barefoot running

Que faire pour aller plus vite, plus loin, plus longtemps? Ici on débat de tout ce qui touche de près ou de loin à la préparation physique et mentale (y compris les clubs).
Gasp!
Messages : 1051
Inscription : 18 juil. 2005 13:25
Localisation : Entre Genève et Lausanne....

Re: barefoot running

Message non lu par Gasp! »

Christian Robin a écrit :...mais 30 mn de cet exercice, et tu chopes des courbatures aux mollets pour 8 jours...
je confirme ! :| :lol:
Un conducteur dangereux, c’est celui qui vous dépasse malgré tous vos efforts pour l’en empêcher.
Woody Allen
Avatar de l’utilisateur
luc
Messages : 764
Inscription : 12 nov. 2003 16:11
Localisation : Drôme / Valence

Re: barefoot running

Message non lu par luc »

Moi le barefoot running je croyais que c'était courir avec une barre d'appui (comme on fait avec le chariot à Leclerc)
je suis sûr qu'avec un bon chariot je tombe les 30' sur 10 000m :wink: :roll: :roll:
Silver0l
Messages : 7745
Inscription : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: barefoot running

Message non lu par Silver0l »

Un nouvel article hier sur le sujet, au sujet d'une étude qui semble confirmer l'intérêt de la chose...

Barefoot running safer for joints

http://www.guardian.co.uk/lifeandstyle/ ... for-joints

<<
Running shoes aim to offer protection against injury by cushioning the foot. Some also stabilise the foot, and stop it rolling too much while it's in contact with the ground. However, there's not much research on whether these features really work. Injury rates in distance runners have stayed about the same over time, despite changes in the design of running shoes.

In a new study, 68 volunteers had their movements tracked while running on a treadmill, either in running shoes or in bare feet. The researchers wanted to measure the twisting forces that affected people's knees, ankles, and hips.

What does the new study say? Running in trainers increased the stress on people's joints, more so than running barefoot. The biggest increases were seen at the knee and hip.

There was, on average, a 54 percent increase in the rotational force on the hip, and a 36 and 38 percent increase in the forces acting on different parts of the knee. The researchers didn't investigate why this might be.
>>
Augmentus, le roman des cyclistes qui aiment l'IA
Apprenez à nager avec Le journal d'un nageur de l'ère post-Trump
SPY
Messages : 16
Inscription : 08 avr. 2005 13:16

Re: barefoot running

Message non lu par SPY »

Silver0l a écrit :Depuis 2 ans, je souffre de tous les ennuis habituels aux niveau des jambes: tendinites aux tendons d'Achille, contractures, déchirements, claquages divers, arthrose, TFL... Le médecin parle de chaîne postérieure trop tendue. J'ai tout essayé (réduction de la CAP à 1h par semaine, coupures courtes ou longues, stretching, Stanish, omega 3, magnétothérapie, ondes de choc, osthéo, kiné, semelles, AINS, corticoïdes :oops: ...) mais dès que je me mets à recourir, les pb reviennent, et je n'arrive de toute façon plus à me débarasser de mes tendinites..
Deux petites questions:
As-tu d'autres douleurs articulaires ailleurs (dorsales, cervicales, sacro-illiaque ...) ?
Combien de kilomètres en course à pied depuis 2 ans ?
Silver0l
Messages : 7745
Inscription : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: barefoot running

Message non lu par Silver0l »

loliviou a écrit :pourquoi pas pieds nus en nature sur terrain souple, voire bitume pour les confirmés.
mais sur tapis roulant NON!!! si tu veux te (re)blesser, t'as trouvé la meilleure solution, les chocs sur tapis roulants sont bien plus importants!
tout n'est toujours qu'une histoire d'habitude et de progression pas trop rapide...

Mouais, sous nos latitudes, je ne me vois pas faire du barefoot running dans la nature en cette saison!

Et puis je ne partage pas ton avis sur les tapis roulants. Beaucoup m'ont dit que ce n'était pas du tout traumatisant.

De mon expérience personnelle, on a, du plus au moins traumatisant:
1- béton
2- piste (mais c'est sans doute dû au fait qu'on a tendance à y courir plus vite que sur les autres surfaces, plus qu'au revêtement en tant que tel)
3- terre battue et sous-bois
4- tapis

Maintenant, si tu as des études sérieuses qui prouvent le contraire, je suis très preneur...
Augmentus, le roman des cyclistes qui aiment l'IA
Apprenez à nager avec Le journal d'un nageur de l'ère post-Trump
Silver0l
Messages : 7745
Inscription : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: barefoot running

Message non lu par Silver0l »

SPY a écrit : As-tu d'autres douleurs articulaires ailleurs (dorsales, cervicales, sacro-illiaque ...) ?
Combien de kilomètres en course à pied depuis 2 ans ?
Non, pas trop, c'est très localisé "sous la ceinture": tendinites chroniques et déchirement aux tendons d'Achille, claquage du biceps (celui de la cuisse!), tendinites au genoux...

