Interieur sport / Nage en eau libre...

Bonne humeur de rigueur, pour les sujets ne concernant pas le monde sportif merci de poster dans "...et plus si affinité".
Avatar de l’utilisateur
Yo L
Messages : 2095
Inscription : 19 nov. 2004 15:56
Localisation : Villeurbanne

Re: Interieur sport / Nage en eau libre...

Message non lu par Yo L »

Peut-être que ce reportage introduit un biais cognitif :whistle: j'aime bien cette expression :mrgreen:
Je trouve surtout que ce reportage met en avant son total manque de maturité, elle à 23 ans, pas 16 (combien de sportif HN sont déjà au top à cet âge là ?).. et son manque de respect vis à vis de son encadrement ...qui est aussi pour qq chose dans l'attitude qu'elle a envers eux !
C'est ce qui dénote % aux reportages "Eau Libre" .. dans un cas c'est un groupe de HN où l'athlète se fond dans la masse alors que dans l'autre, c'est tout le contraire ... Et pourtant, avec Teddy Riner, ce mode de fonctionnement va bien, mais ses résultats et son engagement à l'entrainement, en tout cas à l'écran, est tout autre
flu
Messages : 766
Inscription : 11 août 2006 22:52

Re: Interieur sport / Nage en eau libre...

Message non lu par flu »

Yo L a écrit : 13 nov. 2020 08:52 Peut-être que ce reportage introduit un biais cognitif :whistle: j'aime bien cette expression :mrgreen:
Je trouve surtout que ce reportage met en avant son total manque de maturité, elle à 23 ans, pas 16 (combien de sportif HN sont déjà au top à cet âge là ?).. et son manque de respect vis à vis de son encadrement ...qui est aussi pour qq chose dans l'attitude qu'elle a envers eux !
C'est ce qui dénote % aux reportages "Eau Libre" .. dans un cas c'est un groupe de HN où l'athlète se fond dans la masse alors que dans l'autre, c'est tout le contraire ... Et pourtant, avec Teddy Riner, ce mode de fonctionnement va bien, mais ses résultats et son engagement à l'entrainement, en tout cas à l'écran, est tout autre
C'est vrai que le reportage la montre capricieuse. Mais, il n'est pas rare de trouver de forts caractères chez les athlètes de HN. Il lui a permis de la hisser là où elle est et de la démarquer des autres. Avec un tempérament lisse et convenu, elle n'aurait pas atteint un tel niveau. C'est probablement l'intention de ce reportage. Attention, cela ne signifie pas qu'elle doit être irrespectueuse avec son entourage , encadrement compris. Cela n'a rien à voir.
Trapanelle en nat
Messages : 757
Inscription : 26 août 2018 18:06

Re: Interieur sport / Nage en eau libre...

Message non lu par Trapanelle en nat »

Yo L a écrit : 13 nov. 2020 08:52 Peut-être que ce reportage introduit un biais cognitif :whistle: j'aime bien cette expression :mrgreen:
Je trouve surtout que ce reportage met en avant son total manque de maturité, elle à 23 ans, pas 16 (combien de sportif HN sont déjà au top à cet âge là ?).. et son manque de respect vis à vis de son encadrement ...qui est aussi pour qq chose dans l'attitude qu'elle a envers eux !
C'est ce qui dénote % aux reportages "Eau Libre" .. dans un cas c'est un groupe de HN où l'athlète se fond dans la masse alors que dans l'autre, c'est tout le contraire ... Et pourtant, avec Teddy Riner, ce mode de fonctionnement va bien, mais ses résultats et son engagement à l'entrainement, en tout cas à l'écran, est tout autre

Ouh, ouh, les gars, c'est un reportage ! On nous montre ce qu'on veut bien nous montrer et c'est monté d'une certaine façon. Le seul moyen de voir son attitude, c'est de passer plusieurs semaines avec elle.
Sinon, on s'attend à quoi ? La fille apprends qu'elle s'est blessée à quelque mois des JO, elle ne va pas sauter de joie... Sinon, à mon avis, sa réaction lors de l’entraînement aux virages puis ensuite sa gamelle en compète, je pense que ça va lui mettre du plomb dans la tête, elle ne reproduira pas 2 fois la même erreur...
Fafa44
Messages : 296
Inscription : 25 sept. 2016 19:28

Re: Interieur sport / Nage en eau libre...

