Embrunman 2017

Annonces, infos, résultats et lives sur toutes les courses! Vos comptes rendus de courses sont aussi les bienvenus!
ManuEn650
Messages : 113
Enregistré le : 31 mai 2008 09:44
Localisation : 59 - Faumont

Re: Embrunman 2017

Message non lu par ManuEn650 » 31 août 2017 21:05

Voici 16 jours que la course est finie. Et voici mon récit.
Tout d'abord, c'était mon 2ème distance XXL, et malheureusement DNF...
Pour situer mon niveau, j'avais fait le Ch'TriMan en 2015 en 12h23'38'' : N:1h31'40''-T1:3'00''-V:6h31'49''-T2:5'10''-CàP:4h12'01''. Bref, un niveau très moyen (ou NDM).
Bref, place à l'EmbrunMan...
Course très très dure : éliminé hors délai au km169 vélo pour 13min me dit l'arbitre...
La natation : 1h33, conforme à ce que je croyais. La transition catastrophique, presque 9min, j'ai cassé la ficelle de la combi. Un arbitre m'a aidé.
Vélo : habituellement, je grimpe beaucoup mieux que ce je roule sur plat (par rapport à mon NDM). Là, je grimpais simplement bien... un jour sans, je crois... A partir du col d'Isoard, manque de sensations, je ne sais pas ce qu'il s'est passé, on me dit je passe l'Isoard (km98) avec seulement 4min d'avance sur le hors délai. J'ai crampé au ravito de l'Isoard.
Puis la descente, que je descend lentement (mauvais descendeur) mais sans me faire peur , et après je n'avais plus de jus, l'Isoard a eu raison de moi, les kms défilent lentement et au km 169, l'arbitre m'annonce la sentence... J'avais regardé les temps limites, mais je n'y pensais pas...

Qu'est ce qui n'a pas été?
-une bonne préparation je crois, mais aucun triathlon avant, juste un marathon en mai sans forcer ?
-le mauvaise adaptation à l'altitude, je suis arrivé samedi 12 pour mardi 15... je logeais aux Orres à 1800m d'altitude ?
-la route très fatigante le samedi, partis à 4h30 pour arriver à 20h00 (énormes bouchons sur la fin) ?
-la veille pour déposer le vélo, coup de chaud (j'habite le nOOOrd) ?
-le gros stress, le matin, j'ai craqué juste avant le départ ... qu'est ce que je fous là ?
-l'histoire de la combi ?
-un jour sans ?
-autres... ?

Le soir même, en regardant les finishers, je les admire, ce sont tous des champions. Pour moi, je me dit que c'est fini les XXL car trop d'entrainement, trop de sacrifices pour risquer le DNF.
Mais dès le lendemain, j'ai dans l'idée de retenter l'aventure. C'est une course si belle...

gasolinefr
Messages : 257
Enregistré le : 16 janv. 2016 17:24

Re: Embrunman 2017

Message non lu par gasolinefr » 01 sept. 2017 06:34

Manu tu avais eu l occasion de faire pas mal de d+ avant Embrun? Ça peut être l hydratation aussi surtout que tu viens du grand nord 😉
Sinon pour la nat je vois que tu nages aussi bien que moi 😁 Y a certainement moyen de gratter du temps là surtout pour un mec.

Avatar du membre
patapouf
Messages : 1242
Enregistré le : 11 sept. 2007 23:51
Localisation : houdemont (54)

Re: Embrunman 2017

Message non lu par patapouf » 01 sept. 2017 07:49

moi je pense un jour sans, j'ai eu ça sur le xl de Gérardmer et ai eu les mêmes sensations ( qu'est ce que je fait là, mauvaises sensation a vélo, aucune glisse en nat...).
sinon peut etre une mauvaise prépa en vélo. le D+ positif est a travailler mais il faut aussi s'habituer aux parcours cassant.
gagner du temps sur la nat n'est pas important, tu va bouffer des heures de piscines pour 10mn de moins; la ou ces mêmes heures sur le vélo te feront gagner bien plus. vaut mieux sortir de l'eau en 1h30 frais qu'en 1h15 carbonisé

ManuEn650
Messages : 113
Enregistré le : 31 mai 2008 09:44
Localisation : 59 - Faumont

