la suite de mes essais sur la caféine...

Quoi manger? Quoi boire?
raoul
Messages : 2308
Inscription : 20 avr. 2004 22:11

la suite de mes essais sur la caféine...

Message non lu par raoul »

Donc j'ai essayé de prendre 2-3 tasses de café 90 min avant quelques courses de 8-10 km.

1ère course : avec café
2ème course : avec café
3ème course : sans café

Conclusion :

Le café aide un peu (surtout pour le tonus musculaire).

Par contre dès qu'on veut aller dans le rouge, le ventre ne suit plus.

Je ne pouvais pas dépasser 174 puls en max avec du café. (171 de moyenne)

Sans café, j'ai tenu 174 puls en moyenne avec 178 en max.

J'ai donc le même temps au km avec ou sans café. De plus, sans café on peut s'exploser (ce que j'aime trop).

CONCLUSION : PLUS DE CAFé.

Avatar de l’utilisateur
sylvain
Messages : 4317
Inscription : 24 oct. 2003 15:58
Localisation : lausanne
Contact :

Re: la suite de mes essais sur la caféine...

Message non lu par sylvain »

raoul a écrit :Donc j'ai essayé de prendre 2-3 tasses de café 90 min avant quelques courses de 8-10 km.

1ère course : avec café
2ème course : avec café
3ème course : sans café

Conclusion :

Le café aide un peu (surtout pour le tonus musculaire).

Par contre dès qu'on veut aller dans le rouge, le ventre ne suit plus.

Je ne pouvais pas dépasser 174 puls en max avec du café. (171 de moyenne)

Sans café, j'ai tenu 174 puls en moyenne avec 178 en max.

J'ai donc le même temps au km avec ou sans café. De plus, sans café on peut s'exploser (ce que j'aime trop).

CONCLUSION : PLUS DE CAFé.

... Il y a trop de biais dans ton étude pour tirer de telles conclusions !!
Si tu veux vraiment faire une étude sur la caféine, il faut un vrai échantillonage d'athlète : un groupe témoin, un groupe traité (le groupe témoin avec deux fois plus d'ind que le traité). Les deux groupes ne doivent pas être différent statistiquement pour plusieurs critères (age, niveau de perf...bonne chance pour l'évaluer..., entrainement, nutrition, repos...). Ensuite, l'évaluation doit se faire sur plusieurs courses pour chacun. La mesure de FC comme indicateur, n'est pas pertinante dans ce cas : elle est trop variable avec une multitude de paramètre. Il te faut entre 3 et 10 marqueurs pour vraiment mettre en évidence quelque chose. Et comme tu testes un produit, c'est comme un médoc : tu dois faire un groupe placebo, et ne pas dire à l'athlète si il prend ou non la caféine. Tu pourras ainsi quantifier l'effet placebo (qui doit être inportant à mon avis...)

Même si t'as l'impression d'être mieux sans la caf, tu ne peux rien affirmer en ce qui concerne son utilisation ; ceci peux être du totalement à autre chose. Tu fait deux courses avec caf, puis une sans. Penses-tu pas qu'en 3 semaines, tu gagnes aussi en entraînement, et préparation ? que tu t'adaptes mieux aux allures course en 3ème semaine ? Estq-que les températures lors des tests étaient statistiquement les mêmes ?
les variations intra individielle de fc sont trop importantes, pour pouvoir être pertinante également dans ce cas. Pourquoi ne pas avoir fait 2 courses sans caf et 1 course avec caf pour finir...c'est plus logique.

Comment quantifies-tu le "tonus musculaire" qui semble amélioré avec la caf ? c'est une echelle perspective ? alors, as-tu tenu compte de ton état psycho sur les 3 courses (il doit peut différent ou bien il faut normaliser)...

etc...

Bref, c'est complexe de mettre au point ce genre d'étude... alors, de là à affirmer que la caf, ca aide ou pas en course ... ?!? Je veux bien croire encore un "sentiment personnel" sur la question, et encore, des facteurs exogènes ont pu faire que tu étais mieux un jour qu'un autre... Pas évident en tout cas.
Plusieurs études sur la caf et performance ont été publiées. Les mthodologies peuvent varier d'un labo à l'autre, mais les idées générale se dégagent. Fais un PubMed, et tu trouveras surement ton bonheur. Globalement rien n'a jamais été montré de façon précise et significative chez le sportif de haut niveau. L'idée est que la caf aide à mobiliser les réserves énergétique (chez la souris entre autre), que c'est un exitant (c'est bien connu maintenant...augmentation fc, sudation, activité cérébrale...) et sa propriété anti-fatigue n'est pas évidente si ce n'est sur le plan physio). Reste quelques effet secondaire parfois contre-indiqué avec les sports d'endurence, mais que j'ai évoqué à mainte reprise dans divers topics
Voila, d'ailleurs la WADA considère aujourd'hui que la caféine (quelque soit son taux dans l'organisme) n'est plus considérée comme un produit dopant.

