2 morts lors du 70.3 d'Afrique du Sud...

Annonces, infos, résultats et lives sur toutes les courses! Vos comptes rendus de courses sont aussi les bienvenus!
Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 7564
Inscription : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

2 morts lors du 70.3 d'Afrique du Sud...

Message non lu par Thierry *OnlineTri* »

Cette année commence décidément bien mal puisque l'édition 2013 du 70.3 d'Afrique du Sud a malheureusement été doublement endeuillée. 2 concurrents de respectivement 29 et 37 ans sont morts d'arrêt cardiaque pendant la partie natation :( Ces concurrents n'avaient apparemment pas d'antécédents connus.

http://www.iol.co.za/news/south-africa/ ... P80AaW0fDo
http://triathlon.competitor.com/2013/01 ... rica_69543

T.
Avatar de l’utilisateur
NOD_Square
Messages : 388
Inscription : 10 juin 2004 08:20
Localisation : Nul part et partout

Re: 2 morts lors du 70.3 d'Afrique du Sud...

Message non lu par NOD_Square »

Merçi pour ton lien, c'est super instructif, j’avoue avoir un peu flippé en lissant le message initial de Thierry je me permet de coller les infos ici pour plus de visibilité :

Recommandations Françaises :

On distingue deux types de populations,

ceux de moins de 35 ans (risque de maladie de cœur génétique)
et ceux de plus de 35 ans (risque d'infarctus du myocarde).

- Pour ceux de 12 à 35 ans : il faut une consultation spécialisée (examen clinique et interrogatoire) avec un ECG (électrocardiogramme) tous les 3 ans jusqu'à 20 ans puis tous les 5 ans jusqu'à 35 ans.
SEULS les Médecins aptent (diplômés) à la visite de non contre indication à la pratique sportive peuvent faire cette consultation (généraliste ou cardiologue). En cas d'anomalie détectée, la personne doit être orientée vers un cardiologue. L'ECG permet de diminuer de 89% le risque de mort subite...

- Pour ceux âgés de plus de 35 ans, il n’existe aucune recommandation précise. Mais si on a des facteurs de risque cardiovasculaire (tabac, hypertension artérielle, diabète, hypercholestérolémie, mort subite ou infarctus dans sa famille), il faut consulter TRES régulièrement, surtout quand on fait du triathlon qui est un des sports les plus éprouvants.
Un ECG tous les 2 à 3 ans avec une épreuve d’effort tous les 3 à 5 ans semblent être un bon compromis. Si douleur, malaise, palpitation, essoufflement inhabituel, il faut consulter rapidement.

Donc SURTOUT ne vous faites pas faire des certificats de complaisance, les flexions dans le cabinet : ça ne sert à rien !!!!!!
Docteur Fichaux (licencié à l’ASFAS TRIATHLON)
T.K
Messages : 2534
Inscription : 10 nov. 2012 18:21

Re: 2 morts lors du 70.3 d'Afrique du Sud...

Message non lu par T.K »

Je me sens visé pour le certificat de complaisance du médecin de famille ...

Il y a autre chose qui m'interpelle , pour faire Paris-Brest-Paris cyclo , il faut passer les diplômes 200 , 300 , 400 et 600 .
Pour faire un Half ou un IM , on peut être un touriste . :shock:
BLEU BLANC RAGE
Silver0l
Messages : 8034
Inscription : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: 2 morts lors du 70.3 d'Afrique du Sud...

Message non lu par Silver0l »

T.K a écrit :Je me sens visé pour le certificat de complaisance du médecin de famille ...

Il y a autre chose qui m'interpelle , pour faire Paris-Brest-Paris cyclo , il faut passer les diplômes 200 , 300 , 400 et 600 .
Pour faire un Half ou un IM , on peut être un touriste . :shock:
Dans ces accidents cardiaques, le niveau d'entraînement n'a rien à voir avec le risque encourru. On peut être touriste et avoir un coeur impeccable, ou on peut être un athlète super-entraîné et super-affuté, et s'effondrer d'un arrêt cardiaque. Certains disent même que c'est l'excès d'entraînement et de compétitions dures qui fragilisent le coeur...

