Une expérience inattendue : Le prednisolone

Des infos pas des ragots!
Will Barnes G
Messages : 24
Inscription : 30 mars 2023 07:06

Une expérience inattendue : Le prednisolone

Message non lu par Will Barnes G »

Vendredi 24 mai, lors de mon entraînement de natation j'ai des eu sensations inattendues

Le contexte

En mai 2020 j'ai une rupture du tendon du supra-épineux, nommé aussi sus-épineux, droit, au niveau de la tête de l'humérus, conséquence de mon activité d'artisan. Cette rupture a été accompagnées par une capsulite rétractile qui a fortement réduit la mobilité de mon bras : impossibilité de monter l'extrémité de ma main droite plus haut que la ligne d'épaule. Quand on travail à son compte il n'est pas question de rester chez soi en arrêt de travail, financièrement ce n'est pas tenable. Ne pouvant utiliser mon bras droit j'ai donc beaucoup mobilisé mon bras gauche pour travailler ce qui a engendré des problèmes de tendons.

J'ai repris la natation dès que j'ai pu, au moins pour faciliter ma rééducation, mais la fermeture des piscines liées aux restrictions Covid n'a pas aidé. Bilan : importante perte de force au niveau des deux épaules. Je pratique aussi le yoga depuis 2016 et la crise Covid m'a contraint de stopper les cours. La dessus ce sont ajoutés des problèmes financiers liés à mes difficultés pour travailler dans de bonnes conditions. Les deux épaules étant en « vrac » et les finances étant au plus bas, il m'a fallu arrêter la natation, par contre je me suis organisé pour reprendre le yoga dès que ce fut possible, j'ai une excellente professeure qui m'a bien fait travailler, qui m'a montré des postures pour assouplir les épaules, les relaxer.

En octobre 2023 je peux reprendre la natation de manière régulière. Les épaules sont souvent douloureuses et je suis complètement à la ramasse. Je n'ai jamais été un très bon nageur mais ma pratique du yoga m'avait aidé à beaucoup progresser (gain en mobilité de la ceinture scapulaire).

8 mois plus tard, persévérant, les sensations reviennent, le plaisir de nager aussi, les douleurs dans les épaules ont disparu, mais les performances sont encore loin d'être exceptionnelles : à peine 2' / 100m lors de séances au seuil lactique.

L'expérience

Depuis quelques semaines j'ai des soucis dentaires. Mardi dernier le dentiste m'enlève 3 dents en prévision de l'implantation de prothèses. Il me prescrit un anti-inflammatoire : du prednisolone que je prend le matin. Je m'attarde sur les effets indésirables : problèmes de sommeil, que je confirme.

Hier soir, vendredi 24, je vais nager. Au programme un long échauffement (800m 3 nages) et un mode fractionné qui associe endurance et un peu de résistance : 12 x 25m vite / 100m en endurance fondamentale sans phase d'arrêt Malgré les problèmes de sommeil lié au médicament et la fatigue liée à mon travail je suis surpris d'avoir d'excellentes sensations et de me sentir « costaud » tout au long de la séance alors que lors de mes précédents entraînements j'étais encore dans le dur en fin de séance. Je me dis : « Ok, mes sensations s'améliorant j'ai commencé à inclure dans mes entraînement du fractionné au seuil lactique et je sais que c'est très efficace mais je trouve que la progression est subitement et bizarrement impressionnante. Je pratique le sport depuis plus de 40 ans, j'ai 61 ans, je me connais donc suffisamment pour constater quelque chose « d'anormal »

Je m'interroge et une fois rentré chez moi je fais des recherches sur internet sur le prednisolone. Ce médicament est effectivement listé dans les produits dopants et est interdit dans le cadre de la pratique de compétition. De ce que j'ai compris, il contient des corticoïdes qui favorisent la production de glucose, ce qui explique ma sensation de facilité et le fait que je ne sentais pas faiblir, j'aurais pu continuer ma séance plus longtemps sans problème.

Je vais arrêter le traitement car mes douleurs dentaires ont disparu, que les difficultés de sommeil associées sont usantes et très désagréables et surtout, moins je me mets de la « chimie » dans le corps mieux je me porte ! Dans ma pharmacie je n'ai que de l'huile de massage, du baume du tigre et même pas au minimum du paracétamol.

J'ai respecté la dose prescrite, qui je pense n'était pas très élevée, mais les effets sont pourtant impressionnants. L'expérience est marquante et si on ne se pose pas de questions on peut se dire « Waouh, géniales les sensations ! Vivement la prochaine séance » Les sensations étaient telles que j'ai pris énormément de plaisir à nager.

