Médecin or not médecin sur une course ?

Organisateurs et/ou dirigeants de club ce forum est à vous.
ALEX-77
Messages : 10
Inscription : 24 mai 2013 19:15

Médecin or not médecin sur une course ?

Message non lu par ALEX-77 »

Bonjour à tous
Mon club organise 2 évènements sportifs affiliés a la FTRI chaque année. Nous accueillons sur la journée entre 700 et 1000 personnes avec pour chaque course de la journée des pics à 400/500 personnes.

Je me pose une question concernant la sécurité et je ne parviens pas à trouver de texte officiel.
Nous faisons appel à une association de pompiers qui dimensionn le dispositif de sécurité en fonction de notre évènement (nombre de personnes/route ou pas route/...). Ils viennent sur place en effectifs correspondant à leur chiffrage.

Une discussion de repas de nouvel an :D avec un ami qui organise une course a pied en Bretagne m’a laissée perplexe. La présence d’un médecin est obligatoire sur sa course,.... ce que nous n’avons jamais fait. Je me pose la question si ces conditions de sécurité sont uniformes sur le territoire ou dépendante des acteurs locaux (mairie pour course sur son terrritoire, préfecture si plusieurs villes concernées)

Dois je obligatoirement le prévoir sur mes prochaines courses ?

Qui peut me donner le lien vers des textes officiels ?

Merci

jhr
Messages : 1892
Inscription : 11 sept. 2009 09:40

Re: Médecin or not médecin sur une course ?

Message non lu par jhr »


john01280
Messages : 73
Inscription : 27 mai 2019 15:32

Re: Médecin or not médecin sur une course ?

Message non lu par john01280 »

Attention je rajoute:
médecin obligatoire si l'épreuve se déroule en milieu naturel, quelque soit le nombre de participants...

Avatar de l’utilisateur
Nico U.
Messages : 923
Inscription : 19 oct. 2004 17:13
Localisation : On the edge

Re: Médecin or not médecin sur une course ?

Message non lu par Nico U. »

...Edit, j'ai lu un peu vite...

La présence d'un médecin OU d'un poste de Secours est obligatoire.

Page 6 de la réglementation Tehnique et de Securité dispo sur le site de la FFTri
https://www.fftri.com/wp-content/upload ... -et-CA.pdf
Faut pas pousser mes mails dans les ordis..

ALEX-77
Messages : 10
Inscription : 24 mai 2013 19:15

Re: Médecin or not médecin sur une course ?

Message non lu par ALEX-77 »

Merci pour vos retours
C’est ce que je pensais. La fftri ne fait pas état de cette limite à 500 concurrents
De notre côté l’asso des sapeurs pompiers ne nous a jamais fait état d’une présence obligatoire à d’un médecin à leurs côté

Donc je me demande d’où sort cette limite à 500... que j’ai déjà entendue par ailleurs

ALEX-77
Messages : 10
Inscription : 24 mai 2013 19:15

Re: Médecin or not médecin sur une course ?

Message non lu par ALEX-77 »

En fait nous nous sommes déjà posés la question lors des éditions précédentes et une raison que l’on nous a évoqué pour ne pas nécessairement avoir de médecin est que sur une journée nos courses s’enchaînent et nous n’avons jamais en même temps 500 coureurs (pas comme un 10km ou un marathon)

Bref, j’aimerai bien avoir un texte officiel...

Bf3
Messages : 322
Inscription : 22 déc. 2012 19:20

Re: Médecin or not médecin sur une course ?

Message non lu par Bf3 »

D'un point de vue pratique , sur les courses que j'ai co-arganisé la présence d'un médecin mais surtout de deux, nous permettez plusieurs choses.
-Un des médecins sur une moto avec du matos dans les sacoches pour intervenir rapidement. C’était notre équipe mobile , qui servait souvent. Les signaleurs avaient son numéro et appelaient en cas de soucis et l’équipe partait. Sur place soit il faisait la réparation du concurrent en le faisant rentrer à la base, soit il faisait venir l'ambulance que nous avions, soit il faisait venir les pompiers, et une fois le SAMU ( très grosse chute).
-Ne pas tout transférer automatiquement aux urgences. Plein de choses étaient traitées sur place, les malaises post courses, les petites chutes, les coupures, et autres trucs bénins. (les concurrents venu de loin t'en remercient : pas d'attente aux urgences)
-Le fait d'avoir deux médecins permet d'avoir une latitude d'intervention importante.

Mais en même temps , le fait de travailler dans le milieu, nous permettais aussi d'avoir ce qu'il fallait en personnel. Mais tu as toujours des parents dans le milieu, médecins, infirmier-éres, kiné , qui sont prés à aider. Et là tu peux mettre en place en belle équipe médicale avec un beau PC médical.

Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 7188
Inscription : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: Médecin or not médecin sur une course ?

Message non lu par Thierry *OnlineTri* »

Mon expérience dans le domaine remonte à plus de 10 ans lorsque j'étais organisateur... c'était un vrai casse-tête pour être 100% dans les clous.


* A l'époque la RG obligeait d'avoir un nombre de médecins proportionnels au nombre de concurrents. Notre préfecture se basait sur la RG pour valider ou pas les épreuves, un nom de médecin était du coup demandé dans le dossier préfectoral.

* Sont considérés médecins ceux qui ont passé leur thèse et qui sont inscrits au conseil de l'ordre. Cela excluait les internes qui font pourtant tourner les urgences et sont plus motivés pour arrondir leurs fins de mois.

* Sauf relations personnelles il était très difficile de trouver un médecin qui accepte de venir sur une épreuve le week-end (encore moins en plein été!). C'était dans mon cas dur de proposer une rémunération équivalente à celle d'un remplacement. Avec la pénurie de professionnels de santé la plupart sont sur-chargés et cherchent à travailler moins de toutes façons. De plus la majorité des médecins installés ne se sentent pas urgentistes... (surtout si ce sont des spécialistes).

* Si par chance un médecin se montrait intéressé (contre rémunération ou non d'ailleurs), il ne fallait pas qu'il faire un tour dans son contrat d'assurance professionnel... car il y avait de grandes chances pour ce genre de cas figure soit explicitement exclu!


Galérant pour trouver un médecin sur une épreuve que j'avais du déplacer, j'avais pu avoir la fédé et la médecin fédérale, on ne peut pas dire que j'avais reçu du soutien... mon impression est qu'ils cherchaient à faire de la sur-enchère dénuée de toutes considérations pratiques. S'ils avaient pu exiger la mise en place un hôpital de campagne, j'ai l'impression qu'ils l'auraient fait... :?

Je suis content que cette contrainte se soit assouplie au niveau fédéral. Les quotas de médecins/secouristes en fonction du nombre de participants ont maintenant disparu au profit d'une mention "d'obligation de moyens" pour l'organisateur.

C'est à double tranchant bien sûr! Forcement en cas de pépin, ça sera au législateur de déterminer si ceux ci étaient suffisants ou pas et l'organisateur sera en 1ière ligne. On ne pourra plus s'appuyer sur la RG pour dire qu'effectivement on avait mis en place un dispositif "optimum".

Alors que la fédé va s'assurer que chaque organisateur paye bien sa dime, il est dommage qu'elle ne collecte pas de statistiques sur les incidents survenus durant les épreuves et partage les expériences des uns ou des autres en matières de bonnes pratiques ou d'erreurs commises.

T.

Répondre