Voila
:wink:

TCHO
sylvain - pastek!

TRI & SKI

Avatar de l’utilisateur
Yogui
Messages : 6013
Inscription : 12 déc. 2003 10:44
Localisation : Lons Le Saunier (39)
Contact :

Message non lu par Yogui »

Moi je vais faire des essai avec du nutella... Qui veut être dans mon groupe témoin ? :idea:

Avatar de l’utilisateur
Etienne
Messages : 3743
Inscription : 23 oct. 2003 07:51
Localisation : Aisne

Message non lu par Etienne »

Sylvain,

pourquoi soulignes-tu que le groupe témoin doit compter 2x plus d'individus que le groupe traité ? Ca m'interpelle quelque part au niveau du vécu ... :!: :oops:

Ton analyse stat sera pas un peu déséquilibrée dans ce cas :?:

Juste comme ça ... :?

@+

Avatar de l’utilisateur
sylvain
Messages : 4317
Inscription : 24 oct. 2003 15:58
Localisation : lausanne
Contact :

Message non lu par sylvain »

Yogui a écrit :Moi je vais faire des essai avec du nutella... Qui veut être dans mon groupe témoin ? :idea:
....JE VEUX ETRE DANS LE GROUPE TRAITE !! YOGUI !!!!!
Etienne a écrit :Sylvain,

pourquoi soulignes-tu que le groupe témoin doit compter 2x plus d'individus que le groupe traité ? Ca m'interpelle quelque part au niveau du vécu ...

Ton analyse stat sera pas un peu déséquilibrée dans ce cas

Juste comme ça ...
Oui, pour certains tests statistiques, il me semble pour des analyses univariées, en comparaison qualitative, et dans le cas de séries dépendantes, il est "préférable" que le groupe témoins contiennent 2x plus de sujets que le groupe traité. Bon, après je ne suis pas biostatistisien, mais j'ai une étude en cours au labo en ce moment, ou j'ai ce cas de figure. La méthodo stat a été définie en relation avec un biostatisticien, et nous avons ainsi défini ces groupes (2 groupes : un témoin (patient sains) et l'autre (patient atteinds)) dans le but d'appliquer certains test de comparaison. Je vois les statistitiens la semaine prochaine, je leur demanderai des présicions à ce sujet.
sinon, dans le cas d'analyses quantitatives (comparaison de taux de qlque chose ou de fc) il faut que l'ensemble des valeurs mesurée soient distribuées en suivant une loi normale, voir une loi Log-normale (après transfo Log). Sinon, pas possible d'appliquer les tests classiques (Mann whitney, ou corrélation des rangs de Spearman dans le cas d'analyse en bivarié comme on peut l'imaginer ici). L'analyse peut se faire, mais c'est d'autres lois.
voila
sylvain - pastek!

TRI & SKI

Avatar de l’utilisateur
Etienne
Messages : 3743
Inscription : 23 oct. 2003 07:51
Localisation : Aisne

Message non lu par Etienne »

Very interesting :!: :?

Je n'ai jamais eu à traiter des données qualitatives, cela expliquerait pourquoi je n'ai pas été confronté à ce genre de méthodo car sur du quantitatif classique, avec analyse de variance fusse-t-elle un peu élaborée, un certain équilibre des groupes ne fait pas de mal, non :wink:

Je suis preneur des infos du biostatisticien ... si ce n'est pas trop compliqué parce sinon, je suis satellisé vite fait bien fait :oops:

@+

raoul
Messages : 2308
Inscription : 20 avr. 2004 22:11

Message non lu par raoul »

Je ne cherche pas à faire un travail scientifique !

Je voulais juste savoir si c'était vraiment la panacée et je me rends compte que la caféine prise dans du café a des effets bénéfiques, mais qu'on digère mal. Donc globalement je préfère sans.

