Cadre aéro sur parcours IM de montagne

Du vélo, aux lunettes de piscine en passant par les runnings pour parler matos c'est ici que ça se passe! Attention pas de petites annonces ou d'annonces commerciales ici (voir plus bas les forums dédiés à cela).
PEB
Messages : 28
Enregistré le : 20 mai 2019 09:37

Re: Cadre aéro sur parcours IM de montagne

Message non lu par PEB » 06 juil. 2019 20:47

Merri a écrit :
05 juin 2019 07:13
Cette discussion est fort intéressante, j'y apporte ma modeste contribution :
J'ai un Supersix avec des roues AX Ultra T24 ; il pèse 4,45kg (moins de 800g pour les roues).
J'ai également un vieux Multisport en 650 monté en "clm" avec des roues de montagne qui pèsent 1kg. Ce vélo pèse, en configuration "montagne", aux alentours de 6,4kg.
Quand je roule seul (ou avec des potes mais sans idée de vitesse moyenne "maximale") en montagne je prends systématiquement le Supersix : sensation de légèreté incroyable, relances hyper dynamiques et étonnamment une très grande stabilité en descente.
En triathlon, le seul que je fais avec le Supersix c'est l'Altriman. Tous les autres triathlons montagneux (Alpe d'Huez, Embrun, Mont Blanc, Inferno etc) se font avec le clm. En effet quand on lisse son effort la masse ne garde qu'une importance minime : l'écart entre mes deux vélos ne se fait sentir que quand je roule de façon "nerveuse", pas du tout ou presque quand je stabilise l'intensité de mon effort.
En descente avec un peu d'habitude on peut aller aussi vite avec un clm qu'avec un autre vélo.
Sur toutes les parties dont le pourcentage de dénivelé est assez faible, la position clm fait gagner beaucoup de temps.
Donc en ce qui me concerne, la montagne c'est :
Avec mon vélo pas aéro (ni le matériel, ni la position) mais super léger hors compétition, juste pour le plaisir de changer de rythme avec une réactivité inégalable ;
Avec mon clm en compétition, le facteur aéro prenant une importance bien supérieure à celle que l'on peut accorder à la masse.
Les deux types de vélos ne sont pas opposés mais complémentaires, il s'agit juste de faire le bon choix en fonction de ses objectifs.
Je n'ai pas encore trop d'expérience du tri, mais pas mal en vélo. J'ai les 3 config: le super six evo (montagne), le aircode (aéro) et l'ordu (CLM). Outre le coté aéro, il faut aussi prendre en compte le confort de la position et le rendement qui lui est associé. Mon ordu me permet un réglage optimal: très aéro, position confortable (tenue sur 220km sans la moindre gène => bien sûr cela implique de se muscler le dos et de faire des étirements pour être souple) et rendement optimisé (selle très avancée -non conforme UCI-): sur un parcours plat, à FC donnée (150bpm), je produit environ 310W sur l'ordu contre environ 300 sur le supersix. (NB: en bosse, l'écart de rendement disparaît, voir s'inverse si >7%). Combiné au gain aéro, cela fait 3 à 4 km/h de gain de vitesse (on passe de 32 à 35-36 km/h). Donc effectivement, le CLM est plus intéressant sur un tri (sauf si haute montagne avec peu de plat) => gain aéro > gain poids). Maintenant, la 3ème config, l'aéro (aircode) supplante le CLM dès que le parcours est à 50% en bosse: j'arrive à avoir une position très aéro sur l'aircode, mais moins confortable (impossibilité d'avancer suffisamment la selle + repose bras plus étroit du fait du couplage avec un cintre classique). La perte de confort n'est pas trop pénalisante car les parties plates s'alternent avec des parties montantes où l'on ne conserve plus la position aéro + on produit plutôt son effort en bosse (270- 300W) pour relâcher sur le plat (env 200-230W) sur un format LD (évidement sur un M ou un S, on reste à bloc plutôt en position aéro => CLM). Avec le CLM, si pente >7% et que je dois gérer pour la CàP qui suit, je suis "planté" : je ne dégage plus assez de W pour la rigidité du cadre + suis pénalisé par le 2 kg d'écart (env 9kg pour le CLM, 7 pour l'aéro et 6,8 le montagne). En outre, avec un cadre classique je descends largement plus vite qu'avec le CLM, même si j'y suis bien habitué et plutôt bon descendeur. Moralité, plat/légèrement valloné = CLM; valloné(avec des côte >7%) et plat <50% du parcours = aéro; 0% plat = super six (config montagne).
HTH