Message non lu par Fafa44 »

Yo L a écrit : 12 nov. 2020 17:50 Après avoir regardé cet Intérieur Sport consacré au groupe de Lucas au Camping, j'ai regardé celui consacré à la Princesse :mrgreen: puis celui consacré à Axel Reymond (2015 - https://vimeo.com/175411618 ) et celui consacré à Aurélie Muller (2017 - https://vimeo.com/234222698) .... La Princesse, elle devrait regarder ce qui se passe dans ce sport qu'est l'Eau Libre et s'inspirer :sm3:
Merci pour ces liens.
ça me refout en rogne quand je vois la course d'Aurélie Muller à Rio :evil:
Tout ça pour faire monter la brésilienne sur le podium...
Mais elle ne va pas à Tokyo, vraiment maudite...
Avatar de l’utilisateur
Blueboy
Messages : 516
Inscription : 09 déc. 2005 19:08
Localisation : Paname

Re: Interieur sport / Nage en eau libre...

Message non lu par Blueboy »

En toute objectivité, la disqualification de Muller est quand même justifiée, elle monte carrément sur l'autre...
Sois fier et prends cher.
Avatar de l’utilisateur
michel MAUFROID
Messages : 1292
Inscription : 22 janv. 2004 09:05
Localisation : Nicea civitas

Re: Interieur sport / Nage en eau libre...

Message non lu par michel MAUFROID »

Thierry *OnlineTri* a écrit : 12 nov. 2020 19:12 Je pense que c'est SON projet sportif avant tout, on n'est sans doute mal placé pour juger. La motivation intrinsèque d'un athlète à pratiquer sa discipline et se faire mal à l'entrainement tous les jours est à mettre au même rang que les qualités physiques.
T'as raison, tout le monde ici est mal placé pour juger. Mais la plupart du temps c'est pareil pour tous les sujets abordés sur un forum ou dans la VRAIE vie. Si Canal+ et ses journalistes spécialisés, nous proposent un reportage (avec l'accord de l'athlète qui l'aura visionné au préalable j'espère :wink: ) qui est censé nous faire découvrir qui est qui et qui fait quoi, c'est bien pour "mieux connaitre" , "apprécier" et aussi avoir un jugement (je dis pas juger) sur les images proposées.

Je suis le premier à apprécier cette génération de triathlètes français "qui gagnent" car la mise en place de l'EDF Tri depuis 2000 à Sydney a été laborieuse, maintenant çà tourne rond grâce à des personnes de qualité et la France fait partie des nations majeures.

Si réellement c'est SON (ou celui de la fédé ? :think: ) projet sportif, malgré certaines perfs, le rendu du reportage ne met pas en avant une réelle motivation de sa part (la blessure n'arrange pas les choses) mais plutôt l'idée de quelqu'un qui se laisse porter tranquillou par son potentiel, par ses états d'âme et "l'assistanat" sympa de ses coaches.
D'ailleurs cette blessure au pied qu'elle contracte (en dehors de l'entrainement si je ne m'abuse) vers fin 2019 semble guérie en septembre lors de l'épreuve de Hambourg puisqu'elle a le feu vert et qu'on l'aligne. Cette contreperf' sur le DO du 5 septembre, c'est vraiment du à cette faute sur le 1er demi tour sur le vélo (qui avait été pourtant travaillé quelques mois auparavant :roll: ) alors qu'elle est en tête de course (elle sort de l'eau 2eme en 9'02), car elle finit 11 et son finish à pied sur un temps moyen (17'12) ne lui permet pas de refaire son retard.