A chaque fois ça se soigne (à part le tendon d'Achille), mais ça repète à côté dès que je reprends sérieusement. D'où la recherche d'une solution holistique et radicale, plutôt que de vouloir traiter les blessures séquentiellement, les unes après les autres.

Depuis 2 ans, très peu de CAP, genre 10km par semaine, quand ce n'est pas coupure complète...
Augmentus, le roman des cyclistes qui aiment l'IA
Apprenez à nager avec Le journal d'un nageur de l'ère post-Trump
Avatar de l’utilisateur
lopapy
Messages : 2922
Inscription : 24 août 2007 21:11

Re: barefoot running

Message non lu par lopapy »

Bon, après réflexion...

Oui pour faire du Barefoot, mais à doses homéopathiques au départ et lentement augmenter.
Mais je ne crois pas que cela résoudra tes soucis, je vois plutôt cela comme dans l'esprit du post d'Ufoot.

AMHA, piste des dents a part (ne pas la négliger car j'ai eu des retours sur d'autres pathologies que des tendinites, causés par un souci dentaire que des dentistes n'avaient pas vu sans radio), c'est plutôt la CAP tranquille à reprendre "comme un débutant"...

Le genre de pathologie décrites est (dans ma BDD) de plus en plus fréquentes chez les "nageurs" qui courent ou pire (c'est la que j'ai le plus de retour évidemment) chez les CAP de longue date qui se mettent à nager.

Les ostéo me renvoient que la natation demandant une souplesse que réduit la CAP, il est nécessaire d'augmenter les séances de strechting pour réduire les risque de claquages.

Le nombre de CAP se mettant à nager étant de + en + important, ce genre de retour l'est aussi.

MAIS, autant les CAP prennent en compte ce paramètre et tente de s'étirer, MAIS SURTOUT, savent reprendre tranquillement par des sorties de 30', quitte à les multiplier, pour que le corps reprennent ses habitudes en limitant les risques, AUTANT les triathlète, nageur ou cycliste de base, voire nageur simple, ont ENORMEMENT de mal à reprendre sans des sorties de plus de 45' voire 1h... Et cela casse vite de nouveau.

Personnellement je suis aussi confronté à ce souci depuis que je m'entraine sérieusement à la natation. Je casse vite surtout comparé à mes années d'ultra CAP. MAIS je suis souple comme un verre de lampe et donc... Je connais la solution mais ne trouve pas le temps de la mettre en pratique ! :sm11:

Voilà, j'espère t'avoir un peu éclairé...

LoPapy_mieux_haut_du_corp_moins_bien_en_bas_avec_la_natation
Coach
Il n’y a qu’une vérité mais chacun la sienne©LP
Jusqu'à preuve du contraire©Vandel
Que tout les êtres puissent être heureux©Goenka
La satisfaction qu'on tire de la vengeance ne dure qu'un moment, celle que nous donne la clémence est éternelle©Henri4
Pat
Messages : 201
Inscription : 09 juil. 2003 11:35
Localisation : marseille

Re: barefoot running

Message non lu par Pat »

Salut Silver

Peut tu nous décrire davantage ( grosso modo ) ton profil et ton passé sportif, ton volume d'entrainement hebdo, sa répartition au cours de la saison suivant chaque discipline, semaine d'entrainement type ... etc ?
Avec çà, on pourra mieux te connaitre et peut etre comprendre la cause de tes soucis car pour l'instant, c'est la course à pied qui est mise en cause puisque c'est en courant que tu as mal, mais l'origine des douleurs ne viendrait elle pas d' ailleurs ( sur-entrainement, exos muscu trop durs, mauvaise hydratation, ...etc )
Je suppose que tout se passe bien en natation et sur le vélo puisque tu n'en parles pas !
C'est sur qu'on va remplacer le doc ou autre spé, mais bon, on est là pour t'aider aussi :wink:
L'amour est un feu qui dévore
Mais l'envie de chier est plus forte encore
C'est là que tombent en ruines
Tous les trésors de la cuisine
En ce lieu solitaire
Ou l'on vient pour chier
La bouche doit se taire
Et seul le cul doit parler.
Pat
Messages : 201
Inscription : 09 juil. 2003 11:35
Localisation : marseille

Re: barefoot running

Message non lu par Pat »

Oups !!! ... C'est sur qu'on va PAS remplacer le doc ...
L'amour est un feu qui dévore
Mais l'envie de chier est plus forte encore
C'est là que tombent en ruines
Tous les trésors de la cuisine
En ce lieu solitaire
Ou l'on vient pour chier
La bouche doit se taire
Et seul le cul doit parler.
Silver0l
Messages : 7745
Inscription : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: barefoot running

