le bilan cumulé 2020 + 2021, ceux qui n auront pas perdu d argent seront bien.

Apres, contrairement à ce que tu dis, ce n est pas juste une question de rouler sur l or. Personnellement en tout cas, je reprends mes licences. S il faut faire des efforts financiers, je préfère les faire sur autre chose mais être solidaire et permettre à mes clubs de passer ce cap.

Avatar de l’utilisateur
felipe
Messages : 593
Inscription : 23 févr. 2007 16:12
Localisation : Pays du poulet

Re: Licence 2021

Message non lu par felipe »

geraud a écrit :
05 sept. 2020 07:17
felipe a écrit :
02 sept. 2020 22:16
Finalement, je ré inscris mes gamins à la natation vu que le club s'est engagé, pour 2021, à effectuer des remboursements partiels si la saison devait à nouveau etre interrompue pour cause sanitaire.

Cela ne m'empêchera pas d'aller à l'AG pour savoir ce qu'ils ont fait ou vont faire de l'argent économisé en 2020, puisque cette année, ils n'ont fait aucune ristourne.
Entre les salaires des entraineurs qui ne sont plus payés depuis mars et les frais de compétitions (transport, hotels, etc.) qui ont disparu, je suis curieux de voir ce que le club fait de cette manne financière inattendue. :sm11:
Pose leur (et pose toi) d abord la question de savoir SI le club a "gagné" de l argent dans l histoire ou s il en a perdu.
Pour la majorité des clubs, la réduction des frais n est pas si immense que ça (ça dépend aussi du type de contrat de ton entraineur) et surtout bien moins importante que les pertes: des sponsors se sont retirés ou ne repartiront pas, les événements qui permettaient de faire rentrer de l argent, qu ils soient liés à l activite du club (organisation de course) ou pas (loto,...) n ont pas eu lieu alors que des frais avaient déjà été engagés, les licenciés qui se licencient en cours de saison ou les nouveaux sponsors ne sont pas rentrés depuis mars...
Donc déjà à ce jour, les clubs que je connais sont plutôt dans une situation stable ou plus dégradée que d habitude ou on un peu plus d argent dans les caisses, mais pas de "manne financiere" comme tu dis.
Et surtout il va falloir prévoir l annee qui vient. Car si nous pouvons reprendre le sport à partir de maintenant, et si 2021 se passe bien, les couts des clubs vont tout de suite redevenir les mêmes, en revanche les rentrées d argent vont forcément baisser plus durablement (sponsors et licenciés qui ne reviennent pas, baisse de fréquentation sur les événements, baisse des subventions peut-être,...)
+ beaucoup de clubs ont fait un geste envers leurs licenciés.

S il fallait prendre une image, je dirais que la majorité ont pris un peu d elan avant la cote. Dans la grande majorité des cas, les clubs ont AU MIEUX un peu plus d argent dans les caisses, qui leur permettra d affronter 2021 sans pour autant freiner toutes les prestations proposées à leurs licenciés. Mais à mon avis quand on fera le bilan cumulé 2020 + 2021, ceux qui n auront pas perdu d argent seront bien.

Apres, contrairement à ce que tu dis, ce n est pas juste une question de rouler sur l or. Personnellement en tout cas, je reprends mes licences. S il faut faire des efforts financiers, je préfère les faire sur autre chose mais être solidaire et permettre à mes clubs de passer ce cap.
Et bien figure toi que la question, je l'ai posé en off à la trésorière du club au mois dès le mois de mai.
D'où mes propos, qui ne concernent que le club de natation.
Les clubs de natation ont, en grande majorité, le même modèle économique, contrairement aux clubs de tri dont les modèles économiques sont beaucoup plus hétérogènes.

Pour la natation, la grande majorité des recettes ce sont les adhésions, quelques subventions. Relativement peu de sponsoring dans le bilan et pas d'actions (epreuves, etc) susceptible de générer des recettes.

