marathon annecy

Annonces, infos, résultats et lives sur toutes les courses! Vos comptes rendus de courses sont aussi les bienvenus!
Avatar de l’utilisateur
reymondfr
Messages : 888
Inscription : 14 mai 2004 10:40

marathon annecy

Message non lu par reymondfr »

bonjour , est ce que quelqu'un peut me donnez des infos sur le parcours du marathon Annecy et l'ambiance sur cette course ! merci a vous
OBJECTIF : LA MANCHE A LA NAGE
Avatar de l’utilisateur
vincent05
Messages : 6750
Inscription : 06 août 2004 22:42
Localisation : Embrun (05)

Re: marathon annecy

Message non lu par vincent05 »

C'est un beau parcours, bien pour un record perso !
Cette année, le temps n'était pas top, mais tu cours tout le long du lac d'Annecy, sur une piste cyclable. Juste une petite boucle au 21ème de 3 kms, sinon c'est un aller/retour.
L'ambiance est sympa, l'orga est bien rodée j'ai trouvée !
Il y a pleins de parkings à proximité du départ.
Je fais l'Embrunman en 2015, du coup ça fait un peu prés, sinon j'y serais retourné !
Vincent...
delphan
Messages : 52
Inscription : 04 sept. 2014 12:05

Re: marathon annecy

Message non lu par delphan »

fait 2 fois ;
- orga au top (retrait dossards, SAS départ, zone d'arrivée, ravito, sécurité, meneurs d'allure).
- cadre super. sauf quand il fait un temps médicocre (cf édition 2014), mais comme partout dans ce cas-là ?
- difficulté, faible et donc propice à la perf'. peut-être le retour en léger faux plat montant ?
une belle épreuve où il ne faut pas trop traîner pour s'inscrire, car c'est vite complet.
Avatar de l’utilisateur
reymondfr
Messages : 888
Inscription : 14 mai 2004 10:40

Re: marathon annecy

Message non lu par reymondfr »

53 euros !
OBJECTIF : LA MANCHE A LA NAGE
sguigui
Messages : 8411
Inscription : 05 mars 2011 19:06
Localisation : Dans un train

Re: marathon annecy

Message non lu par sguigui »

Juste l'aller retour qui peut être un peu long. J'y serai en 2015 perso
Le semi est vraiment cool 8)
En ce moment, beaucoup de gens ont renoncé à vivre. Ils ne s'ennuient pas, ils ne pleurent pas, ils se contentent d'attendre que le temps passe. Ils n'ont pas accepté les défis de la vie et elle ne les défie plus.
did
Messages : 155
Inscription : 25 sept. 2004 10:27
Localisation : AIN

Re: marathon annecy

Message non lu par did »

je confirme ! une épreuve bien rodée sur laquelle je suis meneur d'allure depuis 5 ans...
ben, si pour certains l'objectif est de boucler en 4 heures, je vous donne rendez vous !
bonne fin de saison à tous
:wink:
Avatar de l’utilisateur
sebsoupe
Messages : 1850
Inscription : 27 juin 2014 13:58

Re: marathon annecy

Message non lu par sebsoupe »

36,7€ en 2013
48€ en 2015!!! (47€ en 2014 de mémoire)
je n'y retournerai plus... :|
Avatar de l’utilisateur
sebsoupe
Messages : 1850
Inscription : 27 juin 2014 13:58

marathon annecy 2018

Message non lu par sebsoupe »

sebsoupe a écrit : 21 nov. 2014 18:17 36,7€ en 2013
48€ en 2015!!! (47€ en 2014 de mémoire)
je n'y retournerai plus... :|
Y'a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis! :mrgreen:
Mon CE faisait un tarif moitié prix et je n'étais plus sponsorisé par TagHeuer pour le marathon de Paris cette année alors voici mon CR 2018 :

