Les sports d'endurance peuvent rendre asmatique

Que faire quand ça va pas?
jeromeJ

Les sports d'endurance peuvent rendre asmatique

Message non lu par jeromeJ »

mouais je veux bien, mais concernant les athletes suisses j'ai des doutes.
Au dernier championnat suisse j'ai quand même vu des tubes de ventolines scotchés sur le vélo, et l'athlète en question ne semblait pas
génée de l'utiliser en public avant le départ natation.
C'est sûr qu'à force de consommer de tel produit (cf les derniers j.o.)on tombe sur des astmatiques, peut-être que ça arrangerait la suisse de démocratiser l'usage de la vento.
Il y a à l'heure actuelle une dérive de la pharmacie, et l'équipe nationale suisse n'est pas l'échantillon à examiner. On ferait mieux de faire ces tests sur Monsieur tout le Monde qui en plus de son activité professionnelle ou universitaire, pratique un sport d'endurance, çà me paraît plus concret, et plus proche de la réalité(vu l'échantillon de population concernée, tout le monde n'est pas dans la sélection nationale)
Marc

Re: Les sports d'endurance peuvent rendre asmatique

Message non lu par Marc »

jeromeJ a écrit :mouais je veux bien, mais concernant les athletes suisses j'ai des doutes.
Au dernier championnat suisse j'ai quand même vu des tubes de ventolines scotchés sur le vélo, et l'athlète en question ne semblait pas
génée de l'utiliser en public avant le départ natation.
C'est sûr qu'à force de consommer de tel produit (cf les derniers j.o.)on tombe sur des astmatiques, peut-être que ça arrangerait la suisse de démocratiser l'usage de la vento.
Il y a à l'heure actuelle une dérive de la pharmacie, et l'équipe nationale suisse n'est pas l'échantillon à examiner. On ferait mieux de faire ces tests sur Monsieur tout le Monde qui en plus de son activité professionnelle ou universitaire, pratique un sport d'endurance, çà me paraît plus concret, et plus proche de la réalité(vu l'échantillon de population concernée, tout le monde n'est pas dans la sélection nationale)
8) :wink:
djo dequart

Message non lu par djo dequart »

C'est tellement facile de devenir subitement asthmatique pour avoir le droit d'utiliser de la ventoline avant les compétitions....
Les asthmatique étant finalement des gens malades... je propose qu'en Triathlon, on crée une catégorie spéciale dans les classement pour les asthmatiques, ou plutôt pour ceux qui ont le droit de prendre de la ventoline........
manu

Message non lu par manu »

Dit autrement:
Si vous n'etes pas asthmatique, vous avez peu de chances d'etre sur un podium!!
Je me souviens d'un professeur de pediatrie qui disait qu'il ne fallait pas interdire de faire du sport a un enfant asthmatique, mais que bien suivi, il pouvait effectuer des performances etonnantes!
Il ne croyait pas si bien dire!
Air Marty
Messages : 195
Inscription : 04 juil. 2003 15:10
Localisation : 78

Ancien asthmatique.

Message non lu par Air Marty »

Je suis ancien asthmatique, je faisais de l'asthme à l'effort qui est apparu dès l'age de 12 ans.

J'ai malgré tout persévéré dans le sport : plongé sous-marine, natation, course à pied et maintenant triathlon.
Je dois dire que je n'ai pas pris de Ventoline depuis belle lurette, de toute façon je n'en prenais qu'en cas de crise et jamais avant de faire du sport.

Il y a quelques années je participais à un Triathlon promo et j'ai été choqué de voir un concurrent prendre de la ventoline :shock: avant l'épreuve, cela faisait partie de son ravito : flotte, gel et ventoline.
Quand j'ai vu le type faire j'ai tout de suite assimilé cela à du dopage (l'ai je bien jugé, en avait il vraiment besoin?).

Curieusement dans mon cas l'asthme a diminué, alors quand j'entends que la pratique sportive augmente les risques de devenir asthmatique je trouve cela curieux ?!

