Qui a tenté de faire évoluer son style de foulée?

Que faire pour aller plus vite, plus loin, plus longtemps? Ici on débat de tout ce qui touche de près ou de loin à la préparation physique et mentale (y compris les clubs).
Avatar de l’utilisateur
vioqman
Messages : 7454
Inscription : 06 août 2007 16:23
Localisation : sundgau

Re: Qui a tenté de faire évoluer son style de foulée?

Message non lu par vioqman »

Mais la foulée, c'est quand même génétique non?
Du coup si on essaye de l'allonger, ne retombe t'on pas tôt ou tard sur notre "foulée de base"?
https://bièrefrakass.fr/
Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 7510
Inscription : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: Qui a tenté de faire évoluer son style de foulée?

Message non lu par Thierry *OnlineTri* »

vioqman a écrit : 30 nov. 2020 17:40 Mais la foulée, c'est quand même génétique non?
Du coup si on essaye de l'allonger, ne retombe t'on pas tôt ou tard sur notre "foulée de base"?
C'est vraiment le cœur de la question... qu'est ce qui est inné ou acquis? Que peux t on réellement changer à 20, 30 ou 50+ ans... A quel prix et pour quels bénéfices?

Si des livres (comme LFR) sont intéressants, c'est tout aussi intéressant d'avoir des retours d'athlètes qui ont voulu "ré-apprendre" à courir, de connaitre leurs motivations, leurs résultats et de soulever le voile sur le travail accompli (y compris les erreurs ou les échecs...). D'où l'ouverture de ce sujet.

Je viens d'avoir mon accreditation pour accèder aux données de Google Connect... je vais voir s'il y a quelque chose à faire à avec toutes les données de foulées (sont-elles vraiment fiables déjà?). Je serai mon premier cobaye, si j'arrive a en sortir un truc je vous préviendrai...

T.
Reminox
Messages : 204
Inscription : 03 sept. 2016 18:35

Re: Qui a tenté de faire évoluer son style de foulée?

Message non lu par Reminox »

Thierry *OnlineTri* a écrit : 30 nov. 2020 13:44
Reminox a écrit : 30 nov. 2020 11:45 ...
Si je te suis c'est la fatigue "périphérique" qui peut-être mieux préparée avec les séances de renfo et autres, selon toi? Dans ce cas mon avis c'est: pourquoi pas, si on a le temps encore une fois!
Oui, c'est ma petite théorie ;)

Pour la question de la rentabilité du temps investi, je te propose de changer de domaine :

Demain tu vas en soufflerie et tu trouves une belle position qui te fait gagner quelques watts, seul soucis tu as mal au dos au bout de qq minutes quand tu la tiens. Ton temps sera-t-il mieux investi en travaillant ta mobilité pour tenir la position ou à additionner les kms en mode "facteur" (j'accentue le trait hein) en espérant gratter qq watts de PMA pour compenser la perte et plus peut-être?

Pour le pro, la réponse sera les 2 à la fois! Pour l'amateur, ça va dépendre d'où il y a le plus à gratter, de l'envie etc...

Alex6 a bien appuyé sur le fait que la prépa physique ne faisait pas à l'aveugle si l'on veut les transfert même si parfois on a des surprises. Un ami (triathlete) avait baissé son volume de cap pour faire du CrossFit (PPG pas franchement spécifique pour un runner) et a battu son record sur semi (1h20'49)...

Je serai aussi le contre exemple, j'ai mangé bien plus de CrossFit que lui, malgré ça j'ai quand même réussi à me blesser à pied :oops:... ce qui nous ramène au point de l'utilité de la spécificité mentionné par Alex06 (je précise que je fais du CrossFit pour le plaisir de faire du CrossFit non dans le but de progresser à pied ;) donc pas de regret qu'on soit clair).

C'est bien de trouver le maillon faible qui paye (manque de VMA/PMA? seuil trop bas? manque d'endurance? posture de m*? tendons en papier? kilos en trop? manque de sommeil? ...)

T.
Oui après tout dépend du temps... Pour reprendre ton exemple et répondre à ta question à notre niveau (au miens en tout cas :lol: ) je privilégierai une position intermédiaire qui permet d'être confort et d'appuyer fort aussi! Si j'étais pro, là aucun doute je ferais tout ce qu'il faut pour gagner ces quelques watts sur la position.