Les depenses, ce sont :
- les entraîneurs (majoritairement professionnels, le bénévolat etant limitée)
- les frais de compétition pour les meilleurs athlètes
- les licences fédéral pour1/3 des adhérents

Contrairement au triathlon, tu peux compter qu'environ 2 adherents sur 3 n'ont pas de licence fédéral (les clubs se refusent de payer la licence FFN qu"ils jugent trop cher, ils ne la prennent que pour les compétiteurs. Les nageurs loisirs, école de natation, etc, n'ont pas de licence federale)

Sur un club qui tourne à un equivalent de 5 à 6 temps plein d'entraîneur, non rémunérés pendant 4 mois, cela commence à faire des sous si on inclus les charges sociales,

Si le club de natation a pu prendre l'engagement, pour la saison 2020/2021, de procéder à un remboursement partiel en cas de nouvelle suspension de la saison, c'est que eux aussi ont fait les comptes.
La question n'est plus de savoir si le club a généréun resultat exceptionnel (au sens comptable du terme) car leur engagement à rembourser répond à cette question,
La question c'est plutot quel est le montant de ce resultat exceptionnel et ce qu'ils en feront.
Enfin, vu que les comptes étaient tendus les années précédentes, je pense qu'ils ont provisionné en cas de vaches maigres plus tard et que la "manne" doit être de l'ordre de 20 k€.
Interroger n'est pas forcément critiquer. On peut interroger et être en accord avec les réponses données et les choix effectuées.
Etre un adhérent actif d'un club, c'est aussi cela. Ce n'est pas forcement d'être un mouton.

Mais, je me répète, tout cela n'est pas transposable aux clubs de tri qui ont des modèles economiques beaucoup trop hétérogènes pour tirer des généralités. Ca fait 20 ans que je suis dans le triathlon et dans le triathlon, j'ai vraiment vu de tout en mode de fonctionnement.
- certains ont des vrais sponsors (d'autres non)
- certains génèrent des revenus par ailleurs (epreuve, loto...)
- certains ont des entraîneurs professionnels d'autres reposent sur le bénévolat
-Certains clubs forunissent des tenues, remboursent des epreuves, d'autres non
- le prix des adhésions est très variables

Finalement, le seul point en commun pour les clubs de tri, c'est que tous les clubs prennent une licence fédéral pour tous leurs adhérents et que cela represente une part importante du coût de l'adhesion (30% à 80% du coût de l'adhésion)
Mon club de tri, on paye 120€ je crois dont 100€ de part fédéral. Bah, je vais pas demdander à mon président ce qu'il a fait de l'argent. Une fois les licences federales payées, y'a plus rien en caisse
Objectifs : plaisir, santé et pas trop de bide

geraud
Messages : 6457
Inscription : 02 sept. 2009 08:24
Localisation : Rhone

Re: Licence 2021

Message non lu par geraud »

Ok je pensais que ta question se rapportait au triathlon, pas à la natation.
Bon en tout cas on a eu 2 français sur le podium mondial aujourd hui (et le premier français double champion du monde !) Esperons que ça se traduise par des médailles olympiques. Ca ne fera pas de mal pour le nombre de licenciés et les finances des clubs

Avatar de l’utilisateur
felipe
Messages : 593
Inscription : 23 févr. 2007 16:12
Localisation : Pays du poulet

Re: Licence 2021

Message non lu par felipe »

geraud a écrit :
05 sept. 2020 22:00
Ca ne fera pas de mal pour le nombre de licenciés et les finances des clubs
Je suis beaucoup plus inquiet pour la santé financière des clubs pour la saison qui démarre (2020-2021) que pour la saison qui vient de se terminer (2019-2020).

On saura très vite, dans quelques semaines, l'ampleur de l'hémorragie de licenciés selon les clubs, le temps que les clubs saisissent les licences dans les bases de données, ou fassent remonter les statistiques. L'hémorragie n'aura sans doute pas la même ampleur dans tous les sports.
Le triathlon devrait tirer son épingle du jeu (c'est un avis totalement personnel) mais d'autres sports seront plus compliqués.

Plusieurs facteurs se cumulent et font qu'une partie des athlètes ne reprendront pas de licence (adultes ou enfants) :
- peur d'être contaminé pendant le sport
- perte de motivation de l'athlète qui n'a plus envie de reprendre après un long arrêt
- frustration d'avoir payé une adhésion pour rien la saison dernière et crainte de repayer pour pas grand chose
- perte de l'aspect convivialité qui rebute

En tous cas, les FD ne s'y trompent pas. C'est la 1ère année que je reçois de la publicité pour (re)-prendre une licence.
Ils doivent flipper dans les FD car ils voient le creux de la vague arriver, mais personne ne connait encore l'ampleur du creux.
Objectifs : plaisir, santé et pas trop de bide

Papapingouin
Messages : 92
Inscription : 28 juin 2014 07:47

Re: Licence 2021

Message non lu par Papapingouin »

Tout à fait d'accord....et comme tu dis le triathlon n'est pas forcément, à priori, la fédé qui sera la plus touchée.... le judo, le rugby, le handball, la lutte, tous les sports de contact rapprochés.....ils doivent être super inquiets....

olivemiller
Messages : 642
Inscription : 19 nov. 2010 22:16

Re: Licence 2021

Message non lu par olivemiller »

felipe a écrit :
05 sept. 2020 21:53
Pour la natation, la grande majorité des recettes ce sont les adhésions, quelques subventions. Relativement peu de sponsoring dans le bilan et pas d'actions (epreuves, etc) susceptible de générer des recettes.

