barefoot running

Que faire pour aller plus vite, plus loin, plus longtemps? Ici on débat de tout ce qui touche de près ou de loin à la préparation physique et mentale (y compris les clubs).
Silver0l
Messages : 7868
Inscription : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: barefoot running

Message non lu par Silver0l »

rom03 a écrit :Silver...


Je ne sais pas quels sont tes liens et references mais j'aimerais beaucoup le savoir car cela m'intéresse...!!!

1) L'homme capable de courir + vite que le cheval sur de longues distances????????? :shock: :shock: :shock:
C'est bien pour ça que dans le far west, les hommes chevauchaient des...hommes pour faires de longues distances... :mrgreen:
Maintenant si tu me ramène un exemple d'une course d'endurance entre un homme et un cheval ou l'homme est allé plus vite, je m'incline...
Mais déjà eu égard à la VO2 max des 2 espèces cela me paraît fort peu probable : environ 90 pour un homme champion du monde d'endurance (Bjorndalen = 92) et environ 360mlO2/min/kg pour un cheval EN MOYENNE...
Tu surestimes beaucoup la vitesse d'un cheval...

Tu as mal lu ce que j'ai dit: j'ai dit et je maintiens que par temps chaud, un homme court plus vite qu'un cheval sur de longues distances.

Le problème est que le cheval a un système de refroidissement exécrable. Comme l'antilope, d'ailleurs. Dès qu'on les fait galoper, ils surchauffent et s'épuisent - ce qui est le principe de la chasse à l'endurance: forcer le gibier à galoper.

Tous ces animaux ne peuvent galoper que quelques minutes, contrairement à ce que veulent nous faire croire les westerns où on les voit galoper des heures.

Dans les courses d'endurance à cheval, tu verras que pour limiter les dégats, ils sont souvent obligés de limiter la vitesse à moins de 15km/h. S'il fait entre 25 et 30°, un bon cheval ne peut pas courir 2h à 20km/h - ce que certains hommes arrivent à faire.
Augmentus, le roman des cyclistes qui aiment l'IA
Apprenez à nager avec Le journal d'un nageur de l'ère post-Trump
NickTheQuick
Messages : 9403
Inscription : 06 déc. 2003 17:09
Contact :

Re: barefoot running

Message non lu par NickTheQuick »

Silver0l a écrit :
rom03 a écrit :Silver...


Je ne sais pas quels sont tes liens et references mais j'aimerais beaucoup le savoir car cela m'intéresse...!!!

1) L'homme capable de courir + vite que le cheval sur de longues distances????????? :shock: :shock: :shock:
C'est bien pour ça que dans le far west, les hommes chevauchaient des...hommes pour faires de longues distances... :mrgreen:
Maintenant si tu me ramène un exemple d'une course d'endurance entre un homme et un cheval ou l'homme est allé plus vite, je m'incline...
Mais déjà eu égard à la VO2 max des 2 espèces cela me paraît fort peu probable : environ 90 pour un homme champion du monde d'endurance (Bjorndalen = 92) et environ 360mlO2/min/kg pour un cheval EN MOYENNE...
Tu surestimes beaucoup la vitesse d'un cheval...

Tu as mal lu ce que j'ai dit: j'ai dit et je maintiens que par temps chaud, un homme court plus vite qu'un cheval sur de longues distances.

Le problème est que le cheval a un système de refroidissement exécrable. Comme l'antilope, d'ailleurs. Dès qu'on les fait galoper, ils surchauffent et s'épuisent - ce qui est le principe de la chasse à l'endurance: forcer le gibier à galoper.

Tous ces animaux ne peuvent galoper que quelques minutes, contrairement à ce que veulent nous faire croire les westerns où on les voit galoper des heures.