Je pense par contre que la grande majorité des fédés qui n'exigent aucun certificat médical pour la pratique du triathlon devraient se poser des questions, et comparer leurs stats avec ce qui se passe dans des pays où les certifs sont obligatoires, comme la France ou l'Italie.
Augmentus, le roman des cyclistes qui aiment l'IA
Apprenez à nager avec Le journal d'un nageur de l'ère post-Trump
doc fish
Messages : 11
Inscription : 28 juil. 2005 19:20
Localisation : en cure dans le loiret

Re: 2 morts lors du 70.3 d'Afrique du Sud...

Message non lu par doc fish »

Bonjour,
Au départ, j'ai juste écrit ce "billet" samedi aprés midi quand j'ai appris la mort de mon copain Guillaume, pompier professionnel, triathlète et l'ai posté sur ma page facebook. L'accident est survenu lors d'un cross départemental...Sa compagne a accouché dans la foulée....
Ca été repris sur la toile de manière assez impressionnante pour arriver sur ce forum.
Je pense qu'il faut qu'il y ait une prise de conscience, que les Médecins (moi, le premier) arrêtent de faire des certificats de complaisance, que les athlètes soient plus vigilants dans leur suivi médical.
Je vais élaborer un projet de suivi le plus proche possible des recommandations dans mon propre club. Que sa mort qui aurait pu être évitée serve à quelque chose....
Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 7564
Inscription : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: 2 morts lors du 70.3 d'Afrique du Sud...

Message non lu par Thierry *OnlineTri* »

Ayant été président de club & organisateur, j'avoue me questionner sur l'utilité des certificats. Bien sur les accidents cardiovasculaires lorsqu'il surviennent nous laisse toujours désarmé car il ne semble y avoir aucune logique dans les sujets frappés (29 & 37 ans en AFS ce n'est pas vieux...). La seule prévention est donc effectivement des examens médicaux approfondis. Dans un monde idéal tout le monde est suivi par des médecins compétents et s'entraine jamais à moins de 100m d'un DSA... Mais les solutions proposées sont-elles "viables" à grande échelle?

1) Combien de certificats produits ont une vraie utilité?

L'obligation de produire continuellement des certificats médicaux pour la moindre activité sportive (échec compris!) contribue à la banalisation de ceux ci. A mon humble avis les faux et certificats de complaisance dominent largement. Sauf erreur de ma part, le médecin n'a de toute façon aucune responsabilité en cas d'accident (sinon tous refuseraient à juste de titre de faire des certificats). Ne fait-on pas plus de mal que de bien en limitant l'accès aux épreuves sportives? (sur chaque épreuve, nombre de concurrents sont refoulés faute d'avoir un certificat valable). En cas de faux certificats, je me demande d'ailleurs dans quelle mesure cela ne met pas l'organisateur en difficulté (celui-ci n'a aucun moyen de vérification).

2) Quel est le % de chance de détection d'un problème cardiaque? Que fait on de cette information?

Il me semble que la personne décédée au triathlon de Paris avait fait un test d'effort quelques mois plus tôt et était donc normalement dans la catégorie des personnes les mieux surveillées. Il serait illusoire de penser que 100% des problèmes peuvent être détectés. Quand bien même un problème est détecté ne parle t on pas alors de risque? Comment celui ci est évalué? Le cardiologue peut-il alors *interdire* à l'athlète de faire du sport ou est ce que cela sera une simple recommandation? La question se pose pour les sportifs "pros" en particulier. Peut-on mettre qq au chômage sur une simple présomption (le cas c'est posé pour Gomez il y a qq années il me semble)? Peut-on / Doit-on soigner toutes les "petites" pathologies cardiaques?

3) As-t-on assez de cardiologue en France pour effectuer tous ces examens?

Si les millions de sportifs français se précipitent demain chez leur cardiologue pour un ECG la demande pourra-t-elle être absorbée?

4) Quel est le coût de cette prévention?