Message non lu par Silver0l »

Pat a écrit :Salut Silver

Peut tu nous décrire davantage ( grosso modo ) ton profil et ton passé sportif, ton volume d'entrainement hebdo, sa répartition au cours de la saison suivant chaque discipline, semaine d'entrainement type ... etc ?
Avec çà, on pourra mieux te connaitre et peut etre comprendre la cause de tes soucis car pour l'instant, c'est la course à pied qui est mise en cause puisque c'est en courant que tu as mal, mais l'origine des douleurs ne viendrait elle pas d' ailleurs ( sur-entrainement, exos muscu trop durs, mauvaise hydratation, ...etc )
Je suppose que tout se passe bien en natation et sur le vélo puisque tu n'en parles pas !
C'est sur qu'on va remplacer le doc ou autre spé, mais bon, on est là pour t'aider aussi :wink:
Ben c'est à dire que le but de ce post n'était pas forcément de me plaindre de mes petits bobos et de centrer les choses sur ma petite personne, mais plutôt d'avoir des retours sur une pratique qui semble en pleine expansion aux USA, et qui semble faire des miracles en terme de traumatologie - ce qui je pense peut intéresser beaucoup plus de monde ici.

Sinon, je ne refuse pas non plus un conseil personnalisé:
- triathlon depuis 5 ans
- volume d'entraînement typique = 4 h de vélo (sortie de 3h du Dimanche + 1h de vélo d'appart) + 2h30 de nat (2 séances) + 1h de CAP (si je fais plus je me blesse, et de toute façon le toubib veut pas que j'en fasse plus à cause de l'arthrose des hanches - sinon c'est la prothèse qui menace) + 1h de gym (genre body barre) en salle
- pratique: le CD - j'ai arrêté le Long et l'IM, je ne cours pas assez pour ça, et puis je préfère des épreuves plus rythmées
- niveau: en général je fais des podiums dans ma catégorie, mais c'est du V2, donc il faut relativiser... disons que je fais dans les 10-15% premiers, et que je vaux dans les 23' au 1500, 38' au 10km, et 360W en PMA, ce qui je pense est assez équilibré, sauf en CAP où j'ai dû régresser ces derniers temps.
Augmentus, le roman des cyclistes qui aiment l'IA
Apprenez à nager avec Le journal d'un nageur de l'ère post-Trump
Avatar de l’utilisateur
lopapy
Messages : 2922
Inscription : 24 août 2007 21:11

Re: barefoot running

Message non lu par lopapy »

"Arthrose des hanches", pathologie handicapante très connu des CAP.

Non pas que la CAP cause ce souci, 8) mais ceux qui ont des faiblesse la dessus se révèlent rapidement en cas d'ultra CAP.

J'en connais qui avec cela ont fait et terminé l'UTMB, mais cela demande un entrainement différent.

J'ai aussi des cas atypique d'ultra CAP qui ont cette pathologie et qui malgré tout continue d'enchainer les grands raids ou autre traversées du désert.
Mais ils sont passés par la case chirurgie, étant souvent eux mêmes membres de la confrérie médicale.

Mais ce n'est pas évident...

La technique de ceusses qui ne se font pas opérer et qui malgré tout continue de manière différente la CAP est comme écrit par ailleurs, la multiplication des "petites" sorties permettant, le jour voulu de faire sa (ses) compétition sans souci autre que les courbatures post arrivée.

J'ai perdu ma référence au fil des années mais à l'époque de l'UEREPS j'avais lu un bouquin sur la plus grande rapidité d'évacuer les traumatismes d'une entrainement par rapport à l'oubli de son enseignement. C'est pourquoi il fallait militer pour le multi-quotidien en CAP pure.
Nous avions poussé jusqu'au quadri quotidien de 20'/30', 5 jours sur 7 sur 1 mois et cela avait des conséquences très importantes sur nos fondations en endurance.

Peu de VMA durant ces sorties mais 5 mois durant une peche de base dans tous les ultras, matinée de quelques perfs sur courtes distances après quelques entrainements ciblées.

Ceci écrit, depuis l'époque j'ai toujours eu des retours très positifs sur le multi- fréquence et ainsi une sortie de 1h15'/30' avantageusement remplacé par 2 sortie de 30' !

Pour ton cas je verrais, déjà, 2/3 sortie de 20'/30', dont une en barefoot ( :wink: ) sur la pelouse d'un stade tranquille, avec étirements derrière, pour réapprendre à courir sans contrainte... C'est possible ? En endurance, cool, voire en discutant si possible.