Bikoon
Messages : 84
Enregistré le : 09 janv. 2017 11:03

Re: Cadre aéro sur parcours IM de montagne

Message non lu par Bikoon » 08 juil. 2019 16:54

Rapide retour sur mes premiers tours de roue en montagne avec mon Giant Propel 2019.
4 étapes de 120 à 140 kms et 2000 à 3000 D+ (Alpes Suisses :sm3: :sm3: :sm3: )

Certainement pas aussi léger qu'un typé montagne, mais franchement j'ai adoré grimpé le cols avec :sm2:
Seul bémol à mon sens, comme j'avais gardé les jantes d'origine (42mm et 65mm), ce sont les descentes à plus de 80 km/h qui m'ont occasionné quelques chaleurs avec des coups dans le guidon un peu flippant :shock:

Bref, validé pour l'Evergreen 118 :wink:
...de retour au triple effort en 2017 après une pause de 17 ans 8)

raoul
Messages : 2294
Enregistré le : 20 avr. 2004 22:11

Re: Cadre aéro sur parcours IM de montagne

Message non lu par raoul » 08 juil. 2019 17:48

Petit retour uniquement sur la partie matos du cadre aéro freins à disques pendant l'Altriman :

Le positif :

- net gain du cadre aéro en descente rapide (ex. Pailhères) ou je passe le segment 331/6242 (5 % du segment) sans un coup de pédale et en buvant relevé au début. A peine couché sans pédaler je suis à 78.5 km/h… malheureusement des descentes de type "Alpes" comme Pailhères il y en a peu sur l'Altriman…
- net gain sur le plateau entre le col des Hares, le lac et le virage avec le col de Quillan, bon c'est encore mieux en clm...
- petit gain à chaque descente…

Le négatif :

- C'est plus "tape-cul" (exemple, descente du Pradel, descente du col de Dent, etc.). Donc ça flingue un peu plus le dos

En montée, ça ne change rien, il ne faut regarder que le poids du vélo à mon avis…

Donc le choix n'est pas flagrant entre un cadre aéro pour la performance ou un cadre plus typé endurance sur l'Altriman. Je dirais qu'il y a de la performance au détriment du confort… Sur un parcours typé Alpes avec des routes en bon état, un cadre aéro est meilleur sans aucun doute. Sur l'Altriman, à partir de la moitié on se réjouit des montées pour se mettre en danseuse et récupérer son dos… Mais même sans donner de coup de pédale en descente, je suivais et me rapprochais de ceux qui en donnaient sur la fin… Bref mitigé sur le choix pour l'Altriman…

C'est un choix à mon avis, la performance sans confort ou plus de confort pour un peu moins de performance et espérer le gagner par moins de fatigue sur la fin du parcours et marathon. Les deux sont justes à mon avis, c'est un choix.

Dans tous les cas, le braquet le plus petit possible ne fait plus aucun doute pour moi… (34/32)...