L'aspect éthique me renforce dans cette idée de ne pas prendre de caféine.

Et je connais assez les statistiques pour savoir que c'est...


UNE ADDITION JUSTE DE CHIFFRES FAUX !

LOL


quand un test ne marche pas, on prend un autre et bla bla bla, on arrive toujours à en trouver un qui marche.

Pour moi, un résultat doit se confirmer dans la pratique, sinon j'y accorde peu de valeur.

Comme certains qui disent qu'il ne faut pas faire de streching... ça fait bien rire... (ils en reparleront quand ils seront blessés parce qu'ils manquent de souplesse...).

quoique si une étude avec 10'000 coureurs le prouve, je veux bien croire...

Parce que j'ai vu des études pour des marques comme Hitense qui affirmaient des choses avec 15 personnes... Tu comprends que je rie ?

Avatar de l’utilisateur
Etienne
Messages : 3743
Inscription : 23 oct. 2003 07:51
Localisation : Aisne

Message non lu par Etienne »

C'est pour cela que l'on accompagne toujours un résultat statistique d'une probabilité ...

Ceci dit, à titre individuel, l'expérience acquise a tout autant d'importance que les études physio-médico-scientifiques mais à l'échelle d'une population, c'est différent ...

@+

Avatar de l’utilisateur
Dave
Messages : 2374
Inscription : 16 janv. 2004 07:10
Localisation : Copacabana

Message non lu par Dave »

raoul a écrit : Parce que j'ai vu des études pour des marques comme Hitense qui affirmaient des choses avec 15 personnes... Tu comprends que je rie ?
Tu sais honnetement, si l etude figurait quel est la valeur de n, c est deja enorme pour une etude realisee par un labo de produit dietetique. J invite tout le monde a regarder toutes les publicites pour ces produits ou les gars nous montrent des courbes de recuperation par exemple : quid des barres d erreur! les valeur de n (nombre de participants) et valeurs de p (probabilite que le resultat observe soit due au hasard; elle doit etre le plus bas possible) ne sont que tres rarement indiques. Aucune valeur scientifique donc ! Theoriquement, il est possible que le produit soit par exemple teste sur la meme personne avec un protocol du genre : 1) effort avec produit avec mesure du temps 2) effort sans produit (ou placebo) dans la foulee avec mesure du temps. Le temps 2 > temps 1, CCL des fabricants: le produit fait aller plus vite !

Pour ce qui est d augmenter le nombre n, c est une ptite combine statistique qui permet de rendre les resultats significatifs pour des valeurs a grandes variations (genre FC). Quelque part dans les tests (calcul de p) on divise par n si bien que n fait diminuer p!

Ca veux dire que l on peut avoir des resultats avec de grandes barres d erreurs qui se chevauchent et malgre tout des resultats staistiquement relevant ! Ca veux aussi dire qu il peut y avoir legere fraude la dessus (avant de lancer une etude on estime quel doit etre le nombre de participant dans l etude pour que p soit le plus faible possible).

C est tres complique! Mais bon, les humains ont la mauvaise idee de repondre tres differemment a un produit, a un entrainement etc ...

Apres au final, il faut donc distinguer quels sont les resultats qui sont statistiquement relevant de ceux qui sont biologiquement relevant, mais chut faut pas le dire :wink:

@+

Avatar de l’utilisateur
Boubou
Messages : 980
Inscription : 07 mars 2004 12:33
Localisation : rouen

Message non lu par Boubou »

t'ain, Chu pas matheu pour un rond et j'comprend pas grand chose :shock: , mais ça à l'air drôlement intéressant.

raoul
Messages : 2308
Inscription : 20 avr. 2004 22:11

Message non lu par raoul »

c'est vrai qu'il faut bien tout regarder...

Du reste, le cours de statistique le plus intéressant que j'ai eu nous apprenais à dire "à l'oeil" ce qui était significatif.

Le triathlon est vraiment un sport ou la nutrition est empirique.

Avatar de l’utilisateur
Dave
Messages : 2374
Inscription : 16 janv. 2004 07:10
Localisation : Copacabana

Message non lu par Dave »

Oui, en gros c est ca qu il faut retenir:- pas de stat, ca peut etre des resultats fausses.
- des stats sur des resultats avec des differences mineures, ca ne veut pas dire grand chose egalement.

Le top: - des stats sur des resultats avec differences majeures !

Répondre