Tout à fait d'accord avec ta 2eme phrase et pas que pour un athlète de haut niveau.
Chez l'humain en général, pour que "tout fonctionne bien", il doit y avoir harmonie entre son plan physique et son plan mental (la période COVID qui s'éternise depuis mars en est le révélateur pour les + sensibles d'entre nous : les + faibles physiquement sont atteints jusque parfois à en mourir, les + faibles mentalement dépriment doucement.).
C'est d'ailleurs pour cette raison que depuis une bonne dizaine d'années et maintenant sur presque toutes les disciplines, à coté du COACH, on voit surgir un bon nombre d'acteurs qui prennent de + en + d'importance pour l'athlète :
Bien sur le kiné mais aussi,
- le préparateur du geste spécifique (un gardien de but, un botteur en rugby,...)
- le préparateur physique qui prépare et muscle le corps
- le physiologiste
- l'ostéopathe
- le préparateur mental (souvent sophrologue ou prof de Yoga)
Nouveau concept !
sur Nice et 06 depuis octobre 2013,
Le Yoga au Service du Sportif - Y2S - http://www.y2s-yogasport.fr

''l'Esprit contient toutes les possibilités.''
Blackstar
Messages : 4401
Inscription : 22 juin 2010 19:21

Re: Interieur sport / Nage en eau libre...

Message non lu par Blackstar »

Blueboy a écrit : 12 nov. 2020 12:06 Je retiens surtout du reportage de très belles séries de 5x1000 tournés entre en 11' et 11'15.
Ou 3000 non stop en 34'...
Et en reprise... Comme d'hab', nous ne faisons pas le même métier.
La vérité n'est jamais amusante à dire, sans cela tout le monde la dirait.
Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 7512
Inscription : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: Interieur sport / Nage en eau libre...

Message non lu par Thierry *OnlineTri* »

michel MAUFROID a écrit : 13 nov. 2020 15:48 ...
T'as raison, tout le monde ici est mal placé pour juger. Mais la plupart du temps c'est pareil pour tous les sujets abordés sur un forum ou dans la VRAIE vie. Si Canal+ et ses journalistes spécialisés, nous proposent un reportage (avec l'accord de l'athlète qui l'aura visionné au préalable j'espère :wink: ) qui est censé nous faire découvrir qui est qui et qui fait quoi, c'est bien pour "mieux connaitre" , "apprécier" et aussi avoir un jugement (je dis pas juger) sur les images proposées.
...
Si c'est du journalisme je doute fort que les athlètes ai leur mot à dire sur le montage ou voit le reportage en avance, c'est la différence avec un produit marketing.

J'apprécie Intérieur Sport pour les très beaux points de vue portés sur les athlètes. J'y vois beaucoup de bienveillance. Ce temps long qu'ils s'accordent avec eux durant la préparation d'un objectif. Ils nous les montrent pas uniquement dans leurs moments de force mais aussi leurs périodes de doutes/faiblesses. Ce ne sont pas tous des "machines", c'est comme avec Meetic, c'est aussi pour leurs "petits" défauts que nous nous apprécions nos champions ;)

T.
Frank
Messages : 3008
Inscription : 08 août 2009 18:05
Localisation : Var

Re: Interieur sport / Nage en eau libre...

Message non lu par Frank »

Bonjour!