Et comme tu dis ensuite il faut trouver le maillon faible qui paye. Perso, je pencherais pour mes 38h de boulot, c'est ça qui me flingue. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
bendufff
Messages : 1514
Inscription : 14 oct. 2010 17:18

Re: Qui a tenté de faire évoluer son style de foulée?

Message non lu par bendufff »

Et si au lieu de toutes ces réflexions (light feet? Minimalisme ? Foulée préférentielle ? Inné ? Acquis?...), on pouvait essayer de chercher l'émotion, la sensation....

Pourquoi beaucoup sont fans de kilian plutôt que de François d'haene ? Je pense que c'est l'émotion véhiculée qui rentre en compte....

Si on essayait, avant de réfléchir et lire tout et son contraire de tester : courir vite, longtemps, sur des terrains différents, en sports co ou seul... et qu'on privilégiait les séances que l'on préfère (sans oublier de varier pour garder du plaisir), si on variait les éducatifs, en gardant même les "inutiles" juste pour garder le plaisir de l'acquisition d'un nouveau geste....?

Est-ce qu'au final on ne serait pas plus dans le vécu que dans la mode (je lis ici qu'il faut augmenter la fréquence car c'est à la mode, mais j'ai à peu près celle de kipchoge, donc il faudrait finalement augmenter la longueur, oui mais en fait.....).

Avec simplement de la variété on prendra un pied fou, autant que kilian ou François, que frodeno ou sanders, que luis ou gomez, que kipchoge, ingebrigsten ou wanders..... et en plus on limitera les répétitions donc les blessures?
Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 7510
Inscription : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: Qui a tenté de faire évoluer son style de foulée?

Message non lu par Thierry *OnlineTri* »

bendufff a écrit : 30 nov. 2020 22:51 Et si au lieu de toutes ces réflexions (light feet? Minimalisme ? Foulée préférentielle ? Inné ? Acquis?...), on pouvait essayer de chercher l'émotion, la sensation....

...

Avec simplement de la variété on prendra un pied fou, autant que kilian ou François, que frodeno ou sanders, que luis ou gomez, que kipchoge, ingebrigsten ou wanders..... et en plus on limitera les répétitions donc les blessures?
En es-tu certain?

Un post sur la page de Thomas Lorblanchet (ex triathlete, traileur et kiné) faisait référence à une étude qui liait les blessures à la motivation intrinsèque de courir (en gros plus t'aime courir plus tu te blesses statistiquement sans pour autant mal le vivre :mrgreen: ).

La gourmandise fait que l'on n'est peut-être pas aussi progressif qu'on ne le devrait :oops:

T.
bendufff
Messages : 1514
Inscription : 14 oct. 2010 17:18

Re: Qui a tenté de faire évoluer son style de foulée?

Message non lu par bendufff »

Je parlais de la recherche de sensations (donc de variété, comme le skieur qui va une fois en poudreuse puis piste, puis bosses., qui Carver, puis schuss...), après bien sûr, ne pas augmenter le volume comme un dingue... Donc pas le "travail" pour la progression chronométrique en premier lieu...
Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 7510
Inscription : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: Qui a tenté de faire évoluer son style de foulée?

Message non lu par Thierry *OnlineTri* »

En 30 ans de running maintenant je sais qu'il y a des blessures que je suis allé chercher :twisted: (ex. 1er marathon après qq mois sans courir...) mais il y en a d'autres qui m'ont laissé pantois sur des footings "anodins" en dehors de toute prépa... C'est un peu une lapalissade de dire qu'on en a alors "trop" fait (oui ce jour là qq pas sur le sable c'était visiblement "trop" :lol:).

T.
jat.gab
Messages : 654
Inscription : 26 mai 2015 10:20

Re: Qui a tenté de faire évoluer son style de foulée?

Message non lu par jat.gab »

Sujet très vaste et toujours intéressant la foulée en CAP :D

Personnellement, après des années de basket et volley (où les genoux et articulations ont bien morflés :roll: ) je me suis mis au triathlon à 42 ans pour suivre mon fils (qui avait 9 ans à l'époque), comme dis ici la gestion du volume d'entraînement pour un sport que je n'avais jamais pratiqué m'a amener naturellement vers une blessure :mrgreen: , fissure d'un ménisque, 6 mois d'arrêt de CAP ! J'avais une bonne attaque talon, 1m85 et 78kg donc coureur plutôt lourd.