Dans les courses d'endurance à cheval, tu verras que pour limiter les dégats, ils sont souvent obligés de limiter la vitesse à moins de 15km/h. S'il fait entre 25 et 30°, un bon cheval ne peut pas courir 2h à 20km/h - ce que certains hommes arrivent à faire.
Des humains capables de courir 160km à plus de 17km/h avec environ 10% de poids de corps supplémentaires sur le dos à trimballer, y en a pas... quelque soit la température ;-)

Nick
Avatar de l’utilisateur
Ben boost
Messages : 4245
Inscription : 25 janv. 2005 16:33
Localisation : Maintenant je sais

Re: barefoot running

Message non lu par Ben boost »

Silver0l a écrit :...Non, la théorie de l'interlligent design est contraire à la théorie de l'évolution...
"Un peu de foi éloigne de dieu, beaucoup de science y ramène". Je suis plutôt athée à grosse tendance agnostique, je suis donc d'accord avec toi à croire plutôt en le darwinisme qu'en les théories de ces dangereux malades de créationistes. Maintenant, il faut peut être savoir raison garder, as tu déjà remarqué que dans la vie tout n'est pas tout noir ou tout blanc ? Pourquoi deux notions qui ne vont pas exactement dans le même sens s'exclueraient ? On va considérer que la grosse majorité de la communauté scientifique valide le darwinisme, mais cela n'empêche pas de croire en un dieu. Eintein aurait dit "Dieu ne joue pas aux dés". On est donc bien d'accord que la notion de hasard (l'origine du mot hasard est al zahar (désolé pour l'ortho... :oops: ) en arabe, qui veut dire "les dés) n'est pas incompatible avec "l'intervention divine", pas forcément au moment de l'évolution, mais au moment du temps 0. Tu sais celui d'avant les dinosaures, ma grand mère, et même avant le big bang.

Après jarrète avec mes citations, mais "Je n'ai pas besoin de dieu comme hypothèse" me convient bien, même si je ne sais pas en attribuer la paternité.
Bref, on va dire, que tant qu'on ne sait pas, dieu est une explication bien pratique, et plus tard on on en besoin, et plus on avance.

Maintenant,si dieu existe, j'imagine qu'il coure plus vite et plus longtemps que moi...
rom03
Messages : 403
Inscription : 09 avr. 2009 08:36

Re: barefoot running

Message non lu par rom03 »

Silver0l a écrit :
rom03 a écrit :
2) La conscience supérieure dont tu parles et qui a conçu les espèces, cela peut s'appeler la théorie de l'évolution .
Tu sais, la chose qui fait qu'une espèce mute génétiquement et se transforme au gré des problèmes et des situations qu'elle vit dans son environnement.
Après qui te dis qu'il n'y a pas d'"intelligent design" comme tu le dis. Ce n'est pas mon avis mais respecte les croyants...
Non, la théorie de l'interlligent design est contraire à la théorie de l'évolution.

L'intelligent design, c'est une resucée des crétionnistes américains pour tenter de déstabiliser Darwin et la théorie de l'évolution. Aucun scientifique n'y croit sérieusement.

Dans la théorie de l'évolution, des mutations génétiques apparaissent aléatoirement. Celles qui sont "bonnes pour l'espèce" perdurent, car elles donnent un avantage à ceux qui en sont pourvus, tandis que les mutations défavorables disparaissent, car leurs porteurs sont moins aptes à la survie et à la reproduction. Il n'y a aucune intelligence là-dedans. Juste des mutations génétiques aléatoires, et la dure loi de la sélection naturelle pour trier le bon grain de l'ivraie.

Dans la théorie de l'intelligent design, on constate les merveilles du monde, et on en déduit que seule une intelligence supérieure (que l'on peut appeler Dieu) a pu CONCEVOIR de telles choses. Les animaux et les plantes ont été conçus (designed, en anglais) par une intelligence supérieure.

Quand on dit "l'homme a été conçu pour courir", on adopte un point de vue créationnistes que mêmes les chrétiens (en tout cas la majorité d'entre eux, en France) ont abandonné, quand on dit comme je l'ai fait que "l'homme a été sélectionné pour courir", on adopte un point de vue évolutionnistes.

Et les 2 sont exclusifs l'un de l'autre.

Soit exactement ce que je disais...
A savoir que mon avis était plus proche de la théorie de l'évolution mais que ce n'est pas pour ça que je peux affirmer qu'il n'y a pas d'intelligent design...ce que toi tu fais...
D'ailleurs quiconque l'affirme doit immédiatemment se présenter car c'est là un combat entre scientifiques et croyants depuis des décennies...qui ne sera sans doute pas résolu de sitôt...
Préparateur Physique - CEP Cometti Dijon
rom03
Messages : 403
Inscription : 09 avr. 2009 08:36

Re: barefoot running

Message non lu par rom03 »

Silver0l a écrit :
rom03 a écrit :Silver...