FAYARD
Messages : 21967
Enregistré le : 18 juin 2007 08:53

Re: Cadre aéro sur parcours IM de montagne

Message non lu par FAYARD » 08 juil. 2019 17:57

raoul a écrit :
08 juil. 2019 17:48
Petit retour uniquement sur la partie matos du cadre aéro freins à disques pendant l'Altriman :

Le positif :

- net gain du cadre aéro en descente rapide (ex. Pailhères) ou je passe le segment 331/6242 (5 % du segment) sans un coup de pédale et en buvant relevé au début. A peine couché sans pédaler je suis à 78.5 km/h… malheureusement des descentes de type "Alpes" comme Pailhères il y en a peu sur l'Altriman…
- net gain sur le plateau entre le col des Hares, le lac et le virage avec le col de Quillan, bon c'est encore mieux en clm...
- petit gain à chaque descente…

Le négatif :

- C'est plus "tape-cul" (exemple, descente du Pradel, descente du col de Dent, etc.). Donc ça flingue un peu plus le dos

En montée, ça ne change rien, il ne faut regarder que le poids du vélo à mon avis…

Donc le choix n'est pas flagrant entre un cadre aéro pour la performance ou un cadre plus typé endurance sur l'Altriman. Je dirais qu'il y a de la performance au détriment du confort… Sur un parcours typé Alpes avec des routes en bon état, un cadre aéro est meilleur sans aucun doute. Sur l'Altriman, à partir de la moitié on se réjouit des montées pour se mettre en danseuse et récupérer son dos… Mais même sans donner de coup de pédale en descente, je suivais et me rapprochais de ceux qui en donnaient sur la fin… Bref mitigé sur le choix pour l'Altriman…

C'est un choix à mon avis, la performance sans confort ou plus de confort pour un peu moins de performance et espérer le gagner par moins de fatigue sur la fin du parcours et marathon. Les deux sont justes à mon avis, c'est un choix.

Dans tous les cas, le braquet le plus petit possible ne fait plus aucun doute pour moi… (34/32)...
Un cadre aéro si il est monté avec des roues de montagne et des boyaux confortables, y a aucune raison qu’il soit tape cul. Maintenant c’est sur que si t’y met des roues rigides et des boyaux continental sprinter, ça va pas être un fauteuil..
Les verts vainqueur du Derby !!! :sm3: :sm3:

raoul
Messages : 2294
Enregistré le : 20 avr. 2004 22:11

Re: Cadre aéro sur parcours IM de montagne

Message non lu par raoul » 08 juil. 2019 18:09

FAYARD a écrit :
08 juil. 2019 17:57
raoul a écrit :
08 juil. 2019 17:48
Petit retour uniquement sur la partie matos du cadre aéro freins à disques pendant l'Altriman :

Le positif :

- net gain du cadre aéro en descente rapide (ex. Pailhères) ou je passe le segment 331/6242 (5 % du segment) sans un coup de pédale et en buvant relevé au début. A peine couché sans pédaler je suis à 78.5 km/h… malheureusement des descentes de type "Alpes" comme Pailhères il y en a peu sur l'Altriman…
- net gain sur le plateau entre le col des Hares, le lac et le virage avec le col de Quillan, bon c'est encore mieux en clm...
- petit gain à chaque descente…

Le négatif :

- C'est plus "tape-cul" (exemple, descente du Pradel, descente du col de Dent, etc.). Donc ça flingue un peu plus le dos

En montée, ça ne change rien, il ne faut regarder que le poids du vélo à mon avis…

Donc le choix n'est pas flagrant entre un cadre aéro pour la performance ou un cadre plus typé endurance sur l'Altriman. Je dirais qu'il y a de la performance au détriment du confort… Sur un parcours typé Alpes avec des routes en bon état, un cadre aéro est meilleur sans aucun doute. Sur l'Altriman, à partir de la moitié on se réjouit des montées pour se mettre en danseuse et récupérer son dos… Mais même sans donner de coup de pédale en descente, je suivais et me rapprochais de ceux qui en donnaient sur la fin… Bref mitigé sur le choix pour l'Altriman…

C'est un choix à mon avis, la performance sans confort ou plus de confort pour un peu moins de performance et espérer le gagner par moins de fatigue sur la fin du parcours et marathon. Les deux sont justes à mon avis, c'est un choix.

