S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Que faire pour aller plus vite, plus loin, plus longtemps? Ici on débat de tout ce qui touche de près ou de loin à la préparation physique et mentale (y compris les clubs).
raoul
Messages : 2308
Inscription : 20 avr. 2004 22:11

Re: S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Message non lu par raoul »

shika a écrit :
06 août 2019 21:15
Pas vraiment, tout le monde s'accorde à dire que nager en rattrapé, c'est pas terrible parce que tu ajoutes des points morts qui te font constamment gaspiller de l'énergie en accélérant décélérant. Bah là c'est pareil. Du coup chercher à améliorer ses W et ses W/kg sans améliorer sa technique de pédalage c'est comme enchaîner les longueurs en pull/plaquettes. Grosse débauche d'énergie pour un résultat mitigé.

Le problème des W c'est de ne pas traduire la force exercée sur tous les points d'une révolution du pédalier (les anglo-saxons utilisent pour ça le terme torque).

En plus c'est pas très compliqué d'améliorer ça, ça demande pas un gros effort. Un peu de travail en unijambiste, des séances de home trainer souple. Bien sûr que ça dispense pas de se faire mal sur des séances d'intensité, mais si tu fais ça 20% du temps en respectant les principes du polarisé, ben sur les 80% restant ça te laisse beauuuucoup de temps pour travailler ça ;)
C'est que je disais... :wink: Au final ça doit améliorer les watts et watts/kg ! Parce que si l'amélioration est juste un angle sans que ça se traduise par des watts ça te fait une belle jambe comme dit Triporteur ! Mais le fait qu'il faut tourner rond est une évidence et les exos dont tu parles sont des exos à faire comme des gammes d'un pianiste à chaque séance ou toutes les 2 au minimum...

Mais au final, ça doit se traduire en amélioration de watts, de watts/kg, de vitesse moyenne. Le but est de rouler plus vite non ? :wink:

Mais pour se convaincre qu'il faut tourner rond, il suffit de se mettre debout sur les pédales ou sur une... On voit que toute force qui n'est pas tangentielle est perdue (action-réaction sur la manivelle...).

Avatar de l’utilisateur
arkaos
Messages : 650
Inscription : 26 nov. 2008 17:32
Localisation : bask country

Re: S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Message non lu par arkaos »

les séances unijambistes avec les plateaux ovales rotor, c'est du sport :twisted: . On sent vraiment l'ovalisation, alors qu'avec les 2 jambes, pas de sensation d'ovalisation. (normal :D ); A travailler pour moi plutot sur HT avec plateaux ronds.
http://urkirolak-triathlon.fr/
en 2020:
- ironman Vitoria (annulé)
- ironman Barcelone

débutant
Messages : 10814
Inscription : 01 sept. 2009 21:38

Re: S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Message non lu par débutant »

raoul a écrit :
07 août 2019 05:34
shika a écrit :
06 août 2019 21:15
Pas vraiment, tout le monde s'accorde à dire que nager en rattrapé, c'est pas terrible parce que tu ajoutes des points morts qui te font constamment gaspiller de l'énergie en accélérant décélérant. Bah là c'est pareil. Du coup chercher à améliorer ses W et ses W/kg sans améliorer sa technique de pédalage c'est comme enchaîner les longueurs en pull/plaquettes. Grosse débauche d'énergie pour un résultat mitigé.

Le problème des W c'est de ne pas traduire la force exercée sur tous les points d'une révolution du pédalier (les anglo-saxons utilisent pour ça le terme torque).

En plus c'est pas très compliqué d'améliorer ça, ça demande pas un gros effort. Un peu de travail en unijambiste, des séances de home trainer souple. Bien sûr que ça dispense pas de se faire mal sur des séances d'intensité, mais si tu fais ça 20% du temps en respectant les principes du polarisé, ben sur les 80% restant ça te laisse beauuuucoup de temps pour travailler ça ;)
C'est que je disais... :wink: Au final ça doit améliorer les watts et watts/kg ! Parce que si l'amélioration est juste un angle sans que ça se traduise par des watts ça te fait une belle jambe comme dit Triporteur ! Mais le fait qu'il faut tourner rond est une évidence et les exos dont tu parles sont des exos à faire comme des gammes d'un pianiste à chaque séance ou toutes les 2 au minimum...