---------------------------------------------------------------------------------------------
Salut à tous!
Bravo pour toutes les performances et courses de chacun, je ne vais pas énumérer mais plein de bonnes choses et de CR sympas à lire ;)
Je n'ai pas posté ici depuis mon marathon d'Annecy, mais il faut que je le fasse pour digérer un peu et passer à autre chose!
J'étais donc en déplacement pro en Suède le début de semaine précédant la course, T° de 11-13°C avec parfois l'apparition du soleil, pour mes dernières séances de rappel d'allure.
Retour en France le jeudi soir, 26°C sur le tarmac à 20h : Ouch!!!
Télétravail le vendredi pour rester "cool" à la maison, et on prend la route le samedi en fin de matinée avec ma chérie, pique-nique sur le chemin, et arrivée à Annecy en début d'aprèm pour récupérer le dossard. Ensuite on se balade un petit peu en ville avec la bouteille d'eau à la main, puis on se rend au airbnb pour s'installer. Riz et poulet au menu, un dernier check des affaires et je me mets au dodo.
Bonne nuit de sommeil pas trop stressé, je me lève à 5h15 pour prendre un petit déj "light" (café + 3 barres de céréales) comme pour mes derniers marathons.
Le soleil se lève sur les montagnes, pas de vent, il va faire chaud. Je finis de me préparer et vers 7h45 je pars en trottinant pour me rendre au départ. J'ai 2~3km à faire en descente mais le cardio est un peu haut : stress + chaleur??? Je sais que cette température va être problématique pour atteindre mon objectif de 15 à l'heure...
Un dernier passage au toilettes et je fais le tour du quartier de la boucle du parcours avant de me rendre dans le sas <3H.
Je salue 2 coureurs de Balan (le club de mgneo) mais sans être sûr que ce soit lui (en fait si ;) ) puis j'avance au max vers l'avant, à la limite du sas Elite. J'y croise un coureur du beaujolais qui avait terminé 3ème à Villefranche (moi 7) et qui vise 2h40 : costaud !
Après 5 minutes d'attente le départ est donné à l'heure : 8h30 au coup de pistolet : c'est parti pour 42,195km
J'essaye de ne pas partir trop vite et de trouver rapidement le bon rythme (4'/km) même si ça double de tous les côtés sur les premières centaines de mètres!
Un 1er kilomètre autour du quartier, puis le 2ème sur le Pâquier, on passe le 3ème vers le centre-ville et le 4ème au port de la base nautique en 16m11s juste quelques secondes trop lent.
Le 5ème se court sur la piste cyclable au bord du lac mais il fait déjà chaud et je transpire légèrement malgré un léger souffle d'air de face.
Je peste un peu intérieurement car il faut attendre presque le 6ème kil en haut d'une petite bosse pour enfin atteindre le 1er ravito, mais il n'y a pas de sucre en morceaux sur les tables et les gobelets d'eau sont à peine remplis!!!
Heureusement j'avais gardé un gel High5 liquide dans la poche à clé de mon short, donc je le bois en courant et je garde l'emballage jusqu'à trouver un spectateur à côté d'une poubelle quelques centaines de mètres + loin...
J'ai encore perdu du temps sur ce kilomètre couru en 4'25 (au lieu de 4' !!! ) entre la bosse et le ravito "mal géré"...
Heureusement le 7ème est en légère descente et le 8ème est roulant jusqu'à Sévrier, ce qui me permet de reprendre mon rythme. Mais mentalement c'est déjà dur, je trouve que le cardio est haut, je ne suis pas à l'aise et je redoute la chaleur à venir...
On continue toujours sur la piste en bord du lac, des petits groupes de spectateur régulièrement à chaque intersection.
J'essaye de trouver un drapeau ou une manche à air pour vérifier le sens du vent car je suis persuadé qu'il est contre nous, mais je ne vois rien nulle part...
Le 10ème est plat et le ravito est situé 300mètres plus loin, je réussi à chopper quelques sucres dans un saladier en gratifiant les bénévoles d'un superbe Lutz pour y parvenir! Les gobelets sont toujours désespérément peu remplis...
Ensuite ça remonte légèrement au 11 et 12k jusqu'à St-Jorioz où l'on passe sous un tunnel pour traverser la route d'Albertville. Je profite de la descente pour doubler les 2 coureurs espagnols derrière qui je m'abritais depuis quelques kilomètres, et j'essaye de relancer dans la montée pour reprendre l'allure.