Re: Embrunman 2017

Message non lu par ManuEn650 » 01 sept. 2017 19:36

Merci pour vos réponses.
Pour ce qui est de la prépa, j'ai axé au maximum sur du dénivellé. En avril, petit séjour avec la famille en Ardèche (Ruoms - Vallon-Pont-d'Arc), mais ça ne monte pas bien haut ~1000m et côtes de 20-30min. Et par chez moi, les côtes font 8-10min, avec des pourcentages moyen à 6-7% et grand maxi à 15% sur 100m... il faut donc répéter et répéter toujours les mêmes côtes... J'avais sû faire une sortie avec 2200mD+, mais avec plus de 20côtes...
Pour la natation, oui, je peux progresser, car ma technique est nulle ; mais en natation comme on ne peut ni boire, ni manger, le but pour moi, est de sortir frais comme le dit Patapouf.
Mon DNF, je pense que c'est essentiellement dû à manque d'acclimatation (température et surtout altitude), ce qui a causé un jour sans... La semaine suivante, j'ai fait la montée d'Embrun aux Orres 1800 où je logeais (certes, ce n'est pas l'Isoard), et j'avais mes sensations habituelles...
Si je le refais (faut pas tarder, j'ai 42ans), j'irais les w-e dans les Ardennes pour avoir des côtes plus sérieuses, et surtout, j'arriverais plus tôt sur place pour m'acclimater.

poualon
Messages : 153
Enregistré le : 22 mars 2012 08:50
Localisation : Dole

Re: Embrunman 2017

Message non lu par poualon » 01 sept. 2017 21:21

42 ans...purée t'es jeune mon gars !
C'était mon 1er et je vais avoir 53 et compte bien remettre ça...
Lis mon CR page 24 !
moins le blanc est intelligent,plus il voit le noir bête.

yoyo73
Messages : 1758
Enregistré le : 08 août 2006 06:41

Re: Embrunman 2017

Message non lu par yoyo73 » 01 sept. 2017 21:26

ManuEn650 a écrit :
31 août 2017 21:05
Voici 16 jours que la course est finie. Et voici mon récit.
Tout d'abord, c'était mon 2ème distance XXL, et malheureusement DNF...
Pour situer mon niveau, j'avais fait le Ch'TriMan en 2015 en 12h23'38'' : N:1h31'40''-T1:3'00''-V:6h31'49''-T2:5'10''-CàP:4h12'01''. Bref, un niveau très moyen (ou NDM).
Bref, place à l'EmbrunMan...
Course très très dure : éliminé hors délai au km169 vélo pour 13min me dit l'arbitre...
La natation : 1h33, conforme à ce que je croyais. La transition catastrophique, presque 9min, j'ai cassé la ficelle de la combi. Un arbitre m'a aidé.
Vélo : habituellement, je grimpe beaucoup mieux que ce je roule sur plat (par rapport à mon NDM). Là, je grimpais simplement bien... un jour sans, je crois... A partir du col d'Isoard, manque de sensations, je ne sais pas ce qu'il s'est passé, on me dit je passe l'Isoard (km98) avec seulement 4min d'avance sur le hors délai. J'ai crampé au ravito de l'Isoard.
Puis la descente, que je descend lentement (mauvais descendeur) mais sans me faire peur , et après je n'avais plus de jus, l'Isoard a eu raison de moi, les kms défilent lentement et au km 169, l'arbitre m'annonce la sentence... J'avais regardé les temps limites, mais je n'y pensais pas...

Qu'est ce qui n'a pas été?
-une bonne préparation je crois, mais aucun triathlon avant, juste un marathon en mai sans forcer ?
-le mauvaise adaptation à l'altitude, je suis arrivé samedi 12 pour mardi 15... je logeais aux Orres à 1800m d'altitude ?
-la route très fatigante le samedi, partis à 4h30 pour arriver à 20h00 (énormes bouchons sur la fin) ?
-la veille pour déposer le vélo, coup de chaud (j'habite le nOOOrd) ?
-le gros stress, le matin, j'ai craqué juste avant le départ ... qu'est ce que je fous là ?
-l'histoire de la combi ?
-un jour sans ?
-autres... ?