Dans tous les cas, le braquet le plus petit possible ne fait plus aucun doute pour moi… (34/32)...
Un cadre aéro si il est monté avec des roues de montagne et des boyaux confortables, y a aucune raison qu’il soit tape cul. Maintenant c’est sur que si t’y met des roues rigides et des boyaux continental sprinter, ça va pas être un fauteuil..
Mais alors pourquoi dans ce cas parle-t-on de souplesse du cadre, d'angle etc. ? Il doit bien y avoir des différences entre cadres non ?

raoul
Messages : 2294
Enregistré le : 20 avr. 2004 22:11

Re: Cadre aéro sur parcours IM de montagne

Message non lu par raoul » 08 juil. 2019 18:11

En tout cas toutes les marques parlent de leur modèle endurance, aéro, montagne etc...

raoul
Messages : 2294
Enregistré le : 20 avr. 2004 22:11

Re: Cadre aéro sur parcours IM de montagne

Message non lu par raoul » 08 juil. 2019 18:15

Bref, j'ai trouvé plus performant et plus tape-cul…

Mais j'invite ceux qui ne connaissent pas l'Altriman à regarder la route depuis Cailla vers le col de Dent sur Street view… Je pensais à un vélo de cyclocross avec suspension avant… :D

shika
Messages : 2763
Enregistré le : 20 sept. 2015 14:51

Re: Cadre aéro sur parcours IM de montagne

Message non lu par shika » 09 juil. 2019 08:11

Quand tu pars pour 10h de vélo je pense que le confort, c'est très important, surtout s'il faut courir derrière.
Pour ce qui est du côté tape-cul, je suis d'accord avec Fayard, les pneus font une différence énorme.

Avatar du membre
crazyvivien
Messages : 133
Enregistré le : 18 mai 2016 08:37
Localisation : Suisse
Contact :

Re: Cadre aéro sur parcours IM de montagne

Message non lu par crazyvivien » 24 juil. 2019 16:37

Jerome.A a écrit :
04 juin 2019 10:34
crazyvivien a écrit :
04 juin 2019 08:59
... je rajoute des petits prolongateurs sur le guidon et que je change les roues,


En fait je n'y connais rien, je sais juste que je veux rester avec des pneux, pas de boyaux, et pas du full carbon. Et jantes profilées mais bas, autour de 30mm.
Pourquoi un ''petit'' prolongateur, un long est bien plus confortagle une fois bien ajuste, tu repose plussur des coudes que sur tes avants bras.
Pour les roues pourquoi ne pas prendre des 50 ou 60 ou un panache type 40 avant 60 arriere? AU moins comem ca tu as vraiment 2 type de roues differente.
Si tu roules solo (triathlon) les roues haute (a poids equivalent) seront toujours meilleurs.
J'ai pris un long prolongateur de base BBB et en effet c'était bien confortable et je n'ai pas eu l'impression de perdre tant que ça sur les vélos de chrono que à rapperswill.
Par contre je dois encore investir dans des roues profilées. J'ai discuté avec un gars de DT Swiss aussi ce week-end qui m'a expliqué que les jantes profilées hautes avaient un "sailing effect". J'ai appris qque chose. :)

Avatar du membre
crazyvivien
Messages : 133
Enregistré le : 18 mai 2016 08:37
Localisation : Suisse
Contact :

Re: Cadre aéro sur parcours IM de montagne

Message non lu par crazyvivien » 24 juil. 2019 16:38

crazyvivien a écrit :
24 juil. 2019 16:37
Jerome.A a écrit :
04 juin 2019 10:34
crazyvivien a écrit :
04 juin 2019 08:59
... je rajoute des petits prolongateurs sur le guidon et que je change les roues,


En fait je n'y connais rien, je sais juste que je veux rester avec des pneux, pas de boyaux, et pas du full carbon. Et jantes profilées mais bas, autour de 30mm.
Pourquoi un ''petit'' prolongateur, un long est bien plus confortagle une fois bien ajuste, tu repose plussur des coudes que sur tes avants bras.
Pour les roues pourquoi ne pas prendre des 50 ou 60 ou un panache type 40 avant 60 arriere? AU moins comem ca tu as vraiment 2 type de roues differente.
Si tu roules solo (triathlon) les roues haute (a poids equivalent) seront toujours meilleurs.
J'ai pris un long prolongateur de base BBB et en effet c'était bien confortable et je n'ai pas eu l'impression de perdre tant que ça sur les gars équipés de vélos de CLM par rapport à rapperswill où je n'en avais pas.
Par contre je dois encore investir dans des roues profilées. J'ai discuté avec un gars de DT Swiss aussi ce week-end qui m'a expliqué que les jantes profilées hautes avaient un "sailing effect". J'ai appris qque chose. :)