Mais au final, ça doit se traduire en amélioration de watts, de watts/kg, de vitesse moyenne. Le but est de rouler plus vite non ? :wink:

Mais pour se convaincre qu'il faut tourner rond, il suffit de se mettre debout sur les pédales ou sur une... On voit que toute force qui n'est pas tangentielle est perdue (action-réaction sur la manivelle...).
Non ce serait purement stylistique pour éviter les remarque du type "t'as vu comme il pédale carré, lui ? Il n'a rien compris au velo"

Joël, forumeur et modérateur, avait partagé des résultats d'analyses qui mettaient en évidence que pédaler carré est plus efficace. Pas la peine de tirer vers le haut la jambe opposée.
L'action de la jambe opposée devait uniquement consister à annuler son propre poids.

raoul
Messages : 2308
Inscription : 20 avr. 2004 22:11

Re: S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Message non lu par raoul »

débutant a écrit :
07 août 2019 15:58
raoul a écrit :
07 août 2019 05:34
shika a écrit :
06 août 2019 21:15
Pas vraiment, tout le monde s'accorde à dire que nager en rattrapé, c'est pas terrible parce que tu ajoutes des points morts qui te font constamment gaspiller de l'énergie en accélérant décélérant. Bah là c'est pareil. Du coup chercher à améliorer ses W et ses W/kg sans améliorer sa technique de pédalage c'est comme enchaîner les longueurs en pull/plaquettes. Grosse débauche d'énergie pour un résultat mitigé.

Le problème des W c'est de ne pas traduire la force exercée sur tous les points d'une révolution du pédalier (les anglo-saxons utilisent pour ça le terme torque).

En plus c'est pas très compliqué d'améliorer ça, ça demande pas un gros effort. Un peu de travail en unijambiste, des séances de home trainer souple. Bien sûr que ça dispense pas de se faire mal sur des séances d'intensité, mais si tu fais ça 20% du temps en respectant les principes du polarisé, ben sur les 80% restant ça te laisse beauuuucoup de temps pour travailler ça ;)
C'est que je disais... :wink: Au final ça doit améliorer les watts et watts/kg ! Parce que si l'amélioration est juste un angle sans que ça se traduise par des watts ça te fait une belle jambe comme dit Triporteur ! Mais le fait qu'il faut tourner rond est une évidence et les exos dont tu parles sont des exos à faire comme des gammes d'un pianiste à chaque séance ou toutes les 2 au minimum...

Mais au final, ça doit se traduire en amélioration de watts, de watts/kg, de vitesse moyenne. Le but est de rouler plus vite non ? :wink:

Mais pour se convaincre qu'il faut tourner rond, il suffit de se mettre debout sur les pédales ou sur une... On voit que toute force qui n'est pas tangentielle est perdue (action-réaction sur la manivelle...).
Non ce serait purement stylistique pour éviter les remarque du type "t'as vu comme il pédale carré, lui ? Il n'a rien compris au velo"

Joël, forumeur et modérateur, avait partagé des résultats d'analyses qui mettaient en évidence que pédaler carré est plus efficace. Pas la peine de tirer vers le haut la jambe opposée.
L'action de la jambe opposée devait uniquement consister à annuler son propre poids.
Si tu appuies vers le bas au "point mort bas", l'énergie est perdue. Il suffit de se mettre debout sur une pédale pour se convaincre que malgré notre poids la pédale ne bouge pas. La composante non tangentielle de la force est reprise par la manivelle et est perdue.

Par contre où je te rejoins c'est que si malgré toutes les analyses et efforts, ça ne va pas plus vite c'est que ça doit passer en second plan.

En cap par exemple, la musculation et techniques de foulées favorisant la musculation a plus d'incidence sur l'économie de course que tous les bouquins actuels sur le médio pied...

L'unijambiste est un exo qui fait aller plus vite et donne de meilleures sensations. Quand aux angles et analyses détaillées... Je suis sceptique comme toi...