Le soir même, en regardant les finishers, je les admire, ce sont tous des champions. Pour moi, je me dit que c'est fini les XXL car trop d'entrainement, trop de sacrifices pour risquer le DNF.
Mais dès le lendemain, j'ai dans l'idée de retenter l'aventure. C'est une course si belle...
A mon avis il faut tout revoir... Tu dis que tu as un niveau moyen, là tu as été mauvais partout: Natation, montées, descentes,... (Ne le prend pas mal, je grossis le trait :wink: )
- 1h33 avec la combi en natation je pense que tu as un problème de technique. même si tu as peu de temps à y consacrer fais toi aider par un coach au bord du bassin, même si tu ne fais que 2 séances par semaines avec lui. Tu vas gagner des minutes et sortir plus frais.
- Tu dis que tu grimpes bien mais tu passes de justesse le barrage de l'Izoard, qui est très large, avec des crampes alors que la course commence ici. Faut que tu bouffes du volume en vélo. Si tu n'as pas beaucoup de cote chez toi essaie de te faire des séances de force, même sur le plat (Gros braquet avec fréquence de pédalage à 50tr/mn). Si tu peux fais toi une semaine de "stage" dans les Alpes ou les Pyrénées début-mi juillet (la montagne en famille c'est sympa).
- Embrun c'est à 850m d’altitude. Tu n'as pas besoin d'acclimatation. L'Izoard c'est à 2300m, mais tu passes peu de temps au-dessus de 2000m par rapport au temps de course. D'ailleurs à mon avis il faut mieux loger à Embrun la semaine d'avant course qu'en altitude à 1800m (ça va plus te fatiguer que t'acclimater)
- Cherche pas des motifs imaginaires: Cette année il a fait aussi chaud dans le nord depuis le mois de juin que dans les alpes, et c'est pas une journée de voiture 3 jours avant l'épreuve qui t'a fait foirer ta course. Coup de chaud parce que tu as déposé ton vélo??? Heureusement que tu n'as pas couru le marathon alors! :mrgreen:
- 42 ans, tu as toute la vie devant toi! :wink:

IRONMAN04
Messages : 1234
Enregistré le : 09 août 2015 18:48

Re: Embrunman 2017

Message non lu par IRONMAN04 » 01 sept. 2017 22:07

+1 yoyo73

ManuEn650
Messages : 113
Enregistré le : 31 mai 2008 09:44
Localisation : 59 - Faumont

Re: Embrunman 2017

Message non lu par ManuEn650 » 02 sept. 2017 20:50

Super ton petit récit, Poualon.
Merci pour ces nouveaux petits conseils, yoyo73. Bien évidemment, je ne prends pas mal tes remarques. Un forum, c'est fait pour ça : partager, échanger. Chacun peut partager son expérience, donner des conseils, et ces discussions peuvent donner réponse à d'autres lecteurs...

gasolinefr
Messages : 257
Enregistré le : 16 janv. 2016 17:24

Re: Embrunman 2017

Message non lu par gasolinefr » 03 sept. 2017 07:21

Perso je pense que faire quelques cols hors catégorie pour préparer un tri de montagne c'est fondamental. Chez moi c est très valloné et du coup je fais du d+ toute l'année. Pourtant quand j'ai monté l Alpe d'Huez en avril c était une autre histoire : même tout à gauche on force et pendant un moment et à cela s'ajoute l altitude.
Il faut aussi bien gérer les 2 semaines avant la course: ni trop, ni trop peu. Ça aussi c'est important.
Voilà pour mon avis à 2 balles 😉

yoann-51
Messages : 4057
Enregistré le : 22 nov. 2007 12:19

Re: Embrunman 2017

Message non lu par yoann-51 » 03 sept. 2017 17:16

gasolinefr a écrit :
03 sept. 2017 07:21
Perso je pense que faire quelques cols hors catégorie pour préparer un tri de montagne c'est fondamental. Chez moi c est très valloné et du coup je fais du d+ toute l'année. Pourtant quand j'ai monté l Alpe d'Huez en avril c était une autre histoire : même tout à gauche on force et pendant un moment et à cela s'ajoute l altitude.
Il faut aussi bien gérer les 2 semaines avant la course: ni trop, ni trop peu. Ça aussi c'est important.
Voilà pour mon avis à 2 balles 😉
Je serais curieux d avoir d autres avis, mais pour ma part j ai fait une fois le DO de l Alpe sans avoir fait un seul col avant, mais seulement des répétitions de cotes. Ma seule erreur a été de dormir en altitude.
Pour le long et l enchaînement des cols c est une autre histoire je pense.
Le sport va chercher
la peur pour la dominer,
la fatigue pour en triompher,
la difficulté pour la vaincre. P de Coubertin

ManuEn650
Messages : 113
Enregistré le : 31 mai 2008 09:44
Localisation : 59 - Faumont