Je ne sais pas quels sont tes liens et references mais j'aimerais beaucoup le savoir car cela m'intéresse...!!!

1) L'homme capable de courir + vite que le cheval sur de longues distances????????? :shock: :shock: :shock:
C'est bien pour ça que dans le far west, les hommes chevauchaient des...hommes pour faires de longues distances... :mrgreen:
Maintenant si tu me ramène un exemple d'une course d'endurance entre un homme et un cheval ou l'homme est allé plus vite, je m'incline...
Mais déjà eu égard à la VO2 max des 2 espèces cela me paraît fort peu probable : environ 90 pour un homme champion du monde d'endurance (Bjorndalen = 92) et environ 360mlO2/min/kg pour un cheval EN MOYENNE...
Tu surestimes beaucoup la vitesse d'un cheval...

Tu as mal lu ce que j'ai dit: j'ai dit et je maintiens que par temps chaud, un homme court plus vite qu'un cheval sur de longues distances.

Le problème est que le cheval a un système de refroidissement exécrable. Comme l'antilope, d'ailleurs. Dès qu'on les fait galoper, ils surchauffent et s'épuisent - ce qui est le principe de la chasse à l'endurance: forcer le gibier à galoper.

Tous ces animaux ne peuvent galoper que quelques minutes, contrairement à ce que veulent nous faire croire les westerns où on les voit galoper des heures.

Dans les courses d'endurance à cheval, tu verras que pour limiter les dégats, ils sont souvent obligés de limiter la vitesse à moins de 15km/h. S'il fait entre 25 et 30°, un bon cheval ne peut pas courir 2h à 20km/h - ce que certains hommes arrivent à faire.
Et moi alors, je te maintiens que ce n'est pas le cas et que dans toutes conditions, un homme restera très très loin d'un chevak niveau course...
Mais tu veux un autre exemple...soit...
Le chameaux...capable de marcher à + 50° pendant des jours sans discontinuer avec des charges sur le dos...sans boire et sans manger grâce à sa physiologie adaptée...
Un homme est capable d'en faire autant? et on ne parle même pas de course, simplement de marche...
Préparateur Physique - CEP Cometti Dijon
Avatar de l’utilisateur
lopapy
Messages : 2922
Inscription : 24 août 2007 21:11

Re: barefoot running

Message non lu par lopapy »

On trouvera toujours plus fort plus endurant et peut être même plus intelligent que l'homme.

Cela n'empèche pas que cette espèce là s'est bien adaptée à la course d'endurance, même si ce n'est pas la meilleure.

L'exemple de l'antilope est à ce titre intéressant.
Celle ci est effectivement mieux doté pour aller plus vite et surement, quoique je n'en sois pas sur, mieux doté pour aller plus longtemps.

Mais au final, c'est l'homme endurant avec son intelligence et donc l'optimisation de ses ressources qui sera le plus endurant en la tuant après des heures de poursuites.

Sans revenir au Kényen, je peux affirmer que dans les années 50 beaucoup d'européen, en Algérie, se tapaient des kms matin et soir à pied pour aller bosser. Ceux qui ne furent pas détruit par leur boulot trop dur, ont fait des quantités de "presque centenaire" mort "en bonne santé".

Lorsque j'analyse les entrainements des pros en CAP, effectivement à 250kms/semaine je notifie un entrainement "pathologique"...
Mais à moins de 150kms, non, car pour bosser beaucoup faisaient cela avant...
(Pour illustrer cela mon Grand Père faisait 40 bornes par jour, 5 à 6j/7 pour bosser et nourrir sa famille... C'est beaucoup, mais ses copains et lui sont mort au delà des 80 ans, la plupart d'arrêt cardiaque, rapidement, quasi en pleine possession de leurs moyens)

Aujourd'hui, allez demander à quelqu'un d'aller chercher le pain à 500m à pied ???
Quand j'explique que pour aller à la fac Marseillaise, je me tapais, matin et soir, 3kms à pied pour aller prendre le train à la gare Aixoise, les jeunes me regardent avec des yeux remplient d'incrédulité...