Les depenses, ce sont :
- les entraîneurs (majoritairement professionnels, le bénévolat etant limitée)
- les frais de compétition pour les meilleurs athlètes
- les licences fédéral pour1/3 des adhérents

Contrairement au triathlon, tu peux compter qu'environ 2 adherents sur 3 n'ont pas de licence fédéral (les clubs se refusent de payer la licence FFN qu"ils jugent trop cher, ils ne la prennent que pour les compétiteurs. Les nageurs loisirs, école de natation, etc, n'ont pas de licence federale)

Sur un club qui tourne à un equivalent de 5 à 6 temps plein d'entraîneur, non rémunérés pendant 4 mois, cela commence à faire des sous si on inclus les charges sociales,

Si le club de natation a pu prendre l'engagement, pour la saison 2020/2021, de procéder à un remboursement partiel en cas de nouvelle suspension de la saison, c'est que eux aussi ont fait les comptes.
La question n'est plus de savoir si le club a généréun resultat exceptionnel (au sens comptable du terme) car leur engagement à rembourser répond à cette question,
La question c'est plutot quel est le montant de ce resultat exceptionnel et ce qu'ils en feront.
Enfin, vu que les comptes étaient tendus les années précédentes, je pense qu'ils ont provisionné en cas de vaches maigres plus tard et que la "manne" doit être de l'ordre de 20 k€.
Interroger n'est pas forcément critiquer. On peut interroger et être en accord avec les réponses données et les choix effectuées.
Etre un adhérent actif d'un club, c'est aussi cela. Ce n'est pas forcement d'être un mouton.

Visiblement tu ne connais pas bien les clubs de natation et la FFN.

L'objectif est que 100% des adhérents soient licenciés. Avec un distingo entre les licences "compétition" et "natation pour tous". Politique mise en place, il y 1 ou 2 ans par le Pdt de la FFN.

Je te suggère d'assister aux AG plutôt que d'interroger un off la trésorière car ces questions financières sont normalement à l'ordre du jour avec vote à la clef. Tu deviens ainsi acteur de l'assoc.

Sinon les clubs de nat situés à proximité d'un plan d'eau peuvent organiser des épreuves d'eau libre et faire rentre de l'argent avec la buvette. :D

Avatar de l’utilisateur
felipe
Messages : 593
Inscription : 23 févr. 2007 16:12
Localisation : Pays du poulet

Re: Licence 2021

Message non lu par felipe »

olivemiller a écrit :
08 sept. 2020 20:01
Visiblement tu ne connais pas bien les clubs de natation et la FFN.

L'objectif est que 100% des adhérents soient licenciés. Avec un distingo entre les licences "compétition" et "natation pour tous". Politique mise en place, il y 1 ou 2 ans par le Pdt de la FFN.

Je te suggère d'assister aux AG plutôt que d'interroger un off la trésorière car ces questions financières sont normalement à l'ordre du jour avec vote à la clef. Tu deviens ainsi acteur de l'assoc.

Sinon les clubs de nat situés à proximité d'un plan d'eau peuvent organiser des épreuves d'eau libre et faire rentre de l'argent avec la buvette. :D
[/quote]

Merci de me donner raison. Ton argument va dans mon sens.

En effet, si la FFN a pour objectif d'augmenter le taux de nageurs ayant une licence FFN, c'est justement parce que beaucoup de nageurs en club de natation n'ont pas de licences FFN.
Du coup, en fait, je ne comprends pas ton intervention car d'un côté tu dis que je n'y connais rien mais tu avances un argument qui va dans mon sens.
Si tu veux me contredire,' avance un argument qui me contredit et pas un argument qui me donne raison.
Tu aurais également pu compléter que la politique FFN pour inciter les clubs à prendre des licences pour leurs adherents s'accompagne surtout d'une diffrenciation financiere dans le cout de la licence entre le competiteur et le loisir avec baisse des tarif pour 75% des licenciés (la FFTRI pourrait peut etre s'inspirr de la FFN là)

Sinon, tu peux aussi lire mes posts avant de m'inviter à aller aux AG. Tu aurais ainsi lu que j'y vais et que j'attends avec impatience la prochaine.
C'est d'ailleurs lors de l'AG que le bureau du club a clairement indiqué que malgré les incitations de la FFN à licencier tous les nageurs, le club continuerait sa politique pour des raisons economiques : licence pour les compétiteurs, pas de licence pour les ecoles de natation.
D'autres clubs ont peut etre fait le choix inverse.