Fab74ch
Messages : 2607
Enregistré le : 21 août 2013 21:20

Re: Cadre aéro sur parcours IM de montagne

Message non lu par Fab74ch » 09 sept. 2019 07:39

Je pose ça ici :

Que déduire de la perf de Iden Au CdM 70.3 à Nice sur un parcours que l'on pourrait qualifier de Montagneux? (encore que ce n'est pas de la haute montagne non plus).

Rappel des faits :
Alors que tous les pros sont équipés de vélo de CLM (parfois avec lenti), lui se pointe avec un route à disques + prolongateurs.
Il pose dans le pack de tête, et en a visiblement gardé sous le pied pour mettre une mine à d'après beaucoup "le plus beau plateau de triathlètes depuis longtemps".

Que faut-il en déduire?
1- il est 2 jambes au dessus de tout le monde
2- les calculs de Kevin ne sont pas justes, c'est de l'encul*** de mouche :mrgreen:

IRONMAN04
Messages : 1234
Enregistré le : 09 août 2015 18:48

Re: Cadre aéro sur parcours IM de montagne

Message non lu par IRONMAN04 » 09 sept. 2019 08:28

Salut,
Je pense que le velo de route avec prolongateur n’était pas un mauvais choix, et même le bon. Par contre la roue lenticulaire, mauvaise pioche à mon avis. :!:
Je pense que le parcours correspond bien à l’usage d’un route, très peu de plat en début et fin, avec en plus quelques relances sur ces secteurs plats. De plus, la longue descente est plutôt favorable à un route à la maniabilité plus élevée. En tous cas, c’est le choix qu’en j’a fait l’an dernier et je ne l’ai pas regretté.....
Après, on a affaire à un champion hors norme dans un pic de forme qui aurait gagné avec un vélo décathlon,,,,, et je suppose que son portable a du sonné pour lui trouver un bike a la hauteur de son talent. :wink:
Après, sur le pronostic pour Kona, difficile de me faire une idée sur les favoris,,,, mais les allemands vont faire le show, c’est évident......
ciao

Weshgros
Messages : 106
Enregistré le : 01 mars 2011 11:05

Re: Cadre aéro sur parcours IM de montagne

Message non lu par Weshgros » 09 sept. 2019 10:31

Lors de l'interview de fin de course il a dit lui même que le clm étaient un meilleur choix sur cette course mais qu'il n'avait pas de sponsor vélo pour lui en fournir un :shock:.
Comme il se sent bien sur son route, en particulier en descente, il l'a gardé. Conclusion : il était effectivement une ou deux jambes au dessus des autres.

shika
Messages : 2763
Enregistré le : 20 sept. 2015 14:51

Re: Cadre aéro sur parcours IM de montagne

Message non lu par shika » 09 sept. 2019 21:31

Non mais c'est du second degré faut lire entre les lignes. Son pote Kristian Blummenfelt est sponsorisé par Spé mais pas lui, il gagne une des courses les plus prestigieuses normal qu'il passe un message subliminal du style. Je persiste à penser que le route est aussi bien dans les montées que les descentes et que Brownlee a lâché plus de forces à emmener un vélo plus lourd, moins maniable, et sans freins à disques :mrgreen:

Weshgros
Messages : 106
Enregistré le : 01 mars 2011 11:05

Re: Cadre aéro sur parcours IM de montagne

Message non lu par Weshgros » 10 sept. 2019 10:10

Il dit lui même que le clm était sûrement le meilleur choix, et tous les pros ont choisi le clm... mais bon ils ont tous tord et shika à raison :lol:.

Répondre