Nous sommes endurant, sauf si l'évolution de la société de consommation ne nous rends lourds et obèses... :sm1:

LoPapy_aki_les_vieux_expliquent_kil_serait_temps_kil_se_calme_car_il_en_ferait_trop_?
Coach
Il n’y a qu’une vérité mais chacun la sienne©LP
Jusqu'à preuve du contraire©Vandel
Que tout les êtres puissent être heureux©Goenka
La satisfaction qu'on tire de la vengeance ne dure qu'un moment, celle que nous donne la clémence est éternelle©Henri4
tribobo
Messages : 529
Inscription : 11 nov. 2006 14:50
Localisation : ch NE

Re: barefoot running

Message non lu par tribobo »

http://fr.wikipedia.org/wiki/Endurance_ ... quitation) pour mettre fin ou continuer les discution..

oui les distance parcourues sont grandes mais en plusieurs étapes... et des pauses de 30 minutes.. avec arret du chrono donc... 160km à 16km/h oui mais avec des pause pour le refroidir... donc on peut dire que

musculairement le cheval est plus fort.
mais l'homme est un animal fait pour la chaleur(sudation, rein capacité de garder de l'eau... en revanche homeostasie très délicate. mais qui en fait sa force.
le chaval sans pause dans la chaleur à grande vitesse tient une grande vitesse mais sur 20km seulement... donc oui sur 10km on est foutu (à part bekele)

un peu de science ou toute les réponse sont données
http://theses.vet-alfort.fr/telecharger.php?id=121
Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours.
(gandhi)
Silver0l
Messages : 7868
Inscription : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: barefoot running

Message non lu par Silver0l »

rom03 a écrit : 4) Ta théorie des tribus est tout à fait juste...mais elle abonde dans mon sens...Tu dis que les derniers se faisaient manger...? c'est vrai. Donc ils courraient moins vite que les animaux qui les poursuivaient...et si les premiers ne se faisaient pas manger c'est juste parce que l'animal chasseur était satisfait de son repas quand il avait attrapé le dernier...pas parce qu'il ne pouvait pas attraper les premiers.

Tu connais l'histoire.

Turtle et Silver sont perdus dans le désert, quand tout à coup ils se retrouvent face à un lion affamé.

Turtle: "écoute, on n'a aucune chance de lui échapper, il court beaucoup plus vite que nous, affrontons le lion ensemble, et on a une petite chance de s'en sortir".

Silver: "mais Turtle, je n'ai pas besoin de courir plus vite que le lion, j'ai juste besoin de courir plus vite que TOI"

Le fait que les hommes préhistoriques sprintaient moins vite que le tigre à dent de sabre n'enlève rien au fait que la sélection naturelle favorisait les meilleurs coureurs - ce qui au fil des centaines de milliers d'année de notre évolution à fait de l'homme une très bonne machine à courir... pieds nus.
Augmentus, le roman des cyclistes qui aiment l'IA
Apprenez à nager avec Le journal d'un nageur de l'ère post-Trump
Silver0l
Messages : 7868
Inscription : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: barefoot running

Message non lu par Silver0l »

tribobo a écrit :
un peu de science ou toute les réponse sont données
http://theses.vet-alfort.fr/telecharger.php?id=121

Merci tribobo pour ces liens.

Ils vont dans le sens de ce que je dis: sur 2h par temps chaud, un homme court plus vite qu'un cheval.

Ceci dit, la question n'est pas de savoir si un homme va un peu plus ou un peu moins vite qu'un cheval sur certaines distances et dans certaines circonstances.

Quand j'ai soulevé ce point (la comparaison homme/cheval), c'était simplement pour démontrer que contrairement aux idées reçues, l'homme est très adapté à la course à pied en endurance. Il peut même avoir dans certaines circonstances une performance tout à fait comparable voire supérieure à celle du cheval, qui est pourtant un des meilleurs coureurs du règne animal. Et ceci pour des raisons liées à son évolution naturelle, au fil des millénaires - ce qui est l'argument de base en faveur du barefoot running.

En terme d'aptitude à l'effort et d'endurance, un triathlète est probablement plus proche de l'homme préhistorique que du français moyen. Sur les étonnantes similitudes entre triathlète et homme préhistorique, voir aussi la 77. :D

Pourtant, quand tu dis qu'un homme peu courir à peu près aussi aussi vite qu'un cheval sur 2h, la plupart des gens sont interloqués, et sur OT tu n'as que des roulements d'yeux, et des commentaires narquois et désolbligeants. Simplement parce que la plupart des gens ignorent les réalités physiologiques, et ne connaissent des animaux ou des chevaux que ce qu'ils voient à la télé, genre les cow-boys qui galoppent pendant des heures.