Qu'elle serait le rapport coût/bénéfice d'une telle mesure? Si l'on pousse la logique jusqu'au bout, nous devrions peut-être tous courir avec un DSA sur le dos..

5) Comment se répartissent les accidents en triathlon? N'y a t il pas de toute façon une prépondérance des accidents de la route?

Notre fédération par exemple tente de laver plus blanc que blanc en exigeant des certificats médicaux de moins de 6 mois pour les pratiquants occasionnels... Quid des licenciés pour qui la validité du certificat est de plus d'un an? Pourtant lors du triathlon de Paris, elle fait signer une décharge à tous les participants pour le bain d'Escherichia coli et autres réjouissances qu'ils s'apprêtent à prendre... Entre démagogie & hypocrisie, j'ai de la difficulté à croire que l'on agit là dans l'intérêt des athlètes.

Bien sur à titre individuel les conseils d'être bien suivi ne font certainement pas de mal... Il est certainement bon aussi d'informer les athlètes sur les risques encourus et de faire comprendre que personne n'est à l'abris. Je serais plutôt favorable de laisser à l'athlète majeur la responsabilité de son suivi... Après tout on ne demande aucun certificat médical pour acheter de l'alcool et des cigarettes, pourquoi en exiger un pour faire du sport?

Je ne sais pas si c'est une piste de recherche suivi par les fabricants de cardiofréquencemètre mais pourrait-on envisager que ceux ci ne soient pas seulement des outils d'entrainement mais aussi des outils de prévention du risque en détectant un jour les prémisses des défaillances cardiaques?

T.
Solarberg
Messages : 1184
Inscription : 23 juil. 2005 11:13

Re: 2 morts lors du 70.3 d'Afrique du Sud...

Message non lu par Solarberg »

J'avais écrit sur le sujet car la question n'est pas nouvelle. http://leplaisirdenager.blogspot.fr/201 ... on-en.html

Il semble que le fait que cela se passe en natation va au delà d'une simple condition cardiaque ; il peut s'agir en fait d'un oedème pulmonaire. L'explication du phénomène est liée à l'élément liquide, à la combinaison, au stress, au manque d'échauffement, au manque d'habitude de gérer ce type de situations...

Donc je ne suis pas sûr que le problème puisse se solutionner par un certificat médical.

En effet, l'idée d'un brevet de natation serait intéressante: le problème c'est qu'il faudrait que cela soit au minimum dans des conditions d'eaux libres en combi.

Bien sûr, il serait intéressant d'avoir une étude statistique sur ces décès en natation en triathlon (profil de l'athlète, niveau en natation, expérience en tri...).
Frank
Messages : 3014
Inscription : 08 août 2009 18:05
Localisation : Var

Re: 2 morts lors du 70.3 d'Afrique du Sud...

Message non lu par Frank »

Solarberg a écrit :J'avais écrit sur le sujet car la question n'est pas nouvelle. http://leplaisirdenager.blogspot.fr/201 ... on-en.html

Il semble que le fait que cela se passe en natation va au delà d'une simple condition cardiaque ; il peut s'agir en fait d'un oedème pulmonaire. L'explication du phénomène est liée à l'élément liquide, à la combinaison, au stress, au manque d'échauffement, au manque d'habitude de gérer ce type de situations...

Donc je ne suis pas sûr que le problème puisse se solutionner par un certificat médical.

En effet, l'idée d'un brevet de natation serait intéressante: le problème c'est qu'il faudrait que cela soit au minimum dans des conditions d'eaux libres en combi.

Bien sûr, il serait intéressant d'avoir une étude statistique sur ces décès en natation en triathlon (profil de l'athlète, niveau en natation, expérience en tri...).
Bonjour, je suis tout-à-fait d'accord. De plus, un tout petit problème (le "coup de moins bien ou le petit malaise) facile à dominer et régler en vélo ou à pied peut très facilement tourner à la catastrophe dans l'eau. Heureusement qu'en tri la partie aquatique est réalisée en premier.
Le brevet de natation en eau libre est, je trouve aussi, une bonne idée, cependant assez lourde. Mais cela n'empêchera jamais tous les accidents, hélas. On est peu de chose.
À+!
Avatar de l’utilisateur
Faab900
Messages : 1764
Inscription : 30 mars 2012 09:24
Localisation : 13

Re: 2 morts lors du 70.3 d'Afrique du Sud...

