Sport et Coca

Quoi manger? Quoi boire?
Avatar de l’utilisateur
Xavier
Messages : 346
Inscription : 06 déc. 2002 17:13
Localisation : Nantes
Contact :

Sport et Coca

Message non lu par Xavier »

Rodolphe,
Effectivement, on voit de plus en plus d' athletes siffler une canette de Coca dès la ligne d' arrivée franchie.
Ils entendent par là beneficier d' une fenetre métabolique pour reconstituer efficacement le stock de glycogène.
Mais attention à la concentration en sucre dans l' organisme, qui se trouve accentuée par l' etat de deshydratation, et qui susceptible de favoriser une acidification de l' organisme, fortement préjudiciable a nos cellules et a nos tendons.
Xavier

manu

Message non lu par manu »

concentration de sucres, augmenté par la deshydratation, qui provoquerait une acidifiction...??
Qu'est ce qui te permet de dire ca ?
Au vu de quelles études?

Avatar de l’utilisateur
Xavier
Messages : 346
Inscription : 06 déc. 2002 17:13
Localisation : Nantes
Contact :

Message non lu par Xavier »

Salut Manu,
J' ai lu cette remarque, me semble t-il dans un numéro de Sport et Vie.
L' article, consacré a la diététique s' interessait aux changements ( parfois contradictoires ) dans la façon de soigner les tendinopathies.
Dans cette perspective, l' auteur mentionait les régimes sans acides, qui étaient considérés a l' époque, comme facteur favorisant de la pathologie.
Xavier

manu

Message non lu par manu »

Xavier,

Mefie toi de la dietetique. On lui fait dire tout et n'importe quoi.
J'ai suivi pas mal de cours sur la nutrition du sportif, et je n'ai jamais rien entendu de pejoratif sur le coca en fin d'effort.
Il a 2 petits inconveniants: il ballonne, et sa concentration en glucide est superieure a la capacite d'absorption de l'estomac. Sinon, il a d'autres avantages...
En ce qui concerne les aliments "acidifiants", je suis tres sceptique: le corps a une capacite d'absorption des acides/bases enorme. Le ph sanguin est regule par le rein qui fonctionne de façon extraordinaire, et s'il est depassé(mais c'est pas facile) c'est le poumon qui prend le relais.
(Je rappelle que le ph varie sur une echelle logarithmique...!)
La quete de la performance en passant par une alimentation specifique atteint vite ses limites ...

Avatar de l’utilisateur
Xavier
Messages : 346
Inscription : 06 déc. 2002 17:13
Localisation : Nantes
Contact :

Message non lu par Xavier »

Salut Manu,
J' ai eu l' occasion ce soir de discuter sur le bord du bassin avec un diététicien du sport.
Il m' a précisé que la fenetre métabolique permettant de recharger rapidement le glycogène etait de 30 minutes ( grand max ).
Xavier

manu

Message non lu par manu »

Quand je disais de se mefier de ce que l'on raconte:
. La reconstitution du stock de glycogene prend approximativement 24 heures et necessite la prise de 500 à 700 grammes d'hydrates de carbone(!).
Elle est la plus rapide durant les 2 premieres heures , surtout si la concentration de sucre est de 0.7g/kg de poids corporel (la limitation est le passage gastrique)
Cette reconstitution serait un peu plus rapide avec des sucres simples qu'avec des sucres complexes.
. Mais quel est l'interet de reconstituer le plus rapidement possible son stock de glycogene? tu n'iras pas plus vite a la competition suivante, et tu ne t'entraineras pas plus tot, la fatigue ne dependant pas que de la reconstruction de tes stocks de glycogene.
mefie toi des "sorciers" et de leurs potions magiques

Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 7230
Inscription : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Message non lu par Thierry *OnlineTri* »

Intéressantes remarques, ça devient technique :).