Voilà ! Je tenais à partager cette expérience inattendue mais je ne l'encourage pas, ce n'est pas mon objectif. :wink:
la rana ultratri
Messages : 401
Inscription : 12 mars 2022 10:56

Re: Une expérience inattendue : Le prednisolone

Message non lu par la rana ultratri »

je renouvellerais la ordonnance pour toute la saison :mrgreen: :mrgreen: , j'ai eu les mêmes sensations quand m'avaient prescrit de tramadol pour le cotes casse après m'avoir fait renverse par une voiture en vélo , une fois les traitement termine et effets parti tout est revenu a la normal et moi a être un triathlète nul :lol: :lol:
Will Barnes G
Messages : 24
Inscription : 30 mars 2023 07:06

Re: Une expérience inattendue : Le prednisolone

Message non lu par Will Barnes G »

la rana ultratri a écrit : 25 mai 2024 13:04 je renouvellerais la ordonnance pour toute la saison :mrgreen: :mrgreen:
C'est une idée à méditer :D Mais non :wink: Je me rends compte qu'il y a un coté euphorisant a avoir ces sensations inhabituelles, hier soir je suis sorti de l'eau parce que c'était l'heure de la fermeture de la piscine mais j'aurais pu nager plus longtemps sans difficultés. Cette expérience me fait dire que si des sportifs se dopent c'est aussi parce les produits qu'ils s'administrent leurs permettent d'obtenir ces sensations, certainement comme le fumeur de joint ou de cigarette, etc.

Ça va pour moi, j'ai d'autres envies et projets en dehors du sport et le plaisir que j'éprouve, après quelques années un peu compliquées, de retrouver le chemin de l'entraînement, de me rendre compte qu'après soixante ans ils est possible d'avoir de bonnes sensations en me disant que je pourrais encore être "performant" quelques temps, récompense ma patience. J'ai des objectifs bien définis dont celui de me remettre en parfaite condition pour refaire du triathlon l'an prochain, plus d'autres objectifs pour deux ou trois ans avec les moyens et du temps pour m'y consacrer comme je le souhaite si tout va bien.
la rana ultratri
Messages : 401
Inscription : 12 mars 2022 10:56

Re: Une expérience inattendue : Le prednisolone

Message non lu par la rana ultratri »

Will Barnes G a écrit : 25 mai 2024 21:47
la rana ultratri a écrit : 25 mai 2024 13:04 je renouvellerais la ordonnance pour toute la saison :mrgreen: :mrgreen:
C'est une idée à méditer :D Mais non :wink: Je me rends compte qu'il y a un coté euphorisant a avoir ces sensations inhabituelles, hier soir je suis sorti de l'eau parce que c'était l'heure de la fermeture de la piscine mais j'aurais pu nager plus longtemps sans difficultés. Cette expérience me fait dire que si des sportifs se dopent c'est aussi parce les produits qu'ils s'administrent leurs permettent d'obtenir ces sensations, certainement comme le fumeur de joint ou de cigarette, etc.

Ça va pour moi, j'ai d'autres envies et projets en dehors du sport et le plaisir que j'éprouve, après quelques années un peu compliquées, de retrouver le chemin de l'entraînement, de me rendre compte qu'après soixante ans ils est possible d'avoir de bonnes sensations en me disant que je pourrais encore être "performant" quelques temps, récompense ma patience. J'ai des objectifs bien définis dont celui de me remettre en parfaite condition pour refaire du triathlon l'an prochain, plus d'autres objectifs pour deux ou trois ans avec les moyens et du temps pour m'y consacrer comme je le souhaite si tout va bien.
c'étais une blague , moi non plus je suis a la recherche d'autre chose dans le triathlon et maintenant dans le ultra triathlon .
Will Barnes G
Messages : 24
Inscription : 30 mars 2023 07:06

Re: Une expérience inattendue : Le prednisolone

Message non lu par Will Barnes G »

la rana ultratri a écrit : 26 mai 2024 18:35 c'étais une blague...
C'est ce que j'avais perçu :wink:
Avatar de l’utilisateur
Ben boost
Messages : 4540
Inscription : 25 janv. 2005 16:33
Localisation : Maintenant je sais

Re: Une expérience inattendue : Le prednisolone

Message non lu par Ben boost »

Merci pour les tuyaux.
Je note donc prednisolone + tramadol...

D'autres propositions ?

:mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Boulegan
Messages : 12728
Inscription : 10 févr. 2005 11:11
Localisation : Sud

Re: Une expérience inattendue : Le prednisolone

Message non lu par Boulegan »

Ben boost a écrit : 28 mai 2024 08:35 Merci pour les tuyaux.
Je note donc prednisolone + tramadol...

D'autres propositions ?