Message non lu par Faab900 »

a mon avis un simple ECG au repos chez le cardiologue du quartier ne sert pas à grand chose. il vaut mieux faire un test d'effort avec enregistrement et analyse de l'activité cardio-vasculaire au cours de l'effort.
et meme si les TE ne sont pas remboursés, perso je m'en tape, ma santé n'a pas de prix !!!

bon je dis ça, mais ça fait bien 2 ou 3 ans que j'y pense et j'ai jamais pris rdv... :roll:
et j'ai couru pendant plusieurs années avec le meme certificat médical, dont je modifiais régulièrement la date pour qu'il ait toujours moins d'1 an... :sm11:
gitoune
Messages : 115
Inscription : 18 janv. 2011 13:40

Re: 2 morts lors du 70.3 d'Afrique du Sud...

Message non lu par gitoune »

L'émotion légitime suscitée par de tels évènements dramatiques ne doit pas nous faire oublier que les bon sentiments ne font pas forcément de la bonne médecine.
Balancer comme un pavé dans la mare que l'ECG permettrait d'éviter 96% des morts subites liées à l'effort du sujet jeune mérite des nuances amha. (Mais que font ces incompétents de médecins qui osent délivrer des certificats de complaisance sans faire d'ECG!)
Si les groupes d'experts internationaux ne sont pas d'accord entre eux, si l'HAS donne des recommandations différentes que la société de française de cardiologie, si les grandes études sur le sujet aboutissent à des conclusions différentes, c'est bien un signe que le sujet n'est pas si simple. Tout du moins il est controversé.

Cet ECG je le fais néanmoins pour moi-même et à mes patients. Mais...
Quand je fais mon ECG de repos, j'admets, je prend le risque, que suite à cet examen, je ferai inéluctablement partie de l'une des catégories suivantes, et sans savoir forcément laquelle:
1/anomalie retrouvée qui m'aurait flingué au détour d'un sentier, j'arrête le sport, je suis sauvé.
2/pas d'anomalie retrouvée, mais maladie qui existe quand même: je continue le sport, mais dans 1 heure, 1 mois 10 ans , je suis flingué. (faux négatifs).
3/anomalie retrouvée, mais qui en fait n'est pas le signe d'une maladie (faux positif): Arrêt de sport pour rien
4/anomalie retrouvée correspondant à une vraie pathologie MAIS qui n'aurait jamais fait parler d'elle (sur-diagnostic), arrêt de sport pour rien.

catégories 3 et 4>>>>1/ je suis philosophe équilibré et bien entouré: je continue ma vie sans sport.
2/ Je vis plutôt mal l'interdiction de sport, et je pars en live totalement, et il se peut que je finisse par me flinguer.

Par exemple si sur 100 000 mecs ont évite 1 mort subite en faisant des ECG, mais qu'on a mis sur le carreau 50 mecs pour rien (catégories 3 et 4) dont UN SEUL fait une dépression et se suicide ou UN SEUL prend 20kg, se remet à fumer (beaucoup de sportifs sont "addicts") et fait 10 ans plus tard un infarctus qu'il n'aurait jamais fait en continuant le sport, le bilan comptable retombe à zéro. Peanuts.

L'épidémiologie et la santé publique , c'est pas simple. Le plus important c'est d'en discuter. :sm2:

++
gitoune
Messages : 115
Inscription : 18 janv. 2011 13:40

Re: 2 morts lors du 70.3 d'Afrique du Sud...