Est-ce l'augmentation de force, une amélioration du coup de pédale ou les deux qui rend l'exo de l'unijambiste valide ? Bonne question... Mais je sais que l'exo de l'unijambiste paie et j'ai des doutes sur l'analyse des coups de pédale... :wink:

débutant
Messages : 10814
Inscription : 01 sept. 2009 21:38

Re: S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Message non lu par débutant »

raoul a écrit :
08 août 2019 05:41
débutant a écrit :
07 août 2019 15:58
raoul a écrit :
07 août 2019 05:34


C'est que je disais... :wink: Au final ça doit améliorer les watts et watts/kg ! Parce que si l'amélioration est juste un angle sans que ça se traduise par des watts ça te fait une belle jambe comme dit Triporteur ! Mais le fait qu'il faut tourner rond est une évidence et les exos dont tu parles sont des exos à faire comme des gammes d'un pianiste à chaque séance ou toutes les 2 au minimum...

Mais au final, ça doit se traduire en amélioration de watts, de watts/kg, de vitesse moyenne. Le but est de rouler plus vite non ? :wink:

Mais pour se convaincre qu'il faut tourner rond, il suffit de se mettre debout sur les pédales ou sur une... On voit que toute force qui n'est pas tangentielle est perdue (action-réaction sur la manivelle...).
Non ce serait purement stylistique pour éviter les remarque du type "t'as vu comme il pédale carré, lui ? Il n'a rien compris au velo"

Joël, forumeur et modérateur, avait partagé des résultats d'analyses qui mettaient en évidence que pédaler carré est plus efficace. Pas la peine de tirer vers le haut la jambe opposée.
L'action de la jambe opposée devait uniquement consister à annuler son propre poids.
:wink:
Si tu appuies vers le bas au "point mort bas", l'énergie est perdue. Il suffit de se mettre debout sur une pédale pour se convaincre que malgré notre poids la pédale ne bouge pas. La composante non tangentielle de la force est reprise par la manivelle et est perdue.

Par contre où je te rejoins c'est que si malgré toutes les analyses et efforts, ça ne va pas plus vite c'est que ça doit passer en second plan.

En cap par exemple, la musculation et techniques de foulées favorisant la musculation a plus d'incidence sur l'économie de course que tous les bouquins actuels sur le médio pied...

L'unijambiste est un exo qui fait aller plus vite et donne de meilleures sensations. Quand aux angles et analyses détaillées... Je suis sceptique comme toi...

Est-ce l'augmentation de force, une amélioration du coup de pédale ou les deux qui rend l'exo de l'unijambiste valide ? Bonne question... Mais je sais que l'exo de l'unijambiste paie et j'ai des doutes sur l'analyse des coups de pédale... :wink:
:wink:
Non ce serait purement stylistique pour éviter les remarque du type "t'as vu comme il pédale carré, lui ? Il n'a rien compris au velo"

Joël, forumeur et modérateur, avait partagé des résultats d'analyses qui mettaient en évidence que pédaler carré est plus efficace. Pas la peine de tirer vers le haut la jambe opposée.
L'action de la jambe opposée devait uniquement consister à annuler son propre poids.

raoul
Messages : 2308
Inscription : 20 avr. 2004 22:11

Re: S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Message non lu par raoul »

débutant a écrit :
08 août 2019 19:08
raoul a écrit :
08 août 2019 05:41
débutant a écrit :
07 août 2019 15:58

Non ce serait purement stylistique pour éviter les remarque du type "t'as vu comme il pédale carré, lui ? Il n'a rien compris au velo"

Joël, forumeur et modérateur, avait partagé des résultats d'analyses qui mettaient en évidence que pédaler carré est plus efficace. Pas la peine de tirer vers le haut la jambe opposée.
L'action de la jambe opposée devait uniquement consister à annuler son propre poids.
:wink:
Si tu appuies vers le bas au "point mort bas", l'énergie est perdue. Il suffit de se mettre debout sur une pédale pour se convaincre que malgré notre poids la pédale ne bouge pas. La composante non tangentielle de la force est reprise par la manivelle et est perdue.

Par contre où je te rejoins c'est que si malgré toutes les analyses et efforts, ça ne va pas plus vite c'est que ça doit passer en second plan.

En cap par exemple, la musculation et techniques de foulées favorisant la musculation a plus d'incidence sur l'économie de course que tous les bouquins actuels sur le médio pied...