On s'est éloigné du bord du lac depuis un moment déjà, le soleil est monté dans le ciel et il fait chaud, juste 13 kil de faits...
Ça descend un peu au 14ème et heureusement car c'est compliqué de garder la vitesse, on rentre dans Duingt et ça zigzague sur la place de l'église pour le ravitaillement.
Il y a du public et de l'ambiance mais je n'en profite pas du tout, je subie la course en ayant l'impression de lutter comme si c'était déjà le 30ème!!!
A la sortie il y a un "coup de cul" pour reprendre la piste cyclable qui s'engouffre à travers la montagne dans un ex tunnel de chemin de fer, j'avais adoré ce passage en 2013 : instant "magique"
En fait il est beaucoup plus court que dans mes souvenirs ;)
On se retrouve à la sortie du tunnel à nouveau près du bord du lac, ça monte légèrement jusqu'au 16ème à Bredannaz.
Je trouverai que c'est un beau dimanche matin paisible si j'étais à la place des spectateurs qui nous regardent courir.
On me signale 78ème, je trouve ça loin car je pensais pouvoir me rapprocher du top50 avec mon objectif, en comparant avec les résultats des 2 années précédentes.
Ça monte un peu au 17ème puis redescend au 18, je crois que c'est dans les parages que je croise les 2 premiers coureurs suivis de loin par le 3ème. Leur foulée est impressionnante mais les visages sont grimaçants, ça n'amuse pas le terrain!
On descend légèrement vers "Le Bout du Lac" au 19ème mais ça remonte avant le 20ème et la bifurcation pour la boucle du semi et du demi-tour.
Je passe le semi en 1h25m21s, un peu en retard. Ca n'aurait pas été grave si les conditions et le mental avaient été là, mais je sens que je suis déjà à la limite de la rupture et je ne vois pas comment je pourrai accélérer sur la fin pour faire un negative split et atteindre mon objectif...
On grimpe une "bosse" pour passer Doussard, et malgré les 2 changements de direction successifs pour retourner vers le Nord, j'ai toujours la désagréable impression que le vent souffle toujours contre moi!
A la faveur du dénivelé j'arrive à accrocher les 15 à l'heure certains kilomètres, mais avec difficulté et sans marge de manœuvre...
Toujours autant de mal au ravito commun 20/24 pour trouver un sucre et un verre plein, surtout qu'on commence maintenant à croiser les coureurs qui sont "derrière" nous.
Car à partir de maintenant le plus dur est fait et on rentre au bercail par le même chemin qu'à l'aller.
J'observe les coureurs qui viennent en face car j'ai un bon collègue de boulot qui est dans le peloton avec sa femme pour leur 1er marathon.
Je croise les groupes autour des meneurs d'allure, successivement 3h15, 3h30, 3h45... Je sais qu'ils partaient pour 4h30 donc je suis plus attentif à partir du drapeau 4h même si je leur avais bien conseillé de ne pas partir trop vite ;)
Malgré la difficulté, surtout dans les faux-plats montants, cela occupe mon esprit et aide à faire passer le temps et les kilomètres...
Ca redescend vers le ravito du 25ème avant de remonter jusqu'au 26, et c'est vers le 27ème que j'entends mon collègue m'appeler : "Soupyyyyy!!!". Je hurle son nom en retour même si je ne suis plus hyper lucide (je n'arrive pas à distinguer clairement son visage et encore moins sa femme qui courre à ses côtés!
Mais cet encouragement mutuel me donne un coup de boost, ça fait du bien au moral!
Car un souci de plus c'est le faible nombre de coureurs dans notre sens, je m'attendais à + de densité à mon niveau étant donné la réputation d'Annecy comme marathon "rapide" et les conditions d'obtention d'un dossard préférentiel (<2h30 pour les hommes).
En fait je suis bien seul et le 1er coureur que j'aperçois parfois devant moi est bien loin, difficile de se convaincre d'accélérer pour le rattraper.
On arrive au 28ème, puis passage retour dans le tunnel vers le 29ème, les derniers coureurs en sens opposé se font de + en + rares...
Toujours des ravitos minimalistes, je ne me souviens même plus bien de celui du 30ème.