L'analogie avec le cheval est également intéressante d'un autre point de vue.

Les squelettes des mamifères présentent une proximité assez stupéfiante. Le squelette d'un cheval n'est pas très éloigné du squelette d'un hommme (4 membres, colonne vertébrale, cage thoracique...).

Si on regarde comment courent les quadrupèdes (à l'exception des plantigrades), on constate qu'ils courent sur l'avant du pieds. L'équivalent du talon (le boulet) ne repose jamais sur le sol.

Ceci donne une capacité d'absorption des chocs bien supérieure (on a une articulation supplémentaire), qui explique peut-être pourquoi ils ne souffrent pas autant que nous des traumatismes de la CAP (tendinopathies, coxarthrose...).

Evidemment, notre statut de bipède nous a forcé à augmenter notre surface d'appui, et donc à poser le talon au sol, ce qui aurait fait de nous a priori de piètres coureurs (cf. les singes), n'était la sélection naturelle qui nous a forcé à surmonter ce handicap. Je précise que tout ceci est une théorie personnelle - je ne sais pas si le sujet a été étudié scientifiquement ou pas.

En tout cas, tout ceci militerait encore en faveur de la théorie du barefoot running, et d'une attaque du sol plus pied à plat / avant du pied, plutôt que talon, pour réduire les traumatismes.
Augmentus, le roman des cyclistes qui aiment l'IA
Apprenez à nager avec Le journal d'un nageur de l'ère post-Trump
Benpocket
Messages : 412
Inscription : 26 janv. 2010 12:07
Localisation : Drôme

Re: barefoot running

Message non lu par Benpocket »

Je trouve ce débat très intéressant, il est bien d'actualité en ce moment en plus.
Pour reprendre Maria, Lieberman vient de faire la première page de la revue Nature (janvier 2009 avec un article s'intéressant au barefoot running ("foot strike patterns and collision forces un habitually barefoot versus shod runners").
Nature fait partie avec Science, des meilleurs revues ou il est possible de publier des travaux scientifiques, c'est le saint graal des chercheurs. On peut donc faire confiance à ceux qui est dit dedans.
Pour ceux qui veulent un aperçu de ce qui est dit voila une vidéo tournée par les auteurs:

http://www.youtube.com/watch?v=7jrnj-7YKZE

Ensuite, pour reprendre la problématique du départ, je suis assez d'accord avec l'approche courir pied nu pour ré-apprendre à courir. Je suis en train d'apprendre à courir, car je faisais tout ceux qu'il ne fallait pas (attaque du talon, temps de contact au sol long, fréquence trop faible etc...). Cela car j'ai une tendinite récurrente au TFL et que j'ai tout essayé sans que ca passe réellement. J'ai pas mal lu sur la CAP (Lore of Running (top), Triathlete training bible etc...) pour savoir comment courir. Je suis même tombé de gamme en matière de chaussure (asics 1130), ca reste des grosses godasses mais je fais 80kg et il faut y aller petit à petit pour pas se blesser vu que le changement de technique entraine des changement de contraintes mécaniques sur les membres inf. Au départ j'ai eu des grosses courbatures aux mollets mais je commence à m'habituer à attaquer par le milieu du pied, à courir en fréquence et avec une bonne posture.
Ensuite le faire pied nu est peut être risqué pour nos pieds qui ne sont plus habitués à l'être mais des chaussures simples type compétition semble être un bon compromis.
J'ai pas fait de revues de littératures poussées dessus mais de ce que j'ai pu apercevoir il n'a pas été montrée qu' àvoir des chaussures à 150€ avec tous les systèmes que vous voulez dessus diminué le nombre de blessure.

De toute façon, tu ne prends pas de risque à tenter cette solution, si rien n'a marché ca vaut le coup de tester. Moi j'ai une approche moins agressive que la tienne mais dans la même idée, et pour le moment j'arrive à courir 1h sans problème et sans douleur donc j'espère être sur la bonne voie.