Re: Embrunman 2017

Message non lu par ManuEn650 » 03 sept. 2017 18:56

Intéressant ce que disent yoann-51 et yoyo73 à propos de loger en altitude juste avant. Je pensais à tord que dormir en altitude aller me faire fabriquer des globules rouges. En fait ça fatigue plus que c'est bénéfique...

yoann-51
Messages : 4057
Enregistré le : 22 nov. 2007 12:19

Re: Embrunman 2017

Message non lu par yoann-51 » 03 sept. 2017 19:41

ManuEn650 a écrit :
03 sept. 2017 18:56
Intéressant ce que disent yoann-51 et yoyo73 à propos de loger en altitude juste avant. Je pensais à tord que dormir en altitude aller me faire fabriquer des globules rouges. En fait ça fatigue plus que c'est bénéfique...
Je pense que si on est pas acclimaté, dormir en altitude juste avant la compète n est pas bénéfique. Après je ne connais pas les mécanismes des effets de l'altitude.
Le sport va chercher
la peur pour la dominer,
la fatigue pour en triompher,
la difficulté pour la vaincre. P de Coubertin

Avatar du membre
triathlonnature
Messages : 3133
Enregistré le : 05 avr. 2008 20:38
Localisation : Jamais très loin d'Embrun
Contact :

Re: Embrunman 2017

Message non lu par triathlonnature » 03 sept. 2017 20:11

On est au moins 3 à avoir fait 1h30 sur la natation, Gasoline et Manu si j'ai bien lu, et moi aussi : je ne l'ai jamais vécu comme un problème le seul conseil que j'ai à donner est de bien planifier son hiver car nager 3 fois dans la semaine est envisageable pour vous et tous ceux qui ont une technique "de brique" (c'est mon cas) mais éviter de faire la connerie d'en faire trop 6 entraînements par semaine ce peut être beaucoup trop surtout en décembre et janvier. Dans tout les cas il faudra faire les distances dès qu'il fait un peu plus beau et se cramer en hiver ou pire se démotiver c'est pour cela que j'ai jamais insister en natation je ne vous conseille pas d'en faire autant :wink:

Il y a eu un problème d'acclimatation cette année sur l'Embrunman c'est certain même des professionnels ont eu du mal et l'importance du mois d'Août est compliqué et comme je ne connais pas comment vous êtes "fabriqués" je vais vous redire, quitte à ne pas plaire, j'avais fait le col de l'Izoard début Août en fini l'entraînement vélo par le Granon à la suite et une bonne récupération m'avais permis de faire des rotations dans le col de Pontis et donc de moins souffrirn sur la partie vélo ; courir tranquillement le matin à 6h00 est une bonne chose parce que beaucoup, et particulièrement sur ce forum, on mis plus de 4 heures donc 10 km/h ou moins et à 6H00 on est rarement à plus, le marathon sur l'Embrunman est clairement, et je vous l'avez lu comme moi et il y a tant de témoignages que cela devient une base, on fait un footing long le 15 août et c'est pas nouveau.

Les croyances populaires quant à la diététique et l'adaptation des globules sont tellement évaporé que chacun se fera se propre expérience, faire des cols à plus de 2000 mètres est une base également après si on travaille aux urgences et de nuit et que la première montagne est à 800 km on fait parti de ceux qui "ont pas de bol" : il y a tellement d'expérience sur ce forum que mon conseil ultime est de se rapprocher d'un ou de 2 "expérimentés".

Félicitations aussi au DNF tu as dû porter ta croix tout le long et j'espère que tu le refera ce satané Embrunman et tu vas voler... :D

A bientôt

olivemiller
Messages : 636
Enregistré le : 19 nov. 2010 22:16

Re: Embrunman 2017

Message non lu par olivemiller » 03 sept. 2017 20:52

ManuEn650 a écrit :
31 août 2017 21:05
Pour moi, je me dit que c'est fini les XXL car trop d'entrainement, trop de sacrifices pour risquer le DNF.
C'est raisonnable. Vu ton niveau, enchaine des formats S et M, tu prendras plus de plaisir.

olivemiller
Messages : 636
Enregistré le : 19 nov. 2010 22:16

Re: Embrunman 2017

Message non lu par olivemiller » 03 sept. 2017 20:55

gasolinefr a écrit :
03 sept. 2017 07:21
Perso je pense que faire quelques cols hors catégorie pour préparer un tri de montagne c'est fondamental.
Sur Kikourou, il y a un paquet de récits de mecs qui ont fait embrunman ou altriman sans bouffer des cols HC. En revanche, ils ont fait des bornes en vélo.

Répondre