Message non lu par gitoune »

L'émotion légitime suscitée par de tels évènements dramatiques ne doit pas nous faire oublier que les bon sentiments ne font pas forcément de la bonne médecine.
Balancer comme un pavé dans la mare que l'ECG permettrait d'éviter 96% des morts subites liées à l'effort du sujet jeune mérite des nuances amha. (Mais que font ces incompétents de médecins qui osent délivrer des certificats de complaisance sans faire d'ECG!)
Si les groupes d'experts internationaux ne sont pas d'accord entre eux, si l'HAS donne des recommandations différentes que la société de française de cardiologie, si les grandes études sur le sujet aboutissent à des conclusions différentes, c'est bien un signe que le sujet n'est pas si simple. Tout du moins il est controversé.

Cet ECG je le fais néanmoins pour moi-même et à mes patients. Mais...
Quand je fais mon ECG de repos, j'admets, je prend le risque, que suite à cet examen, je ferai inéluctablement partie de l'une des catégories suivantes, et sans savoir forcément laquelle:
1/anomalie retrouvée qui m'aurait flingué au détour d'un sentier, j'arrête le sport, je suis sauvé.
2/pas d'anomalie retrouvée, mais maladie qui existe quand même: je continue le sport, mais dans 1 heure, 1 mois 10 ans , je suis flingué. (faux négatifs).
3/anomalie retrouvée, mais qui en fait n'est pas le signe d'une maladie (faux positif): Arrêt de sport pour rien
4/anomalie retrouvée correspondant à une vraie pathologie MAIS qui n'aurait jamais fait parler d'elle (sur-diagnostic), arrêt de sport pour rien.

catégories 3 et 4>>>>1/ je suis philosophe équilibré et bien entouré: je continue ma vie sans sport.
2/ Je vis plutôt mal l'interdiction de sport, et je pars en live totalement, et il se peut que je finisse par me flinguer.

Par exemple si sur 100 000 mecs ont évite 1 mort subite en faisant des ECG, mais qu'on a mis sur le carreau 50 mecs pour rien (catégories 3 et 4) dont UN SEUL fait une dépression et se suicide ou UN SEUL prend 20kg, se remet à fumer (beaucoup de sportifs sont "addicts") et fait 10 ans plus tard un infarctus qu'il n'aurait jamais fait en continuant le sport, le bilan comptable retombe à zéro. Peanuts.

L'épidémiologie et la santé publique , c'est pas simple. Le plus important c'est d'en discuter. :sm2:

++
Avatar de l’utilisateur
falkner
Messages : 2663
Inscription : 12 avr. 2010 20:17
Localisation : Hts de Seine

Re: 2 morts lors du 70.3 d'Afrique du Sud...

Message non lu par falkner »

coût de l'opération pour moi... ECG, test d'effort .. plus de 300 euros.... tout ça pour aller patauger dans une eau saumâtre, risquer de me tuer dans une descente à vélo, ou risquer le malaise sur un marathon après des heures d'effort soutenu... et vu le prix des inscriptions pour les non licenciés on évite le pire !
Le certificat de complaisance c'est facile... 1 2 12 12 ok, prise de tension, c'est pour quel sport ... ok, je vous dois combien... ok voilà 23 euros... au revoir.

Le cardio qui m'avait fait l'ECG m'avait dit qu'il fallait faire très attention pour déceler les risques chez un sportif... encore beaucoup plus difficile à trouver chez un footeux... et qu'une analyse devait être menée avec une grande attention et une réserve qui devait être confirmée par un test d'effort spécifique au sportif...pas d'improvisation donc !
« Ma musique va d'abord faire peur aux gens. Elle représente le bonheur, et ils n'en ont pas l'habitude », Sun Ra.
doc fish
Messages : 11
Inscription : 28 juil. 2005 19:20
Localisation : en cure dans le loiret

Re: 2 morts lors du 70.3 d'Afrique du Sud...