Le nombre de licencies tourne à 310.000 environ. L'objectif est à 500.000 licenciés (est ce que cela représente reellement le 100% ?). Donc, la FFN estime son taux de licenciés à 62% ?

Mainenant que j'ai dressé le tableau de la situation, je me garderai bien d'émettre un avis sur qui a raison / tort entre la FFN et les clubs qui visiblement ne sont pas en osmose totale.

Le seul avis que j'ai porte sur la licence eau libre. Elle est à 10 € pour un an en prise directe sur internet.
C'est un tarif abordable et c'est bien de ne pas devoir passer par un club. Ca c'est super !
Objectifs : plaisir, santé et pas trop de bide

jat.gab
Messages : 628
Inscription : 26 mai 2015 10:20

Re: Licence 2021

Message non lu par jat.gab »

felipe a écrit :
08 août 2020 06:38
Tant mieux pour ceux qui peuvent jouer aux mécènes avec leur club.
J'ai 3 gamins, on est 5. Les licences c'est 1500 € au total.

La question n'est pas de savoir si on est un vilain petit triathlete consommateur ou un triathlete acteur de son club.
La question était de savoir si il fallait continuer à miser sur un saison dans une structure collective (un club) que l'on soit con-sommateur ou non, ou si il est préférable de s'engager dans une pratique intra-familiale.

Après, je comprends parfaitement que certains ici sont blindés de thunes et peuvent jouer sur les 2 tableaux, mais ne sera pas le cas de toutes les familles.

Le débat ne se situe donc pas sur la notion de triathlete consommateur / acteur (c'était le monde d'avant) mais si on s'engage dans une forme de mécénat le temps de la crise.
Sans indiscrétion tu es dans quelle région, car chez nous on est loin de ces prix la ! :shock:

Dans mon club c'est 170€ pour la licence compétition adulte, 150€ la loisir, et 85€ pour les enfants jusqu'à 18 ans, avec en plus remise à partir de 2 licences...

Je comprends vraiment qu'à ce prix là on se pose la question :?

Bon après on fonctionne à 90% en bénévolat...

olivemiller
Messages : 642
Inscription : 19 nov. 2010 22:16

Re: Licence 2021

Message non lu par olivemiller »

jat.gab a écrit :
09 sept. 2020 09:47
Bon après on fonctionne à 90% en bénévolat...
Les entraineurs sont-ils également bénévoles ?

olivemiller
Messages : 642
Inscription : 19 nov. 2010 22:16

Re: Licence 2021

Message non lu par olivemiller »

felipe a écrit :
08 sept. 2020 23:19
Sinon, tu peux aussi lire mes posts avant de m'inviter à aller aux AG. Tu aurais ainsi lu que j'y vais et que j'attends avec impatience la prochaine.
Bravo pour ton engagement ! Je vois néanmoins une légère contradiction :
felipe a écrit :
05 sept. 2020 21:53
les licences fédéral pour1/3 des adhérents

Contrairement au triathlon, tu peux compter qu'environ 2 adherents sur 3 n'ont pas de licence fédéral (les clubs se refusent de payer la licence FFN qu"ils jugent trop cher, ils ne la prennent que pour les compétiteurs. Les nageurs loisirs, école de natation, etc, n'ont pas de licence federale)
Puis :
felipe a écrit :
08 sept. 2020 23:19
Le nombre de licencies tourne à 310.000 environ. L'objectif est à 500.000 licenciés (est ce que cela représente reellement le 100% ?). Donc, la FFN estime son taux de licenciés à 62% ?
Dans la réalité, le club FFN que je préside : 100 % de licenciés.
En AG : 20% des adhérents présents. 100% pour ne pas rembourser de cotisation sur la saison dernière.

Situation financière pour la saison prochaine : critique car nous ne pourrons pas compter sur nos sponsors habituels secoués financièrement par le confinement. De plus, comme certains clubs de tri, nous n'avons pas pu organiser notre manifestation annuelle.En conséquence, pas de "manne" financière...

Répondre