Si on m'avait dit la pollution, je veux bien, mais le sport ?!
syl20

ventoline et cie

Message non lu par syl20 »

Salut

Je ne sais pas trop d'ou est partie le débat sur l'utilisation de la ventoline mais j'aimerais apporter ma lumière. Une étude suédoise (qui a duré 15 ans) sur des athlètes de haut niveau a montré que la pratique intense d'un sport d'endurance pouvait amener un asthme d'effort, surtout si la personne bénéficie d'un terrain allergique favorable. Grosso modo il est possible (et non certains) que si vous etes allergique au pollen ou a tout autre allergène de ce type, que vous déclenchiez un asthme d'effort après des années de pratique. De plus, il a été prouvé que la population des triathlètes qui nagent en piscine, c'est à dire nous tous, étaient exposés à un allergène contenu dans les résidus chlorés de l'eau de piscine.

Bref, je ne cherche pas à défendre qui que ce soit car le dopage n'est pas une chose a prendre a la légère. Ce n'est pas non plus un exemple a donner pour les gamins qui veulent se mettre au tri. Cependant je suis peut etre plus conciliant car je suis un triathlète lambda, avec des résultats plus que moyens et j'ai moi aussi vu s'installer chez moi un asthme d'effort suite aux raisons évoquées ci-dessus. Par contre je ne l'utilise que très peu et avant l'entrainement. Jamais en course.

Je recommande d'ailleurs à ceux qui se verraient détecter un asthme d'effort d'aller voir un pneumologue et de se faire certifier l'utilisation de Ventoline par le biais d'un test de type EFR et de toujours avoir sur soit une ordonnace avec les résultats du test (un certificat tout seul ne veut rien dire)
Jéro

Message non lu par Jéro »

Effet inverse pour moi,Asthmatique pendant une vingtaine d'années, j'ai eu le bonheur de guerir totalement depuis que je fais du sport. (lien??)
plus aucune crise depuis 10ans. (je touche du bois là) Par contre je ne vois pas bien l'avantage de la ventoline pour un non asthmatique ?
Car perso ce n'est pas le "souffle" qui limite mes perfs. et ce malgre
moins de 4L. de capacité respiratoire (du a l'asthme tres jeune).
Quel est l'interet alors ?
Il ne faut pas voir le "mal" partout, si je ne gagne rien ce n'est pas que les autres sont dopés, seulement que je n'ai pas les qualités requises.
(Pour le tres haut niveau c'est une autre question.)
manu

Message non lu par manu »

On nous expliquais que justement l'effort pouvait ameliorer l'asthme.
Mais que chez certaines personnes predisposées, l'effort pouvait reveler un asthme (induit effort, souvent a cause de la sueur).
Quoi qu'ilen soit le pourcentage d'asthmatique dans la population est tres faible, et ne correspond donc pas a la proportion retrouvee lors des courses ( 60% des coureurs du tour de france avaient une prescription de ventoline liee a de l'asthme!!!!!) !
On essaye en fait de recruter des alveoles en bronchos spasme, et donc d'augmenter ( legerement) sa capacite vitale.
Encore des tricheurs!
Avatar de l’utilisateur
Etienne
Messages : 3743
Inscription : 23 oct. 2003 07:51
Localisation : Aisne

Message non lu par Etienne »

D'après ce que j'en sais, la ventoline n'a qu'un effet très ... très marginal sur la performance sportive, effet qui n'a d'ailleurs jamais été mis en évidence de façon rigoureuse, ... et pour cause :wink:

Cela confirme cependant une chose, le dopage est réellement un problème moral car abandonner des valeurs sportives pour un gain hypothétique (en tout cas pour la vento) est symptomatique !! :?

A la limite, mieux vaut sucer les roues, le gain est réel, pas mauvais pour la santé et moralement aussi répréhensible (ceci dit, c'est toujours une question de valeurs) :twisted:

NO DOPING - NO DRAFTING !!
valérian

Message non lu par valérian »

ça y est, on réouvre le débat sans fin du dopage, de ses limites, de l'avenir du sport... quelle galère ;-)
en ce qui concerne la ventoline, je ne suis pas médecin, mais j'ai lu récemment un article qui confirmait que les cyclistes étaient effectivement plus sujets à l'asthme, du fait de leur exposition quotidienne à un air de plus en plus pollué. c'est d'autant plus vrai pour ceux qui habitent près des grandes villes. je pense qu'il y en a peu sur ce forum qui roulent 35 000km par an et qui peuvent juger du fait que le cyclisme de haut niveau rend asthmatique ou pas.
attention quand même, je ne prend pas la défense du cyclisme, où le dopage, et c'est un secret de polichinelle, est omniprésent. par contre, ça ne m'empêche pas de me délecter devant le tour de France.