:mrgreen:
:lol: :lol:
"Etre beau et bien habillé est indispensable. Avoir un but dans la vie ne l'est pas." Oscar Wilde
la rana ultratri
Messages : 401
Inscription : 12 mars 2022 10:56

Re: Une expérience inattendue : Le prednisolone

Message non lu par la rana ultratri »

Boulegan a écrit : 28 mai 2024 14:18
Ben boost a écrit : 28 mai 2024 08:35 Merci pour les tuyaux.
Je note donc prednisolone + tramadol...

D'autres propositions ?

:mrgreen:
:lol: :lol:
oui , le saucisson fromage pain de campagne et vin rouge :lol: :lol:
Will Barnes G
Messages : 24
Inscription : 30 mars 2023 07:06

Re: Une expérience inattendue : Le prednisolone

Message non lu par Will Barnes G »

Ben boost a écrit : 28 mai 2024 08:35 Merci pour les tuyaux.
Je note donc prednisolone + tramadol...

D'autres propositions ?

:mrgreen:
C'est l'intérêt d'un forum de triathlon : donner des idées pour performer. :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Ben boost
Messages : 4540
Inscription : 25 janv. 2005 16:33
Localisation : Maintenant je sais

Re: Une expérience inattendue : Le prednisolone

Message non lu par Ben boost »

la rana ultratri a écrit : 28 mai 2024 18:41
Boulegan a écrit : 28 mai 2024 14:18
Ben boost a écrit : 28 mai 2024 08:35 Merci pour les tuyaux.
Je note donc prednisolone + tramadol...

D'autres propositions ?

:mrgreen:
:lol: :lol:
oui , le saucisson fromage pain de campagne et vin rouge :lol: :lol:
Si ça suffisait je serais champion du monde CD/70.3/IM/Challenge/T100 :D
jhr
Messages : 1965
Inscription : 11 sept. 2009 09:40

Re: Une expérience inattendue : Le prednisolone

Message non lu par jhr »

la rana ultratri a écrit : 25 mai 2024 13:04 je renouvellerais la ordonnance pour toute la saison :mrgreen: :mrgreen: , j'ai eu les mêmes sensations quand m'avaient prescrit de tramadol pour le cotes casse après m'avoir fait renverse par une voiture en vélo , une fois les traitement termine et effets parti tout est revenu a la normal et moi a être un triathlète nul :lol: :lol:
Gaffe avec le tramadol! Jai dû en prendre suite à de gros soucis de lombaires et ça n'a pas eu le même effet que toi sur moi... Plus de douleurs effectivement, mais sensation d'être constamment dans le pâté et à coté de la plaque. En vélo ou en course à pied aucune sensations et pas de force.
Peut-être que l'on a une différence dans les réactions. J'ai arrêté rapidement car mon toubib ne me l'avait prescris que pour éviter la douleur trop présente
Avatar de l’utilisateur
Boulegan
Messages : 12728
Inscription : 10 févr. 2005 11:11
Localisation : Sud

Re: Une expérience inattendue : Le prednisolone

Message non lu par Boulegan »

jhr a écrit : 29 mai 2024 10:12 Gaffe avec le tramadol! Jai dû en prendre suite à de gros soucis de lombaires et ça n'a pas eu le même effet que toi sur moi... Plus de douleurs effectivement, mais sensation d'être constamment dans le pâté et à coté de la plaque. En vélo ou en course à pied aucune sensations et pas de force.
Peut-être que l'on a une différence dans les réactions. J'ai arrêté rapidement car mon toubib ne me l'avait prescris que pour éviter la douleur trop présente
Pareil !
Le Tramadol m'a à peine soulagé des douleurs post-opératoires mais j'étais complètement fracassé, dans les vapes, camé complet (y a un opiacé dans la composition je crois) !!
Au bout du 2e jour, j'ai tout arrêté, j'ai préféré avoir - très - mal mais au moins, j'avais toute ma tête.
"Etre beau et bien habillé est indispensable. Avoir un but dans la vie ne l'est pas." Oscar Wilde
la rana ultratri
Messages : 401
Inscription : 12 mars 2022 10:56

Re: Une expérience inattendue : Le prednisolone

Message non lu par la rana ultratri »

Boulegan a écrit : 29 mai 2024 11:46
jhr a écrit : 29 mai 2024 10:12 Gaffe avec le tramadol! Jai dû en prendre suite à de gros soucis de lombaires et ça n'a pas eu le même effet que toi sur moi... Plus de douleurs effectivement, mais sensation d'être constamment dans le pâté et à coté de la plaque. En vélo ou en course à pied aucune sensations et pas de force.
Peut-être que l'on a une différence dans les réactions. J'ai arrêté rapidement car mon toubib ne me l'avait prescris que pour éviter la douleur trop présente
Pareil !
Le Tramadol m'a à peine soulagé des douleurs post-opératoires mais j'étais complètement fracassé, dans les vapes, camé complet (y a un opiacé dans la composition je crois) !!
Au bout du 2e jour, j'ai tout arrêté, j'ai préféré avoir - très - mal mais au moins, j'avais toute ma tête.
pour moi été après accident en vélo et cotes casse donc pas peu éviter de prendre mais je ne faisait pas de sport pendant 2 mois , même maman été libéré des taches conjugales :lol: :lol:
Will Barnes G
Messages : 24
Inscription : 30 mars 2023 07:06