Désolé c'est un peu brouillon mais j'ai lu les 5p et je voulais répondre à plein de monde en même temps!

Ben
rom03
Messages : 403
Inscription : 09 avr. 2009 08:36

Re: barefoot running

Message non lu par rom03 »

Benpocket a écrit :Je trouve ce débat très intéressant, il est bien d'actualité en ce moment en plus.
Pour reprendre Maria, Lieberman vient de faire la première page de la revue Nature (janvier 2009 avec un article s'intéressant au barefoot running ("foot strike patterns and collision forces un habitually barefoot versus shod runners").
Nature fait partie avec Science, des meilleurs revues ou il est possible de publier des travaux scientifiques, c'est le saint graal des chercheurs. On peut donc faire confiance à ceux qui est dit dedans.
Pour ceux qui veulent un aperçu de ce qui est dit voila une vidéo tournée par les auteurs:

http://www.youtube.com/watch?v=7jrnj-7YKZE

Ensuite, pour reprendre la problématique du départ, je suis assez d'accord avec l'approche courir pied nu pour ré-apprendre à courir. Je suis en train d'apprendre à courir, car je faisais tout ceux qu'il ne fallait pas (attaque du talon, temps de contact au sol long, fréquence trop faible etc...). Cela car j'ai une tendinite récurrente au TFL et que j'ai tout essayé sans que ca passe réellement. J'ai pas mal lu sur la CAP (Lore of Running (top), Triathlete training bible etc...) pour savoir comment courir. Je suis même tombé de gamme en matière de chaussure (asics 1130), ca reste des grosses godasses mais je fais 80kg et il faut y aller petit à petit pour pas se blesser vu que le changement de technique entraine des changement de contraintes mécaniques sur les membres inf. Au départ j'ai eu des grosses courbatures aux mollets mais je commence à m'habituer à attaquer par le milieu du pied, à courir en fréquence et avec une bonne posture.
Ensuite le faire pied nu est peut être risqué pour nos pieds qui ne sont plus habitués à l'être mais des chaussures simples type compétition semble être un bon compromis.
J'ai pas fait de revues de littératures poussées dessus mais de ce que j'ai pu apercevoir il n'a pas été montrée qu' àvoir des chaussures à 150€ avec tous les systèmes que vous voulez dessus diminué le nombre de blessure.
De toute façon, tu ne prends pas de risque à tenter cette solution, si rien n'a marché ca vaut le coup de tester. Moi j'ai une approche moins agressive que la tienne mais dans la même idée, et pour le moment j'arrive à courir 1h sans problème et sans douleur donc j'espère être sur la bonne voie.

Désolé c'est un peu brouillon mais j'ai lu les 5p et je voulais répondre à plein de monde en même temps!

Ben
Tu as raison.
Mais il n'a pas été prouvé non plus que courrir avec des chaussures à 150 euros (c'est cher...!) avec tout ce sue tu veux dessus augmentait le risque de blessures.
Et il n'a aps été prouvé non plus que courrir pied nus diminuait le risque de blessures!! :wink:

C'est un raisonnement par l'absurde qui ne nous emmènera pas loin!!

En tout cas sympa ce débat avec Silver.
Des discussions posées, sans s'énerver et avec des liens. Voilà ce que j'appelle un débat.
Marce Silver! Tu m'as presque convaincu!!!!!!!
:wink: :mrgreen:
Préparateur Physique - CEP Cometti Dijon
Avatar de l’utilisateur
Christian Robin
Messages : 6084
Inscription : 10 juin 2005 12:13
Localisation : V7 Triathlon Côte d'Amour /La Turballe

Re: barefoot running

Message non lu par Christian Robin »