En revanche, ce qui me gêne plus, c'est que je n'ai pas rencontré un seul triathlète qui disait se doper ou même simplement ne pas être contre le dopage, arguant qu'il s'agissait là de tricherie. certes, mais quand je vois qu'au triathlon de La Baule, j'ai croisé des pelotons de triathlètes draftant à qui mieux mieux pour finir dans les etc caetera du classement (où je me trouve d'ailleurs), ça me fait bien marrer. ce sont ces mêmes coureurs, fiers d'eux visiblement puisqu'ils se targuent à l'arrivée d'avoir roulé bien au chaud, qui fustigent le dopage. La question est : où commence la triche. bien sur, je ne dis pas que tous les acteurs de ce forum sont des tricheurs, mais statistiquement, il y en a surement, qui se reconnaitront même sans l'avouer. alors je voudrais leur signifier que s'ils croient faire du tri, ils se gourent, ils n'ont de triathlètes que les t shirt finisher usurpés, sans gloire, ils salissent ce beau sport. voilà pourquoi je n'ai pas plus de respect pour eux que pour ceux qui abusent de la ventoline. mais le pire, c'est qu'ils ne trichent qu'avec eux même, parce que franchement, finir 125eme ou 135 eme à la Baule, ça m'est bien égal. à cela, soyez au moins honnetes avec vous même! vous ne vous dopez pas? très bien! vous ne coupez pas le parcours? parfait! alors relevez la tête de la roue qui vous précède. et à ceux qui se justifie d'un facile "on est obligé de drafter avec ce nombre", vous avez surement abusé de la ventoline... la route est à tous mais l'aspiration n'est à personne.
J'espère que ceux qui n'ont rien de tel à se reprocher ne prendront pas ça pour eux. pour les autres, une rédemption est toujours possible!!
bon hiver à tous!
manu

Message non lu par manu »

Il faut lire les articles avec un oeil critique. Est ce que les habiitants des grandes villes sont devenus asthmatiques, est ce que les autres sportifs de haut niveau sont asthmatiques, y a t'il le meme taux d'asthmatiques chez les cyclistes, que chez les footballeurs...
Chez les utilisateurs de ventoline, il y a donc une majorite de tricheurs!
Lesquels? C'est d'autant plus malheureux qu'ils jettent le doute sur les vrai asthmatiques.
je voudrais signaler egalement que theoriquement la ventoline est un traitement de la maladie asthmatique, ca n'est pas un traitement preventif ( il y a des medicaments preventifs qui etonnament ne sont pas utilises avant les competitions!)
Avatar de l’utilisateur
Etienne
Messages : 3743
Inscription : 23 oct. 2003 07:51
Localisation : Aisne

Message non lu par Etienne »

Ouh lala, Valérian, quelle véhémence !! :shock:

D'une, l'article cité parle de triathlètes de l'équipe suisse, qui ne parcourent vraisemblablement pas 35000 km/an, mais c'est un détail ! :lol:

De 2, le sujet est important et c'est pour cela qu'il est abordé régulièrement, peut-être aussi parce que nous tenons à conserver une certaine éthique dans notre pratique. :wink:

De 3, je ne serais pas si sûr que toi que l'échantillon d'intervenants sur ce forum est représentatif de la population triathlétique en matière de triche, ni le contraire d'ailleurs. En somme, les stats, c'est pas si simple ! :evil:

Je partage tes avis en grande partie mais il n'est pas nécessaire de s'emporter, on peut aussi en discuter pour le plaisir de partager un avis.