En natation et vélo tu feras largement la VMA nécessaire pour conserver tes acquis en CAP. Et ton 10kms en 38', à ton age, pourrait revenir si le plaisir de courir est là. Mais attention, si cela marche :sm11: , évite de rallonger après les séances, ta hanche te le rappellera...

Tiens, au Zoo nous avons 2 hanches folles... Ils se sont mis au vélo et adapte leur entrainement, même si (ce sont des gourmands) il dépasse souvent les 30' à l'entrainement. Mais il y a eu des périodes d'arrêt total !
En voici un Le Trailer Des Bois que connait aussi Ufoot. Il a beaucoup écrit sur MHF (sa hanche folle) retrouvable sur goole avec MHF et LTDB.

LoPapy_kiva_courir_sur_la_neige
Coach
Il n’y a qu’une vérité mais chacun la sienne©LP
Jusqu'à preuve du contraire©Vandel
Que tout les êtres puissent être heureux©Goenka
La satisfaction qu'on tire de la vengeance ne dure qu'un moment, celle que nous donne la clémence est éternelle©Henri4
Pat
Messages : 201
Inscription : 09 juil. 2003 11:35
Localisation : marseille

Re: barefoot running

Message non lu par Pat »

Perso, mon retour ou plutot mon avis sur cette technique, est qu'elle peut etre bénéfique quand on l'insère à faibles doses sur terrain très souple ( herbe, plage ) , dans le but de relacher panards et guibolles et mieux récupérer après les exos de fractionnés.
Pour le coureur lambda qui suit un plan d'entrainement adapté et qui ne connait pas de soucis récurrents coté blessures, je serais plutot d'accord.
Par contre, je me méfierai beaucoup à ta place avec les problèmes que tu as, et tu as interet à y aller très progressivement car tes articulations risquent de derouiller vu que tu n'as plus d'amorti !!!!
C'est vrai que je suis vite hors sujet moi !! :oops:
L'amour est un feu qui dévore
Mais l'envie de chier est plus forte encore
C'est là que tombent en ruines
Tous les trésors de la cuisine
En ce lieu solitaire
Ou l'on vient pour chier
La bouche doit se taire
Et seul le cul doit parler.
yotpoil
Messages : 114
Inscription : 05 sept. 2008 17:16

Re: barefoot running

Message non lu par yotpoil »

J'ai un vague souvenir de Philippe Fattori qui faisait des séances d'éduc pieds nus en course à pieds...
Avatar de l’utilisateur
Capt'ain Cavern
Messages : 42
Inscription : 15 janv. 2009 16:08

Re: barefoot running

Message non lu par Capt'ain Cavern »

Je suis assez d'accord avec Benj' sur le coup.

Je me souviens que dans les années 80 on préconisait aux parents de laisser les enfants marcher pieds nus. Ca a fait les bonheur des orthopédistes !!!
Marcher pieds nus est excellent pour la musculation du pied et de la jambe mais uniquement si s'est fait sur du sable mou. Mais là, la séance de 30min elle va paraître bien bien bien longue.

De ce que j'ai pu lire sur le barefoot en Allemagne (genre Nike free), porte plus sur la marche que sur la course. On m'a offert la bible de la course à pied (Laufbibel, pour une fois une bible que je lis !), et il y a un chapitre qui traite le sujet. Bon, c'est tout écrit en teuton alors j'avoue avoir parfois un peu la fleme donc je ne suis pas encore arrivé à ce chapitre. :oops: J'y jetterai un oeil.
De la même manière, on trouve de plus en plus ici des chaussures "de ville" avec des semelles arrondies (demies lunes), pour simuler un mouvement plus naturel du pied et de la jambe. Efficacité ? Perso je n'en sais rien, j'ai des collègues qui en ont, mais ils sont aussi sportifs que ma grand-mère de 86 ans.

Celà dit, je doute quand même que Ascis et autres tendent vers des chaussures toujours plus amorties sans faire d'étude morphologique du pied. D'ailleurs sinon on aurait pas de chaussures spéciales pour pronateurs, supinateurs,...

Une parenthèse, mais quand je vois les chaussures que portent les d'jeun's, je ne suis pas étonné qu'ils aient des problèmes après la trentaine. (Merci à mes parents d'avoir refusé de m'acheter des chaussures "à la mode"... :sm11: )
Plus tu pédales moins vite, moins t'avances plus vite.
Pour être vieux et sage, il faut d'abord être jeune et con ! (proverbe chinois)
triathletecool
Messages : 201
Inscription : 13 juin 2008 02:57

Re: barefoot running

Message non lu par triathletecool »

ce qui fait fureur aux US ce n'est pas vraiment le barefoot running mais la technique pose!
www.posetech.com
Ce n'est pas tous les quatre ans, mais tous les jours(la piscine de michael phelps)!
Répondre