Re: Une expérience inattendue : Le prednisolone

Message non lu par Will Barnes G »

Tous ces produits présentent des effets indésirables, la liste concernant le Prednisolone en compte 24 ! certains fréquents et d'autres plus rares.
Chez moi c'est le sommeil qui a été altéré et c'est ce qui m'a encouragé à cesser le traitement au bout de 3 jours. Je ne vois pas l'utilité de prendre un tel produit si d'un coté il permet d'améliorer les performances et en contre-partie il empêche de dormir, donc de récupérer. Il faut vraiment être accroc aux effets produits, dont cette euphorie que j'ai ressenti pendant ma séance de natation, pour avoir envie d'en reprendre.

Le sportif et la douleur.
Il a été relevé que les sportifs réguliers supportent plus aisément la douleur, celle-ci est plus ou moins présente en fonction de l'intensité des entraînements et les compétitions sont aussi un brin "traumatisantes" Quel triathlète, truffé de courbatures au lendemain de sa participation à un Ironman, n'a pas dit : "Vivement le prochain" Je grossis un peu le trait mais je sais que je ne suis pas loin du vrai.
Quand je lis que certains préfèrent avoir de la douleur et n'hésitent pas à arrêter un traitement anti-douleurs aux effets indésirables, je ne suis pas surpris. Ils vont serrer un peu les dents mais vont réussir à la supporter.
Après-mon opération à l'épaule suite à la rupture du tendon, le chirurgien m'a prescrit de l'acupan qui est anti-douleur relativement puissant. Celui a engendrer des palpitations cardiaques intenses, je ne sais pas sur quoi dansait mon palpitant mais ce n'était pas La Belle aux Bois dormant (Tchaïkovski pour ceux qui ne connaissent pas). J'ai arrêté le traitement au bout de 4 jours, c'était flippant. Quand j'ai annoncé au chirurgien que j'avais cessé le traitement avant termes, il m'a regardé avec de gros yeux. il n'en revenait pas !

Longue Vie à Nos Courbatures :wink:
la rana ultratri
Messages : 401
Inscription : 12 mars 2022 10:56

Re: Une expérience inattendue : Le prednisolone

Message non lu par la rana ultratri »

Will Barnes G a écrit : 30 mai 2024 08:53 Tous ces produits présentent des effets indésirables, la liste concernant le Prednisolone en compte 24 ! certains fréquents et d'autres plus rares.
Chez moi c'est le sommeil qui a été altéré et c'est ce qui m'a encouragé à cesser le traitement au bout de 3 jours. Je ne vois pas l'utilité de prendre un tel produit si d'un coté il permet d'améliorer les performances et en contre-partie il empêche de dormir, donc de récupérer. Il faut vraiment être accroc aux effets produits, dont cette euphorie que j'ai ressenti pendant ma séance de natation, pour avoir envie d'en reprendre.

Le sportif et la douleur.
Il a été relevé que les sportifs réguliers supportent plus aisément la douleur, celle-ci est plus ou moins présente en fonction de l'intensité des entraînements et les compétitions sont aussi un brin "traumatisantes" Quel triathlète, truffé de courbatures au lendemain de sa participation à un Ironman, n'a pas dit : "Vivement le prochain" Je grossis un peu le trait mais je sais que je ne suis pas loin du vrai.
Quand je lis que certains préfèrent avoir de la douleur et n'hésitent pas à arrêter un traitement anti-douleurs aux effets indésirables, je ne suis pas surpris. Ils vont serrer un peu les dents mais vont réussir à la supporter.
Après-mon opération à l'épaule suite à la rupture du tendon, le chirurgien m'a prescrit de l'acupan qui est anti-douleur relativement puissant. Celui a engendrer des palpitations cardiaques intenses, je ne sais pas sur quoi dansait mon palpitant mais ce n'était pas La Belle aux Bois dormant (Tchaïkovski pour ceux qui ne connaissent pas). J'ai arrêté le traitement au bout de 4 jours, c'était flippant. Quand j'ai annoncé au chirurgien que j'avais cessé le traitement avant termes, il m'a regardé avec de gros yeux. il n'en revenait pas !

Longue Vie à Nos Courbatures :wink:
je suis un consommateur des médicaments pas rentable pour les laboratoires , le tramadol avec mes cotes casse je n'avais pas le choix , prendre ou pas dormir et ça dure 1 mois l'affaire , après je ne prend rien même pas des crèmes chauffantes avant course .
Répondre