Enfin si ça peut te rassurer, et tu me croira si tu veux, je n'ai jamais coupé une trajectoire, jamais drafté et jamais inspiré de la ventoline, les trois m'insupportent et je me permets de le dire sans détours, le contraire serait un comble !

@+. Sportivement.
jess

Message non lu par jess »

c'est sûr que l'asthme est un sujet délicat, mais je pense que ceux qui n'ont jamais fait de crise d'asthme ne peuvent pas vraiment juger. Néanmoins je suis d'accord qu'il y a certainement des abus. Par contre je ne pense pas que le sport favorise l'asthme, que du contraire. Mon asthme a été remarqué tardivement car j'ai toujours baigné dans le sport, et de là j'ai développé une grande capacité pulmonaire qui masque un peu mon asthme. Je pense que c'est plutôt le problème de la pollution qu'il faudrait prendre en compte!
De plus on peut soigner son asthme avec un produit qui ne contient rien d'interdit! Donc il ne faut pas mettre tous les asthmatiques dans le même sac!!!
Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 7539
Inscription : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Message non lu par Thierry *OnlineTri* »

Content de voir que dopage et drafting ne sont pas populaire ici :). Cependant on s'éloigne un peu du débat (Il y a déjà la discussion sur Lessing qui s'est barré en vrille faudrait pas que ca le fasse à chaque fois :) ).

Lorsque j'ai posté mon article sur les sportifs de haut niveau et l'asthme ce n'était pas du tout en pensant dopage mais plutôt sur les conséquences innattendues que peut avoir la pratique sportive (à outrance?). Il s'agit d'étude faites par des pneumologues qui ont constater de réels problèmes. On ne parle donc pas de personnes qui se prétendent asthmatiques pour pouvoir justifier l'usage de ventoline.

Bien entendu on peut se poser la question, comme Jérome, de savoir si c'est le sport ou d'autres facteurs qui ont rendu ces sportifs asthmatiques... J'ose toutefois espèrer que les études ont été faites avec un minimum de sérieux et que l'usage répété et non justifiée d'un bronchodilatateur ne serait pas passer inapercue (je me trompe peut-être).

Les questions que l'on peut se poser à la lecture de ses recherches sont multiples:

1) Quelles sont les causes de ses problèmes: pollution, chlore, pratique trop intensive du sport, etc...?

2) Que peut-on faire pour prévenir ses problèmes? L'usage de Ventoline avant une compétition par exemple peut-il être thérapeutiquement justifié? - sans parler de l'aspect augmentation des performances beaucoup d'entre nous font du sport pour l'hygiène de vie donc si un produit m'aide a ne pas me détruire la santée je suis preneur.

3) Le triathlète "moyen", qui effectue aussi parfois de gros volume, peut-il être touché? Des témoignages de nouveau ou d'anciens asthmatiques sont alors intéressant.


T.
manu

Message non lu par manu »

Thierry,
Peux tu nous donner les references de l'article ecrit par les pneumologues. Etait ce une etude serieuse, avec support statistique, ou une simple remarque de medecins specialistes?
Vous avez tous un esprit critique et etes a meme de pouvoir juger ce que vous lisez.
Avez vous vu une telle consommation de ventoline avant un marathon (epreuve d'endurance par excellence, se deroulant surtout en milieu urbain, pollué, site d'entrainement de la majorite des coureurs)?
Cette enfilade pour dire que 60% d'asthmatique pendant le tour de france n'est statistiquement pas possible ( la prevalence de l'asthme est de 3 à 5% de la population ( ref : Traite de medecine ( Godeau), 3° edition, c'est a dire > à 1996)).
Je repete d'ailleurs que la ventoline est un traitement curatif, et non preventif! En prevention il existe les corticoides inhales qui ont une reelle efficacite sur le bronchospasme, sans les effets secondaires des corticoides comprimes, ou intraveineux, et donc aucun avantage sur les performances pour quelqu'un de non asthmatique. Etonnament les tubes pris avant les competitions sont bleus ( ventoline) et non marrons ( corticoides inhales) !
Nous sommes donc en presence d'une majorité de tricheurs! ( petite pensee aux vrai asthmatiques...)
Répondre