Message non lu par doc fish »

gitoune a écrit :L'émotion légitime suscitée par de tels évènements dramatiques ne doit pas nous faire oublier que les bon sentiments ne font pas forcément de la bonne médecine.
Balancer comme un pavé dans la mare que l'ECG permettrait d'éviter 96% des morts subites liées à l'effort du sujet jeune mérite des nuances amha. (Mais que font ces incompétents de médecins qui osent délivrer des certificats de complaisance sans faire d'ECG!)
Si les groupes d'experts internationaux ne sont pas d'accord entre eux, si l'HAS donne des recommandations différentes que la société de française de cardiologie, si les grandes études sur le sujet aboutissent à des conclusions différentes, c'est bien un signe que le sujet n'est pas si simple. Tout du moins il est controversé.

Cet ECG je le fais néanmoins pour moi-même et à mes patients. Mais...
Quand je fais mon ECG de repos, j'admets, je prend le risque, que suite à cet examen, je ferai inéluctablement partie de l'une des catégories suivantes, et sans savoir forcément laquelle:
1/anomalie retrouvée qui m'aurait flingué au détour d'un sentier, j'arrête le sport, je suis sauvé.
2/pas d'anomalie retrouvée, mais maladie qui existe quand même: je continue le sport, mais dans 1 heure, 1 mois 10 ans , je suis flingué. (faux négatifs).
3/anomalie retrouvée, mais qui en fait n'est pas le signe d'une maladie (faux positif): Arrêt de sport pour rien
4/anomalie retrouvée correspondant à une vraie pathologie MAIS qui n'aurait jamais fait parler d'elle (sur-diagnostic), arrêt de sport pour rien.

catégories 3 et 4>>>>1/ je suis philosophe équilibré et bien entouré: je continue ma vie sans sport.
2/ Je vis plutôt mal l'interdiction de sport, et je pars en live totalement, et il se peut que je finisse par me flinguer.

Par exemple si sur 100 000 mecs ont évite 1 mort subite en faisant des ECG, mais qu'on a mis sur le carreau 50 mecs pour rien (catégories 3 et 4) dont UN SEUL fait une dépression et se suicide ou UN SEUL prend 20kg, se remet à fumer (beaucoup de sportifs sont "addicts") et fait 10 ans plus tard un infarctus qu'il n'aurait jamais fait en continuant le sport, le bilan comptable retombe à zéro. Peanuts.

L'épidémiologie et la santé publique , c'est pas simple. Le plus important c'est d'en discuter. :sm2:

++
Un ECG anormal ne suffit pas pour conclure mais entraine la réalisation d'examens complémentaires si nécessaire (épreuve d'effort, échographie cardiaque, écho d'effort, hoter ECG, IRM cardiaque, coroscanner voir coronarographie) dont je dispose et que je pratique, me permettant de cibler les athlètes et d'éviter (si possible) les catégories citées ci-dessus.
Avatar de l’utilisateur
Yo L
Messages : 2106
Inscription : 19 nov. 2004 15:56
Localisation : Villeurbanne

Re: 2 morts lors du 70.3 d'Afrique du Sud...

Message non lu par Yo L »

Une petite histoire pour aller dans le sens que l'ECG ne résoudra rien au final ...

Un gars de chez nous ( 49 ans, en surpoids, en reprise d'activité physique depuis moins de 1 an) fait un malaise à la piscine ... il a faillit se noyer, c'est ma fille qui le retiens et le Maitre nag qui le sort de l'eau .... en tant que président, je lui fait passer le message qu'il doit impérativement consulter avant de se repointer à l'entrainement .... il prend RDV, passe un ECG de l'effort chez un cardio qui lui autorise à nouveau la pratique sportive .... c'était le mercredi ... le vendredi à 20 h 20, il fait un arrêt cardiaque de + de 6 min .... à ce jour, et après un quadruple pontage, il n'a plus de séquelles apparentes et s'entraine de façon régulière

Il a eu du bol car :

Durant la semaine, tous les maitres nag du centre nautique étaient en révision du PSC1 et ont donc fait les bons gestes instantanément ...
Un médecin et une infirmière, qui s'entrainaient dans la ligne d'eau d'à coté ont coordonné les secours immédiatement
La caserne des pompiers est à moins de 5 min du Centre Nautique

Il aura été choqué 4 x , 2 x par le défibrillateur du centre Nautique, 2 x par celui du Samu ....
Répondre