Je ne sais pas si Jogmate est distribué en France mais c'est justement un produit qui se targe d'apporter plein de bonnes choses s'il est consommé dans les 30 minutes suivant l'exercice. L'intérêt est moins dans le produit que dans l'argumentaire utilisé pour le vendre. Ca tourne surtout autour des protéines et du fait que la "syntèse musculaire" est plus efficace juste après l'exercice procurant une meilleure récupération et assimilation de l'effort. Le fait que leur produit accélèrerait le restockage des glycogènes est aussi brièvement évoqué (c'est pourquoi j'ai pensé à ce produit en lisant le post de xavier).

J'ai d'ailleurs retrouvé ce dernier argument sur le glycogène et cette limite de 30 minutes dans d'autres articles, l'un précisant que la synthèse de glycogène est jusqu'à 3 fois plus rapide juste après l'exercice qu'en temps normal (désolé tous les articles sont en anglais)

"Racing to Recovery"
"Nutrition for optimal performance"
"Eat right before and after"

Pour ceux d'entre nous qui s'entraine plusieur fois par jour, cette accèlération du stockage de glycogène est peut-être intéressante. Pour les autres je ne sais pas si c'est vraiment utile comme le souligne manu.

Amha, le coté "protéine" de l'affaire est plus intéressant. Il a d'ailleurs fait l'objet de qq recherches (certaines citées sur le site de jogmate):

"Timing of postexercise protein intake is important for muscle hypertrophy with resistance training in elderly humans"
"Effect of meal timing after resistance exercise on hindlimb muscle mass and fat accumulation in trained rats"
"Postexercise nutrient intake timing in humans is critical to recovery of leg glucose and protein homeostasis"

L'étude sur les rats est assez intéressante puisqu'elle souligne que les rats nourris dans l'heure suivant l'exercice étaient après qq semaines plus musclés et moins gras que les rats nourris 4h après.

On s'est bien eloigné du coca :).

Avatar de l’utilisateur
Xavier
Messages : 346
Inscription : 06 déc. 2002 17:13
Localisation : Nantes
Contact :

Message non lu par Xavier »

Merci Thierry, mais ton post m' invite a interroger Manu sur les proteines.
Ne sont elles pas proscrites dans l' alimentation de récup, qu'elles soient végétales ou animales ?
Xavier

manu

Message non lu par manu »

Ce type de discussion me gene car je suis persuade que vous avez nettement plus a gagner en vous appliquant sur l'entrainement qu'en étant tres pointu sur la nutrition.
Restaurer le stock de glycogene le plus rapidement possible me parait completement inutile hormis conditions speciales de courses sur plusieurs jours, plusiers fois par jours. en ce qui concerne l'entrainement, le facteur limitant ne sera pas votre stock de glycogene mais plutot votre recuperation
Mais je suis pret a repondre a des questions (si j'ai les reponses)
Bon entrainement

manu

Message non lu par manu »

pour les "bulles"
Generalement on conseille une rehydratation avec une eau de type vichy (riche en bicarbonates), mais apporter des sucres rapides est egalement interessant. Il vaut mieux diluer son coca, c'est plus physiologique.
Moi, je le prefere froid et non coupé !
La rehydratation est une question interessante dont on pourrait reparler...

seb

Message non lu par seb »

salut !

La discussion engagée suite à l'article "Coca et triathlon" me paraît tout à fait intéressante et démontre à nouveau que la réussite sportive est une alchimie complexe et que se fier à une seule théorie scientifique est réducteur :o .

Comme toi Manu, je considère que la quete de la performance en passant par une alimentation specifique atteint vite ses limites. Pour autant, je pense que la diététique (ou la nutrition sportive) sans forcément être super stricte peut être un des rayons indispensables à la roue de la performance :wink: si on considère qu'elle peut aider à la récupération qui est un facteur indispensable à la progression mais aussi quand il faut retourner au boulot le lendemain d'une compétition :cry: .

En ce sens, merci à tous ceux qui pourront apporter des conseils dans tous les domaines (nutrition, sommeil...etc) permettant de mieux récupérer en période compétitive.

Répondre