Ah, P. Lucas, quel phénomène ! Combien d' entraîneurs ont autant de notoriété, jusqu'à avoir leur marmotte sosie aux publicités télévisées ?
Cela dit, il est dans le haut niveau depuis bien longtemps, avant même L. Manaudou, puisqu'il était à Atlanta 1996 si je me souviens bien. A ce moment-là laure Manaudou avait 10 ans. Du reste, il n'est pas le seul entraîneur de haut niveau dans le paysage de la natation française: n'oublions pas les L. Horter, F. Pellerin, R. Barnier etc...
Maintenant, le personnage et la facon de le filmer font que le trait est grossi, et que l'on va se focaliser quasi exclusivement sur le langage fleuri du personnage, car c'est hors norme, que cela rend concrète la difficulté de ce sport ingrat (surtout en longue distance), et que cela nous divertit, tout simplement.
Perso, j'adore ça, car le coach que je suis reconnaît que ce gars sait de quoi il parle et fait le job à fond, mais l'éducateur sportif et le formateur que je suis aussi reste persuadé que la dimension humaine (qui apparaît davantage dans le denier reportage que dans les précédents) reste étroitement liée à la réussite des athlètes. Coach, c'est bien davantage que tenir le chrono et travailler les bonnes filières avec un oeil technique (ça, c'est le plus facile), c'est aussi et surtout gérer de l'humain. Et si P. Lucas n'était pas bon aussi là-dedans, ça ne fonctionnerait avec aucun athlète.
Même si le personnage n'est pas apprécié par tout le monde, avec certains athlètes, ça matche. Si l'on rêve de le voir encadrer à sa manière certaines capricieuses, cela ne fonctionnerait pas forcément, l’alchimie n'est pas automatique !

Pricesse cass'
Après avoir vu le reportage, je me suis quand même posé quelques questions. Ce documentaire a été tourné durant une période où l'athlète était en proie à des doutes ; si cela peut en faire un reportage intéressant, ce document a quelque peu desservi la princesse, en commençant par le titre.
Par ce reportage et avec cette façon de filmer (dont il faut se méfier, bien évidemment, je ne dis pas que c'est ce qu'elle est, je dis l’impression désagréable que je perçois) on fait davantage connaissance avec une chieuse pleurnicharde qu'avec une athlète à la tête bien posée sur les épaules.
Certes Cassandre semble accessible avec les enfants, certes elles a de très grandes qualités athlétiques, certes elle est de niveau mondial, certes elle est séduisante et son esthéticienne réalise de véritables prouesses épilatoires... certes.
Mais je m'interroge sur le savoir-être de la princesse : détectée au plus jeune âge, élite nationale pratiquant ce qu'elle aime le plus, entourée de ce qu'il y a de mieux sur le plan institutionnel, objet des soins les plus attentifs de l'encadrement dans des séances individuelles adaptées, modèle des gamines dans nos écoles de tri... on pleure devant la caméra (je me suis demandé si ce n'était pas simulé), on dit à peine bonjour à Pascal Choisel (pour ceux qui ne le connaissent pas, c'est l'un des grands Messieurs du triathlon en France) en faisant la gueule "parce que ça va être dur", on manque de respect à un entraîneur dédié à ce qui est son point faible (le vélo), on chie dans les bottes du staff et de ses coéquipiers ...
Alors ok, c'est vrai qu'un athlète ne réussira pas au plus haut niveau s'il n'a pas de caractère. Mais la maîtrise de soi et la politesse sont aussi des preuves de caractère, et montrent la maturité que l'on attend au plus haut niveau. Si la princesse est dans la vie telle que dans ce reportage (j'espère que ce n'est pas le cas), alors c'est qu'il y a eu un loupé dans son parcours.
Néanmoins méfiance vis-à-vis d'une impression uniquement basée sur un reportage, on n'est pas à la place de la princesse ni à celle des entraîneurs, ce sont eux, dans la vraie vie, qui ont les clés. Et l'on a pu voir de grandes casse-couilles réussir dans le HN féminin en tennis, en VTT, notamment (pas de noms à la radio).
Je lui souhaite juste de commencer à se prendre réellement en main (elle est encore jeune et dans un sport moins précoce que la natation ou la gymnastique féminine, par exemple, mais il n'y a plus de temps à perdre), à tempérer son égo -même s'il en faut- telle l'athlète de haut niveau qu'elle est, et de performer au mieux en restant un modèle, comme elle le fait systématiquement par équipe.
A+!
Répondre