Je me suis donc intéressé à la foulée médio pied, light feet running... Reprise de la CAP on essaye de changer la foulée et là bim, tendinite du tendon d'achille ! :mrgreen:

Bref tous les conseils sur la progressivité lors des efforts, apprentissages... Je n'y pensais pas à l'époque et je l'ai bien assimilé maintenant :lol:

J'ai donc maintenant une foulée plutôt polyvalente qui peut passer du médio au talon selon l'allure et la fatigue. Je suis un coureur naturellement talonneur qui se force pour être médio et ménager ses articulations :wink:

D'un point de vu purement performance cela ne m'a rien apporté, mais vu mon âge et corpulence je cherche plutôt à maintenir qu'à progresser !

Aujourd'hui je coach, donc du coup je continue de m'y intéresser et j'en apprends encore tous les jours ! Une fois que l'on a compris qu'il n'y a pas UNE vérité, que rien n'est blanc ou noir mais plutôt sur plein de nuance de gris et que tout est une affaire de compromis je pense que l'on a compris le principal :wink: (comme dans la vie d'ailleurs)

De mon expérience, j'aurais tendance à dire que sur les distance courte, moins de 10Km, la foulée médio est plus adaptée (et on peut gagner en performance en la travaillant), entre 10 et 42, les deux peuvent faire l'affaire, après 42km l'idéal c'est d'avoir les 2 et de passer de l'une à l'autre pour "reposer" les différents groupes musculaires.

Et comme vous je préfère le renforcement aux éducatifs, mais on peut mélanger les 2, ce qui en fait un bon compromis je trouve :wink:
Vank
Messages : 2089
Inscription : 01 avr. 2010 20:40

Re: Qui a tenté de faire évoluer son style de foulée?

Message non lu par Vank »

Je découvre aujourd'hui ce sujet intéressant. Je n'ai pas lu tout ce qui précède donc je vais certainement enfoncer des portes ouvertes par d'autres. Quelques-unes de mes convictions malgré tout:

1 - Depuis 10 ans que je donne un coup de main à des potes à encadrer des stages j'ai discuté avec des dizaines de triathlètes de tous âges et de tous niveaux. Le constat que je fais de ces discussions c'est que tous ceux qui avaient tenté de faire évoluer leur style de foulée ou qui envisageaient de le faire c'était pour tendre vers la foulée dite "naturelle" ou "minimaliste" ou "médio-pied". On peut y voir le désir d'un retour aux sources supposées de l'homme-coureur (born to run), une mode, un dogme, que sais-je encore? Toujours est-il que je n'ai encore jamais vu ou entendu parler de quelqu'un qui souhaitait faire évoluer sa foulée vers une attaque-talon...........

2 - Faire évoluer son style de foulée ce n'est pas si aisé, prend du temps et peut parfois être dangereux . Donc si on court depuis toujours sans douleur et en performant avec son style à soi (même en attaque-talon) il n'y a aucun intérêt à se lancer dans cette entreprise.

3 - Pour faire évoluer son style il est intéressant de savoir d'où on part, par quoi on risque d'être limité (signature posturale, habiletés et préférences motrices, qualités de pied, instabilités articulaires, déséquilibres musculaires,.....etc) et comment corriger ce qui peut l'être. Comme le dit si bien Frédéric Brigaud: changer de technique c'est changer de corps.

Bref, les choses les plus pertinentes et passionnantes (à mon sens) que j'ai lues sur ce sujet sont l'œuvre dudit Frédéric Brigaud. Je conseille vivement la lecture de "Corriger le pied sans semelle" et de "La course à pied - Posture, biomécanique, performance" ainsi que de son site: eadconcept et cette page en particulier: Sommes-nous encore born to run?.

En langue anglaise difficile de passer à côté des ouvrages de Jay Dicharry: "Anatomy for runners" et "Running rewired".

Bonne lecture :wink:
Pain is inevitable, suffering is optionnal.
Frank
Messages : 3008
Inscription : 08 août 2009 18:05
Localisation : Var

Re: Qui a tenté de faire évoluer son style de foulée?