L'unijambiste est un exo qui fait aller plus vite et donne de meilleures sensations. Quand aux angles et analyses détaillées... Je suis sceptique comme toi...

Est-ce l'augmentation de force, une amélioration du coup de pédale ou les deux qui rend l'exo de l'unijambiste valide ? Bonne question... Mais je sais que l'exo de l'unijambiste paie et j'ai des doutes sur l'analyse des coups de pédale... :wink:
:wink:
Non ce serait purement stylistique pour éviter les remarque du type "t'as vu comme il pédale carré, lui ? Il n'a rien compris au velo"

Joël, forumeur et modérateur, avait partagé des résultats d'analyses qui mettaient en évidence que pédaler carré est plus efficace. Pas la peine de tirer vers le haut la jambe opposée.
L'action de la jambe opposée devait uniquement consister à annuler son propre poids.

Mais sur gros braquets en i3-i4, le "tiré'-poussé assis fonctionne, tout le monde le fait non ? Par contre au-delà de 110-120 rpm pour envoyer le max... il faut plus de km que ce que j'en fais pour bien tirer :wink: Donc en i5 et + mon tiré ne fait que suivre comme tu dis...

J'emploie aussi le tiré en haut de i2 dans du 10 % par exemple.

Donc je suis d'accord avec toi qu'à 70 % du temps la jambe opposée ne fait que suivre, mais enrouler à plus de 40 km/h demande de tourner rond et de tirer.

matafan
Messages : 3701
Inscription : 19 janv. 2007 11:29
Localisation : Echirolles

Re: S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Message non lu par matafan »

Il y a eu une étude sur des coureurs élites qui a montré qu'aucun ne tirait sur les pédales. Moi perso je ne tire pas non plus, quelles que soient les conditions.

ravioliv
Messages : 364
Inscription : 22 sept. 2012 22:09

Re: S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Message non lu par ravioliv »

regardez vos valeurs de watts en changeant de technique de pédalage en se mettant a un effort type ftp.
Chez moi c est flagrant, des que l on engage la jambe opposée en traction les watts montent direct et/ou ca soulage les quadris qui sont en pleine phase de lactique.
Autre exemple en pedalant uniquement en traction, j'arrive a sortir a peu pres les memes valeurs de puissance qu'en poussée seule ce qui montre la force des ischios jambier...
Mécaniquement parlant, etant donné que la puissance n'est que la resultante d'un couple appliqué a l axe de pedalier, il est bien évident que si on additionne une force de poussée sur un coté à une force de traction sur la manivelle opposée; le couple a l'axe est la resultante de ces deux forces.
Donc en pratique soit on sort plus de watts en max, ou bien on va soulager ces quadri pour des puissances sous maximales....

J'ai des gros doutes sur le fait que les pros cyclistes n'exploitent pas ca

francky48
Messages : 2870
Inscription : 26 nov. 2008 16:21

Re: S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Message non lu par francky48 »

Tu as raison. Il y a quelques semaines sur une séances que j'ai fait sur HT avec 4 x 10' temps de soutien, sur la fin de la répète 3 ça commençait à piquer et je me suis concentré à tirer sur ma jambe en remonté de pédale et la 4ème est passé nickel. Depuis je le travail à l'entrainement

Drancis Frake
Messages : 238
Inscription : 07 juin 2018 21:11

Re: S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Message non lu par Drancis Frake »

ravioliv a écrit :
15 août 2019 10:50
regardez vos valeurs de watts en changeant de technique de pédalage en se mettant a un effort type ftp.
Chez moi c est flagrant, des que l on engage la jambe opposée en traction les watts montent direct et/ou ca soulage les quadris qui sont en pleine phase de lactique.
Autre exemple en pedalant uniquement en traction, j'arrive a sortir a peu pres les memes valeurs de puissance qu'en poussée seule ce qui montre la force des ischios jambier...
Mécaniquement parlant, etant donné que la puissance n'est que la resultante d'un couple appliqué a l axe de pedalier, il est bien évident que si on additionne une force de poussée sur un coté à une force de traction sur la manivelle opposée; le couple a l'axe est la resultante de ces deux forces.
Donc en pratique soit on sort plus de watts en max, ou bien on va soulager ces quadri pour des puissances sous maximales....