Un coureur me double, je le félicite mis n'essaye pas de le suivre, trop peur d'exploser! Un autre encore, mais c'est un relais duo, encore + rapide!
Je calcule mentalement le temps qu'il me reste théoriquement à courir, et l'objectif s'éloigne petit à petit. Le sub2h50 semble lui aussi compliqué à atteindre, à ce rythme il ne reste plus que le record perso à battre...
Je garde néanmoins ces 2 coureurs en ligne de mire pendant qu'on commence à en doubler d'autres de temps en temps.
Tout le monde semble à la peine sous le soleil!!!
On repasse par St-Jorioz, il y a un ravitaillement, et j'y passe de + en + de temps pour prendre au moins 2 verres d'eau : 1 pour boire et 1 pour me verser sur la tête et la nuque afin de me rafraîchir un peu!
Je me mets en mode "compte-à-rebours" pour visualiser les kilomètres qui restent à faire et calculer le chrono d'arrivée...
C'est de + en + dur de garder le rythme même s'il est moins élevé que prévu, mais je me rapproche peu à peu du coureur qui m'avait dépassé quelques kilomètres plus tôt.
Je m'accroche et continue à compter les bornes qui nous séparent de la délivrance!
Je passe le 35ème, puis le 36ème, toujours en forçant mais sans arriver à grappiller les secondes qu'il me manque pour être assez rapide.
3èème, 38ème, la piste remonte, augmentant encore l'impression de difficulté.
J'ai redoublé le coureur qui n'arrive pas à garder son allure, petite récompense personnelle pour moi.
On arrive au 39ème pour rejoindre le bord du lac pour la dernière partie de la piste cyclable.
Grâce à la petite descente je réussi à relancer et gagner de la vitesse pour dépasser enfin les 15km/h !
Plus que 2,2km, j'essaye de forcer pour un semblant d'accélération malgré le manque de puissance évident.
Un autre collègue de course m'encourage à la base nautique, puis on franchit le pont sur le Thiou pour contourner les jardins de l'Europe, la clameur des nombreux spectateurs m'encourage à ne rien lâcher!
Je passe à côté du Pont des Amours et j'entends ma chérie qui m'encourage depuis l'autre rive du Canal du Vassé <3
Je continue à accélérer pour le contourner en doublant quelques coureurs.
Dernier virage à gauche avant le tapis rouge, je sprinte pour gagner une dernière place avant de franchir l'arche d'arrivée : 2h50m15s au chrono !!!
Voilà, c'est fini! Je prends une bouteille que me tends une bénévole, la boit d'une traite et en reprends une deuxième que je bois à moitié avant de la finir en la versant sur ma tête! Je suis cuit!!!
Je récupère ma médaille et me dirige vers le sas de sortie, on me donne un petit sac de victuailles mais je n'ai rien envie de manger.
J'essaye d'apercevoir mon amoureuse mais ne la trouvant pas je vais à la tente de massage pour profiter des mains expertes des ostéo.
Enfin quand je sors, je retrouve ma moitié, on marche tranquillement jusqu'à la voiture pour prendre le panier pique-nique.
Je me suis mis pieds nus et la sensation du goudron fait comme si cela me réveillait les papilles de la voute plantaire!!!
On se pose à l'ombre des grands arbres du Pâquier pour manger face au lac, comme un air de vacances!!!
Que dire de + sur cette course, si ce n'est que les conditions météo peu favorables m'ont fait me mettre une barrière mentale de +, qui m'a empêché d'atteindre mon objectif pour cette fois encore (15 à l'heure sur marathon, soit 2h48m48s).
Pas de sub2h50 non plus aujourd'hui, mais un record perso sur la distance encore amélioré (même si de peu) par rapport à Paris 2017 couru en 2h50m51s.
Un classement final à la 36ème place au général me réjouit aussi, car je visais au mieux un top50.
Je sais que ma préparation m'a donné les capacités physiques pour performer, il ne reste plus qu'à déverrouiller le cerveau pour exploser les chronos!!!
Maintenant place au trail pour l'objectif UltraXT01 en juin, avec le VVX 83km en guise de préparation intermédiaire...
Mes vidéos : http://media.registration4all.com/Video ... E.facebook
Photo : https://www.instagram.com/p/Bh6DrXkDqlV
Merci et à bientôt,
sebsoupe
Répondre