Message non lu par Frank »

jat.gab a écrit : 01 déc. 2020 15:04 Sujet très vaste et toujours intéressant la foulée en CAP :D

Personnellement, .../...

Aujourd'hui je coach, donc du coup je continue de m'y intéresser et j'en apprends encore tous les jours ! Une fois que l'on a compris qu'il n'y a pas UNE vérité, que rien n'est blanc ou noir mais plutôt sur plein de nuance de gris et que tout est une affaire de compromis je pense que l'on a compris le principal :wink: (comme dans la vie d'ailleurs)

De mon expérience, .../...

Et comme vous je préfère le renforcement aux éducatifs, mais on peut mélanger les 2, ce qui en fait un bon compromis je trouve :wink:
Bonjour, oui, plein. Cinquante, pour être précis.
A+!
jat.gab
Messages : 654
Inscription : 26 mai 2015 10:20

Re: Qui a tenté de faire évoluer son style de foulée?

Message non lu par jat.gab »

:mrgreen:
bendufff
Messages : 1514
Inscription : 14 oct. 2010 17:18

Re: Qui a tenté de faire évoluer son style de foulée?

Message non lu par bendufff »

Thierry *OnlineTri* a écrit : 01 déc. 2020 10:09 En 30 ans de running maintenant je sais qu'il y a des blessures que je suis allé chercher :twisted: (ex. 1er marathon après qq mois sans courir...) mais il y en a d'autres qui m'ont laissé pantois sur des footings "anodins" en dehors de toute prépa... C'est un peu une lapalissade de dire qu'on en a alors "trop" fait (oui ce jour là qq pas sur le sable c'était visiblement "trop" :lol:).

T.
Mais tu vis dangereusement aussi à marcher sur le sable...😉
Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 7510
Inscription : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: Qui a tenté de faire évoluer son style de foulée?

Message non lu par Thierry *OnlineTri* »

Reminox a écrit : 29 nov. 2020 23:45 ...
Je pose ça là pour toi ;)
phpBB [video]


T.
guillaume44700
Messages : 18
Inscription : 17 nov. 2015 23:32

Re: Qui a tenté de faire évoluer son style de foulée?

Message non lu par guillaume44700 »

Très intéressant cette vidéo de Lorblanchet.
En préparant le marathon de Lisbonne en 2017, j'ai expérimenté le remplacement d'une séance hebdo par du renfo (gainage/abdos/quadri/ischios). Je faisais des micro séances de 10'-15' en marge de mes séances.

Je ne l'ai pas regretté. Avec un kilométrage hebdo limité (60-70K), et des problèmes en pagailles les 3 dernières semaines de prépa (contracture mollet + Dent dévitalisée + piqure d'insecte sur la cheville > doublée de volume > antibios), j'ai terminé en 3h03 pour un objectif à 2h59'59''.Certe, l'objectif n'était pas atteint, mais j'étais tellement pas sûr d'être finisher que ça m'avait comblé.

J'avais beaucoup remonté à partir du km30. Et j'ai des souvenirs précis de m'être senti "fort, gainé" alors que tous les coureurs que je rattrapaient couraient "affaissés".

Je pense que le renfo, c'est incontournable pour performer (chacun à son niveau), en plus de moins se blesser.
Reminox
Messages : 204
Inscription : 03 sept. 2016 18:35

Re: Qui a tenté de faire évoluer son style de foulée?

Message non lu par Reminox »

Thierry *OnlineTri* a écrit : 14 déc. 2020 21:17
Reminox a écrit : 29 nov. 2020 23:45 ...
Je pose ça là pour toi ;)
phpBB [video]


T.
Merci pour la vidéo.

Donc deux types de renfo : force et plio.

Moi je fais des séries en côtes pour la force et du trail pour la plio. Pour la force on peut me rétorquer que les séries en côte ne sont pas des exos de force max et n'ont rien à voir avec ce qui est avancé dans la vidéo. Par contre ce qui est flagrant pour moi c'est l'exercice de plio proposé c'est de sauter en contrebas d'une certaines hauteur. En courant dans les bois tu fais ça constamment! Et en plus, tu cours. :dance: :P

A noter aussi le peu d'étude qui démontrent l'efficacité du renfo pour la prévention des blessures. (Une seule dont le protocole est discutable)
Répondre