J'ai des gros doutes sur le fait que les pros cyclistes n'exploitent pas ca
Bonjour

C'est surtout le psoas iliaque qui est sollicité lors de la traction, l'ischio jambier permet d'initier le mouvement de remontée. A priori il est moins efficace en position aero qu'en position "haut de guidon".

Attention tout de même à l'étirer car les contraintes sur les vertèbres lombaires sont augmentées. Un bon gainage est aussi primordial.

ravioliv
Messages : 364
Inscription : 22 sept. 2012 22:09

Re: S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Message non lu par ravioliv »

Drancis Frake a écrit :
15 août 2019 12:15
Bonjour

C'est surtout le psoas iliaque qui est sollicité lors de la traction, l'ischio jambier permet d'initier le mouvement de remontée. A priori il est moins efficace en position aero qu'en position "haut de guidon".

Attention tout de même à l'étirer car les contraintes sur les vertèbres lombaires sont augmentées. Un bon gainage est aussi primordial.
Hum je suis pas kiné mais autant je te suivrais sur la sollicitation de ce psoas si on considere un mouvement de "levée de cuisse" en vertical, autant dans le mouvement de pédalage pour moi la traction se fait en mouvement vers l'arrière ( pour imager la chose c'est un peu comme si on grattait le sol vers l'arrière avec son pied ) et la ca me semble etre vraiment l'ischio qui travaille...

D'ailleurs c'est lui qui me le fait sentir apres une seance de 1 jambe ou de force en focus pédalage rond

https://www.google.com/imgres?imgurl=ht ... mrc&uact=8

Drancis Frake
Messages : 238
Inscription : 07 juin 2018 21:11

Re: S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Message non lu par Drancis Frake »

C'est ce que je dis, l'ischio jambier est sollicité au début de la phase de remontée et le psoas prend le relais ensuite. :wink:

shika
Messages : 2886
Inscription : 20 sept. 2015 14:51

Re: S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Message non lu par shika »

Drancis Frake a écrit :
15 août 2019 12:15
Attention tout de même à l'étirer car les contraintes sur les vertèbres lombaires sont augmentées. Un bon gainage est aussi primordial.
Je confirme, je morfle en ce moment d'avoir fait un peu trop d'intensité je pensais pas qu'on pouvait se faire mal comme ça en vélo :sm1:

Il y a quelques séances de yoga que je fais de temps en temps mais c'est pas la panacée de suivre une vidéo youtube sans quelqu'un qui te corrige pour bien suivre la posture.

En vrac il y a la pose du pigeon, la salutation au soleil et la demi-torsion, je sens que tout le bassin travaille mais c'est long.

USAT
Messages : 2919
Inscription : 11 nov. 2014 18:21

Re: S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Message non lu par USAT »

pour la biomécanique et activité musculaire du cycliste, il y a un petit passage dans le livre de Grappe, et les liens des études qu'il cite.
Chaque muscle a été étudié avec des emg, il montre aussi les limites et son application encore limitée dans la pratique quotidienne pour des raisons qu'on comprend aisement.
Très intéressant.
Je compte reprendre des études en ce sens, physiologie sportive, étude du mouvement bio, activité musculaire et tout le tralala

USAT
Messages : 2919
Inscription : 11 nov. 2014 18:21

Re: S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Message non lu par USAT »

shika a écrit :
15 août 2019 22:39
Drancis Frake a écrit :
15 août 2019 12:15
Attention tout de même à l'étirer car les contraintes sur les vertèbres lombaires sont augmentées. Un bon gainage est aussi primordial.
Je confirme, je morfle en ce moment d'avoir fait un peu trop d'intensité je pensais pas qu'on pouvait se faire mal comme ça en vélo :sm1:

Il y a quelques séances de yoga que je fais de temps en temps mais c'est pas la panacée de suivre une vidéo youtube sans quelqu'un qui te corrige pour bien suivre la posture.

En vrac il y a la pose du pigeon, la salutation au soleil et la demi-torsion, je sens que tout le bassin travaille mais c'est long.
Musculairement ou fatigue générale?
Perso je suis plus fatigué après 4 séances à faire des intensités courtes ( entre 4 et 8' i3/i4 que 30h d'i2 avec du D+). ça puise vraiment de se rentrer dedans.

Répondre