Au revoir Rodolphe ;

Bonne humeur de rigueur, pour les sujets ne concernant pas le monde sportif merci de poster dans "...et plus si affinité".
Avatar du membre
Joel
modérateur
Messages : 8457
Enregistré le : 04 mars 2004 10:14
Localisation : VENCE (06)
Contact :

Re: Au revoir Rodolphe ;

Message non lu par Joel » 15 déc. 2018 19:35

Venner192 a écrit :
15 déc. 2018 12:18
Est-ce qu'on a le droit de dire que le trop de sport et trop intense est mauvais pour la longévité du cœur...
Bien trop jeune en effet pour ce grand sportif, REP
Effectivement ce serait mieux un sujet à part pour parler de ça.
Nous y sommes des milliers à avoir torturé notre coeur sans que cela lui nuise le moins du monde.
Rodolphe avait le coeur malade et avait déjà eu plusieurs alertes ces dernières années.
Comme je l'ai dit ailleurs il faisait attention en faisant des activités modérés comme le toubib lui avait recommandé, des footings entre 8 et 9 km/h, il avait acheté un vélo de course électrique pour ne pas se taper dedans quand c'était trop difficile.....
Mais bon, la dernière attaque lui aura été fatale, on ne peut rien en déduire sauf qu'il n'est plus là et que ça fait chier.
Il y a des athlètes qui font du sport pour leur plaisir, d'autres pour leur intérêt et il y en a qui après ou pendant avoir fait ça pour leur plaisir construisent des choses, essayent de faire avancer la machine, ont des idées, bref font vivre leur sport.
Rodolphe, en plus d'avoir inspiré des passions, était de ceux là.
Optimiser votre position vélo ?
http://www.velofitting.com

Il n'y a pas de chemin vers le bonheur, le chemin est le bonheur.

Venner192
Messages : 1261
Enregistré le : 24 juin 2017 17:45

Re: Au revoir Rodolphe ;

Message non lu par Venner192 » 15 déc. 2018 22:15

Gadagne a écrit :
15 déc. 2018 13:04
Pas de souci, mais il y a la section santé et j invite vénaire le glaire à y créer son post pour les spécialistes de la médecine comm :roll: lui
Je m'emmerde, tu vois tu ne peux faire autre chose que dévier dans ton agressivité maladive sur la toile, signe d'une lâcheté pathétique, car t'es sans aucune doute un petit toutou dans la vraie vie, sinon tu prendrais des baffes...
L'expression est libre, certains avec leur science, et l'immense majorité simplement avec leur expérience.
Tu retrouveras le post que j'avais ouvert pour mon ami Rudolph Vernazza suite à son suicide par médocs.
Des gros problèmes au boulot certes, mais son cœur qui ne battait plus assez vite, et l'avait obligé à lever le pied et à prendre des médicaments.
La mort dans l'âme et la suite on la connaît lui qui ne vivait que pour le triathlon comme moi.
Et ces problèmes de cœur je persiste, est courant chez les athlètes d'endurance, ce qui ne veut pas dire que c'est généralisé et que c'est l'explication pour votre ami, néanmoins comme a écrit Joël, le sport était devenu nocif pour son cœur, ce qui était la base de mes propos...
BleuBlancRage
"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire." Georges Orwell

Avatar du membre
Tarmac
Messages : 718
Enregistré le : 14 févr. 2016 13:35

Re: Au revoir Rodolphe ;

Message non lu par Tarmac » 16 déc. 2018 06:51

Joel a écrit :
15 déc. 2018 19:35
Il y a des athlètes qui font du sport pour leur plaisir, d'autres pour leur intérêt et il y en a qui après ou pendant avoir fait ça pour leur plaisir construisent des choses, essayent de faire avancer la machine, ont des idées, bref font vivre leur sport.
Rodolphe, en plus d'avoir inspiré des passions, était de ceux là.
Comme nombre d'athlètes de cette époque, Ph Méthion, Y Cordier, E Plantin, il était un beau vecteur et le reflet de notre sport, je crois qu'il avait fait d'ailleurs plusieurs une dans des magazines, Le Cycle entre autre en 1991 ou 1992. Je n'ai malheureusement plus les numéros.
Avec son look avant-gardiste, il correspondait bien à l'archétype de l'athlète moderne des années 80, et c'est en cela qu'il a fait naître des passions, en le voyant, on avait envie de mettre le Syntace C2 clip, la Timex, d'enfiler l'Aquaman, de se mettre la bave aux lèvres et de se décrocher le cerveau tous les dimanche .. C'était ça le Tri. Une petite tribu de hippies, de punks, de wind-surfers, y avait pas de limites..

Répondre