Sur "l'homme est fait pour"
Pas la peine de s'énerver sur le créationnisme de la proposition: il suffit de relire l'article "finalité" dans l'encyclopédia universalis
Son auteur distingue bien la finalité générale,et le recours à une divinité ou une transcendance qu'il récuse comme "explication fainéante", et la fonctionnalité restreinte d'un organe, le coeur par exemple, qui sert à diffuser le sang dans l'organisme. En ce sens, le terme "le coeur est fait pour" ne suppose pas que quelqu'un ait fait le coeur pour.
la conception d'un dieu créateur est anthropomorphique et métaphorique, comme l'exprimait ( à tort à mon sens) Voltaire en parlant du monde: je ne puis croire que cette horloge existe et n'ai point d'horloger
Ce que je peux lire à gauche et à droite m'incite à penser que les êtres les plus élaborés sont en fait des colonies d'animaux pus petits: ma pensée est simpliste, mais regardez les mitochondries: ça a tout l'air d'être des bestioles qui ont colonisé des cellules plus grosses qu'elles , à qui elles fournissent de l'énergie en échange d'une protection, qui utilisent le cytosquelette pour se mouvoir comme Tarzan sur ses lianes, qui ont leur propre ADN...
Bon, arrêtons là le délire...
Pour le cheval et l'homme: ce n'est pas nouveau, cette idée: depuis tout petit, j'ai entendu dire que paradoxalement, l'homme était plus endurant que le cheval. Les paysans étaient plutôt attentifs à cela, les relais de poste étaient proches les uns des autres, et surtout, les manuels militaires étaient extrêmement précis sur les distances, les allures, les pauses à respecter. Notamment , une disposition imposait de faire "battre son eau" au cheval, après qu'il avait bu, c'est à dire que le cheval ne pouvait se remettre en route qu'après avoir assimilé sa flotte. C'est ce que nous racontait mon prof de latin en 3ème, un curé qui avait été artilleur en 39/45, et à l'époque, les canons de 75 étaient tractés par des chevaux.Il était d'ailleurs très sceptique sur les performances des chevaux de cowboys, et nous disait que c'était du cinéma....
Désolé pour ces approches pointillistes...
le husky
maria
Messages : 42
Inscription : 18 oct. 2009 13:39

Re: barefoot running

Message non lu par maria »

rom03 a écrit : 1=> 1 couverture......
2=> Et les runnings et autres semelles ortho en ont fait combien?
Leurs auteurs sont des charlots?
Juste parce que j'aime pas ta question qui sous entend que je suis une truffe:
1 et 2=> 0 je dirai. j'ai même pas vérifié tu vas me dire mais je crois pas trop que les publis sur les semelles orthos ou les Nike ça branche les gros journaux scientifiques.
3=> découle de 1 et 2
Silver0l
Messages : 7868
Inscription : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: barefoot running

Message non lu par Silver0l »

Christian Robin a écrit :Sur "l'homme est fait pour"
Non, tout ça est parti d'une assertion de rom03 qui disait que "l'homme n'a pas été conçu pour courir" - ce que j'ai réfuté en disant que l'homme n'a certes pas été "conçu pour courir" (ce qui présupposerait l'existence d'une intelligence créatrice supérieure, hautement improbable et inutile en tant qu'hypothèse scientifique), mais qu'il a sélectionné pour courir.

Qui dit conçu dit conception, qui dit conception dit intelligence.

Personne n'a parlé d'homme "fait pour courir"...
Augmentus, le roman des cyclistes qui aiment l'IA
Apprenez à nager avec Le journal d'un nageur de l'ère post-Trump
Silver0l
Messages : 7868
Inscription : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: barefoot running

Message non lu par Silver0l »

Christian Robin a écrit :Pour le cheval et l'homme: ce n'est pas nouveau, cette idée: depuis tout petit, j'ai entendu dire que paradoxalement, l'homme était plus endurant que le cheval. Les paysans étaient plutôt attentifs à cela, les relais de poste étaient proches les uns des autres, et surtout, les manuels militaires étaient extrêmement précis sur les distances, les allures, les pauses à respecter.
Sûr que c'est pas nouveau. Ça fait parti des choses que tout le monde connaissait jusqu'au XIXème siècle, et encore dans le monde paysan pour une bonne première moitié du XXème.

Mais ces savoirs populaires se sont perdus, ils ne perdurent plus que parmi quelques chercheurs et les savants, à mesure que la société nous éloigne des réalités de la nature, et que les médias nous en projettent une vision idéalisée et désincarnée.

Peut-être qu'un jour le regretté spin reviendra sur ce forum et nous donnera son avis d'ex-triathlète connaisseur des chevaux. Il n'y en a pas tant que ça...
Augmentus, le roman des cyclistes qui aiment l'IA
Apprenez à nager avec Le journal d'un nageur de